Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

22 juin 2017 4 22 /06 /juin /2017 07:11

L’EI présente ses combats aux Philippines comme faisant partie de la guerre contre le christianisme

Lors de sa reprise de contrôle récente de la ville de Marawi dans le sud des Philippines, l’État islamique (EI) a délibérément souligné son hostilité envers les chrétiens, s’exprimant dans leur meurtre gratuit et la destruction de leurs églises. Cette hostilité a également été reflétée dans la rhétorique qui a accompagné la campagne, présentant les combats aux Philippines comme une guerre centenaire contre les « chrétiens » et les « croisés ». Exemples :

Dans son communiqué sur l’attaque contre Marawi, publié le 24 mai 2017, l’EI a tenu à souligner qu’une église avait été incendiée et que plus de 75 « Croisés » avaient été blessés ou tués. [1]

Combattants de l’EI à Marawi.

Au cours de sa prise de contrôle de la ville, l’EI a retenu des chrétiens en otage et les a ensuite exécutés. L’organisation a détaillé l’exécution de ces « chrétiens belligérants » dans le numéro 10 de son magazine en anglais Rumiyah, publié le 7 juin. Le 12 juin, elle a également diffusé une vidéo montrant supposément l’exécution de chrétiens de Marawi [2].

 

Photo accompagnant l’article de Rumiyah sur l’exécution des « chrétiens belligérants » à Marawi.

Dans une autre vidéo de l’EI, on pouvait voir ses combattants détruire une église catholique dans la ville. Ils saccagent des icônes, des statues et des crucifix et déchirent des images du pape, avant de mettre le feu à l’église. Voir la vidéo sur MEMRI TV [3].

Dans une interview publiée dans le magazine Rumiyah, le chef de l’organisation aux Philippines, Asylon Hafilon, alias Abu Abdallah Al-Muhajir, a également décrit les combats aux Philippines comme faisant partie d’un conflit de plusieurs siècles entre les musulmans d’une part, et les chrétiens et les bouddhistes de l’autre. Le christianisme, déclare-t-il, s’est largement répandu en Asie du Sud-Est, sous l’épée du colonialisme des Croisés, et une petite « avant-garde » de musulmans a pris les armes pour le combattre. Aujourd’hui, ces musulmans ont prêté allégeance au chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi, qu’ils reconnaissent comme le chef de tous les musulmans. Abu Abdallah ajoute que l’EI en Asie de l’Est est une union de plusieurs groupes djihadistes qui partagent tous l’ambition de longue date de créer un Etat islamique dans les régions de majorité musulmane d’Asie du Sud-Est au moyen du djihad armé. Parmi eux, le groupe Abu Sayyaf, connu pour ses enlèvements d’Occidentaux.

 

Asylon Hafilon, alias Abu Abdallah Al-Muhajir, chef de l’EI aux Philippines.

S’adressant aux ennemis de l’EI dans la région, Abu Abdallah déclare : « … La domination de notre peuple musulman atteindra tout ce qu’atteignent la nuit et le jour. […] Donc, soit vous vous soumettez, soit vous payez la jizya [taxe imposée aux juifs et aux chrétiens]…, sinon préparez-vous, car nous vous attaquerons. » [4]

Lien vers le rapport en anglais

Notes :
[1] Pour plus de détails sur le communiqué, consulter le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Celebrates Its Taking Of Parts Of Marawi, Philippines – Freeing Prisoners, Attacking A Church, Killing ‎‎’Crusaders’, 24 mai 2017.
[2] Voir le rapport de MEMRI JTTM, ISIS Video Documents Execution Of Christians In Philippines, 12 juin 2017.
[3] MEMRI TV Clip No. 6050, ISIS Members Destroy Church in the Philippines, le 4 juin 2017.
[4] Voir le rapport de MEMRI JTTM, In Interview In Issue 10 Of ISIS Magazine ‘Rumiyah,’ ISIS Philippines Leader Vows To Keep Fighting ‘Crusaders’, le 8 juin 2017.

 

Partager cet article

Repost 1
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée