Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 23:39

Hommage antisémite à Simone Veil sur un site raciste, misogyne et homophobe : « Cette bête juive faisait assassiner les enfants à naître français »

 

Le site Démocratie participative (1) d’extrême droite affiche des publications à caractère raciste, antisémite, anti-musulman, misogyne et homophobe depuis sa création, début 2017. Le 30 juin, il rend un « hommage » antisémite à Simone Veil, suite à son décès le 30 juin 2017 à Paris, la qualifiant notamment d’ « immonde avorteuse juive » et de « charogne ayant fait assassiner des millions d’enfants de souche française ». Simone Veil, rescapée de la Shoah, est connue notamment pour avoir fait adopter la Loi Veil en 1975, laquelle dépénalise le recours par la femme à l’interruption volontaire de grossesse. L’article est intitulé « L’immonde avorteuse de millions d’enfants blancs a enfin décidé de crever » et est signé du pseudonyme « Capitaine Harlock ». Extraits :

Simone Veil, un « démon issu de la synagogue »

L’immonde avorteuse juive Simone Veil a enfin décidé de crever. Cette charogne a fait assassiner des millions d’enfants de souche française sur plus de 4 décennies. C’est à ce démon issu de la synagogue que nous devons la catastrophe démographique actuelle. Celle du dépeuplement autochtone sans lequel le repeuplement extra-européen n’aurait pas pu avoir lieu dans les mêmes proportions.

Alors que cette bête juive faisait génocider les enfants à naître français, ses complices dans le crime organisaient l’invasion afro-musulmane de la France.

Avec une moyenne de 200 000 avortements par an, nous parlons de plus de 8 millions de victimes de cette législation juive d’inspiration satanique.

Ce que nous devons observer, c’est le torrent d’hommages adressés à ce vampire par ceux qui prétendent s’opposer au déclin et à la mort de notre civilisation. Et, dans ce cas, les femmes.

« les femmes seront toujours pour nous un fléau politique »

S’il est une preuve que les femmes seront toujours pour nous un fléau politique, c’est bien la question de l’avortement. Ces « petits arrangement » individuels que l’on fait passer avant le bien commun et l’avenir d’un peuple voire d’une race entière.

C’est pour pouvoir aller coucher ici et là, sans devoir en assumer les conséquences, que tout le cheptel féminin célèbre la louve juive assoiffée de sang.

(…)

Il y a bien sûr les arguments moraux et religieux. Mais je ne les utiliserai même pas ici.

Je dirai simplement ceci : les Baby-Boomers ont voulu baiser sans contrainte et ont donc détruit l’héritage moral chrétien qui les en empêchait. Destruction du mariage puis de son fruit naturel : les enfants.

Et si d’aventure enfants il y avait, suprématie de la femme qui s’en voit confier la garde aux frais de l’homme.

« l’ordre patriarcal blanc »

Conséquence immédiate de cette attaque contre l’ordre patriarcal blanc : l’hiver démographique qui afflige l’Europe et la France.

Que l’on veuille moins d’enfants pour leur consacrer davantage de temps et de moyens est un argument qui s’entend. Mais il y a une marge entre cela et promouvoir, agressivement, le dépeuplement. En dernière instance, tout argumentaire pro-avortement repose sur une seule chose : la revendication du droit à l’irresponsabilité. Et faire payer aux enfants à naître le prix de son incurie crasse.

Vient ensuite le fameux : « Qui va payer nos retraites ? ». C’est ce pourquoi cette génération maudite a ouvert les vannes de la colonisation africaine : pour que les anciens gauchistes puissent toucher leur pension.

Le coût civilisationnel de ce nihilisme est absolument écrasant.

Toute question d’ordre démographique doit impérativement être contextualisée : nous faisons face à une Afrique en pleine explosion démographique. La seule Algérie va gagner 10 millions d’habitants d’ici à 2030. L’Afrique subsaharienne, 800 millions. Et le flot de migrants, déjà insoutenable, va s’intensifier dans des proportions inédites.

L’Italie, avec 1,3 enfants par femme, perd 30% de sa population sur la seule nouvelle génération. Chacun pensant que le socialisme d’état garantirait à tous une retraite, nul n’a fait le rapport entre les comportements individuels rendus possibles par cet « emprunt » intergénérationnel et les conséquences pour le payeur en dernier ressort : les futures générations.

Toute position libérale sur cette question doit être perçue comme contre-révolutionnaire et impitoyablement interdite. Nous ne pouvons admettre aujourd’hui que des gens acceptent d’accompagner notre effondrement démographique en arguant de considérations petites-bourgeoises dégénérées.

(…)

  • http://democratieparticipative.biz

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée