Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 16:52

Dans cent ans, un habitant sur trois sera africain

Publié le 20 septembre 2017 - par 

La biennale de l’INED vient de sortir.

En 2050 nous serons donc 10 milliards de Terriens. Le continent africain, qui compte 1,2 milliards d’habitants va doubler sa population à 2,5 milliards d’ici 30 ans et devrait atteindre 4,4 milliards en 2100.

Cette explosion démographique africaine sera le défi majeur de l’Europe.

Rien d’étonnant à ces chiffres puisque l’Afrique subsaharienne a déjà triplé sa population depuis l’indépendance en 1960.

L’Algérie, quant à elle, a quintuplé sa population depuis 1962. Mais malgré son pétrole et son gaz, le PIB par habitant reste 8 fois inférieur à celui de l’Europe de l’Ouest. Toute la jeunesse algérienne rêve de l’Eldorado européen.

Le continent le plus riche par son sous-sol est aussi le plus pauvre de la planète, puisqu’il ne produit pratiquement rien. En dehors de ses matières premières et son pétrole, ce continent n’a ni industrie ni agriculture modernes.

La label “made in Africa” est inexistant.

Hors Maghreb, 600 millions d’Africains n’ont pas d’électricité, ce qui situe le véritable niveau de développement du continent, dont le revenu par habitant a régressé depuis l’indépendance, malgré le développement constant de l’or noir.

Comparée à l’Asie en pleine croissance, l’Afrique a dorénavant 1000 ans de retard.

A population égale, la Chine sait tout faire et avance à pas de géant, alors qu’elle manque de matières premières.

L’Afrique possède le 1/3 de toutes les réserves mondiales de ressources minières, mais elle ne fabrique rien. Là est le vrai problème.

Personne n’est parvenu à faire décoller l’Afrique qui reste désespérément sur le quai.

Guerres, corruption, rivalités ethniques, insécurité, désorganisation des administrations, empêchent tout développement efficace de l’Afrique subsaharienne hors Afrique du Sud.

La classe dirigeante accapare toutes les richesses et certains potentats, en fonction depuis 30 ans, continuent de s’accrocher fermement au pouvoir.

Quant aux  étudiants formés en Europe, ils préfèrent y rester définitivement plutôt que de rentrer au pays assurer son développement.

Ce continent, immensément riche, cumule en fait tous les handicaps.

Dans 100 ans, un habitant sur trois sera Africain. Mais avec quel PIB ? Mystère

Bénéficiant de la majorité des aides internationales depuis 50 ans, l’Afrique aligne la plupart des pays pauvres de la planète. La pauvreté n’y régresse pas et toute chute des cours du pétrole et des matières premières se traduit par un désastre.

Une chute du prix du brut de 25%, c’est une chute du PIB de 2,5%.

Et si la Chine, grosse consommatrice de matières premières, ralentit ses achats, les pays exportateurs se retrouvent en difficulté, faute d’une économie diversifiée.

Les PIB/habitant inférieurs à 500 dollars par an sont légion.

République démocratique du Congo ( ex Zaïre ), Centrafrique, Libéria, Gambie, Niger, Burundi, Malawi, Madagascar, ont un revenu par habitant égal au 1/4 du revenu moyen du continent.

L’Asie industrialisée ne fait plus d’enfants, mais l’Afrique conserve le record de natalité.

1,2 enfant à Taïwan ou en Corée du Sud, mais 7,3 enfants par femme au Niger.

Ce colossal déséquilibre démographique est le grand défi que le monde doit relever dès maintenant.

Si l’Afrique ne se lance pas dans un vaste programme de planning familial avec l’aide des pays riches, nous connaîtrons un siècle de turbulences et de guerres sans précédent.

En deux siècles la population mondiale a été multipliée par 7. La fécondité a diminué partout sauf sur le continent africain.

L’Europe ne maîtrise déjà plus les flux migratoires et voit son identité menacée et son mode de vie contesté par de nouvelles populations peu soucieuses de s’intégrer.

Si l’Afrique ne parvient pas à prendre le train de la modernité et à réguler sa natalité, c’est une déferlante ininterrompue qui va s’abattre sur l’Europe, avec des conséquences tragiques de part et d’autre.

1 petit millième de la population africaine, c’est déjà 1 million de migrants.

Qu’en sera-t-il quand la population va doubler et tripler alors que le PIB ne suit pas ?

L’Afrique, c’est 20 fois la population française, mais c’est moins que le PIB français ! Pourtant, voilà 30 ans qu’on entend les tiers-mondistes nous rabâcher que l’Afrique décolle !! De vrais perroquets… infatigables.

Malheureusement,  il ne semble pas que les dirigeants européens aient pris conscience de la gravité de la menace.

Pour eux, l’urgence se limite à combattre le réchauffement climatique.

Ils se désintéressent de l’Afrique parce qu’elle ne pèse que 2% du PIB mondial.

Ils n’ont pas encore intégré le fait qu’elle va bientôt peser 25% de la populationmondiale, avec des centaines de millions de pauvres qui fuiront la misère.

Et ça, c’est 100 fois plus inquiétant que la fonte des glaciers alpins !

Jacques Guillemain

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée