Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 17:44

La tyrannie de la bienveillance et le droit à l’impunité des délinquants

Publié le 31 mars 2017 - par 

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/02/racailles-a-l-oeuvre.jpg

 

L’ex-ministre socialiste, Pierre Joxe, devenu avocat, défend la justice des mineurs. (« Pas de quartier ? Délinquance juvénile et justice des mineurs« , Paris, © Fayard 2012). Avocat « spécialisé dans la défense des enfants » (???), il plaide pour le système français de justice des mineurs, régie par un droit spécial (le droit à l’impunité des délinquants) dont il redoute la « démolition« . Étienne Le Roy a publié un compte rendu élogieux (REGARDS) du livre partisan (de la tyrannie de la bienveillance) de Pierre Joxe : « J’ai découvert la justice des mineurs à l’occasion de la loi Perben I de 2002, d’inspiration sarkozyste, qui commençait à démolir le système »… « Puis, la loi Perben II de 2004 a introduit la possibilité de mettre un enfant en garde à vue pendant quatre jours dans certaines circonstances. Je me suis dit : « Je vais me consacrer au droit des mineurs« .

Le militant socialiste Pierre Joxe a été heureusement transformé en avocat « par le fait du prince« . AFP le 04/04/2012 : Le décret-passerelle du 3 avril 2012, qui permet aux hommes politiques justifiant de huit ans d’expérience, anciens ministres et parlementaires, de « devenir avocats sans formation ni examen« , a été publié au Journal Officiel. Le texte dispense de la « formation théorique et pratique ainsi que du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (Capa) les personnes ayant exercé des responsabilités publiques et ayant participé à l’élaboration de la loi (…) pendant huit années« . En mars 2010, il s’est inscrit au barreau de Paris…

Le décret prévoit la même « passerelle » pour « les collaborateurs et assistants de parlementaires justifiant de l’exercice d’une activité juridique à titre principal avec le statut de cadre pendant huit années ».

La presse a dénoncé « Une grande comédie politique » et critiqué le « mélange des genres » avec la « reconversion des copains« , le recyclage politique-avocat qui permet aux parlementaires de devenir avocat sans examen ! « Le Barreau est une profession sérieuse, le métier d’avocat est un vrai métier. On ne peut pas s’improviser avocat » a indiqué Me Jean-Bernard Thomas à l’AFP. « Le Barreau n’est pas destiné à récupérer des hommes politiques en mal de reconversion professionnelle« . De nombreux politiques sont devenus avocats par le passé, sans avoir à passer le Capa en profitant des « passerelles » existant déjà depuis 1991…

Le barreau de Paris, qui représente près de la moitié des avocats français, est le premier concerné. Parmi les personnalités politiques devenues avocats : Jean-François Copé, Frédéric Lefebvre, Dominique de Villepin, Rachida Dati, Noël Mamère, Pierre Joxe, Christophe Caresche, etc. Du temps de Ségolène Royal et de François Hollande [devenus avocats respectivement en 1994 et 1995], c’était le bâtonnier qui décidait…

« On a toujours admis les hommes politiques grâce à une interprétation très lâche des critères posés par le décret de 1991« . Les candidats au barreau doivent donner des garanties (???) quant à l’exercice de la profession. En 2008, Noël Mamère, peu après avoir prêté serment, avait déclaré à la presse vouloir défendre les « sans-papiers » et les « étrangers« . Mais il est interdit à un parlementaire-avocat de plaider contre l’État… Alima Boumediene-Thiery, ex-sénatrice EELV, avait été refusée par le barreau pour un « militantisme » excessif (elle boycottait des produits israéliens). Elle a obtenu gain de cause devant la cour d’appel de Versailles…

À 77 ans, Pierre Joxe mène désormais une carrière de « défenseur militant des mineurs délinquants« .

C’est, pour « le militant socialiste devenu avocat » Pierre Joxe : « Une autre façon de militer« . Selon Étienne Le Roy : « Enfin une élite descend de son piédestal et aborde avec fougue « la défense de la justice des mineurs en proie à une destruction depuis 2002« . Pierre Joxe : « Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l’enfance et de l’enfance traduite en justice. La France n’est pas assez riche d’enfants pour qu’elle ait le droit de négliger « tout ce qui peut en faire des êtres sains« . (La guérison ???)

La justice des mineurs fonctionne comme une « juridiction spécialisée » (dérogatoire du droit général) ;

La justice des mineurs repose sur un principe fondamental, le « primat de l’éducatif sur le répressif« .

Le mineur bénéficie de « l’excuse de minorité », la décision doit être individualisée et « aucune sanction ne peut être prononcée contre un mineur de 13 ans« … (C’est le droit à l’impunité des mineurs délinquants).

« Seules les mesures éducatives (qui ne sont jamais appliquées) lui sont applicables… » Ben voyons !

Étienne Le Roy : « Comprendre cette construction symbolique conduit vers des représentations de la fonction de juger qui empruntent à l’histoire des idées judiciaires, politiques et religieuses… Cette construction est influencée par (la bienveillance et le pardon) du « Christ » et du « monarque« … La superposition de la figure du Christ sur celle du monarque, juge suprême, fait que ce monarque peut faire bénéficier le « pêcheur » de la grâce divine et l’amener (par le droit à l’impunité)sur la voie du salut« . TAKAYCROIRE ! Merci Jésus !

« Le juge des enfants, par ses fonctions de « pacificateur et de sanctionnateur« , pourra faire bénéficier le mineur ayant « fauté » de la « grâce » de la mesure éducative qui l’introduira « avec le moins de stigmatisations possibles dans la société, comme (un heureux multirécidiviste ir-)responsable« . La démarche de démolition entreprise depuis 2002, (le militant socialiste) Pierre Joxe en rend Sarkozy personnellement responsable.

« L’attaque a porté sur deux principes fondamentaux, le primat de l’éducation et la superposition des fonctions d’instruction et de jugement. « La remise en cause du primat de l’éducation sur la répression » a été poursuivie depuis 2002. La transformation de « l’excuse atténuante de minorité » de principe en une « exception » doit être justifiée, cas par cas, par le juge des enfants, réduisant d’autant son (pouvoir laxiste de pardonner).

Dans son livre, Joxe raconte : « Certains enfants sont issus de familles engluées dans des problèmes d’inceste, d’alcool, de violences … J’ai vérifié la coïncidence frappante entre relégation urbaine, misère sociale et délinquance juvénile« … Il dénonce une « frénésie » législative qui a modifié l’ordonnance de 1945 qui donnait la priorité aux actions éducatives. C’est « un droit qui fonctionne puisque, aujourd’hui, plus de 80% des jeunes passant devant la justice des mineurs ne réitèrent jamais« … Ben voyons ! TAKAYCROIRE ! « Cette évolution conduirait à un régime de droit des mineurs comparable à celui qui existe aux États-Unis, qui traite les enfants comme les adultes« , a-t-il affirmé à l’AFP. Pierre Joxe : « Il faut savoir, à propos de la délinquance des jeunes, que tous les grands voyous ont été des petits délinquants, mais que l’inverse n’est pas vrai. La justice des mineurs est comme une machine à laver, 84% des jeunes ne reviennent pas devant elle. (Grâce à la tyrannie de la bienveillance « et surtout le droit à l’impunité des délinquants« ). Le Monde rappelle, le 23.01.2012 : « Pierre Joxe a prêté serment d’avocat comme on adhère à un parti ou à un syndicat. En militant » (socialiste).

Thierry Michaud-Nérard

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée