C’est la guerre de l’islam à l’Occident !

Barcelone, 2 attentats à la voiture- bélier  coup sur coup en l’espace de 4 heures, Levallois-Perret, Paris, sont la parfaite illustration que l’islam mène une véritable guerre à l’Occident.

Une guerre non-conventionnelle qui s’est intensifiée depuis les attentats du 11 septembre 2001 qui ont marqué le retour fracassant de l’islam sur les devants de la scène mondiale.

Elle n’a pas de nationalité, mais au nom associé à celui de l’islam et dont la finalité est de désintégrer la pluralité du monde au profit de l’islam. Son identité idéologique et son ADN ne font l’ombre d’aucun doute et l’islam lui-même n’en a jamais fait mystère sauf ses idiots-utiles et son armée de collabos et d’enfumeurs qui louent ses vertus pacifiques.

Cette guerre totale contre l’humanité réfractaire à sa loi est inscrite en toutes lettres dans son manifeste de conquête du monde.  Un monde purifié et nettoyé de la présence des non-musulmans comme dans la majorité des pays musulmans.

L’exemple des Juifs et des chrétiens persécutés, massacrés, leurs femmes violées et leurs enfants réduits à l’état d’esclaves, leurs biens confisqués, islamisés de force et chassés d’Arabie dés son avènement devrait ouvrir les yeux du monde entier sur la nature génocidaire, hégémonique et impérialiste de l’islam.

Les harceler par tous les moyens et notamment la terreur et la peur jusqu’à ce que la terre entière ne soit gouvernée que par la loi de l’islam.

Une guerre pernicieuse et sournoise, sans répit, comme une métastase cancéreuse qui prospère dans le corps humain, affaiblissant ses mécanismes de défense et le minant moralement et psychologiquement au point tel que la capitulation sera son seul salut.

L’islam est un guerrier patient, rusé, retors, sans foi ni loi, qui ne tecule devant lui pour arriver à ses fins, perfide et pervers. Excellant dans l’art  de la victimisation, jamais coupable, une Madeleine qui fait pleurer dans les chaumières, sachant profiter de la naïveté et la lâcheté de ceux qui sont pour lui ses ennemis mortels mais qui plutôt que de s’en prémunir ils lui balisent le terrain pour étendre ses tentacules.

Niée et occultée par les puissances occidentales, sauf Israël, qui  continuent à traiter politiquement et juridiquement ces actes de guerre comme des banales actions terroristes quand ce n’est pas des simples faits divers dont les auteurs souffrent de troubles psychologiques. Des pauvres malades mentaux incapables de discernement. Un masochisme inquiétant, comme si le coupable était la  vraie victime et la victime serait un dommage collatérale.   Elles  n’ont toujours pas compris ou feignent de l’ignorer  que le terrorisme est le mode opératoire militaire de l’islam et que le vrai musulman est celui qui tue et se fait tuer dans la voie d’Allah.

Le combat est un prescrit coranique et le martyr est l’idéal de tout musulman digne de ce nom  qui caresse l’espoir de bénéficier des prébendes mahométanes.

Il ne peut donc y avoir d’islam sans la profusion du sang des mécréants.