Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 02:51

FRANCE UN LYCÉEN CASSE LA MÂCHOIRE DE SON PROFESSEUR

Un élève de terminale d'un lycée de Calais (F) a cassé la mâchoire et plusieurs dents de son professeur vendredi en plein cours.

En 2008, un jeune de 19 ans avait reçu un coup de couteau au lycée Pierre de Coubertin à Calais (F).

Le professeur d'électrotechnique du lycée Coubertin à Calais (F) demandait une ultime fois à deux élèves de se mettre au travail lorsque ceux-ci l'ont coincé dans un angle avec des armoires, a rapporté à l'AFP Sylvie Vinsard, secrétaire académique du syndicat de l'enseignement professionnel..

«Il a voulu se dégager et des coups importants lui ont été portés par l'un des deux élèves. Sa mâchoire a été cassée, il a perdu des dents», a-t-elle détaillé.

Le professeur a été immédiatement emmené à l'hôpital de Calais, avant d'être transféré à Boulogne-sur-Mer, où il a été opéré de la mâchoire lundi.

«Il s'agit d'une altercation entre le professeur et un élève. Une enquête est en cours, menée par les autorités académiques, nous en saurons plus à son issue», a confirmé le rectorat de l'académie de Lille, sans plus de précisions.

Les services de police n'ont pas enregistré de plainte, mais des agents ont été envoyés mardi au chevet du professeur pour l'entendre, a indiqué le parquet de Boulogne-sur-Mer.

L'élève a été exclu à titre conservatoire en attendant son passage en conseil de discipline. La syndicaliste demande son exclusion définitive car un changement d'établissement «permet à un élève de réfléchir et de mûrir, de redémarrer sur une page vierge».

Quand les personnels de l'Education nationale sont touchés, «il faut absolument déposer plainte, je le dis car certains peuvent considérer que ce n'est pas si grave et qu'il faut reprendre le travail aussitôt», a déclaré la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem mardi sur RTL à propos d'autres incidents.

Lundi, la proviseure d'un lycée de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) a été frappée à la grille de son établissement, sur lequel plusieurs cocktails Molotov ont été lancés par des jeunes qui s'en sont également pris aux forces de l'ordre. C'était le troisième épisode de violences qui se produisait aux abords de cet établissement.

 

(afp/Le Matin)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 05:27

Brésil Heurts dans une prison, au moins 25 morts

Au cours de ces affrontements entre factions rivales, sept détenus ont été décapités et six autres brûlés vifs.

Une prison brésilienne. (Image d'illustration)

Une prison brésilienne. (Image d'illustration) Image: AFP

Au moins 25 détenus sont morts dimanche au cours d'affrontements entre factions rivales dans une prison de l'Etat de Roraima, dans le nord du Brésil, a annoncé le site d'information G1 citant des sources officielles.

Parmi les détenus tués au cours de ces affrontements survenus au pénitencier agricole de Monte Cristo à Boa Vista, capitale de l'Etat de Roraima, sept ont été décapités et six autres brûlés vifs, a déclaré à G1 un haut responsable des opérations spéciales de la police. La police a mis fin aux troubles, a-t-il dit.

Cent parents pris en otages

Un responsable de l'Etat de Roraima, Uziel Castro, a expliqué qu'environ cent parents de détenus avaient été pris comme otages lors de ces affrontements survenus dans l'après-midi, durant les horaires de visite des familles.

Les heurts sont intervenus lorsque des prisonniers d'un pavillon ont envahi une autre aile de cette prison de Boa Vista, distante de 3400 kilomètres de Rio de Janeiro.

Les mutins ont exigé la présence d'une juge d'un tribunal pénal, mais des membres des forces spéciales de la police sont entrés dans l'enceinte de la prison, ont libéré les otages, en majorité des mères de détenus, et maté la révolte en fin de journée.

Les prisonniers étaient armés de couteaux et de morceaux de bois, a raconté à G1 l'épouse de l'un d'eux, qui se trouvait à l'intérieur de la prison quand la rixe meurtrière a débuté.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 14:16

Mer Rouge Possibles missiles tirés sur 3 navires américains

Trois navires militaires américains ont détecté samedi ce qui pourrait être des missiles tirés dans leur direction en mer Rouge.

 

 

 

 

Trois navires militaires américains ont détecté samedi ce qui pourrait être des missiles tirés dans leur direction en mer Rouge, a indiqué un responsable américain, revenant sur des déclarations antérieures plus affirmatives.

Des responsables américains avaient initialement affirmé que des missiles sol-sol avaient été tirés à partir de 21h30 (heure suisse) vers trois navires de la marine des Etats-Unis, l'USS Mason, l'USS Nitze et l'USS Ponce, au large de la côte du Yémen. Mais un responsable de la Défense parlant sous le couvert de l'anonymat a ensuite été moins catégorique.

Un groupe naval américain «naviguant dans les eaux internationales en mer Rouge a détecté de possibles menaces de missiles en approche et a déployé les mesures défensives appropriées», a-t-il dit. «Une évaluation de ce qui s'est passé est en cours. Tous les navires américains se trouvant dans la zone sont sains et saufs», a-t-il ajouté.

«Sains et saufs»

Après de premières déclarations d'un responsable faisant état d'un tir de missiles, un autre responsable de la Défense avait déjà été plus réservé. «Nous sommes au courant de ces informations et nous évaluons la situation. Tous nos navires et leurs équipages sont sains et saufs», avait-il dit.

Si elle était confirmée, une attaque de missiles contre les navires américains pourrait entraîner une nouvelle escalade dans l'implication des Etats-Unis dans la guerre civile au Yémen.

Après de précédents tirs de missiles en direction de navires militaires américains, le destroyer USS Nitze avait tiré jeudi cinq missiles de croisière sur des sites radar en territoire tenu par les rebelles chiites Houthis, sur la côte yéménite de la mer Rouge.

Les Houthis nient

Les Houthis, qui se sont emparés de vastes pans de territoire dont la capitale Sanaa, avaient nié être à l'origine des tirs de missiles vers les navires américains.

Après la frappe américaine, la première effectuée par les Etats-Unis contre les rebelles Houthis, le Pentagone avait déclaré que les Etats-Unis avaient voulu protéger leurs navires et ne cherchaient pas à s'impliquer davantage dans la guerre civile au Yémen.

Les Etats-Unis apportent un soutien logistique à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

La guerre au Yémen a fait au moins 6885 morts, plus de 35'000 blessés et déplacé quelque trois millions de personnes depuis le début de l'intervention de la coalition arabe en mars 2015, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 17:45

Etats-Unis Donald Trump: «Toute cette élection est truquée

En butte à des accusations de harcèlement et d'agressions sexuels, le candidat républicain contre-attaque.

C'est une manipulation intégrale. Subitement, après de très nombreuses années, des accusatrices bidon surgissent à moins d'un mois d'une des élections les plus importantes dans l'histoire de notre pays», a dit Donald Trump. Il dément catégoriquement ces allégations.

«Mensonges, mensonges, mensonges», a ainsi déclaré Donald Trump vendredi à Greensboro, en Caroline du Nord. «C'est une menteuse», a dit Donald Trump de l'ancienne journaliste du magazine People qui a raconté mercredi avoir été embrassée de force en 2005. «Si cela s'était produit, elle l'aurait écrit» à l'époque, a-t-il affirmé.

Quant à Jessica Leeds, qui l'a accusé dans le New York Times de l'avoir pelotée dans un avion dans les années 1980: «je vais vous dire, elle ne serait pas mon premier choix». Mercredi, le quotidien a publié les témoignages de deux femmes qui accusent Donald Trump de les avoir agressées sexuellement il y a de nombreuses années.

Complot

Le milliardaire dénonce depuis une collusion des médias et de l'équipe Clinton. «Toute cette élection est truquée. Ces mensonges répandus par les médias sans preuve sont en train d'empoisonner l'esprit de l'électorat», a-t-il affirmé.

Et il a désigné l'un des actionnaires du New York Times, l'homme d'affaires Carlos Slim principal actionnaire individuel de la New York Times Company - il en détient 17,35% des parts, comme l'un des comploteurs: «Carlos Slim vient du Mexique. Il a donné des millions de dollars aux Clinton et à leur organisation», a-t-il déclaré, en faisant référence aux dons du milliardaire mexicain à la Fondation Clinton.

«Ce ne sont pas des journalistes. Ce sont des lobbyistes corporatistes qui travaillent pour Carlos Slim et des entreprises étrangères», a-t-il répété lors de son meeting de campagne en Caroline du Nord.

Dans un communiqué, le directeur de la publication du New York Times, Arthur Sulzberger Jr., assure de son côté que «Carlos Slim est un excellent actionnaire qui respecte pleinement les limites concernant l'indépendance de notre journalisme» et qu'«il n'a jamais cherché à influencer ce que nous publions».

Attouchements

Le New York Times n'est pas le seul relais des accusations mettant en cause le comportement de Trump à l'égard des femmes. Au moment où il s'en prenait à Carlos Slim, Summer Zervos, candidate en 2006 de «The Apprentice» sortait du silence. Elle a affirmé lors d'une conférence de presse à Los Angeles qu'elle avait été victime d'attouchements et d'avances sexuelles déplacées de la part du milliardaire.

Dans cette émission de télé-réalité à succès, présentée jusqu'en 2015 par Donald Trump, les participants concourent pour décrocher un emploi auprès de l'homme d'affaires.

Dans un communiqué, Donald Trump a nié avoir jamais rencontré Mme Zervos dans un hôtel, ou «l'avoir saluée de façon déplacée il y a dix ans». «Ce n'est pas le genre de personne que je suis, et ce n'est pas la façon dont j'ai mené ma vie», poursuit le candidat. Il a également affirmé que la femme l'avait contacté en avril pour demander qu'il visite son restaurant en Californie.

Acharnement

Quelques heures plus tôt, Kristin Anderson a raconté au Washington Post qu'au début des années 1990, dans un club de New York, Donald Trump avait touché son vagin à travers ses sous-vêtements en mettant sa main sous sa jupe. Elle indique cependant qu'elle ne l'a pas vécu comme des «avances sexuelles» (sexual come-on). «Je ne sais pas pourquoi il a fait cela, c'était plus pour prouver qu'il pouvait le faire», dit-elle au journal.

Dénonçant un acharnement médiatique, Donald Trump a annoncé qu'il s'adresserait au pays directement et «d'une façon plus personnelle» dans les prochains jours, pour présenter ses idées sur l'emploi et la lutte contre «le terrorisme islamique radical».

«L'Amérique vaut mieux que cela», a estimé Hillary Clinton, s'exprimant lors d'une réception de levée de fonds à Seattle, tandis que sa porte-parole Jennifer Palmieri déplorait que Donald Trump épouse des thèses conspirationnistes.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 02:05

Maroc Violente manifestation près d'Agadir

Les émeutes ont éclaté dans la localité de Sidi Bibi, dans la région d'Agadir, après l'intervention des autorités pour démolir des habitations sauvages.

 
 
 
Map Data
Map data ©2016 Google
 
 
Map DataMap data ©2016 Google
Map data ©2016 Google
 
 
 

Des habitants d'une localité du sud du Maroc se sont violemment affrontés avec la police mercredi, occasionnant d'importants dégâts matériels.

Les émeutes ont éclaté dans la localité de Sidi Bibi, dans la région d'Agadir, après l'intervention des autorités pour démolir des habitations sauvages bâties pendant la campagne pour les législatives du 7 octobre, a indiqué à l'AFP le représentant de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH) à Agadir, Houcine Oulhous.

«Pendant la campagne, des habitants ont construit illégalement des maisons, les autorités locales étaient au courant mais ont laissé faire. Hier, ces mêmes autorités ont essayé de détruire ces maisons», a expliqué M. Oulhous.

Voitures incendiées

«Les habitants les en ont empêchées, la situation a dégénéré, il y a eu de violentes confrontations avec la police, avec des blessés et des dégâts matériels», a-t-il poursuivi, disant ne pas disposer du bilan précis de ces violences.

«Près de 500 personnes ont tenté d'aller protester au bâtiment de la commune, mais il y avait une douzaine de camionnettes de policiers qui ont violemment dispersé la foule (...), les citoyens ont riposté.»

 

Des voitures, des autocars ont été incendiés, des guichets bancaires de même que des petits commerces ont été détruits ou endommagés. La foule a également attaqué et incendié un bâtiment de l'administration locale, toujours selon ce même responsable associatif.

Une manière de «faire» des voix

Selon le site d'information locale Machaid, des manifestants ont coupé la route nationale qui traverse la petite localité et ont encerclé la gendarmerie.

Interrogé par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'avait pas publiquement réagi jeudi en fin d'après-midi à ces informations.

Souvent en période électorale, des responsables locaux tolèrent des constructions illégales pour s'attirer des voix. Il est difficile ensuite de démolir ces maisons, qui contribuent à l'urbanisation sauvage.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 17:13

Irak Des dizaines d'enfants meurent en fuyant l'EI

Au cours des derniers jours, de nombreux enfants sont morts de soif ou sous les bombes en voulant quitter la région de Hawijah.

Les forces irakiennes s'apprêtent à lancer une offensive pour reprendre aux jihadistes la ville de Mossoul.

«Au cours des derniers jours, un grand nombre de jeunes enfants se sont retrouvés sans eau et sont morts le long de sentiers de montagne périlleux, ou ont été tués par des mines improvisées», a annoncé Save the Children, organisation basée en Grande-Bretagne.

«Une famille de cinq personnes, maintenant réduite à trois, a déclaré avoir perdu deux enfants à cause d'explosifs cachés. Ils n'ont pas pu récupérer les corps par crainte de nouvelles mines dans la zone», a indiqué l'ONG dans un communiqué.

Risque de crise humanitaire

Les forces irakiennes s'apprêtent à lancer une offensive pour reprendre aux djihadistes la ville de Mossoul, chef-lieu de la province voisine de Ninive. La reprise de Hawijah plus au sud pourrait intervenir simultanément.

Cette offensive pourrait provoquer une crise humanitaire de grande ampleur selon les Nations unies, qui estiment qu'un million de personnes pourraient être déplacées par les combats.

 

.

 
 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 18:47

Moyen-Orient Plus de deux millions de personnes vivent à Gaza (Le siege de les empeche pas d'enfanter)

La bande est l'un des territoires politiques le plus densément peuplé au monde, suscitant l'inquiétude.

Les Gazaouis ont un accès limité à l'eau et à l'électricité.

Les Gazaouis ont un accès limité à l'eau et à l'électricité. Image: Archives/Reuters

 

La population de la bande de Gaza, enclave palestinienne exiguë et déjà surpeuplée, dépasse désormais les deux millions d'habitants. La croissance démographique de ce territoire est un sujet de préoccupation humanitaire.

«Il y a désormais deux millions de résidents dans la bande de Gaza après la naissance de Walid Chaath la nuit dernière à Rafah», dans un hôpital du sud de l'enclave, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère de l'intérieur à Gaza, Iyad Bezm.

«Les conséquences sociales, sanitaires et sécuritaires de la forte densité démographique et du surpeuplement figurent au nombre des facteurs qui risquent de faire de Gaza un lieu invivable d'ici à 2020», écrivait déjà en septembre 2015 l'organe de l'ONU chargé des questions de développement et de commerce.

Le Cnuced fondait également son pronostic sur les tendances économiques défavorables et les réalités politiques.

La bande de Gaza, territoire d'environ 40 km de long et de seulement 12 km au plus large, est l'une des entités politiques les plus densément peuplées au monde. Les deux millions de Gazaouis ont un accès limité à l'eau et à l'électricité. Les deux tiers au moins de la population dépendent de l'assistance internationale.

La bande de Gaza est soumise depuis 2006 à un blocus israélien, qui se double désormais d'un blocus égyptien, dirigé contre le Hamas islamiste qui gouverne l'enclave sans partage. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 01:21

Présidentielle américaine Les républicains anticipent une défaite

Le président de la Chambre des représentants a annoncé qu'il «ne défendrait pas ou ne ferait pas campagne» pour Donald Trump.

L'establishment du parti républicain semblait abandonner lundi tout espoir de reconquérir la Maison-Blanche avec Donald Trump.

Il cherchait avant tout à sauver sa majorité au Congrès, au lendemain d'un débat d'une violence inédite entre l'homme d'affaires et Hillary Clinton.

Cette concession est venue du président de la Chambre des représentants Paul Ryan. Devant des élus de son parti, il a annoncé qu'il «ne défendrait pas ou ne ferait pas campagne» pour Donald Trump sans pour autant lui retirer son soutien, prenant encore davantage ses distances avec un candidat qu'il n'a jamais souhaité.

Mais le chef républicain entend sauver les meubles au Congrès, qui sera renouvelé le même jour que la présidentielle. «Tout ce que vous avez à faire, c'est faire de votre mieux dans votre circonscription», a-t-il lancé lundi aux élus de son camp.

Paul Ryan «devrait consacrer davantage son temps au budget, à l'emploi et à l'immigration» plutôt que de «se battre contre le candidat républicain», a rétorqué Donald Trump sur Twitter.

Vidéo au centre du débat

Paul Ryan s'était dit «écoeuré» vendredi par les propos dégradants sur les femmes tenus par Donald Trump dans une vidéo datant de 2005, qui a entraîné une cascade de critiques et de désaveux dans les rangs républicains. Plusieurs ténors, comme le sénateur John McCain, ont purement et simplement retiré leur soutien à l'homme d'affaires. Et des élus républicains avaient exprimé leur volonté de se concentrer sur les législatives.

La vidéo a été au centre du débat singulièrement violent qui a opposé dimanche soir les candidats à la présidentielle, repartis lundi en campagne dans des Etats-clé.

Les analystes politiques estiment que la tendance favorable à Hillary Clinton n'a pas été inversée. Reprenant des propos de sa femme Michelle, le président Barack Obama a tweeté lundi que Hillary Clinton avait «élevé» le débat quand son rival l'avait abaissé.

Sondages favorables

Un sondage lundi pour la chaîne NBC et le quotidien Wall Street Journal réalisé après la publication de la vidéo scandale, mais avant le débat, lui octroie onze points d'avance.

Ce même sondage donne les démocrates gagnants au Congrès avec sept points d'avance, de quoi «donner des frissons» au parti républicain, selon David Axelrod, ancien chef de campagne de Barack Obama.

Violente contre-attaque

Pour tenter d'éteindre l'incendie, Donald Trump a lancé une violente contre-attaque lors du débat de dimanche, ciblant les frasques sexuelles de Bill Clinton. «Si vous regardez Bill Clinton, c'est bien pire», a-t-il accusé. Dans le public, il avait invité trois femmes qui accusent depuis des décennies l'ancien président démocrate d'agressions sexuelles, déplaçant le débat politique sur un terrain particulièrement dangereux.

Donald Trump est «passé à autre chose» et «désireux d'avancer», a estimé son colistier Mike Pence, niant vouloir quitter son mentor, alors qu'il s'était dit «outré» samedi par les propos vulgaires de Trump.

Le candidat républicain s'est montré, il est vrai, plus solide et discipliné dans ses arguments lorsqu'il s'est agi des dossiers de fond. Mais il a aussi frappé les esprits en employant plusieurs formules chocs contre son adversaire. La traitant de «diable», il a affirmé qu'elle était pleine de haine, et a promis de nommer un procureur spécial pour enquêter sur elle, la menaçant de prison.

Un référendum sur Trump

Hillary Clinton n'a pas dévié de sa ligne directrice consistant à faire de l'élection un référendum sur la personnalité de Donald Trump, présenté comme instable et sectaire. Dans un long réquisitoire, elle est revenue sur la façon dont le milliardaire parle des femmes mais aussi des immigrés et des musulmans.

«Donald Trump essaie de changer le cours (de la campagne). Mais je dirais qu'il est juste en train de s'enfoncer encore plus avec ces attaques», a estimé lundi Robby Mook, directeur de campagne de l'ancienne Première dame.

Robby Mook a jugé «effrayant que Donald Trump pense que la présidence c'est comme une république bananière où vous pouvez emprisonner vos opposants politiques». (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 18:59

Le Maroc : Les islamistes vainqueurs des législatives

Les islamistes du PJD, à la tête du gouvernement de coalition depuis 5 ans au Maroc, ont remporté les élections législatives.

Bureau de vote à Rabat (Maroc), le 7 octobre 2016.

Bureau de vote à Rabat (Maroc), le 7 octobre 2016. Image: Keystone

 

Le Parti justice et développement (PJD) du Premier ministre Abdelilah Benkirane a obtenu 125 députés. Son principal rival, le Parti authenticité et modernité (PAM, libéraux), en obtient 102, selon des résultats provisoires officiels, après le dépouillement complet des bulletins. Au total, 395 sièges étaient à repourvoir.

L'Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l'indépendance, puis le Rassemblement national des indépendants (RNI), arrivent en troisième et quatrième position avec respectivement 45 et 37 députés. Huit autres partis se partagent le reste des sièges, dont la Fédération de la gauche démocratique (FGD), qui obtient deux députés.

«Continuer la réforme»

Le PJD était arrivé largement en tête des résultats provisoires annoncés la veille au soir, portant sur les listes locales (soit 90% des bulletins), avec la quasi-certitude de remporter les élections. Le «parti de la lampe» comme l'appellent ses partisans a donc réussi son pari d'un deuxième mandat à la tête du gouvernement de coalition pour «continuer la réforme», comme il le promettait au cours de sa campagne efficace et bien organisée.

Dès vendredi soir, le Premier ministre Benkirane, également secrétaire général du PJD, avait salué «un jour de joie et d'allégresse pour les Marocains».

En 2011, le PJD avait déjà remporté une victoire historique, quelques mois après une révision constitutionnelle menée par Mohammed VI pour calmer le «mouvement du 20 février», la version marocaine du Printemps arabe. (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 08:46

Etats-Unis Une taupe au sein de la NSA démasquée

Un sous-traitant de l'agence fédérale a été arrêté. Il est accusé de vol de données secrètes.

La NSA n'a pas souhaité commenter cette nouvelle affaire embarrassante pour l'agence.

La NSA n'a pas souhaité commenter cette nouvelle affaire embarrassante pour l'agence. Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

 

Le ministère de la Justice américain a annoncé mercredi l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir volé des données classées «top secret» alors qu'il travaillait pour une agence fédérale. Celle-ci a été identifiée comme la NSA par le «New York Times».

L'homme arrêté, Harold Thomas Martin III, travaillait comme sous-traitant à l'agence de renseignement américaine, spécialisée dans l'espionnage des communications mondiales. Il est soupçonné d'avoir volé des codes informatiques ultra-secrets utilisés pour pirater des réseaux de gouvernements étrangers, a indiqué le «New York Times».

Il était employé par Booz Allen Hamilton, un grand groupe privé américain qui fournit de nombreux sous-traitants aux agences du renseignement américaines. «Lorsque nous avons appris l'arrestation de notre employé, nous avons immédiatement joint les autorités fédérales pour proposer notre totale coopération, et nous avons licencié» le sous-traitant, a confirmé mercredi dans un communiqué Craig Veith, vice-président de Booz Allen Hamilton.

Edward Snowden bis?

L'affaire est embarrassante pour la NSA, qui pour la deuxième fois en trois ans voit l'un de ses sous-traitants dérober des informations ultra-secrètes. Edward Snowden, l'homme qui a révélé au grand public l'ampleur des programmes de surveillance de la NSA, était en effet également un sous-traitant de Booz Allen Hamilton. La NSA n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

Selon le «New York Times», M. Martin est «soupçonné d'avoir pris les 'codes source' très secrets développés par la NSA pour s'introduire dans les systèmes informatiques d'adversaires comme la Russie, la Chine, l'Iran et la Corée du Nord». Les motivations du suspect ne sont pas encore établies: volonté de faire un geste à dimension politique, tentative d'espionnage au profit d'un acteur extérieur, ou autre.

Il est possible que M. Martin ait agi avant les révélations d'Edward Snowden à la mi-2013, selon le «New York Times». Selon un communiqué des avocats de Harold Thomas Martin, cité par le quotidien, «il n'y a pas de preuves qu'il ait tenté de trahir son pays». Il est poursuivi pour l'instant pour détention de matériels secrets et vol au détriment du gouvernement, a indiqué le ministère de la Justice.

Il encourt respectivement un an et dix ans de prison pour ces faits, selon la même source. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui et dans sa voiture des documents et des fichiers stockés sur divers appareils de stockage de données. Ils estiment que M. Martin a volé pour «plus de 1000 dollars» d'équipement appartenant au gouvernement américain, a indiqué le ministère de la Justice. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée