La Tunisie a creusé sa propre tombe le jour où elle a fait d’Ennahdha un pilote du pays

Plus de 40% de tunisiens ont voté pour une organisation fasciste, terroriste et raciste, pourquoi s’étonner alors de la mise à mort de leur pays?

La secte criminelle et nazislamiste d’Ennahdha n’a jamais fait mystère de son aversion du tourisme, et aujourd’hui les tunisiens nous font le coup: la main d’Allah sème la mort partout dans le monde.

Allah tue de plus en plus en Tunisie et mieux que ça, ce pays est devenu le premier vivier terroriste au monde.

Le mal est endémique à la Tunisie. Quand à ceux qui mettent le monde à feu et à sang ce sont des musulmans originaires des pays du Sud de la Méditerranée comme Sid Ahmed, Sehli, Merah, Abdesslam, et il faudrait une encyclopédie entière pour répertorier les grandes figures nord-africaines du terrorisme musulman.
Plutôt que de dire que les autres pays sont eux aussi touchés par le virus mortel islamique, il faut dire que la Tunisie est un des principaux foyers de ce virus dont elle est la première productrice et dont elle subit les soubresauts de temps à autre.

Il faut bien qu’elle récolte ce qu’elle sème d’une part et d’autre Ennahdha met tout en oeuvre pour contaminer tout le corps tunisien. Elle a promis 517 000 emplois, elle en a créés autant dans le djihad et en train d’en détruire plus que le double avec l’effondrement de l’économie nationale.