Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 22:59

Les casseroles de Macron dont les Radios-Télévisions ne parlent pas

Publié le 9 mars 2017



Il suffit de cliquer sur google et faire une recherche sur les casseroles de Macron pour réaliser qu’elles sont bien là, sauf dans vos journaux télévisés et sur vos radios. Source

Les casseroles de Macron s’accumulent, elles s’étalent dans la cuisine électorale, mais les médias, occupés, se trouvent en  recherche de croustillant dans les salles de bains et les toilettes de François Fillon et de Marine Le Pen. Ils n’entendent pas semble-t-il, le tintamarre. Il est vrai qu’avec des boules quies de type Drahi, (patron de Jean Jacques Bourdin et des Grandes Gueules de RMC, BFMTV, etc.)  Bergé, (Patron du journal Le Monde)  Attali sans compter Minc, tous d’excellentes marques efficaces pour étouffer les mauvais bruits, ils ne risquent pas d’entendre quoi que ce soit. Bien trop dangereux !

Alors que le « Pénélopegate » menace gravement la candidature de l’ancien Premier ministre, les affaires semblent donc glisser sur l’ex-ministre de l’Économie démissionnaire qui reste le favori des médias.Marine Le Pen, François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron bénéficient-ils du même traitement médiatique ? Bien sûr que non.

Indépendance de la presse ? La question se pose dans les médias, les 20h, et autres magazines « populaires ». Il faut voir l’agressivité des journalistes envers des Nicolas Bay, Florian Philippot, Marine Le Pen et dans une moindre mesure, Marion Maréchal Le Pen.  Indépendance oui, mais à très petites doses dans la presse écrite. Quelques journalistes dignes de ce nom, font quand même leur boulot.

Le Figaro : l’Inspection générale des finances (IGF) soupçonne un délit de favoritisme concernant l’organisation d’une soirée à Las Vegas en 2016 (…). Le 6 janvier 2016, en plein Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas (Etats-Unis), grand-messe mondiale de l’innovation technologique, Emmanuel Macron avait été ovationné par plus de 500 personnalités et dirigeants de start-up français. Cette opération de séduction, montée dans l’urgence, à la demande expresse du cabinet du ministre, a été confiée au géant Havas par Business France (l’organisme de promotion de la French Tech dépendant de Bercy) sans qu’aucun appel d’offres ait été lancé« , révèle Le Canard enchaîné. Il semble que là aussi, c’est plusieurs centaines de milliers d’euros qui ont été dépensés (381 759 euros, dont100 000 rien que pour l’hôtel). (Source)  Pas d’argent pour loger les SDF ? 

À ce jour, le parquet financier n’a eu aucune réaction ! Trop occupé sans doute à régler son compte à François Fillon.

Sur une autre casserole: Philippe Vigier et Christian Jacob accusent et s’appuient sur un livre-enquête (Dans l’enfer de Bercy: Enquête sur les secrets du ministère des Financesconsacré aux coulisses du ministère de l’Économie et des Finances dont un croustillant passage est consacré à Emmanuel Macron à Bercy.

«Il y a des choses importantes qu’on a apprises … notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy ont servis aux  agapes « d’En marche« ! Pour réunir telle ou telle autre personnalité, pour préparer sa campagne présidentielle», accuse le député UDI Philippe Vigier.

Les journalistes Marion L’Hour et Frédéric Says ajoutent :«Emmanuel Macron a utilisé à lui seul 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère par le Budget.[…] L’enveloppe annuelle des frais de représentation du ministère de l’Économie dépasse cent cinquante mille euros, soit au moins cent vingt mille euros utilisés en huit mois par le jeune ministre pour ses seuls déjeuners et dîners en bonne compagnie». (source)

Marianne : révèle que « Florian Humez le fondateur des Jeunes avec Macron est employé par le député macroniste de Fresnes Jean-Jacques Bridey, à mi-temps. En deux jours, il gagne donc assez pour militer pour Macron les autres jours de la semaine, tout en contournant la loi qui interdit aux assistants parlementaires de participer à la campagne d’un candidat »

Florian Humez avait évité « de rendre public ce nouvel engagement professionnel. Il se présente uniquement, sur les réseaux sociaux, comme « militant » et « cofondateur des Jeunes avec Macron »

Et puisque l’on parle beaucoup ces temps-ci des emplois d’assistants parlementaires, Marianne précise que Bridey a une enveloppe de « 9.561 euros à distribuer entre trois temps partiels. Ou quand le budget de l’Assemblée aide à militer l’esprit léger ». Décidément, il y a des Pénélope partout à l’Assemblée ! On voit bien que l’affaire Fillon n’est pas la seule qui existe, même si c’est l’une des rares auxquelles la justice s’intéresse vraiment. Allez savoir pourquoi ?

Les inrocks affirment que « le président de la République a discrètement organisé le déplacement de son ancien ministre de l’Économie au Liban. L’occasion pour ce dernier de se donner une stature internationale et d’organiser quelques levées de fonds !

[…] Emmanuel Macron aurait reçu un sérieux coup de pouce de la part de l’Élysée, du ministère des Affaires étrangères, et de l’ambassade de France au Liban au cours de sa visite à Beyrouth les 23 et 24 janvier. […] Lors de ce déplacement, le président d’En marche s’est entretenu avec le président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Saad Hariri. Une rencontre qui aurait été, une fois de plus, organisée par l’Élysée. Emmanuel Macron aurait été également présent à deux repas de levées de fonds. L’histoire ne dit pas s’il a rencontré le grand Mufti du Liban avec sa femme voilée ! Dommage !

Macron est-il un ange ou un démon? J’ai ma petite idée !

En clair, cela fait bien de Macron une marionnette de François Hollande a minima, un pantin de Bruxelles en fait, un outil de la finance bancaire !

Vu par l’ImMonde, journal social-gauchiste appartenant au millionnaire Bergé, celui qui trouve normal que les femmes puissent louer leur ventre, aux même titre que leurs bras, la nuance est obligatoire, et pour cause, Bergé soutient Emmanuel Macron. Cet argent a-t-il financé le mouvement de M. Macron demande ce journal ? La réponse est NON nous dit-il !

Emmanuel Macron l’a démenti à plusieurs reprises, et d’ailleurs, les journalistes Marion L’Hour et Frédéric Says ne mentionnent jamais dans leur livre le financement d’événements estampillés « En marche » par ces crédits ministériels. Le tour de passe-passe de Monsieur Macron aurait été plus subtil : il aurait simplement « élargi » le panel de ses rencontres, ciblant des interlocuteurs plus susceptibles de l’aider à préparer sa future campagne présidentielle qu’à alimenter ses activités de ministre… mais sans jamais se départir de ses habits de ministre.

Et le tour est joué. Ce qui n’est pas valable et relève de l’ignoble pour certains, se retrouve nickel chrome pour d’autres ! Le 1er février, surTF1, Emmanuel Macron a assuré « assumer » avoir été un « ministre actif » : les 120 000 euros en question sont « des crédits de fonctionnement pour le ministère, qui vous permettent de recevoir vos homologues, des entrepreneurs, des femmes et des hommes de la vie française ».

Terminons par une autre casserole qui consiste à son acquittement de l’ISF (Impôt sur la fortune). Comme tout bon socialiste qui se respecte, on n’est pas obligé de jouer les pauvres, tout de même, de porter un bleu de travail, de savoir lire et écrire, d’avoir son permis de conduire pour parler de morale sociale. Le pauvre  Emmanuel Macron aurait donc sous-évalué son patrimoine immobilier sans le faire exprès ! C’est ballot tout de même pour un ancien banquier ! Vous y croyiez ? Moi non !

Les vérifications entreprises par Bercy après son entrée au gouvernement ont conduit à une réévaluation de la valeur de la maison de son épouse au Touquet (Pas-de-Calais), qu’il déclarait à 1,2 million, quand le fisc l’évaluait à 1,4 million. Résultat : son patrimoine dépassant finalement le seuil de déclenchement de 1,3 million d’euros, M. Macron s’est retrouvé éligible à l’ISF. Je ne vous raconte pas la pression dans les couloirs de Bercy entre les vérificateurs et leur ministre. 

Le ministre a donc  reconnu l’affaire quand elle a éclaté dans la presse, en mai 2016. (Pas avant) Il a toutefois démenti avoir fait l’objet d’un redressement fiscal. Emmanuel Macron a trouvé un accord avec le fisc (C’est en effet plus facile lorsque Ministre de l’économie). Il a donc envoyé spontanément une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014, ce qui lui a évité un redressement fiscal. Ouf, il l’a échappé belle…

Macron n’a rien d’un ange

Mon sentiment sur cet Emmanuel Macron et son programme : Il est, sera demain, s’il est élu, le tueur de la Nation France:

Lisons le résumé qu’en fait Bérénice Levet dans un superbe édito dans le Figaro: « L’adaptation de la France à la marche du monde sera parfaite enfin, lorsque notre nation sera définitivement convertie au multiculturalisme, autrement dit lorsqu’elle ne sera plus qu’une mosaïque de communautés vivant les uns à côté des autres, chacune avec ses mœurs et son calendrier »!

Belle promesse d’une mort annoncée de ce que l’on est aujourd’hui, pour un futur Liban européen ! C’est le programme d’un Macron sous contrôle de la finance mondialiste avec l’appui des Attali, Bergé, Minc, et autres qui haïssent la France charnelle, la Patrie, l’histoire de notre peuple.

Voter Macron, c’est accepter la mort de la famille, cellule de base de notre société et la filiation qui va avec.

Voter Macron, c’est accepter l’adoption d’enfants et le déracinement de leur filiation, pour des homosexuels en quête d’une bonne affaire, d’un gosse au meilleur prix, d’un enfant pour satisfaire leur besoin. C’est permettre la location des ventres par des femmes en détresse, pour quelques milliers d’euros. C’est l’esclavage des femmes coincées entre la faim, le loyer à payer et son ventre à louer. Que feront-elles ?

Voter Macron, c’est accepter la mort de nos racines à terme, un monde sans mémoire. Corvéable et malléable, et à la disposition de l’OCDE et des multinationales qui seront de fait, débarrassées des contingences sociologiques et culturelles spécifiques du pays.

Voter Macron c’est accepter l’ouverture totale à l’immigration alors que des européistes affirment que l’Europe aurait besoin de 6 millions d’immigrés, à bas salaires, et de fait accepter la perte de nos filets sociaux de protection.

Voter pour Macron, c’est donner le couteau pour égorger Marianne et notre façon de vivre. C’est cracher sur nos ancêtres, nos aïeuls, nos Rois, Empereurs et Républiques. C’est vomir sur 1500 ans d’histoire, sur nos soldats de la Grande Armée, ceux de Valmy, ceux des tranchées de 14/18, etc.
Voter Macron en 2017 sera un acte suicidaire pour la France. 

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée