Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 05:00

Charlot 1er l’Elyséen, politicien fangeux et enfumeur professionnel

hollande-gribouilleBen quoi, il a changé de costume et s’est composé une stature de dirigeant et d’autorité politique…

Mais si, mais si…. On vous l’a dit sur tous les tons: bavant leurs prébendes fiscales , leurs privilèges de « bien en Cour », leurs aides publiques, la valetaille des journaleux souples d’échine et des media aux ordres vous a imposé sa musique laudative sans cesse, « en boucle », sans que vous n’ayez même la moindre possibilité d’y échapper….

Ah! Obertone, tu as bien tout compris et tout analysé! ( Laurent Obertone: « La France Big Brother » – Ring)!

Et cette presse aux ordres et pourrie de subventions  – soumise aussi aux grands groupes financiers- n’a pas manqué de relayer l’essentiel du monologue présidentiel appelé, par abus de langage, « conférence de presse » destiné, surtout, à promouvoir la pratique politicienne socialiste en cette veille d’élection partielle dans le Doubs…

Car, pour le reste, de formules creuses en anaphores stériles, le bonhomme est resté l’enfumeur public numéro 1 masquant sous un flot de paroles l’échec patent de la politique qu’il mène depuis son élection…

Un exemple? Mais l’emploi ! 1 million de chômeurs de plus depuis 2012 (et encore, sans compter les emplois précaires…et l’intérim, en chute libre) …et « il veut aller plus loin » s’exclame-t-il tout heureux!!!

Un autre? Mais la dette, toujours plus pesante? Elle est à 95,1 % du PIB  ? …et il « veut aller plus loin », professe-t-il tout ragaillardi.

Un troisième ? La croissance: toujours au « point mort » et jamais au rendez-vous qu’il annonce! Et « il veut continuer les réformes » ânnone-t-il…

Un autre encore? Mais  le communautarisme des cités et quartiers urbains, l’insécurité qui y règne, l’économie illégale qui les structure. Ah, oui, « on va aller plus loin dans la politique de la ville », annonce-t-il, c’est à dire on va gaspiller plus pour moins  réussir encore! 92 milliards d’euros depuis 1989, 4 milliards rien qu’en 2014 …Pour quels résultats? 40% de chômage  dans ces quartiers, une délinquance aigue, une économie illégale florissante, un manque de logements et d’équipements. A part nourrir le clientélisme électoral du PS, ils ont servi à quoi, ces milliards? Et Charlot 1er va en verser encore plus!

Un autre? Mais la politique migratoire. Il n’en parle pas le bonhomme? La France va-t-elle continuer à accueillir des flux massifs, alors qu’elle n’a plus d’emplois à fournir, plus de logements (l’année 2014 a vu les mises en chantier diminuer fortement, même en ce qui concerne le logement social: -9% !), des budgets sociaux en lourds déficits? Des flux massifs sur lesquels surfent tous les islamistes de la Terre… Mais ça, c’est « tabou » pour l’enfumeur en chef….et ses petits valets de la cour journalistique, trop occupés à laper leur soupe bien grasse…

Des mots, encore des mots….Toujours les mêmes….pour masquer la nullité des idées, la vanité des initiatives, la dangerosité de la politique suivie en tous domaines, la main mise sur les « appareils idéologiques de l’Etat » destinés à promouvoir la parole officielle  et à faire taire tous ceux qui disent le réel tel qu’il est! ( Ah, Obertone…)

Par contre, quand il  lui faut, toute décence bue et courage rentré, profiter d’une tribune qui le protège pour vilipender un Peuple de France qui ose ne pas « voter comme lui veut », le bonhomme se pose un peu là…Il est tout à son aise dans le caniveau de la pratique politicienne et du clientélisme électoral : aussi en profite-t-il avec une absence de vergogne qui souille le costume de Président dont il se pare sans le mériter…

Eh quoi, est-ce le rôle d’un Président de la République de jouer les chefs de parti politicien pour voler au secours d’un candidat de son clan en mauvaise posture? Qui est-il ce bonhomme représentatif d’à peine 15 à 16% du corps électoral français pour fustiger le tiers des électeurs d’une circonscription qui ose s’opposer à lui? Au nom de quelle autorité vraie s’arroge-t-il le droit de classer hors de la République des hommes et des femmes de France dont la pensée et l’action politiques le dévoilent aux yeux de tous?

Et, à son image et dans son ombre, qui est ce violoneux de Matignon qui vient se cacher sur une chaîne de montage de l’usine Peugeot pour jeter l’opprobre sur les travailleurs qui ne votent pas comme il le désire et distribuer les bons et mauvais points des valeurs républicaines?

Et, à l’unisson avec ces deux politiciens nauséabonds, qui est ce ministre de l’Intérieur qui vient faire campagne obscène et de bas étage en injuriant celles et ceux qui ont compris le jeu malfaisant joué par la clique mafieuse qui dirige la France? S’agit-il de faire oublier que les terroristes islamistes de janvier étaient « suivis » par ses services et oubliés faute de moyens comme cela ressort des remarques d’un juge antiterroriste (1)?

Qui sont-ils, ces pseudo représentants de la Démocratie et de la République qui, avec à peine 15 à 17% du corps électoral, jouissent de tous les pouvoirs depuis de trop longues années?

Comment osent-ils parler des valeurs de la République, de cette « vertu » attribuée par Montesquieu à cette forme politique de l’Etat, quand ils font partie d’un clan marqué par les affaires véreuses, les mensonges permanents, les prébendes touchées, les compromissions de toutes sortes?. Croient-ils que nous avons oublié les Cambadélis, les Harlem Désir, les Cahuzac, les Andrieux, les Strauss Kahn, les Thévenoud, les Le Guen, les Kader Arif,  les Ciot, les Guérini, les Faouzi Lamdaoui, les Ayrault….(et des dizaines d’autres !) ,  tous bien en cour et choyés par ceux là mêmes qui veulent nous imposer leur conception de la République et nous chasser de son espace public.

Car si République il y a pour ces gens là, c’est celle sévissant à Rome, au dernier siècle avant JC, quand régnaient la corruption, la prévarication, les guerres sanglantes des clans, le dépérissement de la société, l’intrusion de l’amoralité considérée comme l’un des beaux arts.

Le plus triste, c’est qu’en cette circonscription du Doubs, fief de « la gauche et du PS », le candidat officiel du pouvoir peut gagner: cela dépendra du taux de mobilisation des différents électorats, de celui de l’UMP en particulier ( mais n’oublions pas que l’UMPS n’est pas une illusion), et de la tenue des bureaux de vote, très majoritairement aux mains des socialos et de leurs alliés (les militants du FN devront se montrer particulièrement vigilants!).

Mais l’espoir est né le 1er février avec un tiers des électeurs pour une vraie rupture d’avec le système. Alors qu’elle n’a obtenu que 24% des voix au second tour de 2012, si la candidate FN atteint un score très largement au-dessus, elle pourra savourer ce qui sera un grand pas vers de futures victoires.

La caste politicienne qui se partage le pouvoir depuis 40 ans dans notre pays est aux abois, mais elle n’a pas capitulé et elle a en elle (et autour d’elle en Europe) de multiples forces et moyens pour perdurer et continuer à tromper le Peuple de France…

Le « fameux esprit du 11 janvier » en est un: il s’essouffle ….Aussi faut-il s’attendre à d’autres manoeuvres, à d’autres « coups tordus », à d’autres manipulations.

Robert Albarèdes

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée