Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 19:18

ATTENTAT DE ST-PÉTERSBOURG «LA RÉPONSE DE L'EI AUX ARMES RUSSES EN SYRIE»

Au lendemain de l'attentat de St-Pétersbourg, la presse russe s'interroge sur l'intervention de l'armée russe en Syrie.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

La presse russe voyait mardi dans l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg un acte de représailles du groupe Etat islamique (EI) à l'intervention de l'armée russe en Syrie, mais s'interrogeait aussi sur un possible durcissement de la politique intérieure du Kremlin.

L'explosion dans l'ancienne capitale impériale «est la réponse de l'EI aux succès des armes russes en Syrie (...) visant à minimiser les activités de la Russie à l'étranger», estime l'analyste Alexeï Moukhine cité par le quotidien Nezavissimaïa Gazeta. Les terroristes «essayent de changer l'opinion publique sur la campagne syrienne», ajoute l'expert.

Le groupe djihadiste n'avait pas revendiqué mardi l'attentat. Selon des sources du quotidien Izvestia, «les commanditaires et les exécutants de l'attaque terroriste appartiennent à une cellule de terroristes (du groupe EI) dormante, connue depuis longtemps en Europe».

Pour ce journal, «les réactions à cet acte terroriste dans le monde font espérer que la coalition antiterroriste souhaitée parVladimir Poutine sera enfin formée». Mais la presse indépendante se montre plus critique sur l'intervention russe en Syrie où Moscou soutient le régime de Bachar el-Assad.

Même si le pouvoir déclare sans cesse que sa politique en Syrie «est bonne (...), cela ne nous empêche pas de nous interroger pour savoir si celle-ci est réfléchie et si ses conséquences sont calculées», écrit ainsi le quotidien libéral Vedomosti.

«Le pouvoir peut augmenter sa pression»

Pour plusieurs journaux, cet acte terroriste change aussi le contexte politique intérieur en Russie, où des centaines de partisans de l'opposant Alexeï Navalny ont été interpellés fin mars lors de manifestations anticorruption.

La période est d'autant plus sensible qu'une présidentielle doit se tenir en mars 2018 et que la Russie accueille le Mondial de football l'été suivant. «Se servir d'un acte terroriste pour procéder à un tour de vis constitue une tradition nationale», estime l'analyste du quotidien des affaires RBK Abbas Galiamov.

«Sous prétexte de la lutte contre l'extrémisme, du renforcement des services secrets et du contrôle des réseaux sociaux, le pouvoir peut augmenter sa pression» sur les opposants, juge le journal Vedomosti.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée