Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 09:19

La surpopulation africaine, fléau de l’Europe

Publié le 10 août 2017 - par  

 

Avec un boulet comme l’Afrique a ses portes, l’UE est mal partie.

Le seul domaine où l’Afrique pulvérise tous les records de croissance, c’est celui de la démographie.

A tel point que la croissance du PIB ne suit plus la croissance démographique.

Autant dire que les légions de miséreux candidats à l’exil vers l’Eldorado européen ne sont pas près de diminuer.

Nous aurons bientôt, nous aussi, nos bidonvilles dans toutes les grandes villes d’Europe, puisque nos dirigeants sont fermement décidés à niveler l’UE par le bas au nom de la diversité.

L’optimisme des économistes de tous bords, qui voient en l’Afrique un relais de croissance pour l’Europe et le monde, est une foutaise monumentale. Voilà 50 ans qu’on nous annonce le décollage de l’Afrique !

Quelques illuminés y voient même la Chine du futur ! C’est oublier qu’en Afrique, le taux d’analphabétisme dépasse 50% chez les adultes.

Non seulement l’Afrique ne décolle pas, mais elle régresse. Le made in Africa n’est pas près d’inonder nos supermarchés.

D’ailleurs, la plupart de ces “experts” n’y ont jamais mis les pieds, méconnaissent totalement la culture et les mentalités locales et font l’impasse sur les fléaux qui ravagent ce continent : instabilité politique, conflits interethniques, insécurité galopante et corruption généralisée. Des épouvantails à investisseurs.

Les guerres du Rwanda, du Congo Kinshasa ou de Sierra Leone, jadis îlots de prospérité, ont détruit les économies de ces pays, avec un épouvantable retour à la barbarie pré-coloniale. Le retour à la normale prendra des décennies.

Plus de 100 conflits armés ont ensanglanté le continent depuis l’indépendance.

La croissance du PIB est de 2% en 2016, le niveau le plus bas depuis 20 ans !

Dans le même temps la croissance démographique est de 3% par an !

Pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour comprendre que le continent s’enfonce.

En 1950, le PIB de l’Afrique représentait 3,2% du PIB mondial.

Aujourd’hui, il représente 2,2%, alors que la population a triplé.

350 millions d’Africains vivent avec moins de 2 euros par jour.

48 pays produisent  moins que la France !

D’ailleurs, la plupart de ces pays ont des comptabilités nationales totalement aléatoires, quand elles existent, et les chiffres de PIB fournis par le FMI, la Banque Mondiale ou la Banque africaine de développement sont forcément pipés.

Ce qui est certain c’est que l’Afrique, qui était autosuffisante en 1960, importe de plus en plus de denrées alimentaires. 41 milliards de dollars en 2017 selon la FAO.

Les crises alimentaires sont incessantes et la malnutrition frappe des millions d’enfants dans de nombreux pays. 250 millions d’Africains sont sous -alimentés.

La population doublant tous les 25 ans, ce n’est pas avec une agriculture restée au stade de la houe que la productivité va s’améliorer.

Bref, on lit davantage de mensonges et d’âneries sur le développement de l’Afrique que de vérités.

La croissance du PIB dépend principalement du cours du pétrole et des matières premières. Elle fluctue donc au gré des marchés. Mais sans agriculture moderne et sans industrie digne de ce nom, l’Afrique ne peut pas s’en sortir.

Sans parler de l’enseignement qui reste à construire pour vaincre l’analphabétisme.

Par conséquent, ceux qui nous gouvernent nous mentent. Il faut s’attendre à une accélération des flux migratoires puisque l’Afrique va passer de 1 milliard d’habitants aujourd’hui à 2,5 milliards en 2050.

Hélas, nous avons un Président qui, loin de connaître l’histoire de la colonisation et sa remarquable œuvre civilisatrice, préfère accuser la France de crime contre l’humanité. Est-ce le rôle d’un chef d’Etat que d’insulter et d’humilier son pays à l’étranger ?

Il ignore qu’en arrivant en Afrique, nous avons trouvé les guerres tribales, l’esclavage, le cannibalisme, les sacrifices humains, les famines et les épidémies.

Tous ces maux nous les avions éradiqués en 1960.

Nous avons transmis le flambeau en donnant l’indépendance à des pays viables, plus riches que toute l’Asie hors Japon.

Est-ce la faute de la France si l’Afrique refuse de prendre le train du progrès ?

Aujourd’hui, certains pays d’Asie, comme Singapour, Hong-Kong ou la Corée du Sud, ont un niveau de vie 30 à 50 fois supérieur à celui de Madagascar, du Niger ou de la Centrafrique.

A qui la faute monsieur le Président ? Aux acteurs de l’épopée coloniale ?

L’Afrique ne sera donc pas notre relais de croissance comme le pensent les doux rêveurs, mais le fardeau toujours plus lourd qui finira par nous écraser.

Jacques Guillemain

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée