Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 13:07

Le ministère de la Justice américain condamne une terroriste du Hamas impliquée dans l’attentat du Sbarro de Jérusalem

 

Le 14 mars 2017, le ministère américain de la Justice a annoncé que la ressortissante jordanienne Ahlam Aref Ahmad Al-Tamimi était inculpée pour avoir projeté l’utilisation d’une arme de destruction massive contre des ressortissants américains en dehors des États-Unis. Cette accusation est liée à sa participation à l’attentat-suicide commis en août 2001 au Sbarro de Jérusalem, qui avait fait 15 morts, dont deux ressortissants américains.

Al-Tamimi avait été envoyée en prison en Israël en 2003 pour y purger 16 peines d’emprisonnement à perpétuité, mais avait été libérée dans le cadre d’un échange entre Israël et le Hamas en 2011. Depuis, elle a vécu en Jordanie, dont la constitution interdit l’extradition de ressortissants jordaniens. [1]

Le FBI a également annoncé qu’Al-Tamimi avait été placée sur sa liste des terroristes les plus recherchés. [2]

Après sa libération, elle a donné une série d’interviews sur la chaîne télévisée Al-Aqsa du Hamas. Dans l’une d’elles, elle a rappelé la joie grandissante des Palestiniens écoutant, à la radio, le nombre de morts croissant de l’attentat-suicide qu’elle venait de commettre. Dans une autre interview, elle a exprimé sa fierté pour ses actes, affirmant qu’elle « les referait aujourd’hui ». La joie suscitée par l’attentat a également été exprimée dans d’autres médias arabes, par exemple par le journaliste égyptien Fahmi Huweidi (voir Dépêche spéciale de MEMRI n° 265, I Cannot Hide My Happiness about the Martyrdom Operation that Took Place in Jerusalem. An Op-Ed in Egypt’s Leading Government Daily, 2 septembre 2001).

Al-Tamimi a également été invitée, avec d’autres terroristes palestiniens libérés des prisons israéliennes dans le cadre d’échanges de prisonniers, à la Conférence internationale de 2012 de soutien aux prisonniers palestiniens dans les prisons de l’occupation sioniste en Tunisie, tenue sous les auspices du président tunisien Moncef Marzouki (voir Dépêche spéciale de MEMRI n° 5090, Al-Nahda Chairman Rached Al-Ghannouchi At Tunis Conference In Support Of Palestinian Prisoners: ‘Allah, Grant Me Martyrdom At Jerusalem’s Doorstep’, 13 décembre 2012).

Ahlam Tamimi, terroriste du Hamas libérée de prison, se souvient de l’attentat du Sbarro à Jérusalem (archives)

Lien vers le clip en français

Ci-dessous des extraits d’une interview d’Ahlam Tamimi, terroriste du Hamas libérée de prison. L’émission a été diffusée sur la télévision du Hamas Al-Aqsa, le 12 juillet 2012.

Ahlam Tamimi: Seize sionistes ont été tués.

Interviewer: Le bruit de l’explosion était-il… ?
Ahlam Tamimi: Retentissant. Le moudjahid Abdallah Barghouti a fait un travail parfait en fabriquant la guitare [qui contenait la bombe] et les résultats ont stupéfié tout le monde, grâce à Allah.

[…]

Ensuite, quand je suis montée dans le bus, les Palestiniens autour de la Porte de Damas [à Jérusalem] étaient tous en train de sourire. On pouvait sentir que tout le monde était heureux. Dans le bus, personne ne savait que c’était moi qui avais dirigé [la bombe humaine vers sa cible]… Je me sentais bizarre, parce que j’avais laissé [la bombe humaine] Izz l’Al-Din derrière moi, mais à l’intérieur du bus, ils se félicitaient tous. Ils ne se connaissaient pas, mais ils échangeaient des salutations.

[…]

Alors que j’étais assise dans le bus, le chauffeur a allumé la radio. Mais d’abord, laissez-moi vous parler de l’augmentation progressive du nombre de victimes. Alors que j’étais dans le bus et que tout le monde se félicitait, ils ont dit à la radio qu’il venait d’y avoir un attentat martyre au restaurant Sbarro, et que trois personnes avaient été tuées. Je dois avouer que j’étais un peu déçue, car j’espérais un bilan plus important. Pourtant quand ils ont dit « trois morts, » j’ai dit: « Allah soit loué ».

Interviewer: Etait-ce une station de radio israélienne ou palestinienne ?
Ahlam Tamimi: Cette station était dans la langue sioniste, et le conducteur traduisait pour les passagers.

[…]Deux minutes plus tard, ils ont dit à la radio que le nombre était passé à cinq. Je voulais cacher mon sourire, mais je n’y arrivais pas. Allah soit loué, c’était merveilleux. Au fur et à mesure que le nombre de morts continuait d’augmenter, les passagers applaudissaient. Ils ne savaient même pas que j’étais parmi eux.

Sur le chemin du retour [vers Ramallah], nous sommes passés par un barrage de police palestinien ; les policiers riaient. L’un d’entre eux a sorti la tête pour dire: « Félicitations à nous tous. » Tout le monde était heureux.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée