Ce sera avec Trump que l’on gagnera la guerre contre le terrorisme

41 vermines musulmanes affiliés à la Qaïda, de la même espèce que celles qui font de la vie des Français un des pires tourments de leur histoire ont été écrabouillées  au Yémen par les forces spéciales terrestres américaines. Une sacrée performance que l’islamiste Obama a été incapable de faire pendant les 8 ans de son mandat.

L’éradication de la vermine terroriste ne peut se faire autrement que par l’envoi des troupes au sol. Sinon c’est du pur cinéma avec leurs bombardements-spectacles.
La vraie guerre contre le terrorisme ne se gagne pas avec les effets d’annonces et les accolades avec les islamistes à la façon B.H.L.

L’hydre islamique a plusieurs têtes qu’il faut frapper à leur racine commune. En tuer des centaines si ce n’est des milliers à la fois pour ne pas lui laisser le temps de se reconstituer.

Il ne suffit pas d’en couper une pour crier victoire comme avec Ben Laden à supposer qu’il ait été tué selon la version officielle et quand bien même ce n’est pas un coup de bluff obamien qui fait semblant de la combattre tout en la nourrissant en sous-main, ce n’est pas pour autant qu’on l’a stoppée dans son expansion.

Depuis la mort théâtrale du chef de file du terrorisme mondial, l’hydre djihadiste ne s’est jamais aussi bien portée et comme par hasard sous l’administration d’Obama.
Avec la défaite de la clique islamo-collabo de la Maison Blanche allons-nous enfin assister à la mise à mort de l’hydre djihadiste ?

Nous ne devons pas perdre de vue que la Qaida et Daech qui sont le vrai visage de l’islam restent des créatures des laboratoires stratégiques américains