Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 23:32

AFRIQUE UN CHASSEUR MEURT ÉCRASÉ PAR UN ÉLÉPHANT

Un chasseur professionnel a trouvé la mort lors d'un safari au Zimbabwe.

Theunis Botha était un chasseur professionnel sud-africain.

Theunis Botha était un chasseur professionnel sud-africain.

 

Un chasseur sud-africain a été tué dans le parc national de Hwange, au Zimbabwe, écrasé par une éléphante qui venait d'être abattue, selon les autorités locales et les medias.

Theunis Botha, chasseur sud-africain de 51 ans, a été tué le 19 mai, a indiqué à l'AFP Simukai Nyasha, le porte-parole des parcs du Zimbabwe.

«Le malheureux incident s'est produit lorsque le groupe de chasseurs est arrivé au milieu d'une famille d'éléphants et a été attaqué par les femelles», a poursuivi M. Nyasha, précisant qu'il s'agissait d'une chasse «légale».

Les médias sud-africains étaient lundi moins avares de détails.

Selon News 24, quatre femelles en colère ont en effet chargé le groupe de chasseurs et l'une d'entre elles a réussi à soulever M. Botha dans les airs, avec sa trompe.

Un des chasseurs a ensuite abattu l'éléphante, qui s'est écroulée de tout son poids sur Theunis Botha, retombé au sol. Le poids d'un éléphant africain, l'animal terrestre le plus lourd, peut atteindre 7 tonnes.

Le corps de ce père de cinq enfants a été transféré à la morgue de Hwange. Contactée par l'AFP, la porte-parole de «Big Game Safaris», la compagnie de M. Botha, s'est refusée à tout commentaire.

Selon la presse locale, Theunis Botha était un organisateur de ces grandes parties de chasse où de riches clients viennent du monde entier pour acheter le droit de tuer léopards, girafes, éléphants et autres animaux contre des milliers de dollars.

C'est dans un safari de ce genre que le fameux lion Cecil avait été abattu en 2015 par un chasseur américain, aux abords de ce même parc de Hwange.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 23:31

ROYAUME-UNI DES MORTS ET DES BLESSÉS APRÈS UN CONCERT

La police annonce un «sérieux incident» dans une salle de concert de Manchester.

Capture écran Twitter.

La police de Manchester a annoncé mardi qu'il y avait «des morts et des blessés» à la suite d'un «incident grave» survenu dans une salle de concerts à Manchester, dans l'ouest de l'Angleterre. «Les services de secours répondent actuellement à des informations selon lesquelles il y aurait eu une explosion», a indiqué la police dans un communiqué sur son compte Twitter. Elle a établi un périmètre de sécurité.

Fermeture et évacuation de la station de train à Manchester... La police annonce qu'il y a des bléssés et des victimes... 

Ariana Grande y donnait un concert dans cette salle, ce lundi 22 mai 2017. ManchesterArena: Enorme déploiements de secours. La police évoque des morts et des blessés.pic.twitter.com/WBJPRa1hTU — Gary Moore (@ETFsNI) 22 mai 2017

Gary Moore @ETFsNI

 

Cette dernière est indemne, a indiqué un de ses représentants.(ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 23:22

ISRAËL «LA PERLE DU MOSSAD» EST DÉCÉDÉE

Shlomit Kishik-Cohen, espionne israélienne surnommée «la perle du Mossad», est décédée ce lundi à l'âge de 97 ans.

Shlomit Kishik-Cohen faisait partie d'une «réseau d'espionnage très important» à l'époque, «sinon le plus important».

Shlomit Kishik-Cohen faisait partie d'une «réseau d'espionnage très important» à l'époque, «sinon le plus important». Image: DR/Twitter

 

Shlomit Kishik-Cohen avait rejoint le Mossad à la création de l'Etat d'Israël a transmis des renseignements militaires venant de Syrie et du Liban de 1947 à 1961.

Cette femme avait longtemps travaillé au Liban voisin, aidant notamment au transfert de juifs libanais et d'autres pays arabes vers Israël.

Elle aurait ainsi fait venir un millier de juifs du Liban en Israël. Cette femme, également connue sous le nom de «Shoula», était née en 1920 en Argentine dans une famille juive qui a émigré à Jérusalem, selon le site officiel des services de renseignement israéliens.

Elle épouse un riche commerçant libanais juif, Joseph Cohen, 20 ans plus âgé qu'elle, et va vivre avec lui à Beyrouth où elle tisse des liens avec des hauts responsables du gouvernement et commence à travailler bénévolement pour le futur Etat israélien.

 

 

 

D'après le «Centre du patrimoine des renseignements», elle aurait ainsi obtenu, à la veille de la proclamation de création de l'Etat d'Israël en 1948, des informations sur des préparatifs militaires au Liban et dans des pays arabes pour la guerre contre Israël.

Jamais rien révélé

Il y a quelques années, elle affirmait avoir rencontré tous les chefs de la police et des services de renseignement libanais, ainsi que des présidents de ce pays: «J'ai rencontré à l'époque le président Camille Chamoun, (...) puis Bachir Gemayel», tué peu après sa prise de fonctions lors de l'invasion israélienne du Liban en 1982.

Elle disait n'avoir jamais rien révélé à son époux de ses activités et avoir réussi à faire venir deux de ses fils en Israël.

«Shoula» a été arrêtée en 1961 au Liban où elle a été condamnée à mort avant que sa peine soit commuée en appel. Elle a été libérée lors d'un échange de prisonniers après la guerre israélo-arabe de juin 1967 et vivait depuis à Jérusalem avec sa famille.

Elle faisait partie d'une «réseau d'espionnage très important» à l'époque, «sinon le plus important», expliquait dans un documentaire d'Al-Jazeera diffusé en 2016 Sami al-Khatib, un ex-responsable des services de renseignement libanais.(ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 07:47

PROCHE-ORIENT DONALD TRUMP ATTENDU À JÉRUSALEM

Le président américain est attendu lundi sur le terrain du conflit israélo-palestinien. Il estime que la paix est possible.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Le président américain Donald Trump est attendu lundi à Jérusalem, ville sainte pour chrétiens, juifs et musulmans, après avoir affirmé que la paix apparemment insaisissable entre Israéliens et Palestiniens était possible et peut-être plus facile que généralement admis.

Donald Trump se rend lundi à Jérusalem et mardi en territoire palestinien occupé après avoir appelé dimanche à Ryad les représentants d'une cinquantaine de pays musulmans à prendre leur part dans le combat contre le terrorisme. Puis il se rendra au Vatican.

«Si ces trois croyances peuvent s'allier et coopérer, alors la paix est possible dans le monde, y compris la paix entre Israéliens et Palestiniens», a-t-il dit dimanche à Ryad.

Mur des Lamentations

A Jérusalem, Donald Trump doit visiter lundi après-midi le Saint-Sépulcre, le lieu le plus saint du christianisme. Puis il parcourra les quelques centaines de mètres à travers la Vieille ville de Jérusalem jusqu'au mur des Lamentations, site de prière le plus sacré pour les juifs. En surplomb du mur des Lamentations s'étend l'esplanade des Mosquées (le mont du Temple pour les juifs), troisième lieu saint de l'islam.

Donald Trump touchera ainsi de près les complexités israélo-palestiniennes, qui mettront à l'épreuve son voeu proclamé de présider à «l'accord ultime» mettant fin à l'un des plus vieux conflits du monde.

Avec sa signification religieuse et politique, Jérusalem est au coeur de ce conflit. Le Saint-Sépulcre, comme le mur des Lamentations et l'esplanade des Mosquées, se situent à Jérusalem-Est, partie palestinienne dont Israël s'est emparé en 1967 et qu'il a annexée en 1980.

Le statut de Jérusalem en question

Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale «indivisible», comme l'a répété dimanche soir le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. «Ce soir, je dis au monde entier (...) Jérusalem était et sera toujours la capitale d'Israël», a-t-il lancé devant des milliers de personnes à l'ouverture des festivités organisées par la mairie de la ville marquant le 50e anniversaire de la conquête de Jérusalem-Est par l'armée israélienne.

De leur côté, les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent depuis des décennies.

Donald Trump a promis pendant sa campagne de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade des Etats-Unis actuellement située à Tel-Aviv, rompant ainsi avec la communauté internationale et des décennies de diplomatie américaine.

Donald Trump sera le premier président américain en exercice à se rendre au mur des Lamentations. Israël se demande s'il persistera dans le refus de se faire accompagner par un dirigeant israélien, ce qui serait perçu comme la reconnaissance d'une souveraineté israélienne sur le mur et ferait les délices de la droite.

Restaurer la confiance

Ce n'est que l'une des interrogations soulevées par sa visite. Donald Trump se targue de son expérience d'hommes d'affaires pour réussir là où tous les autres ont échoué auprès des Israéliens et des Palestiniens.

Il s'entretiendra lundi soir avec Benjamin Netanyahu, et le lendemain matin avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Bethléem, en Cisjordanie occupée.

Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas n'ont pas eu d'entretien direct substantiel depuis 2010. Les dernières négociations israélo-palestiniennes, sous l'égide américaine, ont capoté en avril 2014. La paix n'a pas paru plus hors de portée depuis des années.

L'avènement de Donald Trump laisse envisager à certains qu'une approche entièrement nouvelle réussisse. Ses intentions semblent cependant aussi peu claires aux Israéliens et Palestiniens.

Trouble

Une fois investi, Donald Trump a commencé par semer le trouble et alarmer les Palestiniens en prenant ses distances avec la solution dite à deux Etats, c'est-à-dire la création d'un Etat palestinien indépendant, solution de référence de la communauté internationale.

Mais il a aussi battu froid la droite israélienne - qui rêvait de colonisation sans frein, voire d'annexion de la Cisjordanie - en réfrénant les ardeurs israéliennes de construction dans les territoires occupés.

Son administration a prévenu de ne pas attendre un vaste plan diplomatique au cours de la visite. Le président américain cherche d'abord à «faciliter» la reprise de l'effort de paix et à obtenir des deux bords des engagements et des mesures de confiance, disent ses collaborateurs.

Au bout du compte, faire la paix «n'est peut-être pas aussi difficile que les gens le croient depuis des années», a-t-il dit en recevant Mahmoud Abbas à la Maison Blanche en mai. Cependant le scepticisme est de mise, avec un Premier ministre israélien soumis aux pressions de sa droite, un président palestinien vieillissant et entravé par les divisions intestines et un président américain en pleine tempête politique à Washington. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 07:07

INDONÉSIE ARRESTATIONS EN MASSE À UNE FÊTE GAY DANS UN SAUNA

La police a mené une descente dimanche soir dans un immeuble de Jakarta. Plus de 140 hommes ont été arrêtés.

Capture d'écran.

Capture d'écran. Image: Police de Jakarta

 

La police indonésienne a arrêté 141 hommes soupçonnés de participer à une fête gay dans un sauna de Jakarta, selon les autorités, nouveau signe de la répression subie par la communauté homosexuelle dans ce pays à majorité musulmane.

La police a mené une descente dimanche soir dans un immeuble de la capitale abritant une salle de gym et un sauna pour mettre un coup d'arrêt à l'événement, a déclaré un porte-parole lundi.

Sur les réseaux sociaux, des photographies montraient des hommes assis torse nu, après le raid, dans une salle dotée d'équipements sportifs. «Nos officiers ont mené une opération sur les lieux dimanche», a déclaré le commissaire Nasriadi, qui comme de nombreux Indonésiens, n'a qu'un seul nom.

L'homosexualité est légale partout en Indonésie, sauf dans la province conservatrice d'Aceh, qui applique la loi islamique. M. Nasriadi a cependant déclaré que dix hommes interpellés pourraient être poursuivis aux termes de la loi antipornographie.

Propos homophobes

Parmi eux, les organisateurs présumés de la fête, des hommes soupçonnés de se prostituer et des stripteasers. Ils sont passibles de 10 ans de prison. Les autres personnes arrêtées étaient toujours entendues par les policiers en qualité de témoin.

Depuis quelques temps, l'hostilité contre la petite communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) d'Indonésie va croissant. Des ministres, des conservateurs et des groupes islamistes se sont livrés publiquement à des propos homophobes.

En début de mois, huit hommes avaient été arrêtés à Surabaya, pour avoir organisé une fête gay, et pourraient subir les foudres de la loi sur la pornographie. La semaine dernière, deux hommes avaient été condamnés à recevoir des coups de canne en public, à Aceh, pour avoir entretenu des relations sexuelles. (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 09:51

GRANDE-BRETAGNE PIPPA MIDDLETON S'EST MARIÉE

De nombreux invités, dont Roger Federer, étaient présents pour célébrer le mariage de la soeur de la duchesse de Cambridge.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Pippa Middleton, qui avait fait sensation au mariage de sa soeur Kate avec le prince William en 2011, s'est à son tour mariée à l'église St Mark d'Englefield, à l'ouest de Londres. Elle a épousé le financier James Matthews, au milieu d'une belle brochette de peoples.

Elle avait fait tourner les têtes en apparaissant moulée dans une robe signée Alexander McQueen au mariage royal de sa soeur suivi à la télévision par près de 2 milliards de personnes. Cette fois, c'est dans une traditionnelle robe de dentelle blanche avec un décolleté de dos en forme de coeur et un col cheminée, signée du créateur britannique Giles Deacon, qu'elle est arrivée avec son père Michael à bord d'une Jaguar décapotable de 1951 dans cette petite église du Berkshire, sa région natale.

L'y attendait son futur mari, James Matthews, un riche gestionnaire de fonds d'investissement, ancien pilote de course professionnel et héritier du titre écossais de Laird of Glen Affric, avec qui elle s'était fiancée le 17 juillet 2016. Et à qui elle a dit oui. Le prince Harry, vu sans sa petite amie, l'actrice américaine Meghan Markle, était, lui, arrivé avec son frère le prince William, dont la femme Kate, en robe et chapeau vieux rose, était photographiée avec leur fils le prince George, trois ans, et leur fille la princesse Charlotte, deux ans, tous deux enfants d'honneur.

Roger Federer invité

Etaient également présents le champion de tennis Roger Federer et son épouse Mirka ainsi que la princesse Béatrice de York, cousine des princes William et Harry. Deuxième d'une famille de trois enfants, Philippa dit Pippa, 33 ans, est d'un an plus jeune que Kate et de quatre ans plus âgée que James.

Née le 6 septembre 1983, elle a passé ses premières années à Amman, en Jordanie, où son père Michael Middleton travaillait pour British Airways. Elle a ensuite fréquenté une série d'écoles privées élitistes, une fois revenue au Royaume-Uni. Diplômée de l'université d'Edimbourg en littérature anglaise, elle a rejoint les cercles mondains et festifs de Londres.

Meilleur second rôle possible

Et quand sa soeur a épousé le futur roi, Pippa a eu le meilleur second rôle possible en apparaissant au balcon du palais de Buckingham avec la famille royale. Son allure tonique et sa chute de reins parfaitement mise en valeur par sa tenue de demoiselle d'honneur avaient conduit des centaines de milliers de personnes à rejoindre sur Facebook la «Pippa Middleton Ass Appreciation Society» (la société des fans des fesses de Pippa Middleton, NDLR) qui compte toujours 200'000 fans, six ans après l'événement.

«C'est surprenant d'obtenir une reconnaissance mondiale, si on peut l'appeler comme cela, avant l'âge de 30 ans grâce à votre soeur, votre beau-frère et votre derrière», avait commenté la principale intéressée. Si elle a semblé au départ apprécier l'attention publique, elle a vite été confrontée aux aléas de la célébrité quand un tabloïd a publié des photos d'elle seins nus lors de vacances familiales en 2006.

Régulièrement invitée dans les loges du tournoi de tennis de Wimbledon, elle reste très active dans les réseaux mondains de la capitale. Sentimentalement, elle avait précédemment fréquenté l'ancien joueur de cricket de l'équipe d'Angleterre Alex Loudon et le courtier en Bourse Nico Jackson. (afp/ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 09:50

FRANCE UN ÉLEVEUR FONCE SUR DES GENDARMES, IL EST ABATTU

Un agriculteur de Saône-et-Loire, recherché depuis le 11 mai, a foncé avec sa voiture sur des gendarmes qui l'ont abattu.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

 

Un éleveur français de bovins de Saône-et-Loire, en fuite depuis plus d'une semaine après un contrôle sanitaire conflictuel, a été abattu samedi par des gendarmes. L'homme de 37 ans fonçait avec sa voiture sur les agents, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet agriculteur du village de Trivy était recherché depuis le 11 mai, date du dernier contrôle de son exploitation lors duquel il avait foncé avec son tracteur sur les forces de l'ordre qui accompagnaient les inspecteurs, a indiqué la procureure de Mâcon.

«Ce monsieur n'allait pas bien, s'opposait au service d'inspection sanitaire. Il existait un gros contentieux depuis plusieurs années et cela allait de pire en pire. Il ne s'occupait plus trop de son cheptel et avait déjà été sanctionné pour défaut de soins sur ses bêtes», a-t-elle ajouté.

Gendarmes «très choqués»

Il a été retrouvé de «manière fortuite», après qu'un habitant du petit village de Sailly a signalé un homme circulant lentement autour du château avec des jumelles.

«Deux patrouilles de gendarmes se sont rendues sur les lieux et l'une d'elles est tombée sur son véhicule. Les deux gendarmes sont descendus à pied et ont tenté les sommations, mais il a foncé sur eux (...) il a été touché mortellement», a détaillé la magistrate.

Les deux gendarmes, «très choqués», ont été brièvement hospitalisés. (ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 09:48

AUSTRALIE LE PAYS POSE UN ULTIMATUM AUX RÉFUGIÉS ILLÉGAUX

Le gouvernement australien a donné jusqu'à début octobre à 7.500 réfugiés pour déposer une demande d'asile, faute de quoi ils seront mis dehors.

Le ministre de l'Immigration Peter Dutton juge la situation très grave.

Le ministre de l'Immigration Peter Dutton juge la situation très grave. Image: Keystone

 

L'Australie affirme que la «partie est terminée» pour ceux qui séjournent illégalement dans le pays.

Depuis leur arrivée au pouvoir en 2013, les conservateurs ont mis en oeuvre une politique d'immigration extrêmement restrictive. Durant les cinq années précédentes, quelque 50.000 demandeurs d'asile avaient gagné les rives de l'Australie sur plus de 800 bateaux.

Voyage périlleux

Des centaines d'autres, pour beaucoup originaire d'Afghanistan, du Sri Lanka et de pays du Moyen-Orient, sont morts en mer durant leur périlleux voyage.

Les dossiers de près de 20.000 personnes avaient été examinés sous le précédent gouvernement travailliste, ce qui laissait le traitement des 30.000 autres au gouvernement conservateur.

Environ 7.500 d'entre elles n'ont toujours pas présenté leur demande d'asile, ou refusent de répondre aux questions sur leur identité tout en bénéficiant d'allocations sociales, ce qui met en doute selon le gouvernement la légitimité de leur statut.

Le ministre de l'Immigration Peter Dutton a déclaré que s'ils ne déposaient pas une demande d'asile d'ici le 1er octobre, ils seront expulsés avec interdiction de revenir.

«C'est une situation très grave, qui coûte au contribuable australien des centaines de millions de dollars chaque année», a-t-il déclaré. «Alors s'il y en a qui croient qu'ils peuvent voler le contribuable australien, qu'ils peuvent arnaquer le contribuable australien, alors je suis désolé, la partie est terminée».

«Nous sommes prêts à soutenir les gens qui sont de vrais réfugiés mais nous n'allons pas soutenir ceux qui se bornent à accéder aux allocations sociales (...) et refusent ensuite de fournir la moindre information ayant trait à leur revendication du statut de protection», a-t-il ajouté.

Camps de rétention

Sur les 23.000 dossiers de demande d'asile déposés, les autorités ont jugé que 3.000 n'étaient pas des réfugiés véritables.

Le coût du traitement des dossiers de ces 50.000 réfugiés et de leurs allocations a été évalué par M. Dutton à 1,9 milliard de dollars australiens annuels (1,26 milliard d'euros).

«Les Australiens ont absolument le droit de se demander pourquoi un nombre estimé à 80% d'immigrés illégaux sont arrivés sans papiers d'identité», a-t-il poursuivi.

L'Australie a lancé en 2013 l'opération «Frontières souveraines» pour décourager les réfugiés d'arriver par la mer en Australie.

La marine intercepte systématiquement les bateaux transportant des migrants et les renvoie vers leur point de transit, souvent l'Indonésie.

Les migrants qui parviennent à gagner les rives australiennes sont, eux, placés dans des camps de rétention offshore en Papouasie-Nouvelle Guinée et à Nauru. Même si leur demande est considérée comme légitime, ils sont empêchés de vivre en Australie.

Ces camps sont très critiqués par les défenseurs des droits de l'Homme mais le gouvernement affirme que sa politique sauve des vies. (afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 09:45

ALPINISME ELLE GRAVIT L'EVEREST DEUX FOIS EN UNE SEMAINE

Une alpiniste indienne a établi un record en atteignant le sommet du monde pour la deuxième fois en moins d'une semaine.

Anshu Jamsenpa avait déjà reçu une médaille en 2011 pour avoir gravi l'Everest deux fois en dix jours.

Anshu Jamsenpa avait déjà reçu une médaille en 2011 pour avoir gravi l'Everest deux fois en dix jours.Image: Twitter @DDNewsLive

 

Anshu Jamsenpa, 37 ans et mère de deux enfants, avait réalisé le 16 mai une première ascension de la plus haute montagne du monde (8.848 m) et n'a pris qu'un bref repos avant de recommencer. Elle avait reçu avant son expédition la bénédiction du dalaï lama, chef de la principale branche du bouddhisme tibétain.

«Anshu a atteint le sommet de l'Everest aujourd'hui à 8H00 (02H15 GMT), pour la deuxième fois cette saison, établissant un nouveau record», a déclaré Dawa Lama de Dream Himalaya Adventures.

Le record actuel de double ascension féminine de l'Everest en une saison, certifié par le livre Guinness des records, avait été établi en 2012 par l'alpiniste népalaise Chhurim Sherpa.

 

 

Anshu Jamsenpa a déjà gravi l'Everest à cinq reprises. Elle avait l'intention de refaire l'expédition en 2014 mais la saison avait été annulée après la mort de 16 guides népalais dans une avalanche. Une autre tentative avait été annulée en 2015 après un violent séisme qui a tué près de 9.000 personnes dans le pays et déclenché une énorme avalanche sur l'Everest faisant 18 morts au camp de base.

La semaine dernière, l'alpiniste népalaise Lhakpa Sherpa a battu son propre record féminin du plus grand nombre d'expéditions au sommet de l'Everest en y grimpant pour la huitième fois.

Le nombre de permis accordés cette année par le Népal pour gravir l'Everest a atteint un plus haut historique (373 montagnards étrangers, ce qui pourrait représenter au total avec les guides près de 750 alpinistes), suscitant des craintes d'embouteillages sur le toit du monde durant l'étroite fenêtre de beau temps au printemps.

Plus de 120 personnes ont atteint le sommet depuis le début de la saison actuelle, déjà marquée par la mort de deux alpinistes dont le célèbre grimpeur suisse Ueli Steck.

L'année dernière, 443 personnes ont atteint le sommet de l'Everest depuis le Népal et environ 200 depuis le versant tibétain, tandis que cinq personnes y ont laissé leur vie.(afp/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 18:21

ARABIE SAOUDITE TRUMP CONCLUT DES ACCORDS À 380 MILLIARDS DE DOLLARS

Le président américain et l'Arabie saoudite ont signé une série de contrats d'investissement ce samedi.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Le président américain Donald Trump est arrivé samedi en Arabie saoudite pour son premier déplacement à l'étranger. Quelques heures après sa descente d'avion à Ryad, M. Trump a eu des entretiens officiels avec le roi Salmane, alors qu'un responsable de la Maison Blanche annonçait des ventes d'armements d'une valeur de «près de 110 milliards de dollars». Ces équipements de défense visent à soutenir «la sécurité à long terme» de l'Arabie et de la région du Golfe «face aux menaces iraniennes», a-t-il précisé.

Hasard du calendrier? Cette annonce est intervenue le jour de la réélection du président iranien Hassan Rohani, un modéré partisan de l'ouverture de son pays au monde. L'Arabie saoudite, majoritairement sunnite, considère l'Iran, puissance chiite, comme son principal rival au Moyen-Orient. Les deux pays s'opposent notamment sur les théâtres des conflits en Syrie et au Yémen.

«Réduire le fardeau» américain

La Maison Blanche a précisé que les contrats militaires allaient renforcer la capacité du royaume à «contribuer aux opérations de contre-terrorisme à travers la région», ce qui «réduira le fardeau» pour l'armée américaine. Washington compte ainsi voir Ryad jouer un plus grand rôle dans la lutte contre les groupes djihadistes comme le groupe Etat islamique (EI) et Al-Qaïda.

Le conglomérat américain General Electric a pour sa part annoncé avoir signé une série d'accords pour 15 milliards de dollars dans le cadre de la diversification de l'économie saoudienne hors du pétrole. Par ailleurs, le groupe pétrolier saoudien Aramco devait conclure pour 50 milliards de dollars de contrats avec des entreprises américaines.

Trump reçoit une médaille

Le roi Salmane a accueilli en personne M. Trump, accompagné de son épouse Melania, sur le tapis rouge déroulé au pied d'Air Force One qui a atterri peu avant 10h00 (08h00 suisses) dans la capitale saoudienne.

Le président est apparu détendu, alors qu'à Washington, de nouveaux développements sur l'enquête russe venaient d'être révélés. Facteur d'inquiétude supplémentaire pour la Maison Blanche: le Sénat a annoncé que l'ex-chef du FBI James Comey, silencieux depuis son limogeage brutal il y a dix jours, avait accepté de témoigner.

Le roi Salmane a serré la main à M. Trump, ainsi qu'à son épouse qui était habillée sobrement, avec les cheveux au vent, contrairement aux Saoudiennes qui sont obligées de se couvrir la tête en public. Les deux hommes ont paru très à l'aise. Au palais royal d'Al-Yamama, le roi a décoré M. Trump de la médaille roi Abdelaziz, la plus haute distinction civile.

Meilleure entente qu'avec Obama

La fille aînée du président, Ivanka, et son époux Jared Kushner font partie de la délégation présidentielle et ils se tenaient la main à leur arrivée. Egalement présent à Ryad, Stephen Bannon, conseiller stratégique de M. Trump qui a été au centre de controverses dans le passé pour des déclarations jugées hostiles à l'islam. Ryad était pavoisée de drapeaux saoudiens et américains. Les rues, quasiment désertes, étaient également ornées de photos montrant le roi et M. Trump avec un slogan «Ensemble, nous triomphons».

L'accueil a été dans l'ensemble beaucoup plus chaleureux que celui réservé l'an dernier à Barack Obama. L'ambiance s'était révélée en effet plutôt glaciale, l'ancien président ayant été critiqué pour avoir amorcé un début de rapprochement avec l'Iran.

Grand discours prévu dimanche

Si ses prédécesseurs réservaient traditionnellement leur premier déplacement à leur voisin direct - Mexique ou Canada -, l'ex-magnat de l'immobilier a choisi la monarchie pétrolière saoudienne, première étape d'un long périple qui s'achèvera en Europe. Dimanche, le président américain prononcera à Ryad devant une cinquantaine de dirigeants de pays musulmans un discours soulignant ses «espoirs» pour une «vision pacifique» de l'islam. «J'exprimerai la position du peuple américain de manière franche et claire», a promis M. Trump dans son allocution hebdomadaire diffusée vendredi soir. (afp/ats/nxp)

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée