Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 04:29

Blondinet, pas Français ?

Quand la gauche fait la chasse au faciès

Publié le 20 juin 2012 à 14:30 dans PolitiqueSociété - Jacques de Guillebon

Mots-clés : , , , ,

« Cachez ces blonds que je ne saurais voir » : ce sont les propos, à peine déguisés, des militants du Front de Gauche de la région de Bollène qui s’émeuvent qu’une petite fille à la chevelure trop claire figure sur le plan de la ville fabriqué par le conseil municipal (de la Ligue du Sud, bien sûr).

“Une honte pour notre ville et pour tous les enfants issus de l’immigration dont les parents sont venus construire le canal ou la centrale de Tricastin”, a (vraiment) dénoncé Serge Fiori, représentant bollénois du PCF et du Front de Gauche, dans La Provence du 15 Juin 2012.
Cette chère tête blonde est, il est vrai, une insulte à tous les enfants d’immigrés qui, comme chacun sait, sont les seuls à avoir construit la ville et tout ce qui l’entoure. D’ailleurs, on se demande encore comment vivaient les Cro-Magnon au poil furfuracé avant l’arrivée de ces immigrés à la chevelure de jais il y a quarante ans. On note aussi du même coup cette vérité oubliée que l’immigré n’est par principe jamais blond.

J’avoue que je n’ai pas de chance : doué d’une couleur châtain relativement passe-partout, j’avais pris soin de choisir une femme très brune, et patatras : mes trois enfants sont nés blonds. Si leur génitrice ne jouissait de toute ma confiance, il faudrait certainement que j’ouvre une enquête en ADN. Mais surtout, après réflexion, il faudrait que je maudisse mes crapuleux aïeux qui ont eu le mauvais goût pour certains de naître en Bretagne et en Picardie où, mille fois hélas, on s’est longtemps abandonné à la perversion languide de la blondeur. La faute à l’absence de soleil, sans doute. Nous sommes des dégénérés, je l’avoue aussi, victimes complaisantes d’une dépigmentation progressive de la peau et de la pilosité. Nous plaidons coupable. Mais hélas, cela ne suffit pas : ce défi jeté à la face de la terre, cette morgue de la pâleur contente d’elle-même parce qu’exclusive, combien de générations devrons-nous encore en subir les funestes conséquences malgré nous ? Où cacherai-je mes enfants ? Quel boulot trouveront-ils à l’âge adulte ?

Pourquoi mon salaud de père est-il tombé amoureux d’une Corse qui avait les yeux pers et non très noirs, comme toute méditerranéenne qui se respecte ? Pourquoi moi-même n’ai-je pas convolé avec une Japonaise ou une aborigène aux allèles sombres dominants ? Hélas, trois hélas. Est-ce que cela aurait suffi ? Les traîtres kabyles, les séfarades aussi, sont parfois contaminés par les gènes bleus, verts, blonds et roux. Hélas encore, j’apprends que sainte Michelle Obama elle-même descendrait d’un bisaïeul propriétaire d’esclaves noirs : si je me reproduisais avec elle, la damnation aurait-elle aussi des chances de se reproduire, et le fruit de nos amours provoquerait une nouvelle fois l’ire de nos amis du Front de Gauche. Comment faut-il faire ? A qui se fier ? Je vous le demande.

J’entends encore le président du CRAN1, ce bon Louis-Georges Tin qui, si j’en crois mes yeux, et surtout si mon cerveau ose penser ce qu’il voit, n’est pas tout à fait un mélanoderme de souche mais plutôt un métis de bonne race, expliquer au majoritaire visible Ménard qu’il faut désormais décompter les élus de la République selon leur couleur de peau. Je me sens humilié : parce que Tin est un blond qui a réussi, il me renvoie sans vergogne à ma défaite. Une pensée perverse traverse un instant mon esprit : que Tin se cogne à son tour des enfants blonds, ou pire, aux yeux bleus. Une pensée que j’écarte rapidement quand je me souviens que Tin non content d’avoir remporté avec brio son permis de métissage, double sa chance en ayant choisi l’homosexualité. Trop facile pour lui, le cador : il lui suffira d’adopter un Nigérien cueilli dans un village perdu où jamais le blanc, le blond, le bleu n’ont mis les pieds, et la fatalité n’aura plus qu’à rentrer chez elle.

Je suis un vaincu, et Louis-Georges Tin ne se prive pas de me le faire sentir. Il ne me reste plus qu’à fonder avec quelques autres égarés le Comité Représentatif des Parents d’Enfants Blonds, ce qui malheureusement, en sus de tout, donnera un acronyme imprononçable.
Je suis un vaincu, vous le voyez bien.

  1. Conseil représentatif des associations noires de France.

Partager cet article

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Causeur
commenter cet article

commentaires

La libellule 24/06/2012 05:03

Bonjour France morte,
Pour porter un nom pareil, vous devez etre convaincu que la France est foutue...Je suis de votre avis malheureusement. Je lutte pour voir un rayon de lumiere dans ce magma d'erreurs et de
tricherie, mais n'en trouve aucun.
Sur le plan personnel je suis une Zrihen des deux cotes. De mon pere descendant directe d'une generation de rabbin-dayan et du cote de ma grand-mere qui avait sans doute du sang espagnol dans les
veines. Son pere, etait venu apparemment d'espagne et avait servi comme bijoutier du roi. Il quitta le Maroc pour la Palestine quand il se sentit vieux et pres a mourir. Sous le protectorat
Anglais, il eut des petits enfants nes a Jerusalem et auxquels il fut donne des passeports anglais. J'ai donc des grandes tantes anglaises...Il ne mourrut cependant pas en Palestine et dut
retourner au Maroc ou il mourrut plusieurs annees plus tard... le juif errant sied a ma famille comme un gant.
Bonne fin de semaine,
amities.

France Morte 23/06/2012 21:51

@ Thérèse
Ils viennent d'Espagne.

La Libellule 23/06/2012 09:04

Ceci dit, entre autre cet article nous donne la proportion du racisme qu'il soit contre les noirs ou les blancs... Dommage qu'en depit de tous les progres faits par l'humanite, elle n'est plus
capable de croire en sa capacite de se supporter.

La Libellule 23/06/2012 09:01

Bonjour France morte...
Vous avez des amis zrihen en France? Je ne pense pas qu'ils soient de la meme branche... toutefois, cela m'intrigue demandez-leur SVP d'ou ils viennent.
Bonne fin de semaine.

France Morte 23/06/2012 08:43

@ Thérèse Zrihen
Bel article et si ça se trouve vous faites partie de la famille de mes amis ZRIHEN F. dans l'est de la France.

France Morte 23/06/2012 08:33

Oui un vrai scandal, en imaginant que sur la photo on aurait mis un enfant avec une peau noire et qu'un groupe politique aurait critiqué la photo en préférant un enfant de peau blanche. Vous pouvez
vous imaginez que SOS racisme, le MRAP, la LICRA et consort auraient porté plainte contre ce mouvement politique. Pourquoi l'inverse n'est-t-il pas possible dans ce pays de m.... deux poids deux
mesures.

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée