Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 03:23

On n’en finit pas… de râler…

Publié le 14 février 2017 - par 

Tandis que la presse focusse d’un gate à l’autre (pizzagate, irangate, DSKgate, watergate, trumpgate, penelopegate et j’en passe…) il y a un drame qui se joue en sourdine. A croire qu’on parle de Penelope pour ne pas devoir parler du pire = l’inégalité homme-femme. Les belles âmes s’indignent parce qu’il faut deux musulmanes pour un musulman et qu’il faut deux noires pour une blanche, mais du scandale des mairies, chut, silence, tabou ! Autant vous dire que je dénonce avec la plus grande fermeté cette injustice.

Quoi! Dans toutes les mairies il y a des Marianne et pas de Mario ? Il y a des Marianne blanches et colorées et de couleur mais aucun Mario ? Même pas après le mariage pour tous ? C’est intolérable. Imaginez un couple homo qui va se marier dans une mairie sous le regard moqueur d’une Marianne aux seins à peine voilés ?

Donc, puisque nous abordons la dernière ligne, bon, je ne dirais pas “ligne droite” de la campagne électorale, disons, que nous sommes en plein dans les lacets et épingles à cheveux de la dernière ascension, il est urgent de poser la question qui va départager les candidats : “Allez-vous, oui ou non, mettre des Mario à coté des Marianne,  à la présidence des mairies ?”

Au lieu d’une Marianne à tête de Brigitte Bardot, un Mario à tête d’Omar Sy, le préféré des Français ? Non ?

Mais c’est pas tout! Pour quelle raison est-ce “la liberté “ qui guide le peuple ?

Ce tableau réactionnaire hautement discriminatoire fait honte à la liberté elle-même. Pour le prochain quinquennat, il est urgent d’enlever cette particule sexiste “la” et de proclamer “Liberté guidant le peuple”. Qu’on remplace ce concept abstrait de liberté, dont on ne cerne pas vraiment les tenants et les aboutissants, par le personnage réel qui se prénomme Liberté comme Liberty Valance.

D’ailleurs, qu’on efface le personnage de ce tableau et qu’on le remplace par un symbole plus universel. Il y a bien l’aigle américain alors pourquoi pas un coq français ?

Voilà de quoi continuer sur la lancée et de finir en beauté ces cinq dernières années et de quoi occuper quelques jours parmi les 83 jours qu’il reste à tirer au président des cinq dernières années en question. Non ?

La question que je me pose = les Français vont-ils, finalement, voter pour un Trump qui va prendre les vrais problèmes par les cornes ou bien vont-ils, encore une fois, éluder et, entre un pétard et un p’tit blanc, se lamenter que tout va mal mais c’est la faute aux autres ?

Anne Lauwaert

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée