Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 09:54

Montluçon : en dix jours, Zaki et ses zamis ont tué trois anciens, violé, volé…

Publié le 28 mars 2017 - par 

 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/montlucon.jpeg

Affaire ZAKARI
Maison de Zakari
Appart en bas à droite (porte avec serviette rose)
AFFAIRE PERSONNES AGEES TUEES EN MARS 2017 A MONTLUCON

Montluçon. Ses remparts, ses jardins, ses maisons à colombages. Il faudra désormais rajouter : « sa horde sauvage ». C’est que « Zaki et ses zamis » ont bien travaillé à marquer de leur empreinte le paysage médiéval : en dix jours, un viol, trois meurtres, pour ne parler que des actes les plus graves.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/crimes-en-series-a-montlucon-le-pivot-central-de-la-horde-sauvage-arrete-26-03-2017-6796359.php

 

Pas de quoi s’embêter, dans le centre de la France. Mais plutôt que d’arpenter les rues de la vieille ville, Zaki et ses zamis (six au total) préféraient s’en prendre aux personnes âgées ou vulnérables. En s’invitant chez elles. Pour leurs cartes de crédit et bijoux, en substance, mais aussi pour le simple plaisir de revivre la scène du film de Stanley Kubrick, « Orange mécanique », où les « héros » du cinéaste américain abusent d’une jeune femme sous les yeux de son mari.

 

Comme nos chances-pour-la-France sont très 2.0, et qu’elles savent se vendre, elles n’hésitaient pas à afficher leurs exploits sur les réseaux sociaux.

 

http://www.fdesouche.com/833597-montlucon-03-le-suspect-n1-des-meurtres-en-serie-se-vantait-detre-le-tueur-dans-une-video

 

Montluçon n’est pourtant pas une ville à la démographie galopante et à l’urbanisme effréné de la banlieue parisienne. Elle a connu son âge d’or avec l’industrialisation : charbon, métallurgie, exploitation du canal de Berry. Au siècle dernier, c’est l’automobile, avec Dunlop, qui a fait ses beaux jours.

 

Depuis 1975, sa population diminue en moyenne de cinq cents habitants par an. La part de logements sociaux y est de 19,7 %, ce qui est conforme à la loi SRU pour les agglomérations de plus de 50 000 habitants. 

 

Bref, rien qui puisse caractériser cette ville de l’Allier comme un terreau de l’ultraviolence.

 

L’Express la jugeait en 2004 la ville la plus sûre de France…

 

http://www.lexpress.fr/region/montlu-ccedil-on-la-ville-la-plus-s-ucirc-re-de-france_480547.html

 

La vérité est que plus aucune ville de notre pays n’est à l’abri de ces hordes de sauvages, dont les membres manifestent autant de considération pour la vie humaine qu’un chien errant pour une fresque de Giotto.

 

Dans son ouvrage devenu culte, La France Orange mécanique, Laurent Obertone compare la situation de 1905 (190 000 infractions, 320 000 affaires classées, 309 homicides) et celle de 2011 (quatre millions, cinq millions et un millier). 

 

Durant le Moyen-Âge, il se disait, dans les villes et villages, de ne pas baguenauder dans les ruelles sombres. Les mauvaises rencontres n’avaient rien d’impossible ; seulement, elles étaient rares. Les légendes fournies qui accompagnaient leur évocation révélaient, par leur prodigalité, la relative singularité des attaques. La chance de tomber sur une horde de pillards ou de malfaisants en tout genre se limitait généralement à certains coins reculés des bois et des forêts.

 

Nos dirigeants ont transformé notre pays en une contrée sauvage où des bandes de pillards et de malfrats s’en prennent désormais aux habitants directement dans leurs maisons. Cela n’est plus l’apanage de repères isolés ou de quartiers concentrant les immigrés extra-européens.

 

Dans un édito de l’Obs, en 2013, Jean Daniel, peu connu pour ses positions sécuritaires, mettait en garde contre une dérive de notre société. Il constatait l’erreur très répandue chez les bobos de penser que jamais la France ne pourrait se retrouver dans la situation sociale du Mexique, de l’Afrique du Sud ou du Brésil.

 

Force est de constater que cette éventualité n’est plus le fantasme de quelques fascistes en mal de sensations fortes.

 

Lou Mantely

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée