Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 09:16

Un journaliste égyptien reprend un islamiste qui cite la France et l’Allemagne comme des exemples de non-mixité dans le métro et les écoles

 

Dans un débat télévisé sur la mixité en milieu scolaire, l’islamiste Sameh Abdel Hamid a appelé à adopter le modèle d’Al-Azhar et à instaurer des écoles séparées pour filles et garçons en Egypte. Au cours du débat, diffusé sur Dream TV le 19 mars 2017, Abdel Hamid a soutenu qu’en France et en Allemagne, les rames de métro étaient divisées en wagons pour hommes et pour femmes, afin d’éviter le harcèlement sexuel. Le journaliste Sharif Al-Shubashi a objecté : « Vous ne pouvez pas raconter tout et n’importe quoi. Je peux aussi inventer des choses que les gens pourraient croire ». Extraits :

Sameh Abdel Hamid : J’ai présenté, une fois de plus, une requête au ministère de l’Education pour la création d’écoles séparées.

Journaliste : Vous voulez éviter la mixité en milieu scolaire ?

Sameh Abdel Hamid : Oui, il devrait y avoir des écoles séparées pour les garçons… Cette approche ne découle-t-elle que de la charia ? Non, c’est également une approche moderne. Dans de nombreux pays, il n’y a pas de mixité en milieu scolaire. […]

J’ai vu un reportage américain sur des adolescentes dans des écoles de filles. Une jeune fille de 18 ans dans une école de ce type a déclaré : « Je n’ai pas besoin de me maquiller ou de m’inquiéter que mon petit ami soit à l’école avec moi, ou de quoi que ce soit. Je me balade avec mes copines, je m’assois en classe, tout cela très naturellement. Par contre, mes copines qui fréquentent des écoles mixtes doivent s’assurer que les garçons les trouvent bien et elles se soucient de leur habillement ». J’appelle à adopter le modèle de l’Université Al-Azhar, qui a des facultés séparées pour étudiants et étudiantes. Cela fonctionne très bien. En revanche, l’Université du Caire, où il y a une sérieuse mixité, est classée au dernier rang de la liste des universités. […]

En France, en Allemagne, et dans ce type de pays, ils ont des wagons séparés pour hommes et femmes dans le métro, afin d’empêcher le harcèlement sexuel.

Journaliste : Non, ce n’est pas vrai, et leurs écoles sont mixtes. Je ne vous ai pas interrompu, mais dans les pays connus comme étant industrialisés et progressistes, de telles choses n’existent pas. Vous ne pouvez pas raconter n’importe quoi. Je peux aussi inventer des choses que les gens pourraient croire. Ce que vous dites est juste faux.

Sameh Abdel Hamid : Même en Allemagne, ils ont des rames de métro avec des wagons pour hommes et des wagons pour femmes.

Journaliste : Non, c’est faux !

Sameh Abdel Hamid : Si c’est vrai !

Journaliste : C’est faux. Cela n’existe pas.

Sameh Abdel Hamid : Si, ça existe. […] Si vous avez une fille, mettez-lui un hijab et envoyez-là dans une école de filles. Cette femme d’Alexandrie se plaignait que…

Journaliste : Tant qu’à faire, pourquoi ne pas mettre les filles dans des cages ?

Sameh Abdel Hamid : Non, nous les plaçons avec d’autres filles, avec qui elles peuvent jouer librement. Nous plaçons le garçon dans la compagnie d’autres garçons. Pourquoi les mettre ensemble et subir tous ces problèmes ? […]

Journaliste : Lorsqu’on nous dit qu’un qu’un garçon de 5 ans – de cinq ans ! – a harcelé sexuellement une fille…

Sameh Abdel Hamid : Quel terme utiliseriez-vous ?

Journaliste : L’emploi de ce terme révèle une certaine mentalité, une certaine idéologie, répandue dans la société.

Sameh Abdel Hamid : Comment appelleriez-vous le fait qu’un garçon embrasse une fille, alors ?

Journaliste : Cela s’appelle « un garçon qui embrasse une fille ». Ce n’est pas du harcèlement sexuel. Le harcèlement sexuel, c’est tout autre chose.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée