Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 04:50
Damas.

Les États-Unis sanctionnent 271 scientifiques syriens

Accusant les employés d'un centre de recherche scientifique syrien de travailler sur le développement d'armes chimiques, Washington a introduit des sanctions contre 271 scientifiques syriens.

Les États-Unis ont introduit ce lundi des sanctions contre 271 scientifiques d'un centre de recherche scientifique syrien, les accusant de développement des armes chimiques.

Dans un communiqué, le centre est qualifié d'« agence du gouvernement syrien chargée du développement d'armes de destruction massive et de moyens pour les transporter ».

Selon les données de la partie américaine, les employés visés par les sanctions développaient des armes chimiques depuis au moins 2012. Et de préciser que les mesures de restriction avaient été introduites en représailles contre « l'attaque au gaz sarin à Khan Cheikhoun, en Syrie, perpétrée par le régime avec le dictateur syrien Bachar el-Assad à sa tête contre les civils innocents ».

Une source haut placée de l'administration américaine a indiqué aux journalistes que Washington a des « motifs de supposer que le programme [de développement, ndlr] d'armes chimiques se poursuit en Syrie ».

Mardi 4 avril, une frappe aérienne sur la ville de Khan Cheikhoun dans la province d'Idlib, en Syrie, a été suivie par l'intoxication aux produits chimiques de nombreux habitants.

Des sources locales proches de l'opposition font état de 80 morts et de 200 blessés et en imputent la responsabilité aux forces gouvernementales syriennes. Celles-ci rejettent ces accusations et expliquent que le bombardement aérien sur Khan Cheikhoun a touché un entrepôt d'armes chimiques de groupes terroristes, dont les agents actifs ont alors contaminé la population.

 

Les autorités russes demandent une enquête impartiale sur cette affaire avec l'implication de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC). En l'absence d'une telle enquête, l'origine de l'intoxication aux produits chimiques des habitants de Khan Cheikhoun reste donc controversée.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Sputnik
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée