Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 17:51

Les cavaliers de l’Apocalypse, le Liban, l’Irak et l’Iran, soutiennent la Syrie contre son peuple

Le soutien affiché de l’Iran à Bachar al-Assad ne surprend personne. Qui se ressemble s’assemble, les régimes psychopathes s’entendent comme larrons en foire. Mais que vient faire l’Irak dans cette association de malfaiteurs ?

On est en droit de se poser la question : tout ça pour ça ? Toute cette guerre, ces souffrances, ces malheurs, ces poitrines gonflées, ce déballage de muscles, cette armada et tout le tintouin des Etats-Unis et de la coalition sur la démocratie, pour faire de ce gouvernement irakien fait de bric et de broc le meilleur allié non pas d’un seul régime criminel, en Syrie, mais aussi de celui qui sévit en Iran ?

« Nous savons nous débrouiller dans l'adversité puisque nous subissons depuis des années des sanctions et si la Russie est notre bouclier politique, l'Irak, le Liban et l'Iran sont notre oxygène économique », a affirmé aux agence de presse un responsable syrien qui a tenu à garder l'anonymat.

En fait l’Irak comme le Hezbollah, qui tire les ficelles au Liban, sont les deux avortons de la dictature religieuse en Iran, nourris, élevés, façonnés par les mollahs à qui ils sont redevables corps et âmes et à qui ils jurent régulièrement allégeance à Téhéran où ils se rendent avec leur carte d’abonnement annuelle.

Oui Damas peut compter sur Nouri Maliki pour l’aider à tirer sur les manifestants et asphyxier le peuple. Comme Téhéran peut compter sur son serviteur fidèle pour massacrer ses opposants au camp d’Achraf en Irak, où 3400 réfugiés (dont mille femmes) sont promis à une tuerie en bonne et due forme le 31 décembre, date annoncée pour la fermeture du camp et leur déportation en Iran ou leur massacre dans « plusieurs bases à travers l’Irak », dixit les apprentis dictateurs du gouvernement de Bagdad. 

Le pire dans l’histoire, celle d’Achraf, c’est que les instances internationales tombent dans le panneau. Alors que le HCR se livre à un saut d’obstacles pour accéder au camp et sortir ces réfugiés du piège, on entend des voix à l’Onu comme celle du frais émoulu représentant du secrétaire général en Irak, Martin Kobler qui avale les couleuvres démagogiques de Bagdad pour dire que c’est très bien de vider le camp et de déplacer de force ces résistants sans aucune garantie de protection. Ah si ! Avec la protection des soldats irakiens, ceux –là même qui ont déjà attaqué le camp çà deux reprises laissant derrière une cinquantaine de morts et un millier de blessés. Ceux-là même qui soutiennent Assad, le boucher du peuple syrien. Ah oui en effet, très judicieux !

Heureusement que l’Union européenne n’est pas (trop) dupe et que des voix courageuses s’élèvent comme le vice-président du Parlement européen Vidal-Quadras pour dire que « tout déplacement à l’intérieur de l’Irak revient à envoyer les habitants à la mort » et celle de Struan Stevenson, le président de la délégation pour les relations avec l’Irak toujours au Parlement européen, pour dire les choses comme elle sont : « C'est une tentative flagrante de préparer le terrain à un massacre des habitants d’Achraf, manifestement à la demande du régime iranien, et qu’elle est malhonnête et illégale dans sa totalité et équivaut à une déclaration virtuelle de guerre à l’ONU et à la communauté internationale et un arrêt de mort pour les habitants d’Achraf. »

Le fait est que le principe de Responsabilité de Protéger qui régit désormais les relations internationales, contraint les Etats et les instances internationales, donc l’ONU, à empêcher tout massacre, tout génocide – d’autant plus quand il est annoncé officiellement par un Etat qui confond crime et souveraineté. La justice internationale peut désormais sanctionner l’inaction et l’abstention de porter secours à un peuple ou à un groupe de réfugiés en danger ; des poursuites pour crimes contre l’humanité. Le Parlement européen l’a compris et réagit avec force, entrainant l’UE dans son sillage. Il est temps que les Etats démocratiques et l’ONU empruntent la même voix à la vitesse grand V, sans oublier de réparer des erreurs en Irak, en soutenant le peuple irakien qui manifeste régulièrement pour se débarrasser de Nouri Al-Maliki.

Motsdeplume

Partager cet article

Repost 0
Published by La Libellule - dans Agoravox
commenter cet article

commentaires

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée