Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 17:23

Le Parlement iranien donne son feu vert aux Gardiens de riposter contre les USA

 
parlement_iran
parlement_iran
 
Rédaction du site

Le Comité de la sécurité nationale et de la politique étrangère au Parlement iranien, a annoncé son soutien aux Gardiens de la révolution islamique dans toute mesure de riposte prise à l’encontre des forces américaines, au cas où Trump mettrait en execution ses menaces contre les gardiens de la révolution, a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Dans sa déclaration le Comité de la sécurité nationale et la politique étrangère condamne le comportement irrationnel des USA et  déclare que si  leurs menaces impulsives sont executées, le conseil accorde son feu vert  aux forces des Gardiens de la révolution pour riposter de manière adéquate aux forces américaines . Et ce, conformément à l’article 4 de la loi anti-actions américaines t. Le comité estime que les gardiens de la révolution jouissent du droit légitime d’affronter les forces américaines tout comme ils ont affronté les groupes terroristes ».

Le texte souligne que « les Gardiens de la Révolution islamique sont, pour la révolution islamique, cet arbre fruitier qui, durant des années ont joué un important rôle dans la préservation de la République islamique d’Iran et ses valeurs . C’est pourquoi, ils sont une  une épine dans les yeux des ennemis en particulier les USA et Israël ».

« Ces dernières années, les Gardiens ont  joué un rôle de premier plan dans la restauration de la sécurité en Irak et en Syrie et dans la lutte contre les groupes terroristes, en particulier Daech qui est une création américaine », poursuit le comité.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 01:57

Nasrallah qui ne cesse de pérorer, appelle les juifs à quitter la Palestine; la fin de Daesh est une question de temps

 
sayed-achoura

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a participé ce dimanche matin au deuil d’Achoura (martyre du petit fils du prophète Mohammad, de sa famille et de ses compagnons à Kerbala), dans la banlieue sud de Beyrouth. Lors de son discours à cette occasion devant des centaines de milliers de personnes, le numéro un du Hezbollah a appelé le peuple israélien à quitter la Palestine pour ne pas être le combustible de la guerre. Si Netanyahu déclenche une guerre dans la région, ces juifs n’auront pas le temps de fuir.

Concernant la bataille contre Daesh, Nasrallah a appelé à dévoiler tout ceux qui ont financé et soutenu ce groupe inspiré par la pensée wahhabite, tout en sollicitant l’Oumma à confronter ce phénomène pour qu’il ne procrée pas un nouveau type de Daesh.

Voici les principaux points de son discours:

Nous présentons nos condoléances au prophète Mohammad, au prince des croyants l’imam Ali, à Sayeda Fatima Zahraa, à l’imam attendu l’imam Mahdi, au guide suprême l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei, à tous les musulmans et à tous les opprimés à l’occasion d’Achoura qui représente le soulèvement et le sacrifice présenté par l’Imam Hussein, sa famille et ses compagnons.

Hier à la veille d’Achoura nous avons scandé qu’on n’abandonnera pas Hussein, et aujourd’hui vous avez investi les rues et les places pour lui dire au nom de nos martyrs, de nos blessés et de nos moujahidines: nous ne t’abandonnerons pas O Hussein. (La foule scande : Allégeance à toi O Hussein).

A cette occasion, nous réitérons notre engagement auprès de l’Imam Hussein pour dire la vérité en ce jour même si cela dérangera certains.

La bataille contre Daesh

Daesh incarne l’un des plus mauvais phénomènes dans notre région. Regardez comment ce phénomène a terni l’image de l’Islam et du prophète et servi les ennemis de l’Islam.

Il faut poursuivre la bataille contre Daesh pour en finir avec son danger. Il faut surtout dévoiler qui a soutenu, financé Daesh qui a causé la mort des milliers de personne et terni l’image du prophète Mohammad. Tout ceux qui ont financé et soutenu ce groupe doivent être dévoilés à l’opinion public mondial et jugés pour leurs crimes. Si leur sanction est impossible au niveau international, les peuples et les musulmans doivent faire face à ce phénomène, qui puise sa source de la pensée wahhabite. L’Oumma (nation) doit confronter cette pensée pour qu’elle ne produise pas un nouveau type de Daesh.

Netanyahu vous conduit vers la destruction

Israël ne cesse de proférer des menaces de détruire le Liban et poursuit son agression en Syrie sous prétexte d’empêcher le transfert d’armes au Hezbollah.

Dans ce jour d’Achoura, je voudrais dire aux Israéliens que nous dans la résistance nous avons dit dès le premier jour que notre combat n’est pas dirigé contre les juifs mais contre les envahisseurs qui ont occupé la Palestine et notre région. Les juifs doivent savoir que le mouvement sioniste a exploité les juifs et la religion juive pour mettre en place un projet d’occupation de la Palestine et de la région au service des britanniques dans le cadre de leur plan de colonisation…, et aujourd’hui les juifs sont le combustible des projets de guerre américains visant les peuples de la région. Je dis aux juifs, importés de tous parts, …qu’ils veulent vous détruire et vos dignitaires religieux le savent ; ceci est inscrit dans vos livres saints (J'ignore lesquels!).

C’est vous qui allez payer cher en raison de la stupidité de la politique de Netanyahu qui veut entrainer la région vers une guerre avec la Syrie et le Liban. Le gouvernement de Netanyahu vous conduit vers la destruction et l’anéantissement. Si Netanyahu, son gouvernement et ses dirigeants militaires déclenchent une guerre, ils ne sauront pas comment cette guerre va se terminer. De plus, ils ne possèdent pas une image claire de ce qui les attendra et comment cette guerre finira.

J’appelle tous ceux qui ont été importés en Palestine à la quitter et à retourner à leurs pays d’origine pour qu’ils ne soient pas les combustibles d’une guerre déclenchée par leur gouvernement stupide. Faute de quoi, vous n’aurez pas le temps de fuir.

J’appelle les juifs, non sionistes, à se démarquer des plans sionistes les conduisant vers la mort définitive. Vous savez que tout ce que disent vos dirigeants politiques sur leurs capacités dans une prochaine guerre sont des mensonges et des illusions, car vous savez très bien les défauts. Ne permettez pas à un gouvernement stupide de vous jeter dans l’aventure.
Le gouvernement de l’ennemi doit réaliser que le temps a changé et que les parties sur lesquelles il mise ont besoin d’aide plus que lui. Les peuples arabes sanctionneront les crimes commis par Israël, son partenariat avec Daesh et ses complots visant à diviser la région.

Le plan américain de la division de l’Irak

Si les Irakiens, Syriens et Libanais avaient attendu l’administration américaine et la coalition internationale, Daesh aurait toujours existé et se serait étendu. Mais, ils ont compté sur leur propre force et leur vrais alliés : Iraniens, Russes, combattants pakistanais et afghans, résistance irakienne et la résistance libanaise du Hezbollah, et c’est grâce à cela qu’ils ont changé le cours du conflit.

La division est le projet concret des Etats Unis dans la région. Si vous allez comptez sur les Etats Unis pour stopper la division de l’Irak, sachez que la division va régner. Il est inadmissible de miser sur le vrai conspirateur? Comptez sur vous, comme vous l’avez fait lors de la lutte contre Daesh.

Aujourd’hui, le peuple irakien et les gouvernements de la région sont appelés à savoir les rivaux des amis, et comptez sur leurs vrais amis même si vous avez des divergences avec eux sur certains sujets.

Les Etats Unis sont la source des malheurs dans notre région et mènent le monde entier vers la guerre: la Corée du Nord, les tensions avec la Chine, le Venezuela et Cuba.

Les Saoudiens ne réaliseront pas leurs objectifs au Yémen

En ce jour, il est de notre devoir de condamner l’agression américano-saoudienne contre le Yémen et les massacres quotidiens commis par les bombardements saoudiens. Nous appelons à mettre fin à cette guerre injuste. Les Saoudiens n’ont pas encore réalisé que cette guerre est sans horizon, et ils ne pourront pas réaliser leurs objectifs au Yémen.

Le sang pur des Yéménites va poursuivre les dirigeants saoudiens dans la vie d’ici bas et dans l’au-delà. Les Yéménites savent très bien que leur seul choix est la ténacité et la persévérance qui mènent à la victoire finale.  Par contre, si on jette un coup d’œil sur le sud du Yémen, qui a pris un autre choix, on constate qu’il est devenu une terre occupée, privé de ses richesses.

Le régime bahreïni ouvre ses portes aux sionistes

Il faut également rappeler au monde les politiques d’oppression exercées à Bahreïn. Au moment où le régime interdit aux citoyens d’exprimer leur opinion, les réprime et assiège l’honorable dignitaire religieux cheikh Issa Qassem, il ouvre ses portes aux sionistes. Ce roitelet, qui voit la conservation de son trône par ces choix, a tort.

Birmanie: Mise en garde contre une guerre islamo-bouddhiste

Nous réaffirmons notre solidarité avec les musulmans de Myanmar. Jusqu’à nos jours, un demi-million de Rohingyas ont fui vers le Bangladesh les persécutions exercées par le régime birman raciste et fasciste. Les pays musulmans doivent agir avant qu’il ne soit trop tard. Nous prévenons contre une guerre islamo-bouddhiste, les Américains peuvent exploiter leurs différends avec la Chine pour parvenir à cette fin.

Nous n’abandonnerons jamais la voie de l’Imam Hussein

En ce jour d’Achoura, l’Imam Hussein a affronté l’injustice et l’oppression et a poursuivi sa lutte jusqu’au martyr et la victoire. Votre présence sur le terrain prouve le triomphe du sang sur l’épée. Nos martyrs, nos blessés, les familles des martyrs, nos moujahidines disent à l’Iman Hussein : Nous ne t’avons pas abandonné O Hussein, et nous allons poursuivre ta voie.

Et lorsque les tyrans du monde (Trump, Netanyahu, Daesh) nous mettent face à la guerre ou à la capitulation, nous allons réitérer ta position: Halte à l’humiliation.

Que tout le monde sache, face aux différents types de défis, nous lui disons : Nous ne t’abandonnera jamais O Hussein.

Discours de la veille d’Achoura

manar-nasrallahSamedi soir, Sayed Nasrallah a également prononcé un discours dans lequel il a affirmé que le groupe takfiro-wahhabite Daesh a subi une défaite militaire définitive dans la région, et leur fin est une question de temps. Il a toutefois assuré que « les takfiristes de Daesh représentent toujours une menace en Syrie et en Irak. Ils cherchent à profiter de leurs Kamikazes pour récompenser leur défaite ».

« Les bases logistiques destinées à lancer des opérations terroristes dans les villes et villages du Liban ont été détruites et malgré les allégations de certaines ambassades étrangères au Liban, je tiens à dire que le Liban fait partie des pays les plus sûrs du monde, plus sûr que les États-Unis ».

Le numéro un du Hezbollah a en outre mis en garde contre un scénario dangereux qui menace la région. L’ennemi sioniste est préoccupé par la défaite de Daesh et des groupes takfiristes en Irak, en Syrie et au Liban face aux combattants de plusieurs nationalités.

« Israël souhaitait diviser la région sur des bases confessionnelles et religieuses avec Daesh, mais à la suite de l’effondrement de son projet, Américains et Israéliens entament un nouveau projet de division qui a commencé avec le Kurdistan irakien ». Il a dans ce contexte appelé les Kurdes à ne pas se laisser duper par le slogan du « droit de l’autodétermination », soulignant que le problème n’est pas avec les Kurdes qui font partie de notre nation, mais avec les dirigeants et politiciens kurdes.

Il a également pointé du doigt l’Arabie Saoudite pour son soutien à l’indépendance du Kurdistan, mettant en garde contre la division du royaume wahhabite. « Si l’Irak et la Syrie sont divisés, vous goûterez au même poison », a-t-il lancé à l’adresse des responsables saoudiens.

S’agissant du Liban, Nasrallah a appelé les dirigeants libanais à préserver la stabilité et le calme dans le pays par le dialogue, tout en mettant en garde contre « toute tentative de créer des divisions internes », en référence à l’Arabie saoudite. « Il est dans l’intérêt du Liban d’éviter toute confrontation interne sous n’importe quel prétexte, a dit le chef du Hezbollah. Nous assistons à l’effondrement des axes dans la région et les Etats-Unis souhaitent l’éclatement de nouveaux conflits. Nous n’avons aucun intérêt à cela ».
« J’appelle les forces politiques à agir avec conscience et à ne pas chercher l’aventure car les résultats sont connus », a encore dit Nasrallah. « Que personne ne songe à pousser le Liban vers la confrontation, surtout pas l’Arabie Saoudite! »

Et puis, en ce qui concerne le dossier des réfugiés syriens le chef du Hezbollah s’est prononcé en faveur du retour volontaire des réfugiés. Il a également révélé que certains dirigeants sont opposés au retour des réfugiés vu qu’il contredit leurs intérêts financiers.

Enfin, Nasrallah a appelé à mettre l’accent sur les violations israéliennes continues au Liban. Il a évoqué les  caméras piégées et les appareils d’espionnage israéliens implantés du côté libanais de la frontière.

Ces appareils peuvent exploser et tuer les agriculteurs, a-t-il averti.

« Il est inadmissible de tolérer ces violations dangereuses. Supposez que l’ennemi israélien a découvert que le Hezbollah a fait de même à l’intérieur des territoires palestiniens occupés, quelle serait alors la riposte internationale », s’est en outre interrogé Sayed Nasrallah.

Et de menacer : si ces violations ne vont pas être réglées au niveau politique, le Hezbollah traitera ce dossier à sa manière.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 16:20

Sissi: 50 pays arabes prêts à normaliser avec Israël.. « La sécurité du citoyen palestinien, côte-à-côte avec celle du citoyen israélien »!!

 
sissi_ag
 
Rédaction du site

Selon le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, 50 pays arabo-musulmans sont disposés à normaliser avec Israël, rapporte le média iranien francophone Pars Today.

Dans un entretien sur Fox News hier jeudi, 21 septembre en marge de la 72e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le dirigeant égyptien a mis l’accent sur l’impératif du règlement de l’affaire palestinienne. En allusion à « l’initiative de paix arabe » Abdel Fattah al-Sissi a poursuivi . « Il doit y avoir une issue pour garantir la mise en route de deux États distincts palestinien et israélien. Si cette idée voit le jour, nous entrerons dans une nouvelle ère dans la région qui souffre de ce conflit ».

Plus loin dans ses propos le président égyptien s’est exprimé en ces termes :
« Je parle au nom de 50 pays arabo-musulmans. Si le dossier palestinien était résolu, ces 50 pays rétabliraient des relations diplomatiques avec Israël. J’ai rappelé au président Trump qu’une opportunité lui a été fournie pour résoudre cette affaire du siècle ».

L’Initiative de paix arabe est une initiative proposée au Sommet de la Ligue arabe 2002 de Beyrouth par le roi saoudien Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, et confirmée au Sommet de la Ligue arabe 2007 de Riyad. Elle vise à résoudre le conflit israélo-arabe, en améliorant les relations entre Israël et le monde arabe, en échange du retrait total des territoires palestiniens, occupés depuis 1967 et d’une solution viable pour les réfugiés palestiniens et la formation d’un État palestinien ayant comme capitale Al-Qods.

Elle n’a jamais été prise au sérieux par les gouvernements israéliens qui se sont succédés, aussi bien ceux de la droite que de la gauche israélienne. Elle semble aussi été dénigrée par les régimes arabes eux-mêmes qui l’ont préconisée et qui sont passés à la phase de normalisation avec Israël, avant la conclusion de l’accord.

Durant son discours à l’Assemblée générale , le président s’est fait remarqué par un lapsus qui a fait un bug sur les réseaux sociaux. Après avoir adressé un message aux Palestiniens en leur demandant de s’unir derrière un seul objectif, et d’accepeter de coexister avec Israël ,  il s’est adressé au peuple israélien lui disant: « Nous avons en Egypte une relation exemplaire avec vous depuis 40 ans. Et nous pouvons répéter cette démarche extraordinaire encore une fois ».

A ce stade, il a alors dit d’une voix tremblante: « la sécurité du citoyen palestinien doit être côte à côte avec la sécurité du citoyen israélien »!!

Source: Divers

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 00:00

Pet dans l'eau - Comités de Résistance ou terroristes : la base US au Néguev est une occupation qui rend légitime la résistance contre elle

 
comites_resistance2

Les factions terroristes palestiniennes ont qualifié l’établissement d’une base militaire américaine dans le désert du Néguev, au sud d'Israel, comme une «occupation qui rend légitime la résistance contre elle», a rapporté la chaîne télévisée libanaise Al-Mayadeen.

Dans un communiqué publié par leur bureau d’information, les comités ont expliqué qu’ils se comporteront avec n’importe quelle force militaire étrangère sur le sol palestinien (?) comme ils le font « avec  l’ennemi sioniste », précisant que « la résistance contre cette présence militaire est légitime en fonction de toutes les normes et les lois internationales. »

« Les administrations américaines consécutives se sont opposées tout au long de l’histoire, aux ambitions de notre peuple, concernant son projet de libération, le balaiement de l’occupation de son pays et la déclaration de son indépendance national » ont-ils affirmé.

Quant au mouvement Jihad islamique, il a publié un texte séparé dans lequel il a qualifié la base militaire américaine « d’agression et de menace grave dans la région », avertissant que l’édification de cette base « prépare une guerre et une offensive contre notre peuple».

Ce qui se passe au Néguev constitue  «la preuve flagrante du partenariat américain total avec l’occupation », estime le Jihad islamique, selon lequel  « cette base militaire constitue une menace pour toute la région ».

Toujours selon le Jihad islamique, l’une des causes principales qui prépare une telle agression est « l’état d’impuissance et de dispersion que vit notre nation et les efforts effrontés déployés pour normaliser les relations avec Israel ». En allusion sans aucun doute aux pays du Golfe, dont l’Arabie saoudite et le Bahreïn.

Lundi, cette base militaire permanente a été inaugurée dans le Néguev, dans le cadre de « l’école de défense aérienne israélienne »

D’après le  journal israélien Yediot Aharonot , le drapeau américain a été hissé à l’entrée de cette base militaire , dont les soldats américains utiliseront les infrastructures, en activant le grand radar commun entre Israël et les Etats- Unis, installé dans cette région depuis 10 ans.

Améliorations pour le Dôme d’acier

Selon les agences, la base américaine a été installée dans une autre base où travaillent les forces de défense aérienne de l’armée de l’air israélienne au Néguev.

D’une autre part, durant les semaines dernières, un bataillon israélo-américain supplémentaire a été mis sur pied afin de s’occuper du système de défense aérienne contre les missiles de courte portée « Dôme d’acier ».

Le mois de février prochain, aura lieu l’une des plus importantee cérémonies liées à la coopération entre les deux armées de l’air israélienne et américaine. La manœuvre traditionnelle Jennifer Cobra qui a lieu tous les deux ans, illustre l’une de ces grandes manoeuvres importantes réalisées par l’armée israélienne avec des forces militaires étrangères.

Au même temps, l’armée israélienne a décidé d’installer un autre bataillon chargé du système  «Dôme d’acier ».
Des batteries supplémentaires lui seront déployées et perfectionnées pour qu’il puisse réaliser des ripostes nécessaires sur les deux frontières, sud et nord, en parallèle.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 03:30

Le président al-Assad a la recherche d'un paravent : point de Syrie pas sans ses chrétiens

 
assad_tf1
 
Rédaction du site

Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé que « les chrétiens ne sont pas des invités ou des oiseaux migrateurs en Syrie, ils sont à la base de l’existence de la patrie.  Et donc, la Syrie multiconfessionnelle et diverse (ou sont ses juifs?), telle que nous la connaissons, ne peut exister. Cela dit, ils sont sans Syrie, sans terre voire ni présence réelle ».

S’exprimant lors d’une réunion avec les participants à la Réunion générale des jeunes syriaques de Syrie de 2017, en présence de Sa Sainteté , Monseigneur  Ignatius Ephram II, Patriarche d’Antioche et de l’ensenble des syriaques-orthodoxes, sans compter un certain nombre d’évêques et de moines, M.Assad a souligné que « la Syrie est un pays homogène et non de coexistence. Car, il y a une différence entre les deux concepts. La coexistence signifie l’acceptation de l’autre à contrecœur, alors que l’homogénéité signifie de vivre ensemble totalement sans distinction faite au préalable.La Syrie est construit de manière – organiquement – homogène ».

« Certains visent à diviser la région en états sectaires et religieux pour légitimer l’existence d’un état juif dans la Palestine occupée. Cela n’est toleré par aucun Syrien qui  respecte et honore le sang des martyrs, versé pour défendre la Syrie , sa dignité, son unité et  sa diversité » a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « L’échec des tentatives de pression contre les chrétiens a forcé nos ennemis de les cibler à travers la propagation d’un  Islam extrémiste. Ils ont tenté de produire une idéologie extrémiste qui rejette toute coexistence avec l’autre , avec quiconque qui ne partage pas les mêmes idées ».

Il a souligné que « les Syriens n’ont permis à personne de saboter ce pays par une telle vision limitée et rétrograde » ajoutant que  « les différences et la diversité ont toujours été une bénédiction pour les sages et une malédiction pour les ignorants ».

Source: Média de guerre

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 03:23

Rira bien qui rira le dernier - Armée iranienne : »les jours du régime sioniste sont comptés… »

 
missile1iran

Le chargé des affaires de coordination des forces terrestres des Gardiens de la révolution islamique, le général  Ali Akbar Borjemshidian, a déclaré que  » ces deux forces présenteront au grand public, leurs dernières armes, notamment des missiles de haute-précision, de  nouveaux systèmes sophistiqués d’artillerie et autres équipements militaires, a rapporté l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

Il a expliqué  que  » la parade militaire débutera à 8 heures du matin heure locale, vendredi prochain, dans les environs du sanctuaire de l’Imam Khomeini , situé dans le sud de la capitale Téhéran ».

Il a ajouté que « la cérémonie aura lieu en présence de hauts responsables civils et militaires, de chefs d’état-major, de l’armée des gardiens de la révolution , ainsi que d’autres forces armées ».

Il a précisé que « l’armée et les gardiens de la révolution organisent à tour de rôle  la parade militaire, sachant que cette année ce sont les forces terrestres des gardiens qui  ont organisé la parade militaire qui défilera à Téheran, sachant que l’armée se chargera de la parade militaire des forces marines à Bandar Abbas.

Armée iranienne : »les jours du régime israélien sont comptés… »

Par ailleurs, le commandant de l’armée iranienne, le général AbdelRahim Moussawi,  a répondu aux récents propos de certains responsables israéliens concernant la présence iranienne en Syrie, les qualifiant de » honteux ».

Il a affirmé : « les jours du régime sioniste sont comptés.  Au moindre faux mouvement de la part du  régime sioniste, Haïfa et Tel-Aviv seront entièrement rasés ».

Il a ajouté :  « La défense, dans son sens récurrent, se fait souvent sur un champ de bataille déterminé et face à un ennemi déterminé, mais la défense totale ne connaît pas de limites particulières et pourrait couvrir l’étendue géographique de tout un pays, voire dépasser ses frontières géographiques ».

Le général Moussawi a souligné que « compte tenu des menaces diverses auxquelles fait face l’Iran  depuis longtemps,  nous devons renforcer  toutes les lignes de défense qui nous sont confiées dans le cadre de la défense totale, car toute négligence dans ce sens permettra à l’ennemi de s’infiltrer et de nous contourner ».

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 05:28

Le Hezbollah qui rale - Normalisation avec Israel : le Liban n’est pas épargné

 

ziad_dweiryLa capitale libanaise est  malmenée ces derniers jours par deux histoires de normalisation avec israel.

La plus éclatante a été celle du cinéaste franco-libanais Ziad Doueiri qui avait effectué en 2012 son film « L’attentat »,  en Israël, avec des acteurs israéliens entre autre. A peine les autorités libanaises l’ont arrêté le samedi 10 septembre dernier, et l’ont déféré devant le tribunal militaire, qu’elles l’ont libéré trois heures plus tard.

film_doueiri1A noter que le Liban ne reconnait pas Israël qui a envahi son sol en 1982 puis occupé son sud une quinzaine d’années, sans compter les innombrables agressions et guerres qu’il a menées contre lui depuis sa creation. Dès lors, toute visite en Israel est sous le coup de la loi libanaise.

Sur son voyage en Israel, il a prétendu avoir réclamé une autorisation de la part des autorités libanaises qui ne lui ont pas repondu. Pour le journal français Le Figaro, il a dit qu’il savait très bien qu’il enfreignait la loi en signalant qu’elle date depuis 1955.

L’affaire a fait le buzz sur la Toile : entre ceux qui rejettent toutes sortes de normalisation avec Israel et ceux selon lesquels aucune embuche ne devrait entraver la liberté d’expression.

Un atelier de normalisation

global

En revanche a été moins éclatante l’autre affaire liée à la normalisation, pourtant bien plus dangereuse : celle d’un atelier de travail organisé ce mardi 12 septembre par la Banque centrale du Liban.

global1

Selon le journal libanais al-Akhbar, cette rencontre qui est coparrainée par le ministère danois des Affaires étrangères  et une institution internationale, le Centre mondial pour la sécurité coopérative ( Global Center on cooperative security) a convié une israélienne qui avait servi dans l’armée israélienne comme officier-lieutenant, Liat Shetret.

Responsable des affaires financières et du programme pour le Proche-Orient et l’Afrique du nord, elle est l’un des responsables les plus influents de ce centre. Sa participation est d’autant plus dangereuse qu’elle fera part à toutes les séances et fera donc connaissance de toutes les informations qui y seront révélées sur le Liban.

liat_shetret_liban1

D’autant que feront part à l’atelier des dirigeants sécuritaires libanais, des juges, des hauts-cadres de la fonction publique, des cadres bancaires et des agents chargés de faire appliquer la loi sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Le journal libanais qui avait depuis la semaine passée, dévoilé cette participation qui relève de la normalisation s’est offusqué qu’aucune mesure n’ait été prise pour l’empêcher et que l’atelier se soit réuni ce dimanche, en sa présence, comme si de rien n’était.

Durant le mois de juillet dernier, une autre affaire du même calibre avait aussi été soulevée, lorsque la ville de Byblos a fait part à un concert de musique, organisé conjointement avec plusieurs pays, dont Israel, dans le cadre des activités de Tomorrow Land. Les autorités libanaises n’ont pu l’interdire.

film_wondar_woman

Contrairement au film américain, Wonder Woman, joué par une actrice et ex-soldate israélienne, qui a été interdit dans les salles de cinéma libanaises.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 16:47

Initiative qui ne convient pas du tout au Hezballah et aux islamistes - Ouverture d’une école israélienne dans la province d’Idleb occupée par le Nosra et Cie

 
ecole_israelienne

 

Un homme d’affaires et « philanthrope » israélo-américain portant le nom de Mordechai Kahana a créé une école élémentaire dans la province d’Idleb dans le nord-ouest de la Syrie, selon le site web du journal israélien Maariv, NRG.

L’école emploie 15 enseignants et reçoit actuellement environ 90 élèves syriens.

Selon ces informations, les élèves pourront poursuivre leurs études dans les écoles secondaires et les universités israéliennes.

Le célèbre millionnaire a déjà créé deux écoles similaires dans les territoires occupés par les djihadistes non loin du plateau du Golan syrien.

ecole_israelienne_idleb

Le programme enseigné dans ces centres d’éducation financés par Israël en Syrie est significativement différent de celui des écoles syriennes gérées par l’État. Les instructeurs dans ces écoles israéliennes en Syrie espèrent déjà inculquer à leurs élèves des idées pro-israéliennes, leur faire un lavage de cerveau et les éduquer en sympathisants et amis loyaux à leur établissement.

Il est à noter que la majeure partie de la province d’Idleb est actuellement occupée par Hayat Tahrir Al-Cham (la coalition de milices alliées de la branche d’al-Qaïda en Syrie, le Front Al Nosra rebaptisé front Fatah al-Cham), alors que le reste est occupé par des groupes terroristes financés par le régime d’Erdogan.

Sources: Fort Russ; Traduit par Réseau International

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 15:33

La victoire du Hezbollah sur Israël en long et en large : Comment Poutine a envoyé balader Bibi

 
netanyahu_poutine

Les commentaires se sont multipliés ces derniers jours sur le pourquoi du « non » russe à Israël en Syrie. Le récit de la rencontre « ratée » de Netanyahu avec le président Poutine a fait la une des journaux israéliens qui crient à la trahison russe. Mais pourquoi Poutine a-t-il apposé une fin de non-recevoir à Israël ?

Le journal russe Pravda, organe du parti communiste, fait publier un article où il revient sur les raisons qui ont motivé la Russie de faire passer leur alliance avec le Hezbollah avant toute autre considération:  « Le cauchemar de Netanyahu a fini par devenir réalité: la force Qods du Corps des gardiens de la Révolution islamique et le Hezbollah s’implantent en Syrie pour s’attaquer à Israël. »

Cette « terrible » nouvelle, Netanyahu l’a annoncée le 23 août à Poutine, d’un ton quasi apocalyptique, s’attendant sans doute à ce que son interlocuteur en soit aussi impressionné que lui. Mais rien de tel. Affichant un calme à toute épreuve, baillant même, Poutine a lancé à son hôte ceci:  « L’Iran est l’allié stratégique de la Russie au Moyen-Orient. Bien qu’Israël soit aussi un important partenaire de la Russie dans la région et que Moscou ne perde jamais de vue les intérêts d’Israël. »

Et le journal de poursuivre:  « De toute évidence, le Kremlin fait un très difficile numéro d’équilibriste pour préserver l’équilibre dans ses relations avec l’Iran et Israël. À Sotchi, Netanyahu n’en était pas à son premier tête-à-tête avec Poutine. Plus de six fois, il a rencontré le président russe et mais vu qu’il est l’un des derniers survivants de l’ancienne génération de dirigeants israéliens, on s’attendait à ce qu’il fasse preuve de sang-froid alors qu’il évoquait la menace iranienne. Et bien non, il a donné libre cours à ses sentiments, quitte à se ridiculiser. Les témoins rapportent sa mimique curieuse et ses grimaces d’homme terrifié quand il décrivait devant son interlocuteur la « fin apocalyptique d’Israël » qu’irait provoquer l’Iran, si ce dernier maintient sa présence en Syrie. Or la réponse de Poutine n’avait rien de moins qu’un « désolé, je n’y peux rien ». »

Mais pourquoi une telle indifférence de la part de Poutine ?

Selon le journal russe, l’indifférence affichée par Poutine à l’égard de Netanyahu et de ses menaces de guerre directe contre la Syrie, l’Iran et le Hezbollah prouve à quel point le président russe est conscient des limites de l’action israélienne.

Poutine sait pertinemment qu’Israël n’oserait à aucun moment déclencher une guerre d’envergure contre la Syrie sans le feu vert préalable des Américains. Idem pour toute action militaire contre l’Iran ou le Hezbollah. Poutine sait aussi que la société israélienne ne s’aligne pas forcément sur les positions bellicistes de son Premier ministre quand il plaide à tort et à travers en faveur de la guerre.

Les Israéliens comprennent les limites de leur armée et ne veulent pas être la victime expiatrice des folies guerrières de leur Premier ministre. En ce sens, Poutine n’aurait pas cru un seul mot au discours cataclysmique de Netanyahu concernant son recours à la voie des armes pour endiguer l’Iran.

Quant à la présence du Hezbollah sur les hauteurs du Golan, l’attitude de Poutine est autrement significative: il semblerait que cette présence ne déplairait pas trop à la Russie. De surcroît, la réalité sur le terrain des combats et la supériorité du Hezbollah ont convaincu les Russes d’une chose: l’alliance stratégique avec l’Iran vaut plus que toute autre chose. C’est d’ailleurs ce genre de considération réaliste qui a fait que les Américains, eux aussi, ignorent les doléances de Tel-Aviv en Syrie.

Les sources bien informées affirment que la Russie chercherait à renforcer sa coopération avec l’Iran sur le plan militaire et ce n’est pas du tout un hasard. Car selon Moscou, la force militaire qui émane du Hezbollah, complète sa propre force militaire et sa présence renforcerait même les assises russes en Syrie.

Sans le soutien apporté par le camp du Hezbollah en Syrie, la Russie perdrait sa base arrière en Méditerranée. Et puis le Hezbollah est la porte d’entrée de la Russie au Liban. A tout ceci, s’ajoute d’éventuels contrats militaires que Moscou s’apprête à signer avec l’armée libanaise et qui finira par renforcer le poids russe sur la scène politique au Liban.

Il y a là tous les intérêts que les Russes ont à tirer, quand on pense aux vastes gisements pétro-gaziers en Méditerranée. Certes la Russie est loin d’être d’accord avec la totalité des politiques du Hezbollah mais comme dit le dicton, le jeu vaut bien la chandelle.

L’échec de Netanyahu à attirer la Russie dans son camp plonge un peu plus Israël dans un état de désemparement stratégique. La vraie crise pour Israël n’en est qu’à son début.

Source: Press TV

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 17:41

A prendre avec précaution article du Hezbollah - Délégation israélienne à Washington : une ambiance de funérailles… L’inquiétude israélienne monte

 
cohen_netanyahu
Rédaction du site

Le journal israélien Maariv a révélé que la visite de la délégation israélienne sécuritaire à Washington a été semblable à une cérémonie des funérailles de la politique américaine en Syrie.

Selon le journal qui dit tenir cette description d’une source informée des détails de la visite en question, l’ambiance y était particulièrement négative et semblait hantée par la crainte d’un renforcement de l’influence de l’Iran et du Hezbollah dans ce pays.

Selon le chroniqueur du journal israélien pour les questions sécuritaires, Yossi Melman, cette rencontre avait eu lieu avec des responsables du Conseil de sécurité nationale, du Pentagone et des services de renseignements américains. « Elle avait tout l’air d’une participation à des funérailles ou à une cérémonie de condoléances, mais avec des rôles inversés. Dans le sens que ceux qui les présentaient étaient les Américains alors que les affligés étaient les Israéliens, et la victime n’est autre que la politique américaine en Syrie », a-t-il écrit non sans ironie.

Dans un autre article publié par Middle East Eye, Melman qui cite des sources israéliennes informées, rapporte que la délégation israélienne qui a visité Washington puis Moscou a échoué dans sa mission. « L’administration américaine a décidé de renoncer à son rôle en Syrie, dès lors Daech serait vaincu, ce qui devrait avoir lieu dans les quelques prochains mois », a-t-il ajouté.

Toujours selon le même auteur connu pour sa promiscuité des services de renseignements israéliens, la revendication israélienne sur la présence du Hezbollah et de l’Iran à la frontière avec le Golan a été entièrement ignorée. Sachant que les chiffres israéliens estiment cette présence à 300 combattants du Hezbollah.

« Ces centres de préoccupation israélienne ont été exprimés dans un rapport des renseignements ultra secret qui a été exfiltré récemment et qui considère que la Russie a besoin d’une présence iranienne importante et plus forte en Syrie pour mettre fin à Daech en Orient, voire en Irak », a-t-il poursuivi dans son article.

La force aérienne du Hezbollah

frappe_drone_hezbLa semaine passée, des médias israéliens s’étaient intéressés longuement aux images vidéo  publiées par Média de guerre, instance médiatique du Hezbollah.

Elles montraient des drones du Hezbollah (Les iraniens) en train de bombarder des positions de Daech dans le Qalamoune de l’ouest, où elle mène, conjointement avec l’armée syrienne un combat sans merci pour l’en déloger.

Une chaine de télévision israélienne, Qan, a rapporté les opinions d'israéliens vivant non loin de la frontière avec le Liban. L’un d’entre eux a semblé bien pessimiste. « Lors de la prochaine guerre, nous allons affronter une nouveau Hezbollah différent de celui de 2006, un Hezbollah plus organisé, et avec des équipements différents », a-t-il prévu avant de conclure : « ce n’est plus une organisation, mais une armée ».

Alors que la chaine 10 s’est attardée sur l’explication des caractéristiques du drone en question, elle a mis en garde « contre la sous-estimation d’une telle démonstration ».
« Il s’agit d’un drone qui vole à une très haute altitude,… le Hezbollah dispose de drones offensifs beaucoup plus sophistiqués et ces images ne sont que le prélude d’une force aérienne importante détenue par le Hezbollah », a-t-elle jugé.

Les 3 étoiles du discours d’Assad

analyse_israelienne_assadAnalysant le dernier discours du président syrien Bachar al-Assad, le chroniqueur de la Chaine 2 Yarone Shneider y a perçu le ton d’un vainqueur.

«  Le président syrien a dit pour la seconde fois qu’il a remporté la bataille menée contre la Syrie après avoir empêché l’Occident de le renverser. Assad sent que la victoire est proche », a-t-il dit.

Selon lui, les trois étoiles de cette allocution ont été les trois dirigeants « Poutine, Khamenei et Nasrallah », en allusion au président russe, au guide suprême de la République islamique en Iran et au numéro un du Hezbollah.

«  La roue ne s’est pas renversée contre Assad. Mais c’est Assad qui a tourné et il nous revient », a-t-il conclu, non sans appréhension.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Almanar-hezbollah
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée