Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:17

La terroriste palestino-jordanienne Ahlam Al-Tamimi aux Frères musulmans jordaniens : « Tant que les sionistes resteront sur notre terre, il faudra continuer le djihad »

Après la décision du 20 mars 2017 de la Cour de cassation d’Amman de rejeter une demande américaine d’extradition, [1] la terroriste palestinienne jordanienne du Hamas Ahlam Al-Tamimi a accordé une interview, le 22 mars 2017, au média des Frères musulmans jordaniens (FM) Al-Sabil.

Le 14 mars 2017, le ministère américain de la Justice a annoncé qu’Ahlam Al-Tamimi était condamnée aux États-Unis pour avoir planifié l’utilisation d’une arme de destruction massive contre des ressortissants américains en dehors des États-Unis.

Cette accusation est liée à sa participation à l’attentat-suicide d’août 2001 à la pizzeria Sbarro de Jérusalem qui a fait 15 morts, dont deux ressortissants américains. Suite à cet attentat, Al-Tamimi a été envoyée en prison en 2003, condamnée à 16 peines à perpétuité, mais a été libérée dans le cadre de l’échange de prisonniers contre le soldat israélien Gilad Schalit en 2011 – entre Israël et le Hamas. Depuis, elle a vécu en Jordanie, dont la constitution interdit l’extradition des ressortissants.

Le même jour, le FBI a annoncé qu’elle avait été placée sur sa liste des terroristes les plus recherchés. [2]

Quelques jours après les annonces et la demande d’extradition du ministère américain de la Justice et du FBI, Al-Tamimi a tweeté : « Si les Etats-Unis s’inquiètent pour leurs citoyens, ils ne doivent pas les envoyer en Palestine » [3].

Le tweet d’Al-Tamimi en réaction à la demande d’extradition des États-Unis.

Dans l’interview pour Al-Sabil, Al-Tamimi a exprimé sa surprise face à la demande d’extradition des Etats-Unis, affirmant qu’elle ignorait que parmi les victimes de l’attentat figuraient deux Américains. Elle a déclaré avoir entamé une action légale, qu’elle a qualifiée de « djihad », précisant qu’elle n’accepterait pas d’être de nouveau arrêtée. Elle a affirmé : « Notre guerre contre l’ennemi sioniste est une guerre idéologique qui se joue depuis l’époque du prophète Mohammed et jusqu’à ce jour », et a appelé les détenus palestiniens et arabes des prisons israéliennes à être forts, à persévérer et à poursuivre sur la voie du djihad. Elle a ajouté : « Tant que les sionistes resteront sur notre terre, il faut continuer le djihad. »

S’adressant aux femmes palestiniennes et jordaniennes, elle les a exhortées à continuer d’élever la prochaine génération qui, selon elle, libérera la Palestine. Elle a félicité le tribunal jordanien pour son refus de l’extrader et a remercié les autorités jordaniennes, estimant toutefois qu’il y aurait des tentatives pour l’assassiner, et qu’elle les tenait responsables de sa sécurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée