Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 12:25

Le patron qui écrit à ses 4.000 salariés qu’ils seront chômeurs si Marine…

Publié le 5 avril 2017 - par  -

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/Petithuguenin.jpg

L’ImMonde a encore frappé dans le cadre de l’élection présidentielle. Il édite un article digne du Medef et donne la parole à un chef d’entreprise déconnecté de la société et probablement de ses salariés.

Jean-Luc Petithuguenin est  le PDG de Paprec. Il  est l’un des rares patrons à prendre publiquement position contre le FN. Le pire étant qu’il se permet d’écrire aux 4 500 salariés de son groupe pour leur dire ô combien ce ne serait pas bien de voter Marine Le Pen.

Certes, il a parfaitement le droit d’écrire à ses salariés. Pour autant, doit-il s’impliquer sur un terrain qui n’est pas le sien ? Doit-il s’insérer dans un débat politique national ? Peut-il même faire savoir son opinion politique et pire, participer à cette technique de la peur.

De la part d’un chef d’entreprise, la question mérite d’être posée. De la part d’un groupe industriel, je ne suis même pas sûr que ce soit très responsable. A mon avis, sa responsabilité première est de faire du bénéfice, de conserver ses intérêts financiers, analyser son compte d’entreprise, son clash flow, et pour finir, appliquer avec le plus grand respect le code du travail !

Cet industriel, en affirmant ses opinions et en diffusant la peur, issue des mêmes techniques que l’on a pu voir « en marche » lors de la campagne de Donald Trump, comme lors du référendum du Brexit,  a une démarche contraire à la philosophie de son groupe. Un groupe qui affirme dans ses valeurs que (je cite) :

« Le respect des individus est central pour nous. »

« Nous luttons contre toutes les discriminations et pour l’égalité des chances. »

« Le respect des autres et de la Terre est une force pour soi. » (Source)

Il faut donc croire que pour ce PDG, le respect des individus est à géométrie variable, car en quoi sa lettre aux salariés respecte-t-elle leurs opinions privées et politiques ? Égalité des chances ? Pour qui, puisqu’il intervient en espérant influencer l’avis des salariés dans un débat qui ne concerne même pas l’entreprise ?

Le respect des autres n’est donc pas une force en soi mais bien une tartuferie pour Jean-Luc Petit hugue nain.

Pire encore, puisque la plaquette de présentation de son entreprise nous annonce la main sur le cœur que : « Nous respectons les personnes dans la diversité de leurs opinions, de leurs cultures, de leurs religions, de leurs formations, de leurs origines et leurs âges. »

Voilà ce qu’il en fait de ses déclarations de respect des autres ! Un torchon sous forme d’une lettre à ses salariés, qui vient de briser une image de société à l’écoute. Il est vrai que ce discours fut conçu pour la façade, pour les commerciaux. Une charte parmi d’autres,  pour les gogos qui achètent ses services, et aucunement pour les salariés qui, eux, sont invités à bien voter, à ne pas mettre dans l’urne un bulletin contraire aux idées du Maître de maison. 

Qui est donc ce Jean-Luc Petithuguenin ? Il est le PDG de Paprec, diplômé de l’ESSEC. Il a été contrôleur de gestion, directeur financier et directeur général d’une entreprise du BTP. En 1990, il devient chargé de mission à la Générale des Eaux, puis directeur général des branches recyclage et nettoyage industriel au sein du même groupe. Il reprend la société Paprec en 1994, dont il est toujours le PDG. Autrement dit, il n’a jamais vu une benne de sa vie et encore moins fait les poubelles, comme nous pouvons le voir désormais par des retraités et des misérables qui n’ont plus les moyens de vivre décemment.  

Il est également président fondateur général du groupe Helios (BTP) depuis 2000. Helios est le leader français de la signalisation horizontale.

Quelle est l’emprise de ses sites de production en France et donc son espérance d’interdire le vote pour Marine Le Pen ?

http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/01-Paprec-300x256.jpg http://static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/04/01-Paprec2-238x300.jpg

Ce personnage, ce patron se comporte en Maître dans sa maison. Les sous-fifres sont tenus en laisse, il vit dans un esprit de canne à sucre. Il se trouve que cet homme, spécialiste de la récupération des déchets, s’est quelque peu oublié et qu’il n’a pas compris que vider ses poubelles idéologiques serait une bonne idée pour la salubrité publique dans son ensemble, et pour nettoyer les déchets qu’il a mis dans l’esprit des ouvriers, des techniciens et des cadres de son entreprise. Ils ne méritent pas une telle insulte à leur intelligence, à leur bon sens, à leur qualité de réflexion individuelle. Ils voteront comme ils veulent, et cette lettre devrait provoquer une réponse contraire. De type arroseur arrosé ? Ce serait une belle réponse du berger à la bergère. Un acte de résistance, y compris syndicaliste ! 

Gérard Brazon

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée