Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 11:37
EDITO DE CYRANO

La société totalitaire que veulent mettre en place Hollande et sa clique

 

Nous arrivons au mois de juillet, avec enfin un peu de soleil. Cela ne pourra masquer le fait que le mois de juin aura été catastrophique, au niveau de la météo. Devant déjà subir les méfaits de la politique de ce gouvernement, nos compatriotes, qu’ils habitent le Nord ou le Sud, l’Est ou l’Ouest, n’auront même pas eu la consolation de profiter des charmes de notre pays, et d’un mois de juin ensoleillé, permettant de savourer les plus longues journées de l’année. « Y’a plus de saison, ma bonne dame ». Certes, on ne peut pas accuser ce gouvernement d’être responsable de ce désagrément. Pour autant, une société sans saison, climatiquement uniforme du 1er janvier au 31 décembre, ou bien évidemment on paie l’air qu’on ose respirer, ne serait-elle pas la finalité du projet de société que les docteur Folamour du gouvernement Hollande et leur clique nous préparent ?

Tous les régimes totalitaires ont rêvé de l’homme nouveau. Pour les nazis, il était aryen, pour les communistes, il n’existait pas comme individu, mais n’était conçu qu’au service du collectif, de la cause, celle des lendemains qui chantent. Pour les fous d’Allah, il est tout simplement musulman, ce qui en fait un être supérieur aux non-musulmans.

L’ineffable Attali, caricature des élites mondialistes, et conseiller de l’ombre de tous les présidents français depuis trente ans, a, lui, sa propre définition de l’Homme nouveau. Après avoir théorisé la nécessité d’organiser l’euthanasie à partir de 62 ans (sauf pour lui et quelques élites dont la planète ne pourrait pas se passer), le voilà qui, dans une interview au journal Slate, nous décrit sa conception de l’avenir.

RI7Attali soleil vert bis« Nous allons lentement vers une humanité unisexe où les hommes et les femmes seront égaux sur tous les plans, y compris celui de la procréation. Chacun veut, et c’est naturel, avoir les mêmes droits : travailler, voter, se marier, avoir des enfants. Et rien ne résistera, à juste titre, à cette tendance. (…) La sexualité se séparera de plus en plus de la procréation.

Nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naitre des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte.

Accessoirement, cela résoudrait un problème majeur qui freine l’évolution de l’humanité : l’accumulation de connaissances et des capacités cognitives est limitée par la taille du cerveau, elle-même limitée par le mode de naissance.

Si l’enfant naissait d’une matrice artificielle, la taille de son cerveau n’aurait plus de limite. Après le passage à la station verticale, qui a permis à l’humanité de surgir, ce serait une autre évolution radicale, à laquelle  tout ce qui se passe aujourd’hui nous prépare. »

Ri7Attali folamourPremier bouleversement, donc, plus d’hommes et plus de femmes, place à l’humanus unisexus. Terminés le rôle particulier de l’homme et de la femme, le masculin et le féminin, la virilité et la grâce. Finies les subtilités de nos différences, avec des hommes un peu efféminés, et des femmes un peu masculines, place au modèle unique. Plus besoin pour les homosexuels de militer pour que leur particularité devienne la norme, et que l’hétérosexualité ne le soit plus. Plus d’hommes, plus de femmes, rien que des humains !Plus de temps à perdre dans ces merveilleux moments de séduction, qui préfigurent les grandes histoires d’amour, et donnent du sens à notre passage sur terre. Aux oubliettes cet inoubliable moment, pour un couple, de décider d’avoir un enfant, de choisir, grâce à la contraception et aux progrès de la science, quand ils décideront de le faire, de voir le ventre de la mère grossir, et de partager ces moments uniques durant neuf mois : place à l’utérus artificiel, et aux savants fous qui vous feront le gosse que vous avez envie de programmer, à moins que la société Attali ne le décide à votre place ! Vive la commercialisation des ventres, où les riches bourgeoises sous-traiteront leur grossesse aux mères porteuses indonésiennes, si elles sont concurrentielles avec les chinoises. De quoi donner une ultime érection au vieillard haineux de gôche Pierre Bergé.

Et naturellement, cette étape finale de la théorie du genre sera enseignée dans les écoles à nos chères têtes blondes, et dans toutes les structures de la société. Belkacem descendait déjà dans les collèges enseigner la beauté du mariage homo à des gamins de 12 ans, place maintenant à l’endoctrinement de masse ! Taubira a déjà programmé des stages pour ses juges, et Valls devrait suivre pour ses policiers. Rééducation pour tous !

Et puisque l’heure est à la modernité, donc à l’abolition de tous les repères, de toutes les différences (sauf celles entre les riches et les pauvres), retirez-moi ce mot race que Hollande, Attali et leur clique ne sauraient voir. Quel affreux gros mot ! Terminée la notion de blanc, de noir et de jaune, là encore, place à l’homme nouveau, forcément métissé, et de manière obligatoire comme l’avait dit, en 2008, dans une intervention inoubliable, Sarkozy. Et le métissage ne doit pas s’arrêter à l’humain, il doit atteindre la culture, via les sociétés multiculturelles, où chaque particularité doit disparaître, pour construire des sociétés uniformisées, gommant les histoires et les traditions des uns et des autres, et surtout celles de la société occidentale, invitée tout simplement à disparaître.

Et bien évidemment, qu’on en finisse, outre les races, avec la notion de frontières, place au grand village mondialisé, où, comme dans une auberge (encore une référence de l’ineffable Attali) chacun rentre et sort comme bon lui semble. Faites moi disparaître ces Etats-Nations et leurs frontières, place au libre-échangisme économique sans limite, ni loi, ni règles, et à la libre circulation de chacun.

Et donc, en toute logique, halte aux privilèges des Français, sur leur sol, par rapport aux non-français. Taubira défend la préférence nationale en Guyane, mais traite de fasciste raciste quiconque la défend en France ! Plus de Français et d’étrangers, seulement des humains, égalité des droits, camarades ! Donc, assez d’égoïsme occidental, entrée libre en France pour les clandestins, qu’ils viennent d’Afrique ou de l’Europe de l’Est. Droit à la fonction publique pour tous (les Verts le réclament) et droit de vote pour tous les mahométans étrangers et les Roms aux prochaines élections ! Des fois que les Français votent mal, cela fait une armée de réserve d’électeurs, et cela diminuera l’importance des Gaulois sur leur propre sol.

Hitler éructait : un peuple, un empire un chef ! Eux nous disent, l’air tout gentil : un seul sexe, une seule race, un seul empire ! Et, cerise sur le gâteau, le temps, pour se mettre au diapason, ajoute : une seule saison !

Hollande et sa clique, ne sont que les serviles domestiques de ce projet de société. Ils ont été mis là pour le mettre en musique. Pour cela, ils doivent faire disparaître la France dans l’Union européenne, et faire les poches des Français pour obéir, comme des simples comptables, à la feuille de route qui leur est remise par les technocrates de Bruxelles. Et comme les peuples se révoltent, pour des raisons sociales ou sociétales, il convient de serrer davantage la vis, et de restreindre au plus vite les libertés démocratiques. Ils ne servent plus qu’à cela, mais ils sont fort bien payés pour exécuter ce sale boulot, et ils défendront leurs privilèges jusqu’au bout.

Aujourd’hui, seuls les aveugles ne voient pas que nous sommes gouvernés par des pourris, prêts à toutes les saloperies pour se maintenir au pouvoir. L’épisode Méric, après l’emprisonnement de Nicolas, est révélateur. Ils ont osé cacher la vérité, alors qu’ils avaient la vidéo, depuis trois semaines, prouvant que Méric et ses potes étaient les agresseurs, et qu’Estéban et Samuel n’avaient fait que se défendre. Sans vergogne, en mentant grossièrement, ce gouvernement frappe trois jeunes Français qui incarnent, chacun dans leur registre, une résistance à l’ordre nouveau que Hollande et sa clique veulent mettre en place. Ils ne se droguent pas, n’écoutent pas du rap, et ne se comportent pas en consuméristes décervelés. Ils osent réfléchir, et agir.

Ri7Taubira Valls police politiqueNicolas symbolise cette résistance au mariage homosexuel, et à ses suites, qui ose dire non, depuis six mois, à la loi Taubira, votée au forceps. Il faut un exemple, en prison ! Esteban et Samuel sont des jeunes travailleurs, qui osent aimer leur pays, le dire, et ne baissent pas les yeux devant les milices fascistes de prétendus antifa. Pire, alors que notre peuple se voit privé du droit de se défendre, face aux agressions quotidiennes des islamo-racailles, eux savent se battre, et répondent aux agressions. En prison les « fachos », et profitons-en pour dissoudre à tour de bras ! Mais bien évidemment, pas touche aux islamo-racailles du Trocadéro, pas touche aux antifa, ils constituent la milice privée du gouvernement, pour faire baisser la tête à nos compatriotes, et les empêcher de résister au projet mondialiste et ses funestes conséquences..

Nul doute qu’à la prochaine rentrée, le gouvernement Hollande aura à faire face à la continuité de la grogne sociétale, mais aussi au mécontentement social que les chefs syndicaux et le pantin Mélenchon, payés par le système et vendus au modèle européiste, auront pour mission de canaliser au mieux. Les élites mondialisées attendront de Hollande et sa clique qu’ils soient capables de mater leur peuple, pour que la révolte à leur dictature ne parte pas de la France, qui, historiquement, a des références qui leur font peur.

De plus en plus impopulaire, Hollande-Valls-Taubira ne pourront plus gouverner dans un régime démocratique, sinon, ils seront balayés. Ils se rapprocheront donc de plus en plus rapidement d’un modèle dictatorial, où le vernis démocratique ne pourra faire illusion longtemps. Entre eux et le peuple de France, le divorce est consommé, et l’affrontement, sous des formes multiples, inévitable.

Ce sera eux ou nous, ce sera la France ou eux.

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Riposte Laique
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée