Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 12:16

Un éditorialiste jordanien : la société arabe doit se mobiliser pour combattre l’extrémisme et le terrorisme ; les condamnations ne suffisent pas

 

Dans le contexte de l’attaque perpétrée par l’EI le 26 mai 2017 dans le gouvernorat égyptien de Minya, au cours de laquelle environ 30 Coptes ont été tués, Jihad Al-Mansi, rédacteur en chef des questions parlementaires et éditorialiste du quotidien jordanien Al-Ghad, a critiqué l’impuissance de la société arabe face à l’extrémisme qui s’y répand. Soutenant qu’il ne suffit pas de condamner le terrorisme, mais qu’il faut prendre des mesures tangibles pour l’éradiquer, il appelle les Arabes à cesser de rester silencieux face à ceux qui répandent la culture du terrorisme et de la haine de l’autre, et à agir contre tous les éléments qui expriment leur sympathie pour l’EI. Extraits :[1]

Il ne suffit pas de continuer à condamner les meurtres systématiques perpétrés par les organisations extrémistes maudites en Egypte, comme l’assassinat de Coptes pacifiques et de leurs enfants à la veille du début du Ramadan. Il ne suffit pas de rester silencieux devant que ces organisations terroristes salafistes font en Syrie et en Irak, à Manchester, en Grande-Bretagne et ailleurs. Il ne suffit pas de dire qu’elles ne représentent pas l’islam, si aucune mesure concrète n’est prise pour affronter l’étendue de la déréliction qui augmente et se répand sous nos yeux chaque jour, [et] si nous ne mettons pas fin à la prise en otage de l’islam par les représentants de ce même groupe [extrémiste], alors que nous leur permettons de souhaiter [qu’Allah sème] la ruine et le désastre sur les chiites, les chrétiens et d’autres.

Il est temps de cesser de fermer les yeux sur les actions de ces assassins qui veulent provoquer un conflit ethnique en Egypte, comme la guerre communautaire qu’ils ont déclenchée en Irak et en Syrie. Il est également temps de cesser de fermer les yeux sur les écoles extrémistes de pensée dont tout le monde connaît l’existence, tout comme le fait qu’elles influent sur les conceptions des assassins. Cela suffit de se focaliser uniquement sur le crime et non sur ses causes, et sur ceux qui incitent à le commettre ! De la même manière, il ne suffit pas de publier des communiqués de condamnation sans prendre de mesures actives pour mettre un terme à la propagation de ces assassins, pour extirper leur incitation et l’étouffer dans l’œuf et atteindre ceux qui financent et recrutent ces gens maudits, pour répandre le meurtre dans le monde entier et semer la division à satiété.

Nous devons cesser d’enfoncer nos têtes dans le sable et de croire les discours de certains pays, alors que nous savons bien tous, secrètement ou ouvertement, qu’ils soutiennent les idées extrémistes, et qu’ils sponsorisent les écoles de pensée qui ont permis à ces assassins de sortir de leurs terriers et qui ont instillé dans leurs cerveaux [l’idée] que les chrétiens, les coptes, les chiites, les alaouites et tous ceux qui n’acceptent pas leurs opinions et leurs idées, même s’ils sont musulmans sunnites, doivent être tués.

Chacun sait qu’il existe encore parmi nous des écoles salafistes fondamentalistes – au bénéfice desquelles des millions de dollars ont été gaspillés – qui accusent d’hérésie tous ceux qui ne sont pas d’accord, et pourtant nous persistons à publier des déclarations les condamnant, tout en nous abstenant d’appeler un chat un chat. Il est temps de dire à ces gens : vous soutenez le terrorisme et l’extrémisme, vous entretenez les assassins et leur facilitez la vie au moyen de ces mêmes écoles de pensée fondamentaliste où ils développent leur vision du monde et leurs idées, et qui n’ont pas leur place dans un monde moderne aspirant à la paix et à la stabilité.

Dans cette grande patrie qui s’étend entre l’océan et le Golfe, nous avons eu assez de déformation des faits, nous avons assez gardé le silence. Il est temps de déclarer à ces assassins et à ceux qui les soutiennent : cessez votre incitation à la haine communautaire et sociale, cessez le bain de sang [causé] par le soutien à l’extrémisme, cessez de penser qu’il est permis pour un homme d’en tuer [un autre], cessez d’emprisonner les femmes et de les priver de leurs droits, cessez de tuer des enfants et de détruire nos pays arabes.

Nous ne voulons pas nous contenter de l’affirmation selon laquelle ils déforment la religion [musulmane] et rien de plus, même s’ils le font effectivement. Nous attendons des positions claires, un sens [moral] exact et la présentation de l’image authentique de l’islam – la religion que nous connaissons tous et non celle de ceux qui voudraient nous ramener des siècles en arrière. Ce sont ceux qui perçoivent la femme [comme un objet] pour leur plaisir et rien de plus, et le chrétien comme une cible pour leur soif de meurtre. Nous avons eu assez de silence. Cherchons dans les livres étudiés par tous ces cercles, pour trouver ceux qui veulent semer [parmi nous] les germes de la division. Analysons nos [chaînes] télévisées une à une pour savoir quelles sont celles qui sèment les germes de la haine et de l’extrémisme. Souvenons-nous qu’il y a un certain temps, un prédicateur a déclaré que 99 % de ses frères (et non nos frères) de l’EI sont des fidèles musulmans sincères [le prédicateur en question est Adnan Al-Arour, Syrien vivant en Arabie saoudite, qui a affirmé cela dans une interview à une chaîne télévisée d’opposition syrienne en janvier 2014]. Des gens comme eux ont encore droit de cité dans le monde arabe, par le biais de diverses chaînes télévisées [qui leur offrent] une plateforme pour s’adresser aux jeunes Arabes et diffuser leurs idées, leur vision et leur conception du monde. Et après cela, nous affirmons que nous voulons combattre le terrorisme et l’EI…

Il est impossible de combattre le terrorisme et l’extrémisme, tant qu’il subsistera une seule personne autorisée à diffuser son poison et ses idées extrémistes dans le monde arabe, et qui aura le droit d’influencer nos fils et nos filles et de les recruter sous couvert de religion et de défendre la religion [musulmane].

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée