Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 05:21

Neutraliser les tueurs de l'EI, l'impossible défi

Etats-Unis

Le FBI aura fort à faire pour lutter contre des loups solitaires comme le tireur du night club d'Orlando.

Mis à jour à 06h09 

Le FBI avait repéré Omar Mateen, l'auteur de la tuerie d'Orlando, mais il n'a pu l'empêcher de passer à l'acte. Cette situation illustre la difficulté de lutter contre les loups solitaires poussés au meurtre par l'Etat islamique (EI).

La police fédérale avait interrogé l'homme à plusieurs reprises, en 2013 et 2014, pour «d'éventuels liens avec des terroristes». Mais elle n'avait pas pu engager de procédure contre lui, faute d'avoir quoi que ce soit à lui reprocher sur un plan judiciaire.

Elle n'avait également rien pu faire en 2011 contre Tamerlan Tsarnaev, qu'elle avait aussi repéré, et qui était devenu deux ans plus tard le coauteur avec son frère de l'attentat contre le marathon de Boston.

Tuerie de San Bernardino

Les Etats-Unis sont de plus en plus confrontés à des actes de terrorisme intérieur, comme à Boston ou à San Bernardino (Californie) au début décembre, où un couple radicalisé a abattu 14 personnes.

«Il semble que le tireur ait été inspiré par diverses sources d'information extrémistes sur Internet», a déclaré le président américain Barack Obama à l'issue d'une réunion dans le bureau ovale avec, entre autres, le directeur du FBI James Comey et le ministre de la sécurité intérieure Jeh Johnson.

Propos inquiétants

«Cela semble être similaire à ce que nous vu à San Bernardino, mais nous ne savons pas encore», a-t-il dit, soulignant qu'il n'y avait pas à ce stade «de preuves claires» que l'attaque ait été commanditée depuis l'étranger.

Le FBI avait repéré Mateen suite à des propos inquiétants qu'il avait tenus sur son lieu de travail quand il était garde de sécurité dans un tribunal. Il avait enquêté sur lui pendant 10 mois à partir de mai 2013, a précisé lundi matin le directeur du FBI James Comey.

Le nom de Mateen avait resurgi en juillet 2014 lors de l'enquête sur un djihadiste américain du front Al-Nosra, Moner Mohammad Abusalha, mort en Syrie. Mais là encore le FBI n'avait pas prolongé ses investigations, aucun lien fort ne pouvant être établi entre les deux hommes.

«Je ne trouve rien, en revoyant notre travail, qui suggère que nos agents auraient dû agir différemment», a déclaré le directeur du FBI lundi matin.

FBI démuni

«Nous ne pouvons pas garder les gens sous investigation indéfiniment», a ajouté M. Comey, précisant que Mateen avait figuré dans le fichier des personnes à surveiller pendant les dix mois de la première enquête, avant d'en être retiré.

Pour Steve Pomerantz, ancien responsable antiterroriste du FBI, l'institution policière est juridiquement démunie dans ce genre de situation.

«Si tout ce que Mateen faisait était d'aller sur certains sites Internet» encourageant le djihad «et de tenir des propos de cinglé, il n'y avait peut-être rien qui pouvait être fait contre lui», a-t-il expliqué à l'AFP.

Tant que les suspects «ne franchissent pas le pas de lever des fonds pour l'EI ou de recruter pour eux, ce n'est pas contre la loi, donc que voulez-vous faire?»

«Est-ce que l'on met sur écoute ce type? Pour combien de temps? Est-ce qu'on le suit? Mais les effectifs qu'il faudrait pour faire cela sont hors du domaine du possible», poursuit-il. Sans compter les risques pour les libertés individuelles si les autorités décident d'un accroissement de la surveillance policière.

Liens locaux

Pour prévenir le passage à l'acte meurtrier de citoyens américains comme Omar Mateen, les autorités américaines se sont efforcées de développer les liens au niveau local avec les différentes communautés d'origine étrangère, pour que proches, famille, amis ou enseignants sachent à qui s'adresser lorsqu'ils décèlent des signes de radicalisation chez une personne.

«Avoir de bonnes relations avec la communauté musulmane américaine est crucial pour l'efficacité du FBI» dans la prévention des actes terroristes, a souligné lundi James Comey. «Certaines de nos relations les plus productives sont avec des gens qui voient des choses et qui nous le disent, et qui se trouvent être musulmans», a-t-il dit.

Confisquer les armes

Les autorités américaines ont également tenté de s'attaquer aux incitations au meurtre diffusées par l'EI sur Internet: poussés par l'administration, les grands réseaux sociaux ont ainsi par exemple multiplié les fermetures de comptes. Mais force est de constater que la proposition des djihadistes, devenir un héros par le massacre, continue de montrer son efficacité.

Il est très simple d'aller tuer des cibles parfaitement inoffensives, en proclamant au dernier moment une allégeance purement virtuelle au groupe Etat islamique, relèvent les experts.

«Si vous voulez trouver une réponse pour les gens qui ont ce profil, ce ne sera pas une réponse policière», estime Steve Pomerantz. «Le seul moyen de réduire la violence par armes à feu est de confisquer les armes, mais nous avons le second amendement» sur le droit de porter des armes, «donc cela n'arrivera jamais», ajoute-t-il. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 17:45

 

Une puissante explosion a été entendue à Beyrouth

Liban

Liban

La déflagration a retenti dans l'ouest de la capitale. On n'en connaît pas encore l'origine.

La déflagration a retenti dans l'ouest de la capitale. On n'en connaît pas encore l'origine.

 

 

Une puissante explosion d'origine indéterminée a été entendue dimanche soir dans l'ouest de la capitale libanaise, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Des sirènes d'ambulances pouvaient être entendues près du quartier commerçant de Hamra. Interrogée, la police a indiqué ne pas disposer d'éléments pour le moment.

Informations à suivre

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 17:42

Le tireur d'Orlando est d'origine afghane

Etats-Unis

L'auteur d'une fusillade dans un night-club gay de Floride, qui a fait une cinquantaine de morts dans la nuit de samedi à dimanche, a été identifié.

Mis à jour à 16h15

Une cinquantaine de personnes ont été tuées dimanche à l'aube dans un night-club gay d'Orlando, en Floride, l'une des pires fusillades de masse de l'histoire des Etats-Unis, a annoncé la police américaine, qui a ouvert une enquête pour «acte de terrorisme».

L'homme qui a ouvert le feu et qui pourrait avoir des «sympathies» pour la mouvance islamiste selon la police fédérale (FBI), avait auparavant pris en otage des clients de la discothèque située dans le sud-est Etats-Unis, lorsque des troupes d'élite locales (SWAT) ont donné l'assaut. Le suspect a été abattu.

Un citoyen d'origine afghane

Il s'agirait, selon plusieurs médias américains, d'Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane né en 1986, qui vivait à environ 200 kilomètres au sud-est d'Orlando, dans la ville de Port Saint Lucie et dont le casier judiciaire était vierge. Les enquêteurs cherchent à déterminer le mobile de l'homme qui s'était introduit avec un fusil d'assaut et une arme de poing dans la boîte, la nuit de la gay pride aux Etats-Unis.

«Nous avons des suggestions (laissant penser) que cet individu pourrait avoir des sympathies pour cette idéologie particulière mais nous ne pouvons pas l'affirmer catégoriquement», a expliqué Ron Harper, agent spécial du FBI interrogé sur de possibles liens entre le tireur et le terrorisme islamiste.

Une «cinquantaine» de personnes ont été tuées par balle à l'intérieur de la discothèque et cinquante-trois autres ont été blessées avant d'être évacuées vers trois hôpitaux de la région, a-t-il ajouté, précisant avoir ouvert une enquête pour «acte de terrorisme».

«Cela a tourné à la prise d'otages», a déclaré le chef de la police John Mina. «Vers 5h (9h GMT) ce matin, la décision a été prise de secourir les otages qui étaient à l'intérieur», a-t-il ajouté, sans que l'on sache si les victimes avaient été tuées par le tireur qui avait ouvert le feu vers 2h (6h GMT) dans la discothèque ou lors d'échanges de tirs avec la police.

Obama informé

Le président Barack Obama a été informé en début de matinée du massacre par sa conseillère en sécurité intérieure et contre-terrorisme et il a demandé au gouvernement fédéral «de fournir toute l'aide nécessaire», a annoncé la Maison Blanche. Ce nouveau drame survient moins de 48 heures après le meurtre par balle, dans cette même ville de Floride, d'une jeune chanteuse américaine, deux affaire qui ne sont pas liées selon la police.

«Réveillée avec les bouleversantes nouvelles de Floride. (...) Mes pensées sont avec ceux qui sont touchés par cet acte tragique», a réagi sur Twitter la candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton. Donald Trump, également candidat à la présidentielle, a lui dénoncé une «sale fusillade à Orlando». «La police enquête sur du terrorisme potentiel».

«Quelqu'un a commencé à tirer. Les gens se sont jetés sur le sol», a raconté l'un des clients de la discothèque, Ricardo Negron, sur SkyNews. «Il y a eu une courte pause dans les tirs et certains d'entre nous ont pu se lever et sortir en courant vers l'arrière» de l'établissement. Ce témoin dit avoir entendu «des tirs continus» pendant probablement moins d'une minute. Certains médias font état de plusieurs centaines de clients présents à l'intérieur de la discothèque au moment de la fusillade.

«J'ai juste vu des corps tomber»

Sur CNN, Christopher Hanson a également témoigné de l'horreur de la soirée: «Je n'ai vu aucun des tireurs. J'ai juste vu des corps tomber. J'étais au bar pour commander un verre, je suis tombé, j'ai rampé pour sortir. Les gens essayaient de sortir par derrière. Quand je suis arrivé dans la rue, il y avait du monde, du sang partout». Le Pulse d'Orlando, qui se présente sur son site web comme «le bar gay le plus chaud d'Orlando», postait peu après sur sa page Facebook un dernier message lapidaire: «Sortez tous et courez!»

Les violences par armes à feu sont quasi quotidiennes aux Etats-Unis. Depuis le début de l'année, il y a déjà eu plus de 5800 morts par armes à feu dans le pays et plus de 23'000 incidents impliquant des armes à feu d'après le site Gunviolencearchive.org. Situé dans le comté d'Orange, la ville d'Orlando, qui compte environ 250'000 habitants, se trouve à l'intérieur des terres de Floride et est réputée mondialement pour ses parcs d'attraction thématiques, notamment son complexe Disneyworld. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 09:36

Modele de desinformation : Aucun Palestinien ne peut plus entrer en Israël

Proche-Orient

L'armée israélienne annonce que tous les Palestiniens étaient désormais interdits de territoire.

 

Israël a renforcé les restrictions contre les Palestiniens annoncées après l'attentat qui a coûté la vie à quatre Israéliens mercredi à Tel-Aviv.

«A partir d'aujourd'hui les points de passage de la bande de Gaza et de Judée Samarie (Cisjordanie) seront ouverts seulement pour les cas médicaux et humanitaires», a indiqué une porte-parole à l'AFP. Cette fermeture sera en vigueur jusqu'à dimanche à minuit (23h suisses).

Cependant, l'interdiction de passage ne s'applique pas à tous: les fidèles musulmans qui se rendent à l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est (annexée et occupée par Israël) sont autorisés à passer, sauf les hommes de moins de 35 ans, a précisé une porte-parole de l'organe chargé de coordonner les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens (Cogat).

«Il n'y a pas de restriction pour les femmes» qui se rendent à l'esplanade des Mosquées, a dit la porte-parole, Adar Horn. L'exception faite pour ceux qui se rendent à la prière sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam, vaut seulement ce vendredi, a-t-elle précisé.

Avant 8h - donc après l'entrée en vigueur du bouclage -, des milliers de Palestiniens ont passé le plus important checkpoint de Bethléem et celui de Qalandia, principal point de passage entre Jérusalem et Ramallah en Cisjordanie occupée, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Des dizaines de milliers de Palestiniens sont attendus sur l'esplanade des Mosquées pour le premier vendredi de prière du ramadan.

Tour de vis

Le bouclage annoncé est un tour de vis supplémentaire de la part du gouvernement israélien à la suite de l'attentat commis mercredi soir par deux Palestiniens à Tel-Aviv.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu avait annoncé jeudi l'annulation des dizaines de milliers de permis d'entrer en Israël délivrés à des Palestiniens de Cisjordanie et, dans une moindre mesure, de Gaza pour le ramadan, le mois de jeûne musulman qui a commencé lundi. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 05:15

La vente du respect du mort : Les billets d'accès vendus au marché noir

Obsèques de Mohamed Ali

Les billets qui avaient été distribués gratuitement sont revendus sur Internet. La famille du boxeur menace de faire appel à la justice.

Mis à jour à 02h15

La famille de Mohamed Ali a menacé mercredi 8 juin de poursuivre ceux qui revendent «de façon méprisable» les billets d'accès à la cérémonie d'obsèques du champion américain vendredi à Louisville.

Quelque 15'000 billets ont été distribués gratuitement mercredi matin à des milliers d'habitants qui s'étaient levés aux aurores pour obtenir un précieux sésame. Mais la demande était bien supérieure à l'offre.

Quelques heures après, des tickets pour la cérémonie ont commencé à être proposés sur des sites internet de vente.

Billets arrachés en moins d'une heure

«Toute personne vendant ou achetant des billets en ligne sur craigslist, eBay ou tout autre site sera dénoncée à la police», a prévenu Bob Gunnell, le porte-parole de la famille Ali.

«Les ventes à la sauvette sont illégales dans le Kentucky et nous disposons d'un groupe qui surveille ces sites», a-t-il ajouté en conférence de presse, entouré du maire et d'un responsable de la police de Louisville.

Distribués gratuitement, les billets se sont arrachés en moins d'une heure dans cette ville du Kentucky où le boxeur légendaire était né il y a 74 ans.

Nuit blanche

«Mohamed Ali va nous laisser un immense héritage et je veux tout simplement être présente», avait expliqué dans la file d'attente Andeja Tyler, une serveuse de 23 ans.

Certaines personnes ont passé une nuit blanche à attendre, assises sur une chaise de camping ou enroulées dans une couverture.

«Mohamed Ali était quelqu'un de tellement extraordinaire, non seulement comme athlète mais aussi sur le plan humain. C'était le champion du peuple et, étant de Louisville, nous estimons faire partie de sa famille», a de son côté confié Jessica Moore, procureure-adjointe de la ville.

Funérailles exceptionnelles

La cérémonie vendredi s'inscrit dans les funérailles exceptionnelles que Louisville organise pour l'enfant du pays, décédé vendredi dernier.

Le dernier adieu à «The Greatest» débutera jeudi par une grande prière musulmane ouverte à tous.

La cérémonie de vendredi, précédée d'une longue procession funéraire de 30 kilomètres, rassemblera plusieurs chefs d'Etat et se déroulera sous l'oeil du monde entier.

L'ancien président Bill Clinton prononcera une partie de l'éloge funèbre mais Barack Obama sera absent, étant retenu à Washington par la remise de diplôme de fin de lycée à sa fille Malia.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 16:29

Nouvel attentat meurtrier en Turquie

Terrorisme

Une attaque à la voiture piégée a frappé mercredi le siège de la police à Midyat, dans le sud-est à majorité kurde du pays. Il y a 3 morts.

Mis à jour à 11h51

Trois personnes ont été tuées et 30 autres blessées mercredi dans une une nouvelle attaque à la voiture piégée en Turquie. Elle a visé le siège de la police à Midyat, près de la frontière syrienne, au lendemain d'un attentat meurtrier à Istanbul.

Ces deux attentats, attribués aux rebelles kurdes, surviennent peu avant le début de la haute saison pour l'industrie du tourisme, secteur stratégique de l'économie turque. Elle est déjà durement frappée par la série d'attaques qui ont secoué cette année la Turquie, en état d'alerte maximal.

Selon le Premier ministre turc Binali Yildirim, un policier et deux civils ont été tués mercredi par l'explosion d'un véhicule bourré d'explosifs devant le quartier général de la sûreté de Midyat, dans le sud-est à majorité kurde du pays. «L'auteur de cette attaque est l'organisation meurtrière PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan)», a déclaré M. Yildirim.

Barrage

Selon CNN-Türk, un véhicule bourré d'explosifs a tenté de forcer un barrage de sécurité devant le poste de police avant que des policiers en faction tirent sur le chauffeur. Il aurait alors actionné la charge.

«Heureusement, les mesures de sécurité ont permis d'éviter un bilan encore plus lourd», a déclaré le Premier ministre turc, évoquant «une très grosse charge d'explosifs». La puissante déflagration a éventré la façade du bâtiment de plusieurs étages de la police, selon les images diffusées par les chaînes d'informations turques.

Cette nouvelle attaque est survenue alors que la très grande majorité des quotidiens turcs consacraient mercredi leur Une à l'attentat commis la veille à Istanbul, oscillant entre douleur et esprit de vengeance. «Nouvelle embuscade perfide», déplorait Hürriyet, «Nous leur ferons payer», jurait Sabah.

Onze morts à Istanbul

Mardi, l'explosion d'une voiture piégée au passage d'un car de la police avait fait 11 morts, dont 6 policiers, dans le quartier de Beyazit, secteur très fréquenté d'Istanbul. Des bâches et des drapeaux turcs ont été accrochés aux bâtiments pour masquer les dégâts, tandis que des commerçants du quartier balayaient devant leur boutique, a constaté mercredi une journaliste de l'AFP.

Le PKK a repris la lutte armée contre le pouvoir central turc l'été dernier, après l'échec de deux ans de discussions de paix avec Ankara. Le conflit kurde a fait plus de 40'000 morts depuis 1984.

Immunité parlementaire levée

Mardi soir, le chef de l'Etat turc a promulgué une réforme constitutionnelle controversée supprimant l'immunité pour les parlementaires. Elle expose des dizaines de députés prokurdes à des poursuites judiciaires, notamment pour «propagande terroriste».

Le Parlement turc a voté le 20 mai ce texte du Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur, au pouvoir). Les élus du Parti démocratique des peuples (HDP, prokurde) y voient une manoeuvre du gouvernement pour l'évincer du Parlement, où il constitue actuellement la troisième force.

M. Erdogan accuse le HDP d'être la vitrine politique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré par Ankara et bon nombre de pays comme une organisation terroriste. A ce jour, sans leur immunité, 138 députés sur 550, de tous les partis représentés au parlement sont exposés à des poursuites judiciaires. Parmi eux, 50 élus sur 59 du HDP. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 16:14

L'état de catastrophe naturelle décrété en France

Innondations

Seize départements ont été déclarés sinistrés par le Conseil des ministres, mercredi.

Mis à jour à 13h38

En France, 782 communes réparties dans 16 départements ont été déclarées en état de catastrophe naturelle après les inondations qui ont touché le pays, a annoncé le gouvernement mercredi.

Déjà annoncée, la mesure a été entérinée formellement lors du conseil des ministres.

Elle sera publiée jeudi au Journal officiel. La totalité des 215 cas restants sera traitée lors du conseil des ministres de la semaine prochaine.

Les inondations qui ont essentiellement touché le nord-ouest de la France et le bassin parisien ont fait cinq morts et 24 blessés. Environ 20'000 personnes ont été évacuées et les sapeurs-pompiers sont intervenus à 18'000 reprises.

Le président français François Hollande a salué lors du conseil des ministres «l'action cohérente et collective qui permet d'apporter des réponses et des solutions à ceux qui sont victimes de ces intempéries», a rapporté le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Aide aux PME sinistrées

François Hollande a invoqué la «solidarité» et «la responsabilité de l'ensemble des acteurs et en particulier les assurances, qui devront être à la hauteur de ces enjeux». Selon une estimation de l'Association française de l'assurance (Afa), les inondations devraient coûter entre 900 millions et 1,4 milliard d'euros.

Les événements ont fait l'objet de 77'000 déclarations à ce jour, le nombre de sinistres pourrait atteindre au final 150'000. Le premier ministre, Manuel Valls, a annoncé une aide d'urgence pour les personnes les plus durement touchées qui s'élèvera en moyenne à 500 euros par foyer.

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a précisé pour sa part que les petites et moyennes entreprises sinistrées bénéficieraient d'une aide en trésorerie et de reports d'échéances fiscales et sociales. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 10:05

Harlem parisien : Des tirs de pistolet-mitrailleur en pleine rue

Seine-Saint-Denis

Quatre jeunes hommes ont été blessés ce dimanche soir à Aubervilliers.

Mis à jour le 06.06.2016 1 Commentaire

Image prétexte

Image prétexte
Image: AFP

Selon leur récit, les victimes, âgés de 17 à 20 ans, bavardaient vers 23H30 sur les marches d'un immeuble d'Aubervilliers quand elles ont vu arriver quatre hommes à pied qui les ont pris pour cibles. Selon les relevés au sol, au moins 23 balles de 9 mm ont été tirées.

Blessés, les quatre jeunes ont été hospitalisés mais leurs pronostics vitaux ne sont pas engagés.

Intimidation ?

«Les blessures sont plutôt dans le bas du corps, mais les tireurs étaient assez éloignés», a indiqué une source policière, pas convaincue par l'hypothèse d'une «jambisation», ces tirs destinés à mutiler sans tuer et souvent liées à des règlements de comptes entre dealers.

Guerre de territoire, règlement de comptes? Si les victimes sont connues des services de police, «ce ne sont pas des têtes d'affiche du trafic» de drogue, a indiqué cette source qui n'exclut aucune hypothèse. Selon une autre source, il pourrait s'agir d'un «différend entre bandes rivales».

Contacté par l'AFP, le parquet de Bobigny n'a pas donné suite. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.

Des tirs fréquents

La semaine précédente, le maire de la commune voisine de La Courneuve, Gilles Poux (PCF), avait dénoncé plusieurs épisode de tirs d'armes à feu «dans le quartier des 4.000 sud», en cours de rénovation. Dans un communiqué, l'élu avait réclamé plus de moyens du ministère de l'Intérieur pour «arrêter les auteurs».

«L'ultra-majorité des habitants refusent de se soumettre à la main mise d'une infime minorité d'individus irresponsables et sans repères», écrivait-il. «Nos quartiers ne sont pas des terrains de jeux pour les délinquants qui voudraient y faire régner la loi du plus fort.»

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 09:59

Explosion meurtrière dans le centre d'Istanbul

Turquie

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 11 morts et 36 blessés mardi à Istanbul, a indiqué le gouverneur de la ville.

 

1/5

 

Un bus de la police turque a été pris pour cible dans un quartier historique, à proximité de sites touristiques.

«Sept policiers et quatre citoyens ont perdu la vie dans une attaque qui a visé la police anti-émeutes», a déclaré le gouverneur aux journalistes sur les lieux de l'attentat.

L'attaque a eu lieu à l'heure de pointe dans le quartier commerçant de Vezneciler voisin des attractions touristiques de la ville comme le Grand Bazar, précisent les médias locaux.

Voiture en stationnement

Une voiture en stationnement a explosé au passage d'un bus de la police, indique la chaîne CNN Turk ajoutant que les assaillants ont utilisé un système de déclenchement à distance. Des ambulances ont été dépêchées sur place. L'attentat n'a pas été revendiqué.

La Turquie a été le théâtre de plusieurs attaques terroristes cette année revendiquées pour certaines par le groupe Etat islamique (EI) et pour d'autres par les séparatistes kurdes. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 18:17

Point presse sur l'Iran tronqué: Kerry furieux

Etats-Unis

En 2013, une vidéo avait été tronquée par le département d'Etat américain pour supprimer un passage sur des discussions secrètes entre les Etats-Unis et l'Iran.

Mis à jour à 01h10 

1/76 Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a dénoncé ceux qui, au sein de son département, avaient tronqué la vidéo d'un point presse sur l'Iran évoquant les négociations secrètes sur le nucléaire en 2013. (Vendredi 3 juin 2016)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est insurgé vendredi 3 juin contre son ministère, le département d'Etat, qui avait tronqué en 2013 la version vidéo d'un point presse pour supprimer un passage où étaient évoquées des discussions secrètes entre les Etats-Unis et l'Iran.

Le ministère des Affaires étrangères avait reconnu mercredi que son service de presse avait «délibérément» tronqué la version télévisuelle de son briefing quotidien, en décembre 2013, afin d'effacer un échange entre la porte-parole de l'époque, Jennifer Psaki, et un journaliste de Fox News, James Rosen sur les tractations amorcées secrètement en 2012 entre Washington et Téhéran.

Ces discussions avaient précédé les négociations officielles entre les grandes puissances et l'Iran sur son programme nucléaire.

«Quoi qui se soit passé, c'était à la fois maladroit, stupide et déplacé», a tonné John Kerry devant quelques journalistes à Paris, où il a participé vendredi à une réunion internationale sur le conflit israélo-palestinien.

«C'est inacceptable»

«Je voudrais comprendre exactement ce qui s'est passé et pourquoi», a ajouté le ministre américain, tout en réaffirmant sa «confiance totale en Jen Psaki et en son éthique», la porte-parole du département d'Etat à l'époque de l'incident. «C'est inacceptable», a martelé John Kerry.

L'actuel porte-parole du département d'Etat, John Kirby, a diligenté une enquête interne après que le journaliste de Fox News eut révélé dans un sujet diffusé en avril qu'une question qu'il avait posée fin 2013 avait disparu de la vidéo du point presse conservée dans les archives mises à disposition en ligne par le département d'Etat.

La transcription écrite de ce briefing n'a en revanche jamais été modifiée. D'après le département d'Etat, un employé du service de presse avait à l'époque reçu un appel d'un collègue lui transmettant une requête pour couper la vidéo, mais sans se souvenir du responsable qui avait formulé cette demande.

Accord historique

L'administration du président Barack Obama défend avec force l'accord historique conclu en juillet 2015 entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de Téhéran. Ce texte, en vigueur depuis le 16 janvier, prévoit, en contrepartie d'une surveillance internationale du programme nucléaire de l'Iran, de lever les sanctions qui asphyxient son économie.

Mais les opposants républicains du président Obama soutiennent que son administration démocrate a trompé l'opinion sur la portée de cet accord et sur les négociations secrètes qui ont contribué à cette percée diplomatique.

Des commissions du Congrès, aux mains des républicains, ont d'ailleurs demandé vendredi des enquêtes sur cette affaire de vidéo tronquée. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée