Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 06:01

Coup d’Etat : Les juges socialistes ont remplacé Pinochet et Jaruzelski

Publié le 5 mars 2017 - par  

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/NanterreParquet.jpg

Les juges du Parquet de Nanterre. C’est de là qu’est partie la demande de levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen…

Chacun se souvient des coups d’Etat militaires du général Pinochet, en 1973, et du général Jaruzelski, en 1981. Ils avaient indigné le monde entier, même si la droite et l’extrême droite justifiaient le premier (démocratiquement élu) par la nécessité de remettre de l’ordre dans un Chili qui partait à l’aventure, tandis que les communistes justifiaient le second en accusant les Etats-Unis et le Pape d’avoir voulu déstabiliser un pays « socialiste », la Pologne.

Aujourd’hui, dans nos pays occidentaux, on n’a plus besoin de procéder à ce genre de méthode, ou même de tuer un président en exercice (voir Kennedy) pour éliminer un adversaire politique. Hollande et sa clique (on pense notamment à Jean-Pierre Jouyet, secrétaire de l’Elysée, ancien ministre de Sarkozy) ont mieux : leurs juges.

La France assiste à un véritable roman policier, depuis plusieurs semaines, autour d’abord de François Fillon, puis ensuite de Marine Le Pen. Précisons que les deux cas sont fort différents, mais qu’ils laissent apparaître une rare partialité dans la démarche des magistrats.

Nous n’avons pas une grande sympathie pour le parcours politique de François Fillon depuis quarante ans. Nous n’avons pas oublié toutes les trahisons à l’encontre de la France dont il s’est rendu coupable. Il est un des responsables du catastrophique état de la France, dû à l’Union européenne, à la politique migratoire menée dans ce pays depuis quarante ans et à l’islamisation de notre pays, parfaitement résumée par cette vidéo de Jacques Maisoneuve mise en ligne par Guy Sauvage.

Qu’il ait gagné les primaires de droite en tenant un discours souverainiste qui reniait ce qu’il avait fait pendant cinq ans à Matignon était un fait, qui a manifestement dérangé le Système, qui avait décidé qu’Ali Juppé serait le prochain président de la République.

Mais les faits qui lui sont reprochés, et l’acharnement que les juges socialistes (qui paraissent jouir de leur petit pouvoir de persécuter et d’humilier un élu de droite) montrent à l’évidence l’intention grossière d’interférer sur la présidentielle, et de mettre hors jeu le candidat élu par plus de quatre millions de votants.

Fillon est abandonné par une partie de LR, centristes et juppéistes, qui veulent le destituer, rien de moins, et imposer Ali Juppé, largement rejeté par les électeurs de cette primaire. Il jouait son va-tout, cet après-midi, au Trocadéro. Il a réussi son pari au-delà de ses espérances. Très mauvaise nouvelle pour Ali Juppé, qui sans vergogne, après sa déroute aux primaires, ose postuler contre celui qui l’a écrasé.

Du côté de Marine Le Pen, le dossier est différent. La présidente du FN n’est absolument pas attaquée pour enrichissement personnel, ni pour des conflits d’intérêts. Elle est victime de l’alliance entre les députés européens et les juges français, qui veulent par tous les moyens la mettre hors jeu, n’acceptant pas l’idée qu’elle puisse être au deuxième tour, voire surtout, après le Brexit et l’élection de Trump, infliger un troisième camouflet au Nouvel Ordre Mondial, hostile au retour de la souveraineté des Nations.

Alors ils ont commencé par monter une affaire d’attachés parlementaires, ne supportant pas que ceux-ci soient des militants, et puissent, en dehors de leur travail à Bruxelles, militer également pour leur parti. Bien évidemment, ces crapules n’auront jamais instruit la moindre enquête à l’encontre de Martin Schulz, accusé de faits autrement plus graves.

Et comme si cela ne suffisait pas, il s’est trouvé une large majorité de salopards, députés européens (nous attendons avec impatience de pouvoir fournir le nom des Français) qui ont osé lever la main pour voter la levée de l’investiture parlementaire de Marine Le Pen. Le prétexte trouvé confirme la collusion qui existe entre journalistes, pseudo experts et juges, aux ordres des socialistes, pour la faire tomber par tous les moyens.

L’affaire commence par un entretien, sur BFM-TV (très ciblé en ce moment, appartenant à Drahi, proche de Macron, pour son parti-pris en faveur de l’ancien ministre de Hollande) entre Jean-Jacques Bourdin et Gilles Kepel. Ils évoquent l’Etat islamique, et font un parallèle dégueulasse entre les assassins islamistes et le FN. Furieuse, Marine poste trois tweets montrant des actes barbares des soldats d’Allah. Taubira donne alors l’ordre au docile Parquet de Nanterre de demander la levée de l’immunité parlementaire de la présidente du FN, sous le grossier prétexte d’apologie du terrorisme.

Rappelons qu’Eric Zemmour avait subi une plainte semblable de la part d’une avocate franco-musulmane, qui prétendait défendre les victimes d’attentat, pour avoir dit, au sujet des islamistes, qu’ils étaient capables de mourir pour leurs idées, ce qui était devenu rare. Bien sûr, il avait ajouté que c’était une raison de plus pour les combattre sans concession. Cette plainte était tellement grotesque que le Parquet de Paris, pourtant peu favorable aux thèses du journaliste du Figaro, l’avait classée.

Si ce qu’a fait Marine, c’est de l’apologie du terrorisme, alors il faut interdire le film d’Alain Resnais pour son film « Nuit et Brouillard », pour apologie du nazisme.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Nuitetbrouillard.jpg

Manifestement prêts à tout pour éliminer Marine de la course, ou l’affaiblir au maximum, des crapules de députés européens ont donc donné la possibilité aux juges de multiplier les perquisitions dans les locaux du FN, et de convoquer régulièrement Marine dans leurs locaux pour l’interroger. Chacun comprend, pour elle comme pour Fillon, le but de ces grossières magouilles : en la montrant sortant du bureau d’un juge, ou d’un policier, c’est toute son image de présidentiable qui serait écornée. C’est l’objectif, et c’est pourquoi Marine refuse, à juste titre, durant les présidentielles, de répondre à ces convocations.

Naturellement, le chœur des Vierges, à l’unisson, gémit qu’elle se place au-dessus des lois de la République. L’ineffable Cazeneuve, qu’on croyait payé pour diriger la France, a même annoncé, comme un vulgaire Manuel Valls, qu’il allait s’engager dans la campagne contre le FN.

Hollande et sa clique vont-ils faire débouler leurs juges-policiers à Nanterre, et forcer Marine à monter dans le panier à salade ? Avec ces islamo-collabos, il faut s’attendre à tout.

Rappelons qu’il s’est trouvé des juges, à Paris, dans un autre contexte, pour déposer plainte contre Georges Bensoussan, sur signalement du CCIF islamiste et des imposteurs de l’antiracisme (verdict le 7 mars). N’oublions pas que ce même Parquet de Paris a déposé plainte contre Christine Tasin, coupable d’avoir crié « Islam assassin » quelques jours après l’assassinat de deux policiers, à Magnanville, par un soldat d’Allah. Et sachons nous rappeler qu’un véritable cabinet noir, sur ordre du pouvoir socialiste, constitué de juges et de policiers, orchestre un véritable harcèlement judiciaire contre Riposte Laïque. Ces procédures visent un homme : Pierre Cassen, que Cazeneuve et sa clique veulent faire tomber par tous les moyens, même s’ils ont un dossier vide. Ces juges, qui auraient fait merveille dans un pays totalitaire comme le Chili de Pinochet ou la Pologne de Jaruzelski, traîneront également devant la 17e Chambre, ce mercredi, Robert Ménard, maire de Béziers, coupable d’avoir signalé que 90 % d’élèves de parents musulmans dans certaines classes de sa ville, cela posait un problème.

Hier, il y avait les procès de Moscou, où des communistes historiques s’accusaient de tous les maux, devant des commissaires politiques dont le plus célèbre fut Vychinski. Maintenant, il y a les procès socialistes, où des patriotes (qui eux ne se laissent pas faire) se voient accusés de délit d’opinion, à cause de la loi Pleven. Et s’ajoutent des juges politisés, aux ordres des socialauds, qui ont décidé que Macron serait le prochain président de la République, pour tuer définitivement la France et la soumettre à la vision du monde de Soros et des siens.

Nul ne sait ce qui peut se passer durant ces deux mois de campagne, avec la violence des antifas et des racailles, que le gouvernement socialiste, par son laxisme volontaire, laisse s’installer en France. Ils vont multiplier les coups tordus et les manipulations politico-médiatiques, pour salir et discréditer Marine Le Pen, donnée ce jour en tête dans les sondages, avec un score qui ne lui suffit pas pour gagner au deuxième tour.

Mais près d’un électeur sur deux (45 %) ne sait pas encore pour qui il va voter. C’est donc maintenant, dans les jours et les semaines qui vont suivre, que les choses vont se jouer.

Il faut dénoncer le coup d’Etat politico-médiatique dont est victime Fillon, et l’acharnement judiciaire que subit la présidente du FN. Il faut continuer à démasquer l’imposture Macron, enfant monstrueux du couple de vieillards haineux Bergé-Attali, et sa soumission à Soros et aux mondialistes. Il faut continuer à taper sur Mélenchon et Hamon, immigrationnistes fous et islamo-collabos notoires, comme Macron. Il faut démasquer la complicité presque totale de tous les journaleux du système, unis pour taper sur Marine et Fillon.

Car les vrais dessous du coup d’Etat médiatico-judiciaire qui se joue est là. Dans un contexte d’implosion des deux principaux partis politiques, qui aurait dû profiter essentiellement à Marine Le Pen, les magouilleurs qui sévissent à l’Elysée ont mis en place cette opération Macron, dans le but d’imposer à la France un représentant de la Finance et du Mondialisme, et d’éviter une alternative patriotique et souverainiste.

L’heure n’est donc pas à jouer les chochottes autour de quelques insuffisances supposées du programme de Marine, l’enjeu, c’est la France. Même si Fillon se maintient, et qu’il est un moindre mal par rapport à Macron-Hamon-Mélenchon, seule la présidente du FN peut sauver notre pays de la catastrophe qui l’attend si Macron est élu, avec l’appui de toute la classe politique, la complicité des juges et la connivence des médias. Au nom du « Tout sauf Marine ».

C’est pourquoi il faut la soutenir, et dénoncer le coup d’Etat des juges, et la pourriture de ce régime, de son président et de ses ministres et de ses journaleux de propagande.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée