Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 10:49

L’HUMILITÉ MALSAINE JUIVE

PAR

THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

 

"Parce l'État, chez nous, est administré dans l'intérêt du grand nombre et non d'une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie" (Eloge de la démocratie par Périclès, Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, II, 36-43, V` siècle av. J.-C.) Cette épigraphe rappelant les racines antiques de l'Europe devrait être rétablie. Elle avait été supprimée, comme la mention de ses racines chrétiennes, du projet de constitution européenne en 2005.
"Parce l'État, chez nous, est administré dans l'intérêt du grand nombre et non d'une minorité, notre régime a pris le nom de démocratie" (Eloge de la démocratie par Périclès, Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, II, 36-43, V` siècle av. J.-C.) Cette épigraphe rappelant les racines antiques de l'Europe devrait être rétablie. Elle avait été supprimée, comme la mention de ses racines chrétiennes, du projet de constitution européenne en 2005. 

Des années de persécution, de pogromes, d’étiquetage, de souffre-douleur et de bouc émissaire ont fait du juif un être humble, transparent, fluide et même un converti. Les juifs, après leur chute face à l’écrasant romain et aux nombreux envahisseurs qui lui succédèrent, s’étaient soit accrochés à leurs ruines en Israël, soit avaient pris la fuite. Une fuite qui culmina dans certains cas, en leur absorption et extinction.

Les juifs d’Europe s’étaient majoritairement intégrés et un grand nombre d’entre eux avaient même épousé les convictions laïques pour séduire leurs hébergeurs et se frayer un chemin en leur sein. Si la diaspora les a gardés en vie, elle ne leur épargna guère leur assimilation. Mais être juif n’est apparemment pas seulement l’adhésion à la foi juive, c’est une balafre à perpétuité. Ce qui revient à dire que le juif sort perdant qu’importe la voie qu’il adopte. Il a changé de nom, de religion, de coutumes, mais son judaïsme est quelque chose qu’il a du mal à en effacer les traces.  Et le résultat est qu’il continue à en souffrir sous d’autres cieux et d’autres régimes.

Alors pourquoi accepter cette soumission, cette humilité en premier lieu ? À quel genre de vie est-il réduit lorsque toute sa dignité a été effacée ? Rien d’étonnant à ce que les non-juifs le moquent et le croyant musulman le traite de singe et de descendant de bêtes puisqu’il a permis que son orgueil, sa dignité soient piétinés. Inutile d’essayer de faire appel à la compréhension et la compassion de l’antisémite ou du musulman… Ce dernier n’en possède même pas pour ses coreligionnaires.

Ce qui fruste le plus c’est le fait que le juif est pleinement conscient de son évaluation aux yeux des goys et des musulmans et maintient vaille que vaille une lutte implacable pour se faire accepter d’eux.

Après la création de l’état d’Israël et le refus catégorique du partage proposé par l’ONU, le petit état juif aurait mieux fait de mettre une croix sur toute négociation ou compromis en faveur des arabo-palestiniens. Mais, il était si tributaire de l’Occident et de son soutien qu’à la longue, c’est une croix qu’il traine comme un calvaire…

Les israéliens auraient eu plus de chance d’être considérés par les pays arabes et les arabo-palestiniens comme des personnes qui demeurent fermes envers leurs principes et droits s’ils avaient dévoilé quelque intransigeance. Mais en guise, Israël s’est courbé, s’est humilié, s’est résigné pour ne pas dire s’est aplati face aux arabes de la même façon que le font les occidentaux aujourd’hui.

On flatte les arabes, on leur pardonne leurs crimes, on les reçoit avec des honneurs qu’ils ne méritent pas, alors que pour eux nous sommes et restons nous les non-musulmans des peureux, des vendus, des humiliés, des soumis… Ils ne voient pas en nous des êtres humains, mais des inférieurs. Ils ont leur Allah devenu leur joker, leur passe-partout qui leur ouvre toutes les portes, même celles de l’horreur et du crime que l’Occident fait semblant de ne pas voir. Ils n’ont absolument aucun problème à se rendre à la mosquée la plus proche pour faire leurs prières, après avoir froidement assassiné une bande d’innocents qui se trouvait sur leur chemin.

C’est horripilant. C’est monstrueux, c’est tout ce qu’un esprit équilibré ne peut même pas concevoir… Mais pour eux, il n’y a aucun crime, c’est une bonne action d’éliminer tous ceux qui ne suivent pas la foi islamique… Nous voyons cela en Israël lorsque des palestiniens assassinent des juifs et deviennent automatiquement des Shahidim, c'est-à-dire des martyres qui iront droit au paradis… Il n’y a qu’à écouter leurs mères bénir Allah pour avoir permis à leurs enfants de mourir en Shahid. Nous avons d’un coté des juifs qui pleurent leurs morts, et de l’autre des arabo-palestiniens qui se réjouissent de leurs morts devenus des héros, des saints, des shahidim qui vont joindre les 72 vierges promises au paradis. C’est dantesque. C’est un cauchemar d’où l’on ne sait comment s’extraire.

Comment concevoir une vie quelconque aux cotés de ces énergumènes reste pour moi un mystère.  La paix, elle ne tiendra jamais entre un peuple qui glorifie la vie et celui qui glorifie la mort.

Entre un peuple qui se dit être un peuple supérieur à tous les autres, et ceux qui préconisent l’entente et la tolérance, peut-on bâtir un pont qui tiendrait ?

En dépit de tout ce que les israéliens savent du projet arabe, ils se sont même aventurés à chercher le diable Arafat et signer des accords audacieux avec cet assassin et fourbe. Et l’humiliation, la veulerie se perpétue à ce jour. Israël courbe la tête à chaque fois que l’Occident lui impose son vouloir. C’est une véritable course vers le suicide. Les occidentaux le savent et Israël aussi…  Pourquoi poursuivre cette voie qui ne mènerait jamais à une paix. On n’obtient pas la paix avec la déclaration d’une défaite… On ne l’obtient que lorsque l’ennemi est défait et qu’il se voit contraint d’accepter les conditions que le vainqueur lui impose.

De toute manière, il n’y aura jamais de paix permanente entre les juifs et les arabo-islamiques, ni entre les islamistes et l’Occident, qu’ils soient d’Iran ou de l’Arabie Saoudite.  Le monde a toujours été et est encore un fourre tout où chacun cherche à survivre, mais où aussi il suffit d’un premier signe de faiblesse pour se faire avaler par le plus fort.

Tous craignent que l’Europe ne devienne musulmane. Soyez certains qu’elle est en voie de le devenir. Et alors ce sera soit la soumission totale, soit la guerre qui balayera le monde…

Partager cet article

Repost 1
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans La Libellule
commenter cet article

commentaires

bentata david 04/09/2016 10:37

Notre ennemi c'est l'Islamisme et il n'y a pas 2 milliards d'islamistes.
Vous avez raison que l'on sait trop bien se taire. Si nous ne proclamons pas encore nos droits, c'est par tactique mais on peut faire la "propagande" pour le Judaïsme. Je n'aime pas ce mot mais il faut parler de sa grandeur face à ses filles qui ont voulu et veulent faire disparaitre leur mère. Les deux sont de pâles imitations qui ont amené à des millions de morts.
La Verité est dans nos mains et il faut la proclamer.

PIMPRENELLE POURPRÉE 04/09/2016 11:26

Bonjour David, Il faut s'ateler a la tache sans tarder... Amities.

Cat Ola Hadacha 02/09/2016 09:56

@ Nicodème "éradiquer l'islam", vaste programme...
Quant aux muz ils sont à peu près un milliard et demi sur terre, disons deux milliards allez top là...ça en fait du monde à tuer, non ? Et qui va s'en charger ??

Nicodème 31/08/2016 16:23

Il n'y a pas d'autre solution que d'éradiquer l'islam . Ce qui passera probablement par l'élimination des muz . L'"occident" couché n'a plus beaucoup de temps . Les ktos devront se rebeller ouvertement contre le pape collabo . En fait , le début de la libération passe par la punition des collabos , politiques , journaleux , juges , clercs , etc...) .On aimerait aussi que la communauté juive , dans on ensemble , comprenne ENFIN que l'ennemi , ce ne sont pas les goyim (à part une infime minorité de fachos) , au lieu que la majorité continue , d'une façon suicidaire et stupide de défendre le principe de l'immigration arabo-musukmane .Alors que ce sont les muz , notre ennemi commun , comme ils sont ennemis de tout ce qui n'est pas eux . Si nous ratons l'occasion de 2017 , c'est foutu .

PIMPRENELLE POURPRÉE 31/08/2016 16:49

Je suis entierement d'accord avec vous Nocideme.... Le peuple doit se lever et defendre ses droits, d'abord les siens ensuite celui des autres. Peu importe la religion, l'essentiel c'est de conserver ce que nous avons au prix de notre sang atteint. Amities.

Edmond Richter 31/08/2016 14:26

Vous avez 100% raison, Thérèse! J'ai écrit dans le même sens dans un article: http://alyaexpress-news.com/2015/09/02/ce-ghetto-qui-nous-colle-a-la-peau-par-edmond-richter/
et indiqué dans un autre article quelle devrait être notre attitude, une attitude de vainqueur: http://alyaexpress-news.com/2016/05/05/mentalite-vainqueur-edmond-richter/
Bien à vous
Edmond Richter

PIMPRENELLE POURPRÉE 31/08/2016 14:34

Bonjour Edmond... Merci pour votre commentaire... Nous avons raison, il faut quitter cette attitude de vaincus et crier haut et fort que nous sommes capables de les vaincre... Bien a vous, Therese

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée