Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 07:02

LE GRAND DILEMME AMÉRICAIN

PAR

THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

   

Les américains sont non seulement divisés entre les démocrates et les républicains, entre les blancs et les noirs, ils sont encore plus divisés face au choix entre deux candidats qui les déçoivent chacun à sa manière : Hillary Clinton et Donald Trump

  • Hilary Clinton, candidate à la présidence des USA du parti démocrate, a été plus que décevante durant les termes du président Obama, où elle a fonctionné en qualité de secrétaire d’état, fonction qu'elle occupe jusqu'en 2013, date à laquelle elle fait part de son souhait de ne pas être reconduite.
  • Le 22 janvier 2009, Hillary Rodham Clinton devient officiellement secrétaire d'État des États-Unis. Lors de son discours d'entrée en fonction, elle annonce la nomination de deux émissaires diplomatiques : George Mitchell, pour le Proche-Orient et Richard Holbrooke pour l'Afghanistan et le Pakistan. Elle rappelle que l'une des priorités de la politique étrangère américaine est la paix entre Israël, la Palestine et les voisins arabes d'Israël.
  • Hillary Clinton fait l'objet d'accusations de conflit d'intérêts depuis sa prise de fonction en tant que secrétaire d'État en raison des nombreux financements d'États étrangers reçus par la Clinton Global Initiative, la fondation créée par Bill Clinton en 1997. Parmi les principaux donateurs de la fondation figurent notamment des États arabes comme l'Arabie saoudite, Oman, ou encore le Qatar. D'après le Washington Post, la fondation Clinton pèserait 2 milliards de dollars.
  • L'épais dossier de 800 pages, risque d'envenimer une campagne déjà virulente. Pourtant, après deux ans d'enquête sur l'attaque de la mission américaine à Benghazi du 11 septembre 2012, la commission du Congrès américain, dominée par les républicains, ne vient apporter aucune révélation fracassante susceptible d'ébranler irrémédiablement la candidature d'Hillary Clinton. En octobre 2015, l'ex-secrétaire d'État, en poste au moment des faits, avait auditionné 11 heures durant. Le rapport publié vient conforter la thèse d'une erreur d'appréciation de la menace terroriste en Libye qui a coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Evans. Les parlementaires pointent aussi un manque de réactivité illustré par les tergiversations autour du déploiement de Marines basés en Espagne.
  • «La politique a primé sur la vie d'Américains», dénonce toutefois un membre républicain de la commission, Mike Pompeo. Dans un addendum au ton nettement plus virulent, signé avec un autre parlementaire, ce dernier assure que des considérations partisanes ont pu jouer dans la communication qui a suivi les évènements alors que le président Barack Obama était engagé dans une difficile bataille électorale contre le républicain Mitt Romney. Ainsi, plusieurs responsables de l'administration ont dans un premier temps blâmé une manifestation qui aurait dégénéré contre un film islamophobe produit aux États-Unis. Seulement, au même moment, Hillary Clinton reconnaissait en privé qu'il s'agissait d'une «attaque terroriste» planifiée. «Il me semble assez clair qu'il est désormais temps de tourner la page.» (Le Figaro).
  • Reste que l'enquête sur Benghazi a conduit à l'autre affaire pesant sur la campagne électorale d'Hillary Clinton : Son usage d'un serveur privé d'emails plutôt qu'un compte gouvernemental lorsqu'elle était secrétaire d'État. Cet arrangement a été découvert par les enquêteurs parlementaires lorsqu'ils ont réclamé les communications de la démocrate relatives à la Libye.

Donald Trump

  • Donald John Trump Sr. naît le 14 juin 1946 à New York[1] dans le quartier du Queens. Il est le quatrième des cinq enfants de Mary Anne (née MacLeod) et Fred Trump, riche promoteur immobilier américain. Sa mère est originaire de l’île de Lewis, en Écosse. Bien que dans son livre « The Art of the Deal » il explique que son père est né au New-Jersey de parents suédois, ses grands-parents paternels étaient en fait des immigrés allemands, originaires de Kallstadt et son père est né dans le Bronx. Frederick Trump, le grand-père paternel, fit fortune dans des villes champignons en exploitant des hôtels, restaurants et maisons closes pendant la ruée vers l’or du Klondike.
  • En 2010, il devient docteur honoris causa en administration des entreprises de l'université Robert Gordon le récompensant pour sa carrière en tant qu'homme d'affaires. Il se fait retirer son titre en 2015, après sa proposition controversée d'interdire temporairement l'accès des musulmans au territoire américain. Le magazine Forbes estime, en octobre 2015, sa fortune à 4,5 milliards de dollars.
  • Son parcours politique est ambigu : Initialement démocrate, il est un fervent partisan du président Ronald Reagan et débute son engagement en politique en 1987 au Parti républicain. Il songe à se présenter aux Primaires Républicaines de 1988 ; celles-ci sont remportées par George H.W. Bush, qui aurait un temps envisagé de se présenter avec Donald Trump comme candidat à la vice-présidence des États-Unis. Donald Trump quitte le Parti républicain en 1999 et rejoint le Parti de la réforme des États-Unis d’Amérique, fondé par Ross Perot. Il cherche à obtenir l'investiture de ce parti en vue de l'élection présidentielle de 2000, mais il renonce à présenter sa candidature alors qu'il était crédité de 7 % d'intentions de vote à l'élection présidentielle. Entre 2001 et 2009, sous la présidence de George W. Bush, auquel il s'oppose, il est à nouveau enregistré comme électeur démocrate. En 2008, il finance la campagne pour l’investiture démocrate d’Hillary Clinton. En 2009, il s'inscrit au Parti républicain, et s'y réinscrit en 2012 après un interlude indépendant, sans affiliation. Après avoir envisagé une candidature en tant qu'indépendant à l'élection présidentielle de 2012, il apporte son soutien au candidat républicain, Mitt Romney.
  • Le politologue Marc Landy souligne : Donald Trump pratique « un populisme de divertissement, à la manière de Silvio Berlusconi, qui n’est pas dans les habitudes américaines », à travers « un niveau habituel d’incivilités dans beaucoup de médias, mais peu courant dans le domaine politique,» il insulte fréquemment ses adversaires, en leur donnant des surnoms : (Ted « le menteur », Bush « le mou » ou « le petit » Marco) ou en alimentant des rumeurs à leur sujet comme la participation du père de Ted Cruz à l'assassinat du président John Fitzgerald Kennedy. Ce style de discours lui attire l'attention des médias, mais aussi fait de lui un farfelu assez effrayant.

En somme, les deux candidats ont des records peu reluisants : L’une est capable effrontément de mentir au public et d’appliquer les politiques qui conviennent à ses aspiration individuelles, sans prendre en considération, les penchants et désirs du peuple américain. Elle a appliqué sans sourciller la politique suicidaire d’Obama au Moyen-Orient qui a mené à un dangereux chaos et ses intentions évidentes sont de perpétuer ces politiques qui ont ruiné le moral des américains et sapé leur prestige. Israël deviendra à nouveau l’assiégé des démocrates qui s’abattront sur lui comme des rapaces dès l’investiture d’Hillary. Sera-t-il en mesure de leur tenir tête après huit ans d’Obama et son érosion du moral israélien ?

L’autre, ressemble beaucoup plus à un parieur qui distribue des promesses sans vraiment réaliser leur portée. S’il est élu président, il recevra un héritage bien problématique, d’où son manque de tact politique et stratégique risque ne pas le privilégier. Devant tant d’obstacles, dont le terrorisme islamique, l'Iran et le grignotement russe, Trump sera-t-il en mesure de les surmonter ?

Hillary a certainement beaucoup plus d’expérience en politique que ne l’a Trump, mais elle est peu fiable et son jeu ne plait qu’à très peu d’américains. Quant à Trump, l’élire revient à jouer au Poker…

Mais la vie entière n’est-elle pas après tout un jeu gigantesque de Poker ?

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans La Libellule
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée