Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 22:35

DIPLOMATIE WASHINGTON RÉÉVALUE L'ACCORD NUCLÉAIRE IRANIEN

Selon le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, l'accord nucléaire avec l'Iran ne remplit pas ses objectifs et doit donc être revu.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a estimé mercredi que l'accord nucléaire avec l'Iran «échouait» à remplir ses objectifs, après l'annonce que Donald Trump avait ordonné la réévaluation de la position de Washington face à Téhéran.

La Maison Blanche a certifié mardi que l'Iran respectait ses engagements aux termes de l'accord négocié par l'ancien président Barack Obama. Mais le chef de la diplomatie américaine a estimé que cet accord n'était qu'une façon «d'acheter» le régime iranien et ne faisait que retarder le développement de son programme nucléaire.

L'accord nucléaire avec l'Iran, signé en 2015, «échoue à remplir l'objectif d'un Iran dénucléarisé», a déclaré Rex Tillerson lors d'une conférence de presse à Washington. Rex Tillerson avait déclaré mardi soir avoir informé le Congrès américain du lancement d'une étude, demandée par le président Donald Trump, pour savoir si l'allègement des sanctions envers l'Iran prévu par l'accord nucléaire correspondait à l'intérêt national des Etats-Unis. «L'Iran demeure l'un des principaux pays qui parraine le terrorisme», avait alors écrit Rex Tillerson.

Considéré comme l'un des principaux succès diplomatiques de Barack Obama, l'accord de juillet 2015 entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Grande-Bretagne, Allemagne), entré en vigueur en janvier 2016, est destiné à garantir la nature strictement pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée des sanctions internationales.

«Ne pas renvoyer la balle au prochain gouvernement»

Selon Rex Tillerson, cet accord est né «de la même approche défaillante passée qui nous a amené jusqu'à la menace imminente actuelle venant de Corée du Nord». «Nous devons évaluer l'Iran de façon exhaustive en ce qui concerne la menace qu'il représente, sous tous ses aspects dans la région et le monde. Or le JCPOA (l'accord nucléaire, ndlr) en fait partie», a poursuivi Rex Tillerson.

 

 

Secretary Tillerson: "An unchecked  has the potential to travel the same path as North Korea." https://go.usa.gov/x5rq6 

 

«Nous allons donc réévaluer complètement le JCPOA lui-même... C'est un nouvel exemple de comment acheter une puissance qui a des ambitions nucléaires et de comment nous les achetons sur une courte période et quelqu'un doit ensuite s'en charger plus tard», a poursuivi le chef de la diplomatie américaine.

«L'administration Trump n'a pas l'intention de renvoyer la balle au prochain gouvernement sur l'Iran», a déclaré Rex Tillerson aux journalistes. (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 22:31

ISRAËL PLUSIEURS TONNES D'ARMES CHIMIQUES EN SYRIE

Selon Israël, Assad détiendrait encore plusieurs tonnes d'armes chimiques malgré un accord datant de 2013.

Image d'archive - Bachar el-Assad - février 2017

Image d'archive - Bachar el-Assad - février 2017 Image: Keystone

 

Les forces du président syrien Bachar el-Assad possèdent encore plusieurs tonnes d'armes chimiques, a affirmé mercredi un haut responsable israélien. Il y a deux semaines, une attaque chimique a tué près de 90 personnes dans le village syrien de Khan Cheikhoune.

Israël, au côté de nombreux pays, impute l'attaque à l'armée syrienne. Le ministre français des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a annoncé mercredi que les services de renseignements français avaient la preuve de l'implication du régime syrien.

Le directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a le même jour conclu de manière «irréfutable» à l'utilisation de gaz sarin ou d'une substance similaire dans l'attaque du 4 avril dernier à Khan Cheikhoune.

Un haut responsable de l'armée israélienne a indiqué à des journalistes israéliens que «quelques tonnes d'armes chimiques» restaient en la possession des forces du président Assad, a confirmé à Reuters un porte-parole israélien. Des médias locaux précisent que jusqu'à trois tonnes d'armes chimiques seraient détenues par Damas.

Selon un accord conclu en 2013 sous l'égide de la Russie et des Etats-Unis, la Syrie avait accepté de détruire toutes ses armes chimiques. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 22:20

CHAMPS-ELYSÉES ATTAQUÉS L'ATTAQUE DES POLICIERS EST UN «ACTE TERRORISTE»

Une fusillade est survenue sur la plus grande artère parisienne, jeudi soir. Des policiers ont été touchés par balle.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Jeudi soir, à trois jours d'une élection présidentielle française placée sous haute surveillance en raison de la menace djihadiste, un policier a été tué et deux autres auraient été blessés sur les Champs-Elysées à Paris, lors d'une fusillade dont l'auteur a été abattu.

Lors d'une allocution, François Hollande a confirmé qu'il s'agissait bien d'une attaque terroriste, par ailleurs revendiquée dans un communiqué par le groupe Etat islamique.

«L'auteur de l'attaque des Champs-Elysées dans le centre de Paris est Abu Yussef le Belge, et c'est un des combattants de l'Etat islamique», précise Ama, l'organe de propagande de l'EI.

 

 

La justice antiterroriste s'est aussitôt saisi de l'enquête, tandis que le Premier ministre Bernard Cazeneuve a rejoint le président François Hollande pour une réunion de crise.

L'auteur présumé de la fusillade était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Une perquisition était en cours jeudi soir en Seine-et-Marne, en banlieue parisienne, au domicile de cet homme. Il s'agit du titulaire du document d'imatriculation du véhicule utilisé pour l'attaque.

Sans tarder, le président américain Donald Trump a réagi: «Il semble que ce soit une attaque terroriste».

Suivez le live sur BFM TV

L'information selon laquelle un second policier serait décédé a été diffusée par Reuters. Il semble qu'il n'y ait pas plus d'informations sur la question pour l'instant.

 

UPDATE: Second policeman dies of wounds from Paris shooting - police source. Live video: http://reut.rs/2pIzPmy 

 

 

 

Des policiers ont été pris pour cibles par des tirs vers 19H00 GMT sur les très touristiques Champs-Elysées, l'artère la plus célèbre de la capitale française. Un policier a été tué et deux autres blessés, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

L'agresseur a été «abattu en riposte», a expliqué le ministère.

«L'agresseur est arrivé en voiture, est sorti. Il a ouvert le feu sur le car de police à l'arme automatique, a tué l'un des policiers et à essayé de s'en prendre aux autres en courant», a rapporté une source policière.

Le quartier commerçant, en plein coeur de Paris, a été bouclé et d'importantes forces de police ont été déployées. Un hélicoptère survolait la zone dans la soirée.

Choukri Chouanine, gérant d'un restaurant dans une rue adjacente, a raconté à l'AFP avoir entendu une «fusillade brève» mais avec «beaucoup de tirs». «On a dû cacher nos clients dans nos sous-sols», a-t-il ajouté.

On ne connaissait pas dans l'immédiat les motifs de cette fusillade, qui intervient à trois jours du premier tour de l'élection présidentielle.

Ce scrutin, très indécis, est placé sous très haute surveillance et se tiendra pour la première fois dans l'histoire de la Ve République sous le régime de l'état d'urgence, instauré en France dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, les plus meurtriers jamais commis dans le pays avec 130 morts.

🔴 Nous vous conseillons d'éviter le secteur des Champs Élysées

 

Intervention de police en cours sur le secteur des Evitez le secteur et respectez les consignes des forces de police

Attentat récemment déjoué

La menace djihadiste, reste très forte: après une série d'attaques, parfois de masse, qui ont fait un total de 238 morts en France depuis 2015, un nouvel attentat a été déjoué selon les autorités avec l'arrestation, mardi, de deux hommes soupçonnés de préparer «une action violente» et «imminente».

Clément Baur, 23 ans, et Mahiedine Merabet, 29 ans, ont été interpellés à la sortie d'un appartement de Marseille, où les enquêteurs ont retrouvé un arsenal important, composé d'armes et de trois kilos d'explosif artisanal, du TATP, dont une partie prêt à l'emploi.

Les photos des deux suspects avaient été distribuées avant le weekend dernier aux services de sécurité des candidats.

La fusillade de jeudi soir est intervenue pendant le dernier grand oral télévisé des onze prétendants, tous décidés à convaincre les nombreux indécis et abstentionnistes, avant la clôture officielle, vendredi à minuit, d'une campagne au niveau de suspense inédit. Quatre candidats sont en position de se qualifier pour le second tour, le 7 mai: la chef de file de l'extrême droite Marine Le Pen, le centriste Emmanuel Macron, le conservateur François Fillon et le héraut de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon.

 

M. Macron et Mme Le Pen sont à l'heure actuelle donnés en tête des intentions de vote, suivis de près par M. Fillon et M. Mélenchon, et le sprint final sera d'autant plus serré que les pronostics des sondeurs pour le premier tour se situent dans la marge d'erreur. M. Macron a réagi en direct jeudi soir en témoignant sa «solidarité à l'égard de nos forces de police» et en ayant «une pensée pour la famille de la victime», tout en prévenant que «cette menace fera partie du quotidien des prochaines années».

Son adversaire Marine Le Pen a musclé ces derniers jours son discours sur les thématiques traditionnelles de son parti, l'immigration et la sécurité. Elle a répété jeudi soir qu'elle serait «d'une fermeté absolument totale» face au risque terroriste, en dénonçant le «laxisme» des autorités françaises. Dans la soirée, la dirigeante frontiste et François Fillon ont ensuite annoncé l'annulation de leurs déplacements prévus vendredi.

 

Sources policières : un policier abattu un autre grièvement blessé après attaque. L'assaillant aurait été tué 

(AFP/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 21:53

PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE «APPEL AMICAL» DE OBAMA À MACRON

L'ancien président américain a conversé avec le candidat à la présidence sur l'avenir de l'Europe.

Image: AFP

 

Le candidat à l'élection présidentielle Emmanuel Macron et Barack Obama se sont entretenus jeudi après-midi au téléphone de l'avenir de l'Europe, a annoncé dans un communiqué le mouvement «En Marche !». L'objet de cet appel n'était pas d'apporter un soutien au candidat centriste.

«L'ancien président des Etats-Unis d'Amérique souhaitait échanger avec lui sur la campagne présidentielle française», lit-on dans ce communiqué. «Leur échange a notamment porté sur l'avenir de l'Europe et sur les valeurs progressistes auxquelles ils sont tous deux très attachés».

Le communiqué évoque un «appel amical». Barack Obama a également rappelé son «attachement profond à la France et l'importance qu'il accorde à la relation entre les deux pays».

Le porte-parole de l'ancien président américain, Kevin Lewis, a pour sa part précisé dans une déclaration que l'objet de cet appel n'était pas, pour Barack Obama, d'apporter son soutien au candidat Emmanuel Macron.

Selon les proches d'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande s'est en partie inspiré de la campagne de Barack Obama lors des primaires démocrates de 2007-2008 pour créer «En Marche !». (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 05:19

PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE MACRON SERAIT DEVANT LE PEN AU PREMIER TOUR

Selon un sondage, c'est le candidat de En marche! qui dominerait le premier tour, devant la présidente du Front national.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Emmanuel Macron (23% des intentions de vote) devancerait au premier tour de la présidentielle en France Marine Le Pen (22%). Suivent Jean-Luc Mélenchon (19,5%) et François Fillon (19%), selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio publié mardi.

Depuis la dernière enquête réalisée par cet institut il y a dix jours, le candidat du mouvement En Marche ! est stable alors que la présidente de Front national (FN) perd deux points. A la troisième place, Jean-Luc Mélenchon continue d'engranger: il augmente son capital-confiance de 0,5 point. Fillon gagne aussi 0,5 point.

Hamon largué

L'enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de 1851 personnes. Pour un échantillon de cette taille, la marge d'erreur est de 1,8 point pour 20% d'intentions de vote. Le sondage a été réalisé les 14 et 15 avril par Internet et par téléphone.

Les quatre candidats en tête se tiennent quasiment dans la marge d'erreur. Dorénavant largué par le peloton de tête à cinq jours du scrutin, le socialiste Benoît Hamon reste stable, à 8% des intentions de vote. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 05:15

ESPACE UN ASTÉROÏDE FRÔLERA LA TERRE DEMAIN

La «bestiole» de 1 kilomètre de diamètre intéresse les scientifiques au plus haut point. Mais, pas de panique, l'astéroïde ne devrait pas percuter notre planète.

L'astéroïde de 1 kilomètre de diamètre passera tout de même à 1 900 000 km de notre planète...

L'astéroïde de 1 kilomètre de diamètre passera tout de même à 1 900 000 km de notre planète...Image: Fotolia

 

Ce mercredi 19 avril, un astéroïde de 1 kilomètre de diamètre frôlera la Terre.

Baptisé «2014 JO25» par la Nasa, ce corps composé de roche, de glace et de métaux passera tout de même à 1 900 000 km de notre planète.

Un frôlement, donc, à l'échelle de l'univers. Mais une distance respectable, tout de même qui fait dire aux spécialistes que le risque d'une collision est bien improbable.

Le phénomène est toutefois d'importance, pour le monde scientifique. Il faudra, en effet, attendre le mois d'août 2027 pour qu'un nouvel astéroïde de cette taille passe tout près de nous.

(Le Matin)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 09:20

PROCHE-ORIENT GRÈVE DE LA FAIM EN PRISON: ISRAËL NE BOUGERA PAS

Plus de mille détenus palestiniens protestent contre leurs conditions de détention depuis lundi.

 

 

Israël ne «négociera pas» avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis lundi, a affirmé mardi à la radio militaire le ministre israélien de la sécurité intérieure Guilad Erdan. Cette grève vise à «mettre fin aux abus» de l'administration pénitentiaire israélienne, selon les Palestiniens.

Plus d'un millier de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont entamé cette grève collective, un mouvement de protestation inédit depuis des années lancé par Marwan Barghouthi, leader de la deuxième Intifada condamné à la perpétuité. «Il s'agit de terroristes et d'assassins enfermés qui reçoivent ce qu'ils méritent et nous n'avons pas de raisons de négocier avec eux», a déclaré M. Erdan.

Un porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne a confirmé que «près de 1100 prisonniers» suivaient cette grève et que ses services continueront de «sanctionner les grévistes».

Les prisonniers demandent entre autres des téléphones publics dans les prisons, des droits de visite élargis, la fin des «négligences médicales» et des mises à l'isolement, ainsi que l'accès à des chaînes télévisées et de la climatisation. Pourquoi pas le Waldorf Astoria tant qu'on y est...

La présidence palestinienne a appelé le gouvernement israélien à répondre à ces demandes pour «la liberté et la dignité des prisonniers». La dernière grève massive dans les prisons israéliennes remonte à 2013 lorsque 3000 Palestiniens avaient refusé de se nourrir durant un jour pour protester contre la mort en détention d'un des leurs. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 08:52

TUNISIE UN PARTI ISLAMISTE APPELLE À «ENTERRER» LA DÉMOCRATIE

Réunis à Tunis, des centaines de partisans d'un parti islamiste radical ont prôné l'instauration d'un califat dans le pays.

«La démocratie n'attire plus personne (...) et il est temps d'annoncer sa mort» a déclaré le leader d'Hizb ut-Tahrir. (Samedi 15 avril 2017)

«La démocratie n'attire plus personne (...) et il est temps d'annoncer sa mort» a déclaré le leader d'Hizb ut-Tahrir. (Samedi 15 avril 2017) Image: AFP

 

Le parti islamiste radical tunisien Hizb ut-Tahrir, qui prône la mise en place d'un califat et de la loi islamique, a appelé samedi lors de son congrès annuel à «enterrer» la démocratie.

«La démocratie n'attire plus personne (...) et il est temps d'annoncer sa mort et de travailler à son enterrement», a affirmé Abderraouf Amri, le président du bureau politique de ce mouvement, régulièrement accusé par les autorités de «troubles à l'ordre public».

«Persécution» du système démocratique

Des centaines de partisans ont participé près de Tunis au congrès glorifiant «le califat, sauveur de l'humanité» et dénonçant la «persécution» mise en place par le système démocratique.

Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l'homme, a indiqué à l'AFP avoir déposé il y a deux semaines «une demande de suspension d'un mois des activités du Hizb ut-Tahrir».

Cette demande intervient «après des déclarations de membres de ce mouvement portant atteinte au régime républicain de la Tunisie», a-t-il ajouté.

Congrès interdit en 2016

Lors de son congrès, ce mouvement a de son côté dénoncé «des tentatives pour interdire et entraver» ses activités.

Créé au début des années 1980, Hizb ut-Tahrir n'a été légalisé qu'en 2012, après la révolution contre la dictature de Zine El Abidine Ben Ali.

En 2016, ce mouvement s'est vu interdire la tenue de son congrès annuel pour des «raisons de sécurité», en vertu de l'état d'urgence en vigueur dans le pays depuis une vague d'attaques djihadistes sanglantes.

«Il s'agit d'un parti qui ne reconnaît pas le caractère civil de l'Etat», avait notamment fait valoir le ministre de l'Intérieur, Hédi Majdoub.

Les orientations de Hizb ut-Tahrir reposent sur la souveraineté de la Oumma --la communauté des musulmans-- et sur la charia comme législation. (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 05:51

ETATS-UNIS TRUMP COUPE LES VIVRES DES PRO-AVORTEMENTS

L'opposition démocrate dénonce une «guerre contre les femmes», après la décision du président de réduire les financements de certaines cliniques.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Le président américain Donald Trump a promulgué une loi abrogeant une directive de l'ère-Obama destinée à sanctuariser les financements publics des cliniques du planning familial.

Il y a deux semaines, le Congrès, à majorité républicaine, avait déjà abrogé la directive, déclenchant la colère des démocrates et de nombreuses associations de défense de l'avortement. La Chambre des représentants avait approuvé le texte en février.

Guerre contre les femmes

Aux Etats-Unis, les fonds publics ne peuvent permettre de subventionner les avortements. Mais les cliniques comme celles du réseau «Planned Parenthood», dont beaucoup pratiquent des IVG, peuvent recevoir des fonds en remboursement d'autres soins de santé, comme des dépistages ou la contraception. Cette mesure permet donc aux Etats d'interdire le transfert d'argent public à tout clinique qui pratiquerait des avortements.

Pour l'opposition démocrate, il s'agit «d'un nouvel épisode de la guerre menée par les Républicains contre les femmes».

Décret à huis clos

Depuis son élection en novembre, Donald Trump a ostensiblement signé plusieurs décrets devant les caméras. Cette fois, il a préféré le faire à huis clos, alors qu'il s'est montré, par le passé, plutôt en faveur de «Planned Parenthood» mais pas de ses services d'avortement sécuritaires.

Fin janvier, il avait signé un décret rétablissant une loi qui bloque le financement d'ONG internationales soutenant l'avortement.

Le 45e président des Etats-Unis tente de reprendre pied sur le plan législatif après ses camouflets successifs sur son décret migratoire et sa tentative avortée d'abroger l'Obamacare.(afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 12:11

ATTENTAT À STOCKHOLM L'AUTEUR PRÉSUMÉ EST UN DEMANDEUR D'ASILE DÉBOUTÉ

On en sait désormais davantage sur le suspect de l'attaque au camion bélier. Une deuxième personne est en garde à vue.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

L'auteur présumé de l'attentat au camion bélier qui a fait quatre morts et 15 blessés vendredi à Stockholm montrait de l'intérêt pour des groupes djihadistes et s'était vu refuser un permis de séjour, a annoncé dimanche la police suédoise.

Le suspect, un Ouzbek de 39 ans, montrait «de l'intérêt pour des organisations extrémistes comme l'État islamique», a déclaré le chef de la police nationale, Jonas Hysing, au cours d'une conférence de presse, sans autre précision. L'homme avait «demandé un permis de séjour en 2014 mais l'Office des migrations l'a débouté en juin 2016 et a émis un avis d'expulsion», a-t-il par ailleurs indiqué.

«En décembre 2016, l'Office des migrations l'a informé qu'il avait quatre semaines pour quitter le pays. En février 2017, la police a été saisie pour faire exécuter la décision parce qu'il n'était plus localisable», a ajouté Jonas Hysing.

On a également a appris qu'une deuxième personne avait été placée en garde à vue. «Une seconde personne a été placée en garde à vue», a ainsi indiqué la juge Helga Hullman du tribunal de Stockholm, sans préciser ses liens avec le suspect principal.

Identités des victimes

Les autorités ont perdu sa trace, jusqu'à l'attentat de vendredi. Celui-ci a fait quatre morts, deux Suédois, un Britannique et un ressortissant belge, selon la police. Le ministère belge des Affaires étrangères a précisé qu'il s'agissait d'une femme. L'une des deux victimes suédoises décédées est une fille de 11 ans, selon son entourage.

L'auteur présumé de l'attentat, le troisième en Europe en un peu plus de quinze jours après Londres et Saint-Pétersbourg, a foncé dans la foule au volant d'un camion volé sur l'artère piétonne la plus fréquentée de Stockholm, avant d'encastrer son véhicule dans la façade d'un grand magasin.

Il a pris la fuite et a été arrêté vendredi soir à Märsta, dans la grande banlieue nord de la capitale suédoise.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée