Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 02:54
Les États arabes prêts à sacrifier la Palestine pour gagner contre Damas (C'est beaucoup plus que ca... c4est tous les pays riches en petrole qui craignent un Iran nuclearise)
 

 En s’engageant, totalement, dans leur hostilité contre le gouvernement du Président Bachar al-Assad, en Syrie, les dirigeants des États arabes n’accordent plus la priorité à la lutte contre l’expansionnisme du régime sioniste.

Les évolutions qui interviennent dans la région du Moyen-Orient semblent peser de plus en plus sur la question palestinienne. Dans ce sens, le comité de suivi de la Ligue arabe pour le projet de compromis avec le régime sioniste a proposé un plan basé sur l’échange des territoires occupés palestiniens en Cisjordanie, avec d’autres terres. C’est le début d’un changement majeur dans la position des dirigeants des États arabes qui souhaitent fermer, pour toujours, le dossier de la Palestine. Ils espèrent pouvoir s’engager ensuite entièrement dans le dossier syrien, pour se concentrer totalement, sur leurs projets visant à renverser le gouvernement du Président Bachar al-Assad.

Par conséquent, nous pouvons dire que les dirigeants des pays arabes se retirent totalement du Front de la Résistance à l’expansionnisme israélien, et donnent la priorité à leur combat contre le gouvernement de Damas.

Les dirigeants arabes se disent prêts à faire un compromis avec la République islamique d’Iran, à condition que Téhéran mette fin à son soutien politique au gouvernement du Président Assad. Ils semblent être également prêts à faire des concessions à la Russie, à condition que Moscou ne soutienne plus le gouvernement syrien.   

Dans ce contexte, le régime israélien saute sur l’occasion, afin d’abuser des préoccupations politiques des dirigeants arabes, au sujet des événements qui se produisent en Syrie. Les Israéliens souhaitent pouvoir convaincre les dirigeants des États arabes à abandonner, pour toujours, le dossier palestinien.

Dans ce sens, le Premier ministre du régime sioniste, Benyamin Netanyahu, a réagi au plan de l’échange de territoires, en disant que le problème, pour Tel-Aviv, n’est pas le projet d’échange des territoires, mais de convaincre les Palestiniens de reconnaître Israël en tant qu’État juif. En réalité, ces propos du Premier ministre israélien montrent que Tel-Aviv espère arracher des concessions plus importantes à la partie arabe, notamment, en ce qui concerne le droit de retour des réfugiés palestiniens dans les territoires occupés en 1948. 

Les dirigeants du régime sioniste savent que si les dirigeants arabes s'obstinent à poursuivre leurs efforts contre le gouvernement du Président syrien, Bachar al-Assad, la guerre civile en Syrie assurera leurs objectifs. En réalité, les dirigeants arabes semblent être disposés à faire toutes les concessions possibles au régime israélien, afin que les États-Unis soient convaincus d’entrer en guerre contre la Syrie de Bachar al-Assad.

Deux ans après le début du Printemps arabe, Israël juge le moment est opportun, pour arracher sa reconnaissance officielle par les dirigeants des États arabes.
Plus les États arabes s’engagent dans la guerre civile syrienne, plus les Israéliens sont persuadés que ces derniers sont prêts à leur faire des concessions importantes, au sujet de la question palestinienne.

En effet, les Israéliens ont compris que pour gagner la guerre civile, en Syrie, les dirigeants des États arabes sont prêts à payer l’addition aux dépens du peuple palestinien.

 

Source: Irib News

Partager cet article

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE
commenter cet article

commentaires

Roger D. Bentata 07/05/2013 11:02

texte de désinformation totale!
pourquoi l'Iran soutient Assad contre les terroristes qui veulent le faire tomber, alors que d'habitude il les soutient? Peut-être reconnaissance(?) parce que Assad lui a permis de ravitailler le
Hizballah. Mais les terroristes ne leur permettraient-ils pas aussi?
Quoiqu'il en soit, la Ligue Arabe qui comprend les Palestiniens ne montre qu'une souplesse tactique pour faire tomber Assad. Après, Israël sera presque complètement encerclé (il ne manquera que la
Jordanie)et elle s'occupera à nouveau de combattre Israël en grand. Elle n'a jamais annulé les trois NON de Karthoum.
Néthanyaou en est conscient.
La récente position de la CHINE comme de beaucoup d'autres découle en partie de notre "asbara" qui soigneusement cache les vérités d'Israël, et donne cours aux fantaisies arabes.

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée