Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 02:33

Implosion du PS et de LR, clivage mondialistes-souverainistes : Zemmour avait tout prévu

Publié le 6 mars 2017 - par  

Depuis des années, disons depuis 1992 et le référendum sur le traité de Maastricht, Eric Zemmour analyse que le clivage gauche-droite va disparaître pour être remplacé par un autre, celui des libéraux européistes contre les souverainistes sociaux.

C’est en effet durant la campagne référendaire de 1992 que l’on voit apparaître des oppositions fracturant chacun des deux blocs politiques traditionnels.

Le “non” au traité perdit avec 48,96% des voix contre le “oui” qui obtint 51,04%. Petite victoire de Mitterrand, Chirac, Balladur, Giscard d’Estaing sur Séguin, Pasqua, Chevènement, de Villiers, Le Pen et quelques communistes.

A partir de là, expertise Zemmour, se dessine une recomposition politique qui certes tarde à naître, mais peu à peu prend forme.

Aujourd’hui, une grande partie du RPR rebaptisé UMP puis LR, malgré les tirades convenues de ses maîtres, n’est plus gaulliste. Ce parti de la droite molle vote sans état d’âme avec les socialistes toutes les lois qui racornissent la primauté de la Nation sur le droit européen.

La victoire surprise de Fillon acquise non sur son programme mais grâce à ses prises de position sur l’islam est en trompe-l’œil. Une heure souverainiste, la suivante européiste, prêt à voter Macron si le duel final de la présidentielle opposait celui-ci à la présidente du FN, acceptant de se rendre chez les juges tout en appelant à l’insurrection contre eux, Fillon a un problème avec son avenir.

Côté gauche, le quinquennat Hollande a mis en évidence les deux tendances irréconciliables qui l’agitent. Et la victoire à la primaire de Hamon sur Valls a imposé la réalité au déni de celle-ci. Il y a une gauche libérale plus ou moins moderniste dont l’ennemi n’est pas la finance et une gauche irrationnelle, prête à sacrifier les habitants de ce pays à son utopisme.

Tandis que les thuriféraires de Sarkozy, Juppé, Fillon, se haïssent fraternellement, et que ceux de Hollande, Valls, Hamon, Mélenchon se méprisent cordialement, deux partis qui ont refusé de dégoupiller la grenade des primaires, cristallisent sur des données différentes des deux antiquités de la vie politique française.

Convergent vers Macron et son mouvement au nom très égocentrique (EM, comme En Marche et… comme Emmanuel Macron), tous ceux qui veulent de moins en moins d’Etat et de protection sociale, tous ceux qui souhaitent ouvrir les frontières à tous les vents migratoires, tous ceux qui préfèrent la financiarisation de l’économie au développement industriel, tous ceux prêts à tous les accommodements raisonnables avec l’islam, tous ceux qui ont choisi Clinton contre Trump.

La France de Macron est celle des villes, des hors-sol, des sans frontières, des amoureux des sans-papiers, de Terra Nova. Celle des “élites”. Et cette France est d’une puissance inimaginable.

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/unnamed-260x300.png

Dans le Rassemblement présidé par Marine Le Pen, on trouve les ouvriers français qui refusent la pression sur leurs salaires due à l’immigration et réclament le maintien de la protection sociale, les patriotes qui militent pour l’indépendance de la Nation, la France périphérique et la France paysanne, la France qui désire que l’on différencie le Français de l’étranger, la France qui rejette les politiques d’austérité qu’on veut lui imposer au nom de la mondialisation.

Dans cette recomposition du paysage électoral, le tripartisme, voire le quadripartisme ne sont qu’une transition.

Dans la Ve République et son scrutin majoritaire à deux tours, le bipartisme est obligatoire.

Dans les années à venir – et qui sait peut-être dès cette année 2017 – il y aura un parti souverainiste et un parti européiste/mondialiste.

LR et le PS et leurs satellites deviendront des segments politiques résiduels.

Cependant si le Parti socialiste semble un astre mort puisque sous la houlette de Stéphane Le Foll, les “hollandais” sont en train de rejoindre Macron, le cadavre LR bouge encore.

Sarkozy propose à Fillon de s’autodétruire après avoir choisi un successeur qui porterait son programme. Fillon acceptera-t-il ?

Dans l’esprit des dirigeants LR cela éviterait un départ massif vers le FN. Mais pour combien de temps ? Que se passera-t-il si malgré ce tour de passe-passe, le candidat LR arrive troisième le 23 avril prochain ?

Simple. Zemmour aura eu raison bien avant tous les soi-disant experts BFM et Compagnie. C’est ainsi que Zemmour est grand.

Marcus Graven

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée