Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 09:06

Une éditorialiste libanaise avertit : Toute agression du Hezbollah contre Israël sera désastreuse pour le Liban, plus que pour quiconque

 

Dans un article intitulé « Does Hizbullah Threaten Israel or Us » [Le Hezbollah menace-t-il Israël ou nous menace-t-il ?], paru dans le quotidien saoudien en anglais Arab News, l’éditorialiste libanaise Diana Moukalled a abordé la récente escalade des menaces proférées par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, contre Israël, y compris celle de viser le réacteur nucléaire d’Israël à Dimona.[1]

Selon elle, cette escalade verbale dans la rhétorique de Nasrallah est une tentative qui vise à compenser les pertes militaires subies par le Hezbollah en Syrie et à gagner le soutien populaire, au vu du déclin du statut international du Hezbollah et de l’Iran. Elle observe également que la menace de cibler le réacteur [de Dimona] est irresponsable, car des milliers de civils palestiniens et israéliens vivent à proximité. Notant que l’Iran utilise souvent le Liban comme arène pour mener ses « aventures », elle met en garde contre le climat politique actuel, qui pourrait amener l’Iran et le Hezbollah à renouveler leur agression contre Israël – ce qui serait catastrophique pour le Liban, plus encore que lors des précédentes confrontations. Extraits : [2]

Israël a réagi aux récentes déclarations du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, par un mélange de moquerie et de cynisme, lorsqu’il a déclaré que le Hezbollah était prêt à bombarder le réacteur nucléaire de Dimona ou les réservoirs d’ammoniac [de Haïfa]. Des sites Internet israéliens ont rapporté des discussions au sein de l’armée, indiquant qu’Israël pense que le Hezbollah est confronté à un dilemme concernant l’aide et les fonds, en raison des combats en Syrie.

Dans le passé, Israël abordait plus sérieusement et précautionneusement les menaces et les décisions du Hezbollah, mais cela semble avoir changé. Je ne vais pas faire l’éloge d’Israël, Etat d’occupation raciste, ni minimiser le danger qu’il constitue en tant qu’agresseur. Mais je tenterai de comprendre le tourbillon rhétorique lancé par Nasrallah, qui affecte les Libanais, les Palestiniens et les autres [populations] vivant à quelques kilomètres du réacteur de Dimona.

Chacun sait, et le Hezbollah le premier, que les conséquences d’une guerre ou d’une opération militaire contre Israël seraient catastrophiques. Nasrallah a peut-être appris la leçon, car le front Sud contre Israël reste calme depuis la fin de la dernière guerre, il y a 11 ans.

A ce titre, l’escalade rhétorique parlant sur la prise pour cibles de réacteurs nucléaires – à proximité desquels des milliers de civils palestiniens et israéliens vivent, qui subiraient les retombées radioactives – est à tout le moins irresponsable, et ne constitue rien d’autre qu’une tentative de mobilisation populaire.

Mais ces slogans creux semblent plus nécessaires aujourd’hui que jamais, car les paroles de Nasrallah ressembleraient à une tentative de rebâtir une position de combat contre Israël et de compenser les pertes du Hezbollah en Syrie. Cette approche semble logique, dans la perspective de rapides développements politiques et du consensus international autour de la Syrie, qui mèneront au départ du Hezbollah du pays. Cela déclenchera une réaction iranienne, partout où l’Iran peut le faire.

Si l’on envisage de manière réaliste la situation politique actuelle, ce n’est pas le moment de prendre des décisions, mais plutôt de montrer sa force et de réunir ses cartes à présenter, en attendant une meilleure compréhension de la politique américaine dans la région. Une escalade continue contre l’Iran et son influence en Syrie pourrait inciter Téhéran et le Hezbollah à revenir à une politique de confrontation, y compris contre Israël. Quel meilleur endroit que le Liban [pour servir de] passerelle vers de nouvelles aventures iraniennes ?

Mais la situation n’est plus celle de la guerre de 2006, car Israël affirme que sa réaction sera massive contre le Hezbollah et le Liban, si le Hezbollah lance une action militaire contre lui. Cette menace inclut la disposition d’Israël à viser l’ensemble du territoire libanais. Les déclarations du président libanais Michel Aoun, selon lesquels l’armement du Hezbollah complète le rôle de l’armée, servent de prétexte à Israël pour viser également l’armée [libanaise].

Si les conditions appropriées pour viser le Hezbollah se présenteront bientôt, Israël n’est pas pressé de mener une action militaire, car il surveille l’épuisement financier, moral et militaire du Hezbollah en Syrie, et l’hostilité arabe envers le Hezbollah, comparativement au soutien de 2006, en raison de son rôle régional aux ordres de l’Iran. Toute menace posée par le Hezbollah affectera les Libanais avant quiconque, et plus sévèrement qu’au cours des précédentes guerres et crises.

Notes :
[1] Dans une allocution du 16 février 2017 diffusée sur la chaîne télévisée Al-Mayadeen, Nasrallah a appelé Israël « non seulement à déplacer l’installation d’ammoniac de Haïfa, mais à démanteler la centrale nucléaire à Dimona », en disant : « Ils savent ce qui adviendra d’eux et de leur entité [sioniste] si des missiles frappent cette usine. » Voir MEMRI en français : Le secrétaire général du Hezbollah, Nasrallah, menace d’envoyer des missiles sur les installations d’ammoniac israéliennes et la centrale nucléaire de Dimona, 21 février 2017.

[2] Arab News (Arabie saoudite), 26 février 2017.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée