Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 18:51

Les colonies de vacances de l’Intifada Al-Quds à Gaza offrent un entraînement aux attaques au couteau, aux armes à feu et au combat dans les tunnels

tunnels

 

Le 16 juillet 2016, la branche militaire du Hamas, les Brigades Izz Al-Din Al-Qassam, a ouvert ses colonies de vacances « Pionniers de la Libération » à Gaza. Cette année, elles sont dédiées à l’Intifada Al-Quds (Intifada de Jérusalem), nom donné par les Palestiniens à la vague d’attentats contre les Israéliens, notamment à Jérusalem, au cours des derniers mois. Les camps d’été ont duré deux semaines et ont accueilli quelque 30 000 enfants et adolescents. Les activités incluaient l’entraînement au maniement des armes à feu et autres activités militaires, des exercices de défense civile et des cours de religion et d’héritage militaire. Selon des représentants officiels d’Izz Al-Din Al-Qassam, « l’objectif des colonies est d’attiser la flamme du djihad parmi la génération de la libération, d’inculquer les valeurs islamiques et de préparer l’armée de la victoire pour libérer la Palestine ». [1]

Les activités de la colonie ont été retransmises sur des comptes spéciaux des réseaux sociaux et sous des hashtags spécifiques, tels que #Pioneers-of-Liberation. Ces comptes ont diffusé de nombreux posts et photos. Les visages des organisateurs et des conseillers, tous des combattants d’Al-Qassam, sont souvent brouillés pour empêcher toute identification.

Symbole de l’une des colonies “Pionniers de la Libération” (Photo : Alqassam.ps, 16 juillet 2016)

Les colonies, nommées d’après des terroristes et des attaques au couteau, incluaient un entraînement au maniement du couteau

Les noms des colonies reflétaient le thème de « l’Intifada Al-Quds » : un camp était dénommé le « Camp des couteaux », les attaques au poignard ayant été une caractéristique dominante de la vague actuelle d’attentats ; un autre était nommé les « Soldats d’Al-Quds » et un troisième portait le nom de Baha Aliyan, terroriste ayant participé à un attentat combiné au couteau et à l’arme à feu contre un bus de Jérusalem le 13 octobre 2015, qui a fait trois morts et 9 blessés.

Des enfants montrant un poster du terroriste Baha Aliyan, légendé « Les martyrs ne meurent jamais, leur sang illumine la Révolution » (Photo : Facebook.com/aqsatvchannel, 20 juillet 2016)

Défilé en l’honneur des terroristes qui ont mené les attaques au couteau de l’Intifada Al-Quds (Photo : Facebook.com/896180390525345, 29 juillet 2016)

Slogan du camp : « Ô Al-Aqsa, nous te rachèterons par le sang »

Selon l’organe du Hamas Al-Risalah, les slogans des camps incluaient : « Ô Al-Aqsa, nous te rachèterons par le sang », « Libérez les détenus des prisons  », et « Défendez les Lieux saints ». Un participant âgé de 19 ans, Ahmad Sami, a déclaré que les activités des camps incluaient des exercices physiques et une instruction aux arts martiaux et aux premiers soins. Il a ajouté qu’il avait été accepté dans le camp en raison de son « désir très intense de rejoindre les rangs de la résistance dans l’avenir, après avoir achevé ses études universitaires, et de participer à la libération de la Palestine de l’occupation ». [2]

Dans le cadre du thème de « l’Intifada Al-Aqsa », les participants cette année ont reçu un entraînement au maniement des couteaux en sus des armes à feu. On trouvera ci-dessous des photos des activités des camps :

Entraînement au maniement du couteau : [3]

 

Entraînement au maniement des armes à feu : [4]

(Photo : Alresalah.ps, 18 juillet 2016)

(Photo : Alresalah.ps, 18 juillet 2016)

(Photo : Twitter.com/GazaCamps2016, 20 juillet 2016)

Assemblage et démontage des armes : [5]

Entraînement dans les tunnels :

(Photo : Alqassam.ps, 16 juillet 2016)

(Photo : Alqassam.ps, 16 juillet 2016)

(Photo : Twitter.com/GazaCamps2016, 23 juillet  2016)

Exposition d’armes d’Izz Al-Din Al-Qassam

Dans l’une des colonies, les Brigades Al-Qassam ont organisé une exposition ouverte au public, comportant des armes utilisées par le Hamas dans ses attentats contre Israël. Les armes exposées incluaient des pistolets, mortiers, mines antichars, missiles Qassam à courte portée de fabrication locale (types 1, 2 et 3), des missiles à longue portée (type M75, R160 et J80), et un drone fabriqué par le Hamas. Un drone israélien, un moteur et des pièces de moteur tombés entre les mains du Hamas étaient également exposés. En outre, les visiteurs étaient invités à entrer dans un tunnel spécialement creusé pour l’entraînement des participants. [6]

Missiles figurant dans l’exposition (Photo : Palinfo.com, 22 juillet 2016)

L’organe du Hamas : Les camps posent les fondations d’une grande armée populaire

Ibrahim Al-Madhoun, éditorialiste de l’organe du Hamas Al-Risalah, a écrit : « Pour la troisième année consécutive, les Brigades Al-Qassam ont appelé à participer aux camps des Pionniers de la Libération, et la réponse a été massive… Nous avons une opportunité en or de réaliser les rêves de cette génération de prendre part à l’entraînement, de se préparer [à la bataille] et de porter les armes, et de l’imprégner des valeurs nationales, l’engager dans la cause palestinienne et la faire passer d’une [position] passive à active… La résistance s’étend des élites au grand public, afin de créer une génération entière de [combattants] de la résistance, qui pourront se défendre. Les camps élargissent le [cercle] de l’engagement populaire dans la résistance… Les Brigades Al-Qassam forgent le peuple palestinien [pour en faire] un maillon solide de [combattants] de la résistance, qui participent à la lutte contre l’ennemi, [agissant] comme un grand corps unifié… Notre peuple palestinien est constitué de combattants djihadistes naturels, qui s’élèvent et aspirent à participer au combat armé. Depuis la victoire qualitative des Brigades Al-Qassam au cours de la troisième guerre de Gaza [en juillet 2014], la population à l’intérieur et à l’extérieur [de la Palestine] implore ses dirigeants de lui permettre de rejoindre activement les rangs de la résistance. Ces colonies posent les fondations pour construire une large armée populaire qui englobe de nombreux secteurs [de la société]. » [7]

Des représentants officiels du Hamas ont visité les colonies, parmi lesquels Mahmoud Al-Zahhar et le chef de la sécurité intérieure du Hamas, Fathi Hamad, qui s’y est rendu le 21 juillet.

Les représentants officiels du Hamas Mahmoud Al-Zahhar et Fathi Hamad visitent une des colonies (Photo : Twitter.com/GazaCamps2016, 21 juillet 2016)

Les cérémonies de remise des diplômes

Les cérémonies de remise des diplômes des colonies ont été marquées par des discours de représentants officiels du Hamas, ainsi que par une démonstration d’habileté au tir, d’assemblage d’armes et de mouvements de troupes. [8] Les représentants du Hamas ont fait l’éloge de la résistance armée et de la guerre de libération de la Palestine, et ont félicité [les organisateurs] des camps d’avoir préparé « la génération de la libération ». Un discours enregistré du chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mashaal, a été diffusé lors de la cérémonie de remise des diplômes dans la colonie de Dir Al-Balah le 22 juillet. Il a déclaré : « Le Hamas a deux objectifs principaux : libérer la Palestine et résister à l’occupation… Il n’y a pas de place en Palestine pour l’entité sioniste et la seule façon de la faire partir est la résistance armée. » Mashaal a félicité les Brigades Al-Qassam d’avoir « préparé la [jeune] génération grâce aux camps des Pionniers de la Libération, et préparé le peuple palestinien inébranlable et déterminé à libérer sa terre, ses prisonniers et ses Lieux saints, et avant tout Al-Aqsa ». [9]

Le représentant du Hamas Ahmad Bahar, vice-président du Conseil législatif palestinien, a affirmé lors d’une cérémonie de remise des diplômes que « la prochaine guerre contre l’occupation sera une guerre pour libérer nos villes et nos villages dont nous avons été expulsés. La résistance prépare la génération qui libérera Jérusalem, la génération de la victoire qui mènera la guerre pour libérer la Palestine. L’option de la résistance est la manière la plus rapide [d’atteindre nos objectifs] et la seule façon de libérer toutes les terres occupées et de libérer tous les prisonniers des geôles de l’occupation. » Il a également fait l’éloge des Brigades Al-Qassam pour la grande qualité de l’entraînement dans les colonies. [10]

De gauche à droite : Mahmoud Al-Zahhar, Ismail Haniya et Ahmad Bahar lors d’une cérémonie de remise des diplômes dans une colonie (Photo : Alqassam.ps, 23 juillet 2016)

Cérémonie dans un camp (Photo : Twitter.com/GazaCamps2016, 22 juillet 2016)

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée