Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 04:27
Iran

Quand des cineastes jouent a la guerre - Après ce film d'animation, Trump va y réfléchir à deux fois avant d'attaquer l'Iran

Et si les États-Unis attaquaient l'Iran, qui serait le vainqueur? Pour les créateurs d'un nouveau film d'animation iranien, la réponse est claire: la défaite des forces américaines serait écrasante! Sputnik a essayé de comprendre où la fiction cède la place à la réalité dans cette histoire imaginaire.

« Le bataille du golfe Persique-2» : c'est sous ce titre qu'un film d'animation iranien va sortir sur les écrans de la République islamique au mois de mars. Le créateur du film, Farhad Azima, a expliqué à Sputnik son idée principale et a dévoilé quelques détails du sujet.

Le scénario du film ? Les forces américaines attaquent une centrale nucléaire et d'autres objets stratégiques de l'Iran. Mais la riposte des Gardiens de la révolution islamique ne se fait pas attendre: un par un, tous les navires ennemis coulent, frappés par les missiles iraniens. 

La victoire de l'Iran est assurée par la personnalité du commandant qui est le héros principal du film. Son nom, son visage et sa ferveur patriotique évoquent la personne réelle du général Qasem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods (Jérusalem).

Farhad Azima explique qu'il faut y voir une sorte d'allégorie qui est basée sur le charisme du légendaire général :

« C'est un vrai leader qui se trouve à l'avant-garde de la lutte contre les forces extrémistes des infidèles dirigées par l'Occident . Nous cherchions à montrer au grand public le pouvoir, la force, la puissance et l'intransigeance de l'Iran et de ses chefs de guerre face à l'ennemi ».

C'est une pure coïncidence, souligne Farhad Azima, que ce film sorte pendant une période de tensions entre les États-Unis et l'Iran, car le projet a été entamé il y a quatre ans. Dans le même temps, il ne cache pas le message principal du film :

« J'espère que ce film persuadera Trump que les conséquences d'une agression contre l'Iran seraient terribles pour les soldats américains ».

Le film marie des éléments de fiction avec l'analyse militaire d'un conflit qui pourrait avoir lieu dans le golfe Persique.

« Nous avons essayé de créer un sujet qui dévoilerait toutes les forces et les faiblesses de la flotte américaine et de ses arsenaux, éclipsés par les caractéristiques des missiles iraniens (…) Un navire américain endommagé par des missiles iraniens dans le golfe Persique ne pourrait pas utiliser les bases navales du Qatar ou du Bahreïn car avant qu'il n'effectue cette manœuvre, il serait détruit par ‘‘la foudre d'un missile iranien''. La Marine des États-Unis a déclaré en 2001 qu'en cas de guerre contre Iran, elle perdrait un navire de guerre toutes les cinq minutes. Les États-Unis sont l'une des grandes puissances militaire mondiales, mais l'Iran, lui aussi, a une force unique», a conclu le cinéaste.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article

commentaires

Psychologue 04/03/2017 01:20

Les chefs de Guerre Iranien Sont utiles pour Poutine, le plus grande ennemi.

Ham 03/03/2017 08:13

Il y a beaucoup d'esbroufe et fanfaronnade dans les discours des chefs de guerre iraniens. Avant eux, Saddam Hussein lançait les mêmes menaces et les mêmes défis. Au final, il a disparu, éliminé par son propre peuple. L'Histoire, on le sait ne sert jamais de leçon pour les forts en gueule. Ils ont oublié qu'il y a la cyberguerre et en quelques heures toutes leurs machines de guerre seraient paralysées. L'avion bombardier dit furtif a été inventé pour ce type de guerre et des bombes contre des bunkers pesant plusieurs tonnes sont prêtes. Les chinois disaient que l'Amérique était "un tigre de papier", mais ils n'ont jamais essayé de se frotter à elle. Il faut signaler que l'installation en Iran depuis 30 ans d'un régime totalitaire théocratique, ses menaces contre les USA ne cessent de pleuvoir . "La parole est l'apanage des faibles" dit une maxime populaire. Or le plus grand ennemi de l'Iran, ce n'est pas l'Amérique, mais le peuple iranien lui-même. Il n'est pas dit qu'en cas de guerre, il se léve et renversera toute cette dictature tyrannique. Depuis 30 ans, il subit les pires humiliations dans son corps et dans son esprit. Une guerre serait alors pour lui une délivrance inespérée.

PIMPRENELLE POURPRÉE 03/03/2017 08:25

Bonjour Ham - Analyse tout a fait juste... C'est de la fanfaronnade - ils le savent mais la peur est derriere ce bouclier. Amities

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée