Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 05:53

Décrets Trump : cela pleurniche dur, en face…

Publié le 30 janvier 2017 - par  

L’Amérique d’abord ! C’est son credo. Quel patriote normalement constitué ne souhaite pas pareille pensée politique de la part de son chef d’État ?

Seulement, voilà. En plus du mur frontalier avec le Mexique et de la pression sur les entreprises américaines souhaitant délocaliser leurs usines, Donald Trump a mentionné le mot tabou chez tous les bien-pensants : « musulman ». Et, ça, c’est haram !

Aïe Aïe Aïe ! Les pays arabes sont en grand émoi !

Le président des États Unis a décrété que les ressortissants de certains pays islamiques – EN GUERRE – ne seraient pas admis, provisoirement, sur le territoire américain.

L’Iran, l’Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen sont concernés.

Il faut reconnaître que, là-bas, dans ces pays, des musulmans tuent des musulmans. Et depuis des dizaines et des dizaines  années.

El Qaïda, El Nosra, les Shabaabs, l’EI, le Hezbollah  et autres terroristes sanguinaires sont réputés pour ne pas faire de quartier et tuent sans distinction tout ce qui se gêne leur ascension.

Notons que Donald Trump a, quand même, ajouté qu’il donnerait la priorité aux réfugiés chrétiens. Il n’est donc pas anti-réfugiés, il est anti réfugiés-islamiques-présumés-terroristes.

Et alors ?

Et ben alors, tous les islamo-gauchistes de la planète sont en émoi, aussi.

Bien sûr, la France, cette chose qui tente vainement de faire entendre sa voix fluette dans ce concert islamo-protecteur, a choisi ses coqs les plus enroués pour dire leur indignation.

D’abord, c’est le Hollande, aphone depuis cinq ans qui « demande à l’Europe de faire bloc face à Trump » ! Pas moins pour nous faire mourir de rire, nous les Français.

Et, comme il se doit pour le président du pays des Droits de l’homme –  sauf pour les Droits des Français – il rappelle à Donald Trump, « le principe d’accueil des réfugiés ».

 Ha oui ! Ça nous a réussi l’accueil des réfugiés. Allez dire ça aux Calaisiens ou aux communes obligées de loger, nourrir, ces réfugiés-là.

Surtout quand on sait que depuis le démantèlement de la jungle, les migrants reviennent, en force, à Calais et que les « enfants » expulsés vers le Royaume Uni sont renvoyés en France par les Anglais qui n’en veulent pas et dont les centres d’accueil français ne peuvent s’occuper ni même les nourrir, correctement.

Sans oublier « son mur », à Hollande, censé protéger les automobilistes qui sont assaillis par ces réfugiés, sur la rocade.

Bien sûr, le Zayrault du quai d’Orsay, trouve « inquiétant » ce décret américain et rappelle aux Allemands que : « L’accueil des réfugiés est un devoir de solidarité. Le terrorisme n’a pas de nationalité, la discrimination n’est pas une réponse ».

Il faut être gonflé ou demeuré mental pour aller dire ça, en Allemagne, après les crimes qui s’y sont déroulés en 2016. C’est le plus grand foutage de gueule que les Allemands ont entendu, certainement. De quoi redorer le blason de la France et affermir son filet de voix, non ?

Mais les élus ne sont pas seuls à monter au créneau. En prévision de la prochaine élection présidentielle, les candidats en lice apportent leur grain de sel.

Le libéral socialiste Macron, qui engendre les foules gauchistes sur son passage a tenu à soutenir les réfugiés :

« Je soutiens les gens qui fuient la guerre et la persécution. Je soutiens le peuple qui défend nos valeurs ». 

 Et le peuple qui défend « ses » valeurs, c’est toute la lie gauchiste américaine qui se répand  sur les réseaux sociaux américains,  #NoBanNoWall , (pas d’interdiction, pas de mur) dont les principaux acteurs sont des musulmanes voilées, pro Hamas et pro charia comme Linda Sarsour

Linda Sarsour anti Trump et proche du Hamas

ou des communistes déployant le drapeau de l’ancienne URSS comme nous le montrent ces photos que vous ne verrez jamais dans aucun media français.

Manifestation anti-Trump avec la faucille et le marteau

Quant à la Rama Yade (on attendait qu’elle comme présidente !) elle a  publié sur le site twitter #MuslimBan :

« Le décret déshonorant de Trump appelle au minimum une convocation de l’ambassadeur US par Paris et une action auprès de l’ONU. » 

Et la destitution de Trump, aussi, pour la combler ?

 Comme les seuls, en France, à avoir approuvé ces décrets américains sont les leaders des droites populistes et donc populaires, nous en déduisons que les droites molles, des LR au MoDem, sont elles aussi aphones ou menteuses et continuent de ménager la chèvre et le chou en vue d’une éventuelle victoire à la présidentielle.

Quel panier de crabes ! Mais, franchement, ils n’ont rien à foutre d’autre que de se mêler de la vie d’autrui ?

Pour leur plaire, il faudrait que la terre entière applique la politique du «tu es chez toi, chez moi » qui nous réussit si bien en France et en Allemagne, par exemple, ou au Québec (français!) qui vient d’essuyer une action terroriste ce dimanche quand deux hommes masqués ont pénétré dans une mosquée et ont dézingué à la kalachnikov, aux cris du Allahu Akbar traditionnel, d’autres musulmans qui priaient.

Et devinez qui sont les terroristes cagoulés qui ont œuvré ? Il s’agit de Hassan Matti et Bashir Al-Taweed, deux réfugiés syriens arrivés la semaine dernière au Canada.

Alors, les protestations tonitruantes du Trudeau, ce premier ministre canadien qui déclarait « aux réfugiés du monde qu’ils étaient les bienvenus dans son pays » ont dû avoir un impact retentissant chez les musulmans qui en ont fait les frais, hier soir, non ?

Elle est pas belle la vie dans ces pays bisounours où les œillères sont devenues obligatoires pour obéir aux islamiques, tous courants confondus ?

Heureusement, les populations encore clairvoyantes – et elles sont nombreuses, savent démêler le vrai du faux.

Il s’avère que l’interdiction de l’immigration des musulmans en Amérique ne date pas d’hier. En effet, c’est une loi de 1952, la loi 411, qui stipule cette interdiction.

Ils savent aussi que l’Obama, en son temps, a signé un décret similaire à celui de Donald Trump contre l’admission des personnes pouvant être de présumés  terroristes voulant entrer sur le territoire américain, en provenance de l’Irak, Syrie, Iran, Soudan, à l’exception des membres du gouvernement et de l’armée américaine. (Visa Waiver Program and Terrorist Travel Protection Act of 2015). (3) » © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Mais, bien sûr, comme c’était l’islamique Obama qui l’avait signé, ce décret, personne n’a cru bon de moufter dans le monde entier et la Ligue arabe ne s’est pas émue, pas plus que l’Iran, l’Irak ou les États gauchistes occidentaux.

Les vrais patriotes, quel que soit leur pays, savent que l’islam est un danger pour toutes les démocraties occidentales. Même les musulmans qui n’ont pas peur des fatwas n’en font plus un secret.

Une très grande majorité du peuple américain l’a compris et, pour cette raison, elle a élu Donald Trump à la présidence des États-Unis.

Reste que, à partir de 2017, avec une politique volontairement anti islamique, les Américains vont peser fortement sur l’avenir du monde occidental. Les chefs des démocraties européennes doivent se sentir gênés aux entournures.

Eux, qui ont si bien soutenu le président sortant américain et sa danseuse islamique, dans son travail de conversion du monde entier, vont devoir faire des choix judicieux.

Soit, soutenir le terrorisme islamique et les monarchies arabes qui l’entretiennent, encore et toujours, soit se retrouver (enfin !)  sur le banc des accusés pour : racisme anti-blanc, islamophilie,  anti christianisme, antisémitisme et plus encore.

Et c’est à nous, Français, qu’il appartient de changer la donne dans notre pays.

Ce ne sont pas des Hamon, Macron, Mélenchon  et autres Fillon qui militent pour une toujours plus grande politique immigrationniste et une place toujours plus  importante de l’islam dans notre présumé démocratique pays, qui nous apporteront et la paix et le travail et l’argent, quoiqu’ils en disent pendant leur campagne.

Ils vous mentent, ils nous mentent. Le fric, bien ou mal acquis et les malversations sont autant dans l’éthique de ces politiciens que dans leur soif de pouvoir absolu. Ils nous en  donnent tous les jours les preuves.

C’est donc un choix qu’il nous reviendra de faire, aussi, dans les prochains jours. Être pro Trump ou anti Trump, ça se résume à ça.

Dire aux Français qu’ils gagneront plus et la baisse du chômage qu’ils leur promettent, c’est se foutre d’eux.

Tant qu’ils ne reviendront pas à la fermeture des frontières dans cette Europe minée par l’invasion migratoire, c’est mission impossible.

Tant qu’ils continueront d’appliquer la politique des « droits de l’homme »,  de l’accueil, de la fraternité et du partage, c’est autant de manque à travailler et à gagner pour les nationaux français.

En ce sens, nous disons que Donald Trump a entièrement raison. Et contrairement à ce que prétend notre très socialiste président, il ne s’agit pas là d’un protectionnisme honteux. En quoi favoriser son peuple est-il plus scandaleux que de le laisser sombrer dans l’indigence ?

Avez-vous entendu ces politiciens-prétendants vous proposer ce retour à une France gagneuse, forte de ses 67 millions d’habitants ayant chacun la chance de vivre, normalement, en travaillant normalement ?

Non, non et non.

Eux, ils vous font croire, pour l’un, qu’ils vont vous apporter le chèque du «salaire minimum», avec le petit déjeuner au lit, toutes les fins de mois. Et  l’immigration est une chance pour la France. Suicide.

L’autre dit que vous allez travailler plus pour gagner plus mais il a déjà dit qu’il ne rétablirait pas l’exonération des heures supplémentaires supprimée par le socialiste Hollande. Résultat, vous savez que vous gagnerez moins parce que, déjà, vous gagnez moins. Il pense, aussi, que l’immigration est une chance pour la France. Suicide.

Quant à Macron, qui défend la loi travail d’El Khomri, il propose de travailler plus, sans gagner plus. Des CDI pour tous. Le droit aux Assedic même pour les démissionnaires (hum!). La retraite à la carte. Et la marmotte… C’est encore plus grave que le suicide, c’est une overdose létale d’héroïne.

En attendant l’extension à toutes les ressources de la CSG et autres RDS, elles n’ont été appliquées qu’aux petites retraites qui se voient ponctionnées de quelque plus de 7% depuis le 1er janvier, même quand elles sont non-imposables. Ces retraités voient leur pouvoir d’achat diminuer de plus de 7%. Ça, c’est la réalité.

Aussi, tous leurs projets de retraite à 60 ans, 65 ans ou 67 ans, les futurs retraités n’en ont plus rien à attendre de bon. Ils savent qu’ils auront tout juste de quoi crever de faim ou de soif, à défaut de crever tout court.

Parce qu’aucun de ceux-là ne pourra assurer le paiement de leur retraite à ceux qui ont cotisé toute leur vie. Ils sont trop occupés à bouffer le pognon des cotisations pour combler les largesses de l’État en subventions, fonctionnement dudit État, aides aux immigrés, à toutes ces guerres dans  lesquelles il nous ont embarqués et autres aides pharaoniques aux pays sous-développés.

Les Français qui voteront pour ceux-là, en leur âme et conscience et sur la foi de leur croyance en leurs boniments, porteront la lourde responsabilité d’avoir détruit la France, tout simplement. On les appelle, déjà, les anti Trump.

Les Français ayant compris la réalité de la situation catastrophique de notre pays, voteront en leur âme et conscience pour un réel renouveau de la France. Une France grande à nouveau.  « France Great Again ». Ceux-là, on les appelle, déjà, les « pro Trump ».

Danièle Lopez

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée