Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 22:51

Un éditorialiste jordanien : Aqaba est à la portée des roquettes de l’EI dans le Sinaï ; sa sécurité ne peut être abandonnée à la merci de tiers

 

Le 27 février 2017, après que l’Etat islamique (EI) dans le Sinaï ait tiré trois roquettes Grad sur la ville israélienne d’Eilat le 8 février, Fahad Al-Khitan, éditorialiste confirmé du quotidien jordanien Al-Ghad, a averti que l’Etat islamique pourrait tout aussi facilement viser la ville portuaire jordanienne d’Aqaba, ainsi que ses installations vitales et stratégiques. Par conséquent, a-t-il écrit, la Jordanie doit combattre le terrorisme, non seulement à ses frontières avec la Syrie et en Irak mais aussi ailleurs. Il a ajouté qu’au vu des succès « modestes » de l’armée égyptienne contre l’EI dans le Sinaï, la Jordanie ne doit pas abandonner sa sécurité à la merci de tiers. Extraits :[1]

Nous combattons le terrorisme, pas seulement sur les fronts septentrional et oriental [aux frontières syrienne et irakienne], car pas loin de notre frontière méridionale, la menace du terrorisme de l’EI a émergé. L’armée égyptienne mène une guerre cruelle contre cette organisation terroriste dans le Sinaï, et au cours des quatre dernières années environ, nulle fin de ce conflit sans limite n’est en vue. Les organisations extrémistes dans le Sinaï ont réussi à maintenir leur emprise dans ces régions montagneuses, où le combat contre elles est ardu. Elles ont exploité notamment le chaos à la frontière Egypte-Libye depuis la destitution du régime de Kadhafi, pour faire passer en contrebande des quantités massives d’armes modernes dans le Sinaï. Elles ont également réussi à assurer le passage de combattants dans le Sinaï, en provenance de régions proches et lointaines, en s’appuyant sur un réseau complexe de trafiquants d’armes et de drogues.

Il y a seulement quelques semaines, l’organisation terroriste [EI] a envoyé un message troublant, dont la future menace potentielle a été ressentie par la Jordanie, lorsqu’elle a lancé trois roquettes sur la ville israélienne d’Eilat.[2] Le [système de missiles de défense] Dôme de fer a intercepté les trois roquettes en milieu de vol, et leurs débris ont été dispersés sur un large périmètre. Certains sont même tombés au centre de la ville d’Aqaba, sans causer de dommage.
Au regard des succès modestes de l’armée égyptienne dans sa guerre contre les organisations terroristes, et du fait que les [organisations terroristes] peuvent lancer des missiles téléguidés, la Jordanie ne peut plus ignorer la situation à sa frontière Sud, qui est d’une grande importance stratégique. Aqaba n’est pas simplement l’unique port maritime de la Jordanie et une voie essentielle pour ses importations et exportations, c’est aussi l’endroit où sont concentrées les principales ressources d’énergie du Royaume – le dépôt de gaz naturel, les pétroliers apportant le pétrole et la centrale électrique [d’Aqaba].

Devant ces considérations, la Jordanie ne peut plus abandonner la sécurité d’Aqaba à la merci de tiers. Les autorités compétentes ont déjà pris les mesures en leur pouvoir pour protéger les installations vitales de la ville, mais vu que l’organisation terroriste peut accroître ses capacités militaires et envisager d’élargir le champ de son action, la Jordanie doit considérer la région [d’Aqaba] comme une zone d’opérations militaires… Si nous n’avons pas encore atteint le point critique où nous devrons faire appel à nos ressources, aussi modestes soient-elles, pour affronter un danger qui pourrait s’étendre à l’avenir et menacer les intérêts des pays voisins comme l’Arabie saoudite, [nous devons nous y préparer].

La Jordanie compte toujours sur l’armée égyptienne pour éviter d’autres scénarios et n’hésite pas à apporter toute l’aide en son pouvoir pour éliminer les capacités des organisations terroristes armées et réduire leur menace, autant que possible. Toutefois, le défi sécuritaire qui se développe au Sud nous rappelle combien l’étendue de la menace terroriste s’est accrue, et le fait que la guerre contre celle-ci doit être globale et ne pas se limiter aux [bastions de l’EI] à Mossoul, à [l’Irak] et Raqqa, en Syrie. Dans la région avoisinant la Jordanie, des organisations terroristes mondiales sont présentes. Ces organisations tirent profit de leur profondeur stratégique distante dans des pays d’Asie et d’Afrique et créent une seule masse globale qui menace des dizaines de pays sur différents continents.

Au niveau intérieur, nous devons comprendre que nous menons une guerre ouverte contre le terrorisme sur tous les fronts… Ce n’est pas une partie de plaisir, car nous payons le prix des erreurs d’autres pays et régimes, dans notre [propre] économie et sécurité.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée