Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 09:55

Ce n’est pas une terre promise par le rav Yehuda Leon Askenazi zatsal

 

Dernière mise à jour Dimanche, 20 janvier 2013 11:42 Ecrit par Rony Akrich Dimanche, 20 janvier 2013 11:42

 

 

Il ne faut pas croire que le lien entre le peuple d’Israël et la terre d’Israël commence avec les « promesses » de Dieu aux Patriarches, et qu’il y aurait un arbitraire qu’aucune culture n’arrive à maîtriser ou accepter. En réalité, il s’agit du « pays des Hébreux » qui est le pays des Hébreux bien avant le temps des patriarches. Ce pays va être appelé « pays de Canaan » parce qu’il était en train d’être conquis pas les Cananéens au temps des patriarches, (cf. avec Abraham le verset 12:7 « וְהַכְּנַעֲנִי, אָז בָּאָרֶץ et le kénani était dans le pays »), mais il est aussi appelé dans la Bible « pays des hébreux ». 
On n’y prend pas garde parce qu’on croît que l’identité hébraïque commence avec les patriarches alors qu’elle commence en réalité avec un des ancêtres d’Abraham qui s’appelait Ever. C’est pourquoi Avraham est appelé « Avraham ha Ivri – Abraham l’hébreu ».

 

Les Hébreux étaient en diaspora dans la civilisation du temps, la civilisation de Babel. Si vous reliez, l’identité du peuple des Hébreux et l’intitulé de cette terre qui s’appelle « la terre des Hébreux » – j’attends que vous m’interrogiez pour me demander où c’est écrit – alors on se rend compte qu’on ne comprend pas tout de suite pourquoi Dieu à si différentes reprises doit promettre cette terre de façon arbitraire ? Que signifie un caparice de Dieu si on admet l’autorité de Dieu en tant que Tout-Puissant ? Pourquoi lui faut-Il promettre aux Hébreux leur terre alors que c’est leur terre ? Vous devinez que c’est le problème que nous vivons aujourd’hui depuis l’apparition du sionisme, en fait depuis toujours mais officiellement depuis l’apparition de la politique mondiale, il y a une centaine d’années. Je me souviens d’une phrase d’Edmond Fleg humouristique : « Dieu n’a pas promis leur terre aux Goyim et il leur a donné, et à nous il l’a promise et il ne nous l’a pas donnée !»

Il faut évacuer la notion de « terre de la promesse – terre promise » qui relève du vocabulaire chrétien, récupéré par les ‘Harédim, alors que la réalité du texte biblique directe c’est tout à fait autre chose. C’est la terre des Hébreux. Le ‘Hidoush des promesses de Dieu aux patriarches c’est que la terre des Hébreux appartiendra à Israël. Ce ne sont pas tout les Hébreux qui auront le droit à cette terre, à partir du retour d’Abraham sur cette terre. C’est seule la descendance d’Abraham qui deviendra Israël : la promesse est donnée à Abraham, puis à Isaac, puis à Jacob… Pourquoi ? Parce que de l’identité hébraïque retrouvée dans le retour d’exil d’Abraham sont apparus différentes lignées qui se sont séparées d’Israël. Et seule Israël est héritier de cette promesse que la terre des Hébreux appartient à Israël. Vous comprenez le changement de problème.

Ce n’est donc pas que Dieu promet sa terre à Israël, c’est que Dieu confirme que les Hébreux c’est Israël. Et tous les descendants des Araméens, les Hébreux de l’exil, revenus à travers la famille d’Abraham sur le pays appelé « le pays de Kenaan » parce qu’en ce temps-là il était conquis par les Cananéens, n’ont pas évidemment le droit à la terre des Hébreux puisqu’ils ne sont plus hébreux.

De la lignée de Lot apparaissent Ammon et Moav. De la lignée d’Ishmaël apparait Ishmaël. De la lignée d’Essav apparait Edom. Ce ne sont plus des Hébreux. Ils le sont à l’origine, avant leur propre histoire, dans leur préhistoire, ils étaient impiqués dans la racine araméenne, que la famille d’Abraham a ramenée d’Our-Qasdim. Qu’est-ce qu’un araméen ? C’est un hébreu d’Our-Qasdim. Un hébreu de Babel. De la même manière qu’un juif était un hébreu de Rome.

On peut dresser le parallèle strict suivant : Araméen-hébreu, Juif-israélien.

Et Abraham revient de Babel comme araméen, de la même manière que nous sommes revenu de Rome comme Juifs pour redevenir Hébreux.

Or, seul de toutes les lignées potentielles de la famille d’Abraham (je dis famille d’Abraham car il y a aussi Loth, qui est le fils de Na’hor), seul Jacob fils d’Isaac, fils d’Abraham, est l’hébreu authentique et à ce moment-là il s’appelle Israël. C’est un tout autre récit.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Radios Juives Francophones
commenter cet article

commentaires

yan 21/01/2013 11:35

Shalom, quel que soit son nom et la nation par laquelle elle est nommée, la terre promise se trouve sous nos pieds, une incarnation qui n'est autre chose qu'une existence matérielle dans ce monde
dense doit avoir un support dans ce cosmos et il se trouve que ce "support" n'est rien d'autre que cette bonne vieille terre qui est sous nos pieds. Le seul et unique endroit où les conditions de
vie sont réunies est bien là, cherchez ailleurs et vous ne trouverez pas un endroit aussi accueillant que celui qui se trouve sous nos pieds. La bonne taille comme la bonne hauteur c'est quand les
deux pieds touchent et sont en contact avec le sol sacré du royaume celui qui est et dont le nom ne peut être prononcé pour le moment. A qui sait attendre tout vient à point. Cordialement.

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée