Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 07:02

L’ancien ministre des Affaires étrangères et négociateur en chef palestinien Nabil Shaath : Le roi saoudien Abdallah a financé la deuxième Intifada

 

L’ancien ministre des Affaires étrangères palestinien et négociateur en chef Nabil Shaath a déclaré qu’en 2000, le roi saoudien Abdallah, alors prince héritier, avait versé aux Palestiniens un demi-milliard de dollars et récolté un demi-milliard de plus de la Ligue arabe pour permettre la poursuite de l’Intifada. « C’est l’argent qui nous a permis de survivre pendant les trois années d’Intifada », a déclaré Shaath dans une interview sur ON TV, diffusée le 7 février 2017. Extraits :

Nabil Shaath : Lorsque [la seconde] Intifada a éclaté à Jérusalem, le 28 septembre 2000, après que [le député israélien Ariel Sharon] et ses forces aient pris d’assaut la Mosquée Al-Aqsa… Trois ou quatre jours plus tard – ou une semaine tout au plus – j’ai reçu un appel du roi Abdallah d’Arabie saoudite, qu’il repose en paix. En ce temps-là, il était encore prince héritier, mais c’était le véritable dirigeant de l’Arabie saoudite. Il a déclaré : « J’ai envoyé mon avion à Amman… » J’étais le ministre des Affaires étrangères palestinien à l’époque. Il m’a dit : « Allez en Jordanie et prenez l’avion. Je veux vous voir ici demain ».

Je me suis alors rendu dans son palais. Il y avait là-bas un groupe de princes, et il leur a demandé de nous laisser. Une fois seuls, il m’a posé une seule question : « Combien voulez-vous ? » « Combien de quoi ? », ai-je demandé. « Vous êtes au milieu d’une Intifada », a-t-il dit. « Elle peut durer deux ou trois ans. Ils gèleront tous vos capitaux. Comment poursuivrez-vous cette Intifada ? Vous avez besoin d’argent. » Alors, j’ai donné le plus grand chiffre qui me venait à l’esprit : un milliard de dollars. J’ai affirmé qu’un milliard de dollars pourrait nous permettre de continuer pendant deux ou trois ans. « Je m’en occupe », a-t-il dit. Il a convoqué le Sommet arabe deux semaines plus tard, en octobre. Dès que je suis arrivé sur les lieux du sommet, au Caire, il m’a attrapé la main et m’a attiré dans une pièce adjacente. Il a dit : « Je demanderai un milliard de dollars à la Ligue arabe. Ils doivent tous assumer la responsabilité. Je déclarerai que je verserai la moitié et que je récolterai l’autre moitié. Je me chargerai de rassembler l’autre demi-million (sic) des autres. » C’est ce qu’il a fait. C’est l’argent qui nous a permis de survivre pendant les trois années d’Intifada.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée