Le Front National n’a pas change

Des idolatres de la candidate du FN n’apprécient guère mes critiques de leur icône alors que je croyais que la parole est libre et que la censure est un sacrilège.

Je n’ai pas à critiquer ses propos favorables à l’islam et aux musulmans ni sa visite au Temple de la Haine d’al-Azhar ni le « palestinisme » dogmatique de son compagnon  Philippot pour ne pas les froisser alors qu’ils sont bien ravis quand je fais passer l’islam, Juppé, Sarkozy et Hollande dans la moulinette de la critique.

Personne n’est au-dessus de la critique. Peut-être qu’un jour viendra en France où la parole sera bâillonnée à tout jamais et que l’on internera dans les camps les libre-penseurs pour avoir cherché à ôter le carcan de l’infaillibilité du tyran.

Mon problème avec leur égérie et tous les autres est justement leur manie à prôner la comptabilité de l’islam avec la République et de se faire les avocats de l’islam soi-disant défiguré par le fondamentaliste islamiste, comme si l’islam n’était pas lui même islamiste et fondamentalement radical et totalitaire.

Il m’est insupportable que ces thuriféraires marinistes s’attaquent à ma personne plutôt qu’à mes idées et qui se livrent à des véritables spéculations délirantes sur mon intégrité morale qui relève de ma pure calomnie. Au point que je ne  fais guère de différence entre eux et les fanatiques musulmans.

Des similitudes troublantes même si la finalité n’est pas la même. Je conçois et comprends la légitimité de leur combat mais pas au point que qu’ils font de leur passion sourde et aveugle l’étendard de leur combat et sacraliser l’image de leur chef comme des vulgaires mahométans.

Je ne suis à la solde d’aucun parti de quelque bord que ce soit. Libre je suis né, libre je vis et libre je mourrai et l’histoire est mon meilleur tribunal. Ne perdez pas votre temps à me faire des procès en inquisition. Attendez au moins d’être un jour au pouvoir où vous pourrez jouer à mon avocat général. De vos préjugés ne faites jamais des preuves.

Je m’appelle Salem Ben Ammar ou Dr Salem Ben Ammar je suis un humaniste convaincu  et fier d’être autant français que tous ceux qui se prennent pour ses seuls enfants.

J’ai choisi la France pour ses valeurs et pour le sang des miens tombés sur le champ d’honneur pour elle. Les mêmes qui me diffament peuvent circuler en toute liberté dans les enclaves islamiques de France ou se rendre dans un pays dit musulman personnellement j’en ai guère la possibilité. Ils ne sont ni condamnés ni menacés de mort je le suis pour mes idées à cause de mon amour pour l’humain.