Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 06:57

L’ancien chef djihadiste basé en Norvège le mollah Fateh Krekar : Toutes les puissances mondiales combinées ne peuvent vaincre les idées de l’État islamique

 

Le mollah Fateh Krekar, ancien fondateur et dirigeant du groupe terroriste sunnite Ansar Al-Islam, a déclaré que « toutes les puissances mondiales réunies » ne peuvent vaincre l’idéologie de l’organisation Etat islamique (EI). Le mollah Krekar, dont le nom d’origine est Najmaddin Faraj Ahmad, est arrivé en Norvège en 1991 en tant que réfugié et y réside depuis. Dans une interview pour NRT TV, une chaîne du Kurdistan irakien, Krekar a déclaré que si l’Etat islamique est éliminé, un groupe semblable émergera, car son idéologie est enracinée dans des sources littéraires immuables, comme le Coran et les hadiths. Il a qualifié la politique du président Trump de « fausse bravade » et l’a mis au défi d’envoyer ses « hommes les plus courageux » en Libye pour combattre les « lions de l’islam ». L’interview a été diffusée le 20 février 2017. Extraits :

Fateh Krekar : Cette guerre [contre l’EI] se poursuivra, car elle n’est rien d’autre qu’une guerre technologique, alors que les concepts des deux parties belligérantes appartiennent à l’idéologie religieuse. L’organisation de l’Etat islamique a adopté l’islam comme une méthodologie, et comme une idéologie, une foi, une philosophie, une politique, une religion et un Etat. Ce groupe défend ses croyances de toutes ses forces. Toutes les puissances du monde combinées, à mon avis, ne peuvent vaincre ces idées. Alors que l’OTAN, dans son ensemble, a occupé l’Afghanistan, a combattu les talibans et les a écartés du pouvoir, les talibans ont survécu, ont attaqué Kunduz en plein jour et libéré les terres des mains de l’OTAN et de ses partisans afghans. […]

Je ne pense pas qu’il y aura d’« État post-islamique ». Ils parlaient de « post-talibans », mais ce n’était qu’un mensonge, une guerre des mots. Les idées, ou la vision, adoptées par le groupe Etat islamique sont le wahhabisme de la faction de Faisal Al-Duwaish. […]

Les noms importent peu. Si Al-Qaïda ou l’organisation de l’Etat islamique perdaient certains territoires, cela ne devrait pas être une surprise. Même si cette organisation est éliminée, une autre organisation apparaîtra. Les sources littéraires sont les mêmes. Le Coran et la Sunna sont les sources d’orientation, d’éducation sociale et idéologique et d’activité djihadiste. Les deux sources sont là, les versets coraniques sont là, et les hadiths sont bien enracinés. Il y a 55 hadiths sur le djihad dans la compilation d’Al-Bukhari, et 69 hadiths dans la compilation de Muslim. Ces hadiths sont impérissables. Les [nouvelles] générations continuent de les apprendre. […]

Même si l’organisation Etat islamique est éliminée, un nouveau groupe suivant les mêmes idées émergera. Peut-être ce groupe apprendra-t-il des erreurs d’Al-Qaïda et de l’État islamique, mais il adoptera la même idéologie que les autres groupes. Parmi les trois communautés [principales] en Irak – les Arabes chiites, les Arabes sunnites et les Kurdes – les Arabes sunnites sont ceux qui ont le plus souffert sous Saddam. Les forces occidentales ont défendu les Kurdes et leur ont permis de diriger leur propre région. La Suède a fourni des caméras et des ordinateurs au parlement kurde. L’Iran a adopté les groupes chiites et les a aidés à se développer. […]

Le groupe qui a été le plus persécuté fut les sunnites. Il est vrai que moins de sunnites ont été tués que de chiites ou de Kurdes, mais ils n’ont pas été autorisés à se développer et à avoir une vie collective en tant que société. Par conséquent, à l’arrivée de l’occupation, il y avait déjà plus de 20 groupes djihadistes. […]

Les chiites et les Kurdes doivent reconnaître que les sunnites ont le droit de diriger leurs propres régions, d’utiliser leurs ressources et [de décider] qui les gouverne. […]

Les sunnites ont le droit de décider qui les régit, et la question des groupes djihadistes est une question [sunnite] interne. Les sunnites ne resteront pas sans armes dans leur triangle sunnite. Ils doivent être armés comme les Kurdes et les chiites pour se défendre. […]

Journaliste : La politique du président américain Trump relancera-t-elle le conflit à travers le monde ?

Fateh Krekar : Non. Ce n’est qu’une fausse bravade. Elle ne signifie rien. Si c’est un militaire si important et si puissant, qu’il envoie son armée en Libye. N’ont-ils pas incendié son ambassade en Libye ? N’ont-ils pas tué son consul et ses diplomates en Libye ? Qu’il envoie ses hommes les plus courageux en Libye, et nous verrons comment les lions de l’islam les accueilleront là-bas. […]

Que peut faire Trump face à des gens qui croient au monothéisme et au djihad ? Par Allah, si Trump rentre en Irak accompagné de toutes ses forces – même s’il décide de ne pas combattre les Kurdes et les Arabes sunnites, les chiites les chasseront tout seuls. S’ils entrent dans le triangle sunnite, les sunnites les chasseront tout seuls. Je ne parle pas des Kurdes, car ils sont fidèles à Trump, tout comme ils étaient fidèles à son prédécesseur et le seront à son successeur.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée