Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 09:25

PROCHE-ORIENT. Netanyahou accepterait la formule d'Obama

Publié le 02-08-11 à 07:45    

Le Premier ministre israélien serait prêt à négocier un accord de paix sur la base des propositions du président américain.

Un haut responsable a ajouté qu'Israël n'avait "pas repoussé les propositions américaines visant à fixer les futures frontières" d'un Etat palestinien. AFP Un haut responsable a ajouté qu'Israël n'avait "pas repoussé les propositions américaines visant à fixer les futures frontières" d'un Etat palestinien. AFP
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou est prêt à négocier un accord de paix avec les Palestiniens sur la base des propositions du président américain Barack Obama, a indiqué lundi 1er août dans la soirée la radio publique israélienne.

Selon la radio qui cite, sans les nommer, des responsables politiques israéliens, M. Netanyahou est d'accord pour reprendre des négociations de paix avec les Palestiniens sur la base des propositions de Barack Obama, mais entend être en mesure d'émettre des réserves.

Toujours selon la radio, M. Netanyahou est prêt à négocier la paix, à condition qu'Israël ne revienne pas sur ses frontières d'avant la guerre des Six Jours de juin 1967 et qu'il soit tenu compte des changements démographiques intervenus sur le terrain depuis lors.

Benjamin Netanyahou a pris cette décision après avoir consulté le chef du Conseil national de sécurité, Yaakov Amidror, a précisé la radio.

Une certaine "souplesse"

Dans un discours en mai, Barack Obama avait lancé l'idée d'un Etat palestinien basé sur les lignes de 1967 avec des échanges de territoires, ce qui avait provoqué la colère des dirigeants israéliens.

Interrogé lundi soir par l'AFP, un haut responsable israélien a affirmé sous couvert d'anonymat qu'Israël était "prêt à faire preuve de souplesse dans le cadre des efforts en vue d'une reprise du dialogue direct avec les Palestiniens".

Ce haut responsable a ajouté qu'Israël n'avait "pas repoussé les propositions américaines visant à fixer les futures frontières" d'un Etat palestinien.

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a déclaré vendredi à New York que son gouvernement s'efforçait de trouver "une formule" permettant de reprendre les pourparlers de paix avec les Palestiniens.

Ces négociations sont au point mort après avoir repris brièvement en septembre sous l'égide des Etats-Unis. Les dirigeants palestiniens réclament en préalable un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ce à quoi l'Etat hébreu se refuse.

Face à ce blocage, l'Autorité palestinienne compte demander en septembre l'adhésion d'un Etat de Palestine à l'ONU dans les frontières de 1967.

Le Nouvel Observateur -avec AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le nouvelObs
commenter cet article

commentaires

yan 02/08/2011 21:29


Shalom, il convient pour une bonne et juste "compréhension" des peuples de cette terre qui est sous nos pieds d'être clair, précis et concis dans les "déclarations publiques". Ce qui est à la
limite de l'acceptable comme de l'admissible est que ceux qui ont refusé la résolution de l'O.N.U. en 1947 s’appuient sur une résolution de cette même organisation aujourd'hui, de plus il ne s'agit
pas des "frontières de 1967" mais plutôt d'une ligne de "cessez le feu" après les défaites militaires des "ennemis" d'Israël, si les médias officiels et autres presses à reluire gardent le silence
sur les propos tenus par le "monde arabe" à cette époque sachez que ces "propos génocidaires" sont là bien présents dans ma mémoire d'homme, tout comme les propos du "gardien de buts" qu'était "de
Gaulle" tenus juste après cette "blitz krieg" ou guerre des six jours, pour ma part et pour tout vous "écrire", je ne crois pas à une "solution" a deux états, ce terme de "solution" est "terrible"
pour moi, non pourquoi pas un "grand état" avec une constitution "unique" et des droits égaux comme dans toutes ces démocraties qui se respectent? Je sais que cela "bouscule" tout, mais les
palestiniens n'ont même pas une constitution digne de ce nom et que les élections qui devaient avoir lieu sont plus qu'en "retard", un seul et unique état avec une seule et unique constitution au
seing de laquelle les "élections" ont lieu "normalement" à la "date prévue" avec une "représentation populaire juste comme équilibrée et qui ne lèse personne. Responsable de mes écritures je suis
"conscient" de ce qui "sera lu" et pas forcément approuvé. Cordialement.


Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée