Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 23:21

SYRIE. Des défections dans l'armée font craindre une guerre civile

Publié le 02-08-11 à 18:48   

Les déserteurs, dont la vie est menacée, quittent les rangs armes à la main. Les manifestations pacifiques pourraient être d'autant plus prises pour cible par les forces pro-régime. Par Céline Lussato

Capture d'écran d 'une vidéo diffusée sur YouTube le 1er août 2011 montrant des chars de l'armée syrienne dans la ville de Hama (c) Afp Capture d'écran d 'une vidéo diffusée sur YouTube le 1er août 2011 montrant des chars de l'armée syrienne dans la ville de Hama (c) Afp
Les défections dans l'armée syrienne, si elles semblent être un signe positif pour la lutte contre le régime de Bachar al-Assad, inquiètent pourtant les opposants au dictateur.

Depuis le début du mouvement il y a quatre mois, des témoignages de soldats s'opposant aux tirs sur les manifestants, refusant eux-mêmes de tirer ou, plus radicalement, quittant les rangs de l'armée ont réussi à filtrer. Et ce mouvement semble avoir pris de l'ampleur.

Quelques officiers avaient déjà passé la frontière avec le Liban ou avec la Turquie il y a quelques semaines, bravant le risque d'exécution ou de vengeance sur leurs proches restés au pays. Mais, depuis plusieurs jours, on parle de soldats sans grade, de mouvements collectifs et même de bataillons quittant les rangs.

Mécontentements

Des rumeurs de démissions collectives pour le début du mois d'août –début du ramadan– circulaient depuis plusieurs semaines. "Tout le monde évoquait une division de l'armée car les mécontentements dans les rangs étaient très grands. Et là, certains ont rejoint les rangs du peuple", a confirmé l'opposant Radwan Badini.

Vendredi 29 juillet, le chef de l'observatoire syrien des droits de l'Homme Rami Abdel Rahman avait déjà fait état sur al-Jazira de la défection de soldats du septième bataillon. Un témoignage concordant avec ceux de résidents de Deir al-Zor qui ont affirmé à la chaîne que les morts dans cette ville étaient principalement dues ce jour-là aux affrontements entre soldats ayant tourné le dos au régime et soldats loyaux à Assad.

Ce récit effraye l'opposition qui a toujours prôné une opposition pacifique. Radwan Badini confirme que "l'opposition est très préoccupée par ce "mouvement des officiers libres". Nous ne voulions pas de mouvement armé en Syrie, persuadés qu'une telle orientation brouillerait notre message : notre mouvement est pacifique."

Résistance armée

Cela dit, l'opposant, proche du mouvement dit "d'Antalya", ne s'en prend pas aux déserteurs qui quittent les rangs avec des armes. Les soldats craignent la "Chabiha" –les mercenaires au service d'Assad– qui exécutent ceux qui refusent de tirer sur les manifestants. Et de nombreuses exécutions ont eu lieu. "Ils doivent se protéger car lorsque vous désertez vous risquez l'exécution. On comprend qu'ils prennent les armes. Jusque là, nous interdisions la résistance armée, mais quand il s'agit d'une force militaire dissidente la question se pose peut-être différemment," concède-t-il. Mais ce n'est pas comme cela que l'opposition entend renverser le pouvoir. "Nous craignons qu'en prenant les armes ils entraînent plus de morts", insiste Radwan Badini qui ajoute que "l'armée des officiers libres doit donc rester minoritaire dans notre mouvement." Bachar al-Assad pourrait en effet accroître sa répression au prétexte de quelques hommes armés dans la nature... "Nous craignons malheureusement une guerre civile".

Céline Lussato – Le Nouvel Observateur

Partager cet article

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le nouvelObs
commenter cet article

commentaires

La Libellule 03/08/2011 10:00


Bonjour Yan,
Pour une pacifiste comme moi, les mots ont du mal a sortir de ma gorge. Dans les revolutions islamiques, nous ne savons reellement pas ce qui se trouve derriere... si c'est des gens reellement
assoiffes de liberte, affame, religieux radicaux... donc emettre une opinion quelconque a ce sujet est sans aucun doute oiseuse... en ce qui concerne Israel et les israeliens, tant que leurs
guerres et conflits ne debordent pas dans leur direction...
Il est inutile d'ajouter ici, que tout regime qui se leverait en Syrie ou dans tous les autres pays arabes, il sera automatiquement contre Israel...
je comprends dans un sens la neutralite d'Israel et surtout la circonspection de ce dernier a emettre une stance quelconque.
Bonne journee cher ami.


yan 03/08/2011 09:51


Shalom, les craintes d'une guerre civile sont amplement justifiées par la répression sanglante du régime syrien à l'égard de ses opposants, "le sang appelle le sang" est un enseignement transmis
par les "anciens vénérables", la Syrie est un voisin d'Israël et est aussi une "plaque tournante" où les armes en provenance de la république islamique d'Iran à destination du Hezbollah libanais
transitent, ce dernier accumule les munitions de tout type, notamment des roquettes et fait entrave comme obstacle à la justice internationale dans l'affaire de l'assassinat du premier ministre
libanais "Rafik Hariri", de plus il reçoit sans doute un appui logistique du régime de Téhéran, occupés à se battre entre eux les syriens laisseront Israël tranquille. Ce qui me parait le plus
important est la paix et la vie des israéliens eux mêmes, il s'agit d'une "affaire intérieure" à la Syrie où pour cette fois le "machin onusien" se fait complice par son silence de la sanglante
vision de l'ordre public des dictateurs syriens. Cordialement.


Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée