Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 09:21

L’ancien membre de la CPI Hadi Shalouf : Les peuples arabes ne sont pas préparés à la démocratie ; nous vivons à l’âge des ténèbres

 

S’exprimant lors du talk-show « Directions opposées » sur la chaîne Al-Jazeera, le 11 juillet 2017, l’expatrié libyen Hadi Shalouf, ancien membre de la CPI (Cour pénale internationale), a déclaré que les peuples arabes ne sont pas habitués à la démocratie et qu’ils n’y sont pas préparés. Le second invité de l’émission, le journaliste syrien Khalil Al-Miqdad, a affirmé que de nombreux dirigeants arabes ont des racines étrangères et que l’invasion américaine de l’Irak était un complot. « Selon la Torah, le judaïsme et le choc des civilisations, Israël ne peut survivre que si l’Irak cesse d’exister », a-t-il déclaré. 

Dr Shalouf a répondu que le problème vient des peuples arabes et que les crises internes qui frappent le monde arabe sont des produits locaux et non étrangers. « Nous vivons à l’âge des ténèbres », a-t-il dit. « Nos peuples ont besoin d’une longue période pour se réveiller de leur sommeil et poser les fondements [de la démocratie]. » Extraits : 

Hadi Shalouf : Depuis des décennies, nous exigeons un changement de ces régimes dictatoriaux. En tant que membres des mouvements d’opposition arabes à l’étranger, nous pensions que le problème venait des dirigeants [arabes]. Mais dès que les révolutions en Tunisie, en Libye et en Egypte ont triomphé, nous avons compris que, malheureusement, ce n’était pas les régimes en eux-mêmes qui étaient directement responsables [des problèmes]. Ce sont les peuples [arabes] qui ont aidé à créer ces régimes, dès le premier jour. Ces régimes ne sont rien d’autre que les produits de ces peuples. […]

Je pense que la révolution libyenne n’aurait pas abouti si l’Occident n’avait pas aidé le peuple libyen. Nous savons parfaitement que la marine américaine a tiré au moins 115 missiles Tomahawk et que les armées de l’air française, italienne et allemande ont aidé à libérer la Libye d’un régime qui imposait son pouvoir avec injustice et tyrannie depuis 42 ans. Ce qui s’est passé est que les gens qui sont alors arrivés [au pouvoir] n’étaient pas préparés à diriger ces pays. Au contraire, la situation est devenue pire qu’avant [le Printemps arabe]. [Les nouveaux dirigeants] étaient des voleurs et des criminels, venus pour voler les pays et les propulser dans des guerres internes. C’est ce qui est arrivé au bout du compte aux pays [du Printemps arabe]. 

Animateur : Vous affirmez donc que les guerres internes que nous voyons aujourd’hui au Yémen, en Libye, en Tunisie et en Syrie sont des produits locaux, et non étrangers ? 

Hadi Shalouf : Absolument. Les prisonniers qui passent une longue période derrière des barreaux – 20, 30 ou 40 ans – préfèrent retourner en prison, plutôt que de vivre à l’extérieur. Certains [prisonniers libérés] se sont même suicidés. […] 

Animateur : En quoi cela s’applique-t-il aux peuples ? 

Hadi Shalouf : Les peuples [arabes] ne sont certainement pas prêts pour la démocratie et n’y sont pas habitués. Les Ottomans nous ont gouvernés pendant 400 ans. Ensuite, le colonialisme occidental nous a dominés pendant 40 à 50 ans, ou 130 en Algérie. Les peuples [arabes] ne sont pas conséquent pas préparés à la démocratie. C’est la raison de l’échec du Printemps arabe. Les [puissances] étrangères n’étaient pas impliquées, mais même si elles étaient impliquées, elles étaient soutenues par les gens qui sont arrivés au pouvoir. 

Animateur : Ce sont donc les peuples [arabes] qui sont la racine du problème ? 

Hadi Shalouf : Sans aucun doute. 

Khalil Al-Miqdad : Nombre de nos dirigeants sont étrangers à notre nation, et nous ignorons leurs origines. Qui est Kadhafi ? Pouvez-vous me le dire ? Nous avons découvert que sa tante était juive. Qui était Hafez Al-Assad [« le Lion »], ou Hafez Al-Wahsh [« la Bête »], ou peu importe ? D’où est-il venu ? Certains disent d’Iran, et d’autres disent du Kurdistan. Un chercheur kurde affirme qu’il est du Kurdistan. Je ne veux pas m’étendre sur le sujet, mais le système occidental… Dick Cheney, après la guerre irakienne… 

Animateur : L’ancien secrétaire de la Défense américain… 

Khalil Al-Miqdad : Le vice-président de Bush… Après l’invasion américaine de l’Irak, il a parlé à Ariel Sharon, et a dit : « Les Etats-Unis ont envahi l’Irak, d’abord et avant tout dans l’intérêt d’Israël. » Selon la Torah, le judaïsme et le choc des civilisations, Israël ne peut survivre que si l’Irak cesse d’exister. 

Animateur : D’ailleurs, après que les tanks américains sont entrés dans l’ouest de Bagdad, lorsque les Etats-Unis ont envahi l’Irak, l’ancien président américain George Bush a appelé Sharon et lui a dit : « Nous avons éradiqué le danger qui menaçait Israël. Nous sommes à présent dans l’ouest de l’Irak. » Ceci est enregistré. […] 

Hadi Shalouf : Qui a envahi le Koweït ? Qui a utilisé des gaz toxiques contre son propre peuple ? Qui a déclaré la guerre contre un pays musulman limitrophe ? C’était Saddam Hussein. Saddam Hussein a provoqué la destruction de l’Irak. Qui a provoqué la destruction de la Libye ? Kadhafi. Nous avons demandé à Kadhafi de se retirer pacifiquement, mais il a refusé, donc… 

Animateur : Qui a détruit la Syrie ? 

Hadi Shalouf : Bachar Al-Assad a détruit la Syrie, car il ne voulait pas se retirer. Mais les peuples [arabes] n’étaient pas prêts, ils se sont divisés en communautés et en partis, et ont commencé à demander de l’aide de tous les autres pays. Ainsi, il ne s’agit pas seulement du régime de Bachar Al-Assad. Nous voyons ce qui arrive en Syrie aujourd’hui. Nous voyons des groupes qui se livrent bataille pour [obtenir] l’aide de tous les pays du monde. Ils ont commencé à demander de l’aide, exactement comme les Palestiniens. Les Palestiniens ont perdu leur cause car ils ont demandé de l’aide. C’est ce qui arrive aux peuples arabes. 

Animateur : Ils se sont vendus aux autres pays.

Hadi Shalouf : Oui. Une conférence s’est tenue en 2001, lorsque l’argent des organisations musulmanes a été confisqué. Les Palestiniens ont demandé à l’Union européenne et à toutes les organisations internationales de suspendre l’aide, car elle n’atteignait pas les Palestiniens. Ainsi, le problème vient des peuples [arabes]. Ils ne sont pas habitués à la démocratie, et ils ne s’y habitueront pas. Nous avons besoin d’une longue période. Nous vivons à l’âge des ténèbres. Aujourd’hui nous sommes en 1438 AH, qui ressemble en tous points à l’an 1438 EC en Europe. Nous vivons au Moyen Ȃge… 

Animateur : A l’âge des ténèbres. 

Hadi Shalouf : Exactement. C’est la phase que nous traversons aujourd’hui. Nos peuples ont besoin d’une longue période pour se réveiller de leur sommeil et jeter les bases [de la démocratie].

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée