Ce n’est parce qu’on est contre l’islamisation de la France qu’on doit voter pour Marine Le Pen, elle-même islamo-compatible

Marine Le Pen dont le seul mérite est d’avoir tué  son père pour lui substituer son compagnon  à la tête du F.N. aura-t-elle la carrure pour un destin national ?

Et ce n’est certainement pas ses adulateurs  qui vont penser le contraire. Elle est la candidate parfaite que la France attend depuis Clovis. Une nouvelle page va s’ouvrir devant elle si elle intronise Marine Le Peine sa reine.

Les autres candidats sont des simples figurants et elle est même de choisir son rival qui sied le mieux à son auguste personne. Elle est le Messie qui  va rendre à  la France sa splendeur et son lustre d’antan. Au concours du délire de grandeur ils sont imbattables. Les épreuves n’ont pas encore commencé et ils voient déjà leur  égérie en haut de l’affiche.Ils n’ont pas tiré les leçons des sondages américains où la favorite des sondages est la grande battue des urnes.

L’Elysée est dans 6 mois, beaucoup d’eau coulera sous le pont et celui qui remportera les suffrages des Français n’est pas la femme ou l’homme des sondages. Et ce n’est certainement pas avec des arguments inquisiteurs et culpabilisateurs que ses partisans vont faire dissiper la méfiance des Français à son égard et l’aider enfin à franchir le cap du 2 e tour. On ne vote pas pour un candidat par peur de l’avenir on vote parce ce qu’on croit en ses capacités de redonner espoir et confiance dans l’avenir.

Mais comme tous les fanatiques il leur faut un bouc émissaire pour lui faire porter le chapeau.

Tant pis pour la France si demain  Marine le Pen est battue clament en choeur  ses  partisans. Pour sauver la France il faut voter pour leur icône. La patrie est en danger et sa survie dépend du bon usage des bulletins de vote en sa faveur. Les électeurs sont avertis et ne peuvent que s’en prendre qu’à eux-mêmes s’ils votent contre elle. C’est comme si elle avait le monopole de la France et tous ses rivaux sont des vendus à l’islam.

Quand on est une chance pour la France on ne prône pas le pas d’amalgame, ni on ne courtise les voix des musulmans en faisant croire que l’islam est compatible avec la République ni affirmer que le problème n’est pas l’islam mais la charia, comme si la charia n’était pas la loi de l’islam.  Elle n’a pas compris ou feint de ne pas le croire que l’islamisme et l’islam sont les deux faces du même miroir mahométan. Il n’y a pas d’islam politique comme il n’y a pas non plus un islam spirituel. L’islam est une idéologie totalitaire qui se veut un code civil, mode de gouvernement, une loi et un culte à la fois. Il doit être combattu comme le pire fléau de notre temps. On peut très bien dire aux musulmans que leur religion est incompatible avec le vivre ensemble et ce n’est pas à la France d’adapter ses lois à l’islam et c’est aux musulmans de le faire.

Elle gagne à dire la vérité aux Français sur la haute toxicité de cette idéologie qui n’est pas qu’une menace pour la France mais pour l’humanité tout entière à cause du caractère expansionniste et belliciste du Coran en leur énumérant les sourates qui prêchent la haine et le djihad et que le prix de leur place au sein de la communauté nationale passe par la purge desdites sourates.

Au Maroc on enseigne aux élèves les seules sourates « apaisées » aussi bien qu’en Égypte où le Général Sissi réclame aux doctes de la foi islamique de réformer l’islam. Elle peut très bien annoncer d’ores et déjà aux Français que sa première mesure si jamais elle devient présidente est la dissolution de l’U.O.I.F., une filiale à 100% de la Confrérie des Frères musulmans dont est issu Oubrouq l’éminence grise d’Ali Juppé.  Une telle décision qui pourrait lui attirer les suffrages des musulmans « victimes de l’islamisme fondamentaliste » comme elle le dit.

Les gages de sa volonté de changer le cours de l’histoire de France c’est aujourd’hui ou jamais qu’elle doit donner et non pas demain.

Elle doit lâcher les gaz si elle veut marquer l’opinion et pourquoi pas se rallier une bonne partie des Français islamo-pratiques.

*** Attention ce texte est une TRIBUNE LIBRE qui n’engage que son auteur***