Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 03:47

Le patriotisme d'Ahmed Tibi par Guysen

 

Il y a aussi la routine des députés arabes israéliens, en particulier celle d'Ahmed Tibi. Ce triste sire refuse que le centre spatial qui doit être construit dans sa ville de Taybeh porte le nom d'Ilan Ramon, l'astronaute israélien qui périt en 2003 dans le crash de la navette Columbia. Ramon a été pilote de chasse et "aurait donc bombardé des populations civiles au Liban", nous dit Tibi. Ramon a aussi fait partie de l'escadrille qui a défendu les citoyens israéliens (y-compris arabes) en détruisant la centrale nucléaire irakienne Osirak.
Ce cher Tibi préférerait de loin ériger dans sa bonne ville de Taybeh un monument à la mémoire des Shahidim dont il a chanté les louanges, il y a peu, devant un parterre de responsables de l'Autorité palestinienne.
Et je voudrais lui demander s'il se considère israélien, ainsi, plutôt que de lui écrire en hébreu, langue du pays ennemi dont il profite néanmoins des largesses et de la tolérance, je le lui pose donc la question  en arabe :
                                                                             عليك أن تنظر لنفسك أن تكون إسرائيلية؟
 
Je peux répondre à sa place : "cela dépend". Vous allez comprendre tout de suite.
Tibi ne se lève pas et ne chante pas la Hatikvah. Tibi ne fête pas le Yom Haatsmaout, mais commémore la Nakba ("catastrophe" représentant l'indépendance d'Israël).
Tibi ne se sent rien en commun avec Tsahal (Armée de défense d'Israël, donc de tous ses citoyens, y-compris arabes), c'est un ramassis de tueurs d'enfants sanguinaires, de criminels de guerre à côté desquels Hitler aurait mérité de recevoir le prix Nobel de la Paix.
Tibi déteste la police, instrument du pouvoir fasciste sioniste, sauf lorsqu'il se plaint auprès du ministre de la Sécurité intérieure de ne pas envoyer suffisamment d'effectifs pour combattre la criminalité et la violence dans le secteur arabe, représentant plus des ¾ des crimes et délits nationaux.
Mais tout n'est pas perdu. Tibi se sent très israélien lorsqu'il s'agit de percevoir les allocations du Bitouah Leumi (Assurance Nationale), lorsque tous les soins médicaux sont pris en charge par les caisses maladie, lorsque le niveau des études payées par le contribuable israélien est de loin supérieur à celui de tous les pays arabes, lorsque les salaires sont plus élevés que dans n'importe lequel des pays "frères", lorsque la démocratie israélienne lui permet de cracher au quotidien contre ce pays et ses habitants dès lors qu'ils sont juifs.
 
C'est donc pour toutes ces raisons que je suggère à nos dirigeants de ne pas insister. L'intention d'associer le secteur arabe aux grands travaux nationaux est louable. Mais pourquoi construire un centre spatial dans une ville qui rejette tout symbole national ? Les Arabes d'Israël devraient comprendre qu'ils élisent des minables qui portent les couleurs de l'ennemi plutôt que de défendre les intérêts catégoriels d'une minorité que l'ensemble des Israéliens est prêt à accepter pourvu qu'elle ait la volonté de faire partie de la communauté nationale.
Par conséquent, déplaçons le Centre spatial Ilan Ramon à Dalyat al Carmel, Isfiye ou Julis. Les Druzes seraient heureux et fiers d'accueillir un tel projet, ce serait d'ailleurs leur rendre hommage, ils le méritent. Ils sont nos frères.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La Libellule - dans Guysen
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée