Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 16:35

 

L'islamiste Abou Hamza plaide non-coupable

Etats-Unis

Le prêcheur islamiste radical Abou Hamza a plaidé mardi à New York non-coupable des 11 chefs d'accusations retenus contre lui aux Etats-Unis, où il est notamment accusé de soutien à des activités terroristes.

Mis à jour à 18h07

Abou Hamza sera jugé en août 2013.

Abou Hamza sera jugé en août 2013.
Image: AFP

 

 

Extradé du Royaume-Uni dans la nuit de vendredi à samedi après une bataille judiciaire de plusieurs années, Abou Hamza est apparu devant un tribunal new-yorkais en tenue bleu de prisonnier, à nouveau privé des prothèses qu'il portait habituellement au bout de ses deux bras. La date de son procès a été fixée au 26 août 2013. 

(ats/afp/Newsnet) 

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:51

L'Iran pourrait fabriquer la bombe en 10 à 14 mois (à moins qu'ils ne se trompent!!!!)

Nucléaire

L'Iran pourrait enrichir assez d'uranium pour se doter d'une bombe atomique en deux à quatre mois. Ce pays aurait ensuite besoin de huit à dix mois pour fabriquer l'arme en question, selon un rapport américain.

Mis à jour à 06h21
Une vue par satellite du site nucléaire iranien de Fordow.

Une vue par satellite du site nucléaire iranien de Fordow.

 

 

L'Institut pour la science et la sécurité internationale, organisation indépendante à but non lucratif qui a publié un rapport, vient appuyer des propos du secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta. Ce dernier avait déclaré le mois dernier que l'Iran aurait besoin «d'environ un an» pour produire une bombe nucléaire, si Téhéran prenait une telle décision.

Basé sur les données collectées par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), ce rapport indique que les «deux-quatre mois» de la première phase correspondent à la nécessité d'amasser les 25 kg d'uranium hautement enrichi, nécessaires à la fabrication de la bombe nucléaire.

«L'Iran peut rechercher la capacité à produire assez d'uranium (pour la fabrication d'armes) plus vite que les inspecteurs de l'AIEA ne pourraient le détecter», avertit par ailleurs le rapport.

Processus non détectable

«Si l'Iran parvenait à produire assez (d'uranium) pour une arme nucléaire, le processus qui s'ensuivrait d'en faire une arme pourrait ne pas être détectable avant que l'Iran teste son appareil nucléaire sous le sol ou révèle son acquisition», ajoute-t-il.

Les auteurs en concluent que la meilleure façon d'empêcher Téhéran de se munir d'une telle arme est «de l'empêcher d'accumuler assez de matière nucléaire explosive».

Fins pacifiques

Dans une interview à l'hebdomadaire allemand «Der Spiegel» publiée lundi, le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi, a réaffirmé le droit de son pays à l'utilisation du nucléaire à des fins pacifiques.

Il a dans le même temps proposé pour compromis de limiter, «sur une base volontaire», le niveau d'enrichissement de combustible nucléaire, en échange d'une fourniture d'uranium enrichi par des pays tiers.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait affirmé la semaine dernière que l'Iran ne renoncerait pas à son programme nucléaire. Cela malgré les sanctions occidentales qui ont provoqué la chute libre de la valeur de la monnaie iranienne.

(ats/Newsnet)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:45

Plaisanterie... du tout : Un Nigérian expulsé car il n'est peut-être pas gay

Grande-Bretagne

Le requérant avait justifié sa demande d'asile par les persécutions qu'il subissait au Nigeria en raison de son homosexualité. Mais la justice britannique ne le croit pas gay et a décidé de le renvoyer.

Par Christine Talos. Mis à jour à 10h04

Olalekan M Ayelokun a fui le Nigeria en raison des persécutions qu'y subissent les homosexuels.

Olalekan M Ayelokun a fui le Nigeria en raison des persécutions qu'y subissent les homosexuels.

 

 

Olalekan M Ayelokun, qui vit depuis 8 ans en Angleterre, en sera bientôt expulsé. En effet, ce Nigérian avait déposé une demande d'asile en raison des persécutions qu'il subissait en tant qu'homosexuel. Une orientation sexuelle très mal vue au Nigeria et qui est passible de prison, voire de mort. Hic: le juge britannique qui a statué sur son sort n'est pas sûr qu'il soit réellement gay, rapporte le site Têtu.com.

Selon le site Mambaonline cité par Têtu.com, la demande d'asile de Olalekan M Ayelokun a donc été refusée, alors même que trois anciens partenaires ainsi que des amis appartenant à la communauté gay de cet étudiant en infirmerie ont témoigné en sa faveur. Mais en l'absence de lois claires pour traiter ce genre de cas, le juge a fini par rejeter la requête du jeune homme.

Promesses violées

Du coup, un groupe a été créé sur le réseau social Facebook en faveur du jeune Africain. Il compte près de 700 membres. ON y lit que le refus d'asile prononcé par le juge viole les promesses des autorités de protéger les demandeurs d'asile.

En effet, le Premier ministre britannique David Cameron avait affirmé en 2010 qu'il ne fallait pas renvoyer les requérants homosexuels dans leur pays s'il y avait un risque qu'ils y soient persécutés, selon le site anglais Gay Stars News.

Un mouvement international s'est formé. Il a lancé une pétition «one call for Ola» qui a été remise à la ministre britannique de l'Intérieur. Theresa May a également été inondée de messages téléphoniques de partisans du Nigérian pour empêcher son expulsion.

Il faut savoir que le Nigeria a adopté en novembre dernier un projet de loi qui interdit le mariage et les manifestations amoureuses publiques des gays. Ceux-ci risquent en outre 14 ans de prison dans le sud du pays, catholique. Dans le nord, à majorité musulmane, c'est même la peine de mort par lapidation qu'encourent les homosexuels.

Newsnet

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 10:38

Le Nobel de physique va à des chercheurs français et américain

Science

Le prix Nobel de physique a été décerné au chercheur français Serge Haroche et à l'Américain David J. Wineland. Les deux hommes ont été récompensés pour leurs travaux dans la physique quantique.

Mis à jour à 11h58
Le chercheur français Serge Haroche et l'Américain David J. Wineland.

Le chercheur français Serge Haroche et l'Américain David J. Wineland.
Image: AFP

 

 

 

Le prix Nobel de physique a été décerné mardi au chercheur français Serge Haroche (juif) et à l'Américain David J. Wineland, a annoncé l'Académie Nobel. Les deux hommes ont été récompensés pour des méthodes expérimentales permettant de manipuler des systèmes quantiques.

«Les lauréats du Nobel ont ouvert la voie a une nouvelle ère d'expérimentation de la physique quantique en faisant la démonstration de l'observation des particules quantiques individuelles sans les détruire», précise le comité Nobel.

Les deux lauréats se partageront la récompense de huit millions de couronnes suédoises (1,1 million de francs).

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:11

Les Français préfèreraient aujourd'hui Sarkozy

Un peu tard

Les Français sont aujourd'hui plus nombreux à dire qu'ils préfèreraient avoir Nicolas Sarkozy comme président. Ce sondage paraît alors que la cote de popularité de François Hollande ne cesse de s'éroder.

Mis à jour à 12h47
Nicolas Sarkozy est plus populaire maintenant qu'il n'est plus président.

Nicolas Sarkozy est plus populaire maintenant qu'il n'est plus président.
Image: AFP

 

 

 

Cinq mois après avoir élu François Hollande, les Français sont aujourd'hui plus nombreux à dire qu'ils préfèreraient avoir Nicolas Sarkozy comme président. Ce sondage paraît alors que les cotes de popularité du président socialiste et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault ne cessent de s'éroder.

Près d'une personne sur deux (49%) dit qu'elle souhaiterait voir Nicolas Sarkozy présider la France, selon un sondage Harris Interactive pour Marianne diffusé lundi. Son successeur socialiste ne recueille que 46% des suffrages et 5% ne se prononcent pas.

François Hollande a été élu le 6 mai avec 51,62% des voix contre 48,38% pour le président sortant. Les électorats de la présidentielle sont relativement stables, une grande majorité de ceux ayant voté pour l'un ou l'autre candidat campant sur leurs positions

Ce sont les personnes qui se sont abstenues ou ont voté blanc ou nul lors du second tour de la présidentielle qui font aujourd'hui peser la balance en faveur de Nicolas Sarkozy, notent les auteurs de l'étude.

En effet, 51% d'entre elles déclarent qu'elles souhaiteraient voir l'ancien président UMP diriger le pays actuellement, contre 31% qui préfèrent François Hollande.

Duel à l'UMP avec Sarkozy en toile de fond

Ces résultats ne sont pas vraiment surprenants, les cotes de popularité de François Hollande et Jean-Marc Ayrault étant en baisse.

Le chef de l'Etat ne recueille ainsi que 42% d'opinions favorables (-4) contre 49% d'insatisfaits ( 9), dans le baromètre d'octobre d'Opinionway paru lundi dans Metro. Quant au chef du gouvernement, il plonge à 40% d'opinions positives (-6) contre 45% de mécontents ( 12).

L'enquête Harris Interactive intervient alors que le scénario d'un retour de Nicolas Sarkozy à l'avant-scène politique continue de peser sur la bataille pour la présidence de l'UMP. Le duel oppose François Fillon à Jean-François Copé, avec l'ancien président comme arbitre officieux.

Le sondage a été réalisé en ligne du 1er au 3 octobre auprès d'un échantillon de 1397 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 ans et plus. L'échantillon a été constitué selon la méthode des quotas.

(ats/Newsnet)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:09

Le ton monte entre Damas et Ankara

Syrie

La Turquie a une nouvelle fois riposté lundi à la chute d’un obus en tirant sur des positions de l’armée syrienne. Sur le plan diplomatique, Damas a vivement dénoncé Ankara qui propose une période de transition dirigée par le vice-président syrien Farouk al-Chareh.

Mis à jour à 19h49
9Un nouvel obus syrien tombé dans le district d’Altinozu, dans la province de Hatay, en Turquie.

Un nouvel obus syrien tombé dans le district d’Altinozu, dans la province de Hatay, en Turquie.
Image: AFP

 

 

 

La Turquie a riposté lundi à un obus syrien tombé en début d’après-midi dans le district d’Altinozu, dans la province de Hatay (sud-est), a déclaré un responsable turc sous couvert d’anonymat.

Depuis le bombardement mercredi dernier du village frontalier turc d’Akçakale, qui a causé la mort de cinq civils turcs, Ankara répond coup pour coup aux tirs syriens, dont l’armée régulière syrienne est tenue pour responsable.

«Notre gouvernement est en consultation permanente avec l’état- major. Tout ce qui est nécessaire est fait immédiatement, comme vous pouvez vous en apercevoir, et cela va continuer», a affirmé lundi le président turc Abdullah Gül. Il a déclaré que «les scénarios du pire» étaient en train de se matérialiser en Syrie voisine et a invité la communauté internationale à agir.

Proposition turque dénoncée

Par ailleurs, Damas a critiqué de manière virulente Ankara pour avoir proposé une période de transition dirigée par l’actuel vice- président syrien Farouk al-Chareh, qui remplacerait le président Assad.

«Ce que (le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet) Davutoglu a dit reflète un embarras et une gêne politique et diplomatique flagrants», a estimé le ministre de l’Information Omrane al-Zohbi.

«Nous ne sommes plus à l’époque de l’empire ottoman. Je conseille au gouvernement turc de renoncer au (pouvoir) en faveur de personnalités acceptables par le peuple turc», a poursuivi le ministre syrien.

Prix Nobel «désespérée»

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a de son côté appelé lundi les donateurs à «plus de générosité» pour l’aide à la Syrie, plongée dans une guerre civile sans issue depuis plus de 18 mois.

«A l’approche de l’hiver, nous avons besoin que les donateurs répondent de manière plus généreuse aux besoins des populations en Syrie et de plus de 300’000 réfugiés dans les pays voisins», a affirmé le chef de l’ONU.

La prix Nobel de la Paix en 2011 Tawakkul Karman a quant à elle exprimé lundi son «désespoir face à la paralysie internationale» concernant la situation en Syrie.

«Des milliers de personnes sont en train de mourir pour leur liberté et leur dignité», a souligné la militante yéménite des droits de l’homme, qui a joué un capital dans le déclenchement de la contestation populaire au Yémen début 2011.

Offensive sans précédent

Sur le terrain, les troupes syriennes ont à nouveau bombardé Alep (nord), a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), proche des rebelles.

Dans la région de Deraa (sud), vingt personnes ont été tuées dans une offensive lancée par l’armée loyaliste à Karak al-Charqi assiégée depuis trois jours, affirme l’OSDH. Au moins cinq rebelles figurent parmi les victimes.

A Damas, les forces loyales procédaient à une «campagne de destruction de maisons» dans les quartiers de Qaboun et Barzé, accompagnée d’un mouvement d’exode de la population, selon l’ONG.

Des bombardements ont visé Douma près de la capitale, et les corps de cinq membres d’une même famille ont été découverts dans Qoudsaya (nord-ouest de Damas), toujours selon l’OSDH.

A Homs (centre), l’armée syrienne a lancé une offensive sans précédent pour tenter d’écraser rapidement les bastions rebelles et s’emparer de la ville insurgée de Qousseir, ont indiqué lundi les protagonistes du conflit.

«Pour le moment, les rebelles résistent encore, mais si l’armée rentre ce sera un massacre. L’armée tente de remporter une victoire à Homs car elle sait que nous sommes affaiblis après quatre mois de siège, d’autant que personne n’est venu nous aider», a souligné un dissident se présentant sous le nom d’Abou Bilal.

Au moins 65 personnes sont mortes lundi en Syrie, selon un bilan provisoire de l’OSDH.

(ats/afp/Newsnet)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:07

Romney met en garde contre les tensions USA-Israël

Le candidat républicain à la Maison-Blanche a mis en garde lundi contre les tensions récentes entre les Etats-Unis et Israël, estimant qu'elles avaient encouragé l'Iran, engagé dans un programme nucléaire controversé.

Mis à jour à 18h15

Mitt Romney.

Mitt Romney.
Image: AFP

 

 

Mitt Romney critique les relations tendues entre Barack Obama et le Premier ministre israélien.

«Les relations entre le président des Etats-Unis et le Premier ministre israélien, notre plus proche allié dans la région, ont connu de fortes tensions. (...) C'est une situation dangereuse qui a retardé l'espoir de paix au Moyen-Orient et encouragé nos adversaires communs, en particulier l'Iran», a accusé le rival de Barack Obama à la présidentielle du 6 novembre lors d'un déplacement de campagne à Lexington (Virginie, est).

 

(afp/Newsnet)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:02

 

Téhéran a besoin de plusieurs mois pour avoir l'arme nucléaire

Uranium

Il faut encore entre deux et quatre mois à l'Iran pour produire suffisamment d'uranium enrichi en vue de fabriquer une arme nucléaire, selon un rapport d'un groupe d'experts américains publié lundi. Le pays aura besoin de plus de temps encore pour se doter ensuite d'une telle arme.

Mis à jour à 21h50

Des techniciens iraniens décachetant un conteneur d'uranium radioactif, en août 2005.

Des techniciens iraniens décachetant un conteneur d'uranium radioactif, en août 2005.
Image: ARCHIVES/AFP 

 

 

L'Institute for Science and International Security (Isis), basé à Washington, précise que Téhéran a besoin de 25 kg d'uranium de qualité militaire en vue de produire une arme nucléaire. Les Iraniens, ajoute le document, seront alors confrontés «à de nouveaux défis techniques, malgré ce qu'ils ont déjà pu réaliser».

Deux mois minimum

«Il faudra alors à l'Iran de nombreux mois pour mettre au point un engin nucléaire capable de subir des tests souterrains et plus encore pour fabriquer une ogive fiable capable d'équiper un missile balistique», précise l'Isis.

Si la production de l'uranium de qualité militaire se fait à l'usine de Natanz, dit le groupe, il faudra entre deux et quatre mois pour avoir la quantité nécessaire à la fabrication d'une arme. Si elle se fait dans l'usine de Fordow, plus petite, il faudra compter au moins 21 mois. 

(ats/reuters/Newsnet) 

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:02

Tirs de roquettes visant Israël revendiqués

En riposte à un raid aérien israélien qui a blessé grièvement deux Palestiniens dimanche soir dans la bande de Gaza, le Hamas et le Jihad islamique ont revendiqué lundi des tirs de roquettes contre le sud d'Israël.

Mis à jour à 10h41

Transfert en ambulance d'un des blessés palestiniens à Gaza suite au raid israélien de dimanche.

Transfert en ambulance d'un des blessés palestiniens à Gaza suite au raid israélien de dimanche.
Image: AFP

 

Le mouvement palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza, et le Jihad islamique ont revendiqué lundi des tirs de roquettes contre le sud d'Israël. Ces tirs ont fait suite à un raid aérien israélien qui a blessé grièvement deux Palestiniens dimanche soir dans le territoire.

«En réponse aux blessures infligées à des civils lors de la dernière frappe à Rafah, les Brigades Ezzeddine al-Qassam et les Brigades al-Quds ont tiré un certain nombre de roquettes contre des positions militaires ennemies», a indiqué un communiqué de la branche armée du Hamas. Les Brigades al-Quds sont le bras militaire du Jihad islamique.

Ces tirs n'ont pas fait de victime mais des éclats ont endommagé une maison, selon la police israélienne qui a dénombré «un total de 19 roquettes dans la région d'Ofakim et trois autres dans la région de Kérem Shalom», près de la bande de Gaza.

En début de matinée, l'armée israélienne a ouvert le feu avec des tirs de char à l'est de la ville de Khan Younès, blessant trois personnes, dont une grièvement, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement du Hamas à Gaza, Ashraf al- Qudra.

Deux Palestiniens avaient été grièvement blessés dans un raid ciblé de l'aviation israélienne dimanche soir à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Dans un communiqué, l'armée israélienne a affirmé avoir visé deux militants jihadistes.

Depuis plus d'un an, le Hamas s'efforce officiellement de maintenir une trêve tacite, fragile et ponctuée de flambées de violence, avec l'armée israélienne. Mais cette trêve n'empêche pas des organisations armées du territoire, en particulier salafistes et jihadistes, de lancer régulièrement des roquettes contre Israël.

C'est la première fois depuis la dernière flambée de violences à Gaza, en juin dernier, que le Hamas revendique un tir de roquettes sur Israël.

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 05:16

Devant un parterre de stars, Obama plaisante sur son débat raté

Barack Obama a reconnu n'avoir pas donné le meilleur de lui-même durant le premier débat face à Mitt Romney. Il s'exprimait lors d'une soirée organisée à Los Angeles pour récolter des fonds en présence de nombreuses vedettes.

Mis à jour à 06h40

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QSGYwpA60kg

 

Le président américain Barack Obama a plaisanté sur son débat électoral raté.

 

 

Le président américain Barack Obama a plaisanté sur son débat électoral raté face à son rival Mitt Romney, lors d'une soirée organisée dimanche à Los Angeles pour récolter des fonds en présence de nombreuses vedettes. Il a ainsi fait rire quelque 6000 partisans.

Lors de cette soirée où l'acteur George Clooney était présent, les chanteurs et musiciens Stevie Wonder, Katy Perry, Jon Bon Jovi et Jennifer Hudson ainsi que le groupe de funk Earth Wind and Fire ont joué devant le président.

Evoquant «l'énergie infatigable, nuit après nuit», des stars de la musique qui se trouvaient devant lui, le président américain a remarqué: «Je ne peux pas en dire toujours autant», en allusion claire à sa terne participation au débat électoral de la semaine précédente, à Denver (Colorado).

La plaisanterie a provoqué des applaudissements de sympathie et des rires des quelque 6000 supporteurs, massés dans le Théâtre Nokia, à Los Angeles. Ils avaient payé chacun 250 dollars pour assister au spectacle des donateurs du président. Après le spectacle, environ 150 convives, qui s'étaient acquittées chacune de 25'000 dollars, ont participé à un dîner.

Mitt Romney, qui tentera d'évincer Barack Obama de la présidence lors de l'élection présidentielle du 6 novembre, avait été considéré comme largement vainqueur du premier débat présidentiel entre les candidats républicain et démocrate. Depuis, les partisans du président Obama ont intensifié leurs attaques contre Mitt Romney.

(ats/Newsnet)

Repost 0
Published by La Libellule - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée