Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 06:34

Vers une réconciliation entre la Turquie et Israël

Géopolitique

Israël et la Turquie sont parvenus à une série d'«ententes» pour normaliser leurs relations.

Mis à jour le 17.12.2015

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.
Image: AFP

 

Les relations entre Tel-Aviv et Ankara s'étaient détériorées après l'assaut meurtrier des forces israéliennes contre une flottille turque à destination de Gaza en 2010.

Lors d'une rencontre secrète en Suisse, les deux pays se sont entendus sur une compensation des victimes du raid israélien et le lancement de négociations sur l'exportation de gaz israélien en Turquie, des mesures qui interviendront dès la conclusion de l'accord, selon un responsable israélien s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 06:31

L'ONU résolue à tarir le financement des djihadistes

Daech

Le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une résolution qui a pour but de frapper les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) au portefeuille.

Mis à jour le 17.12.2015

Le Conseil de sécurité de l'ONU. Photo d'illustration.

Le Conseil de sécurité de l'ONU. Photo d'illustration.
Image: AFP

 

La résolution, un texte technique de 28 pages mis au point conjointement par Washington et Moscou, cible directement l'EI. Elle s'efforce de resserrer l'étau autour des millions de dollars que l'EI tire de trafics en tous genres sur les vastes territoires qu'il contrôle en Syrie et Irak.

Elle demande aux pays «d'agir de manière énergique et décisive pour couper les fonds et autres ressources économiques» de l'EI, dont la contrebande de pétrole et d'antiquités, et pour sanctionner «de manière plus active» les soutiens financiers du groupe.

Grave crime

Les pays sont invités à faire du financement du terrorisme «un grave crime dans leurs lois nationales», même en l'absence de tout lien avec un acte terroriste précis, et à intensifier les échanges d'informations à ce sujet, y compris entre gouvernements et secteur privé.

Ce texte «complète de précédentes mesures et renforce les outils existants», a souligné le secrétaire américain au Trésor Jacob Lew qui présidait la séance. «C'est un pas important mais le vrai test sera d'agir résolument pour l'appliquer», a-t-il ajouté, appelant notamment à «une coopération en profondeur avec les partenaires privés».

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 06:21

Que sont devenus ces réfugiés après avoir fait la Une?

Nouvelle vie

La BBC a rencontré les réfugiés dont les photos avaient ému le monde il y a quelques mois.

Par Célia Héron. Mis à jour le 17.12.2015 

La journaliste Petra Laszlo fait un croche-pied au réfugié Ossama Abdul Mohsen qui tentait de traverser avec son fils la frontière hongroise.

La journaliste Petra Laszlo fait un croche-pied au réfugié Ossama Abdul Mohsen qui tentait de traverser avec son fils la frontière hongroise.
Image: Reuters

 

Par un concours de circonstances, la force d'un regard capturé en mettant le pied à terre ou la chance d'avoir ému la bonne personne au bon moment, quelques réfugiés sont devenus des symboles de la détresse causée par la guerre. Leurs photos ont fait le tour du monde. Où sont-ils à présent? La BBC est partie à leur rencontre.

Le premier s'appelle Laith Majid (photo ci-dessous). Ce père de famille sunnite originaire d'Irak a été photographié par le reporter Daniel Etter à son arrivée sur l'île de Kos, en Grèce, le 15 août dernier. La photo montre ses larmes de soulagement, après avoir risqué sa vie et celle de sa femme et de leurs deux enfants sur un bateau de fortune.

«J'aimerais ne jamais revoir cette photo» lâche-t-il au journaliste de la BBC qui l'a rencontré en Allemagne, où il attend actuellement des papiers. «Elle me rappelle la détresse et la souffrance que j'ai ressenties avec ma femme et mes enfants lorsqu'on a failli mourir». Son visage a tellement marqué les esprits que les gens l'arrêtent dans la rue, explique Neda, sa femme: «On se souvient de vous», lui disent les gens. «On espère que vous allez bien, que vous êtes heureux.»

Laith Majid explique qu'en Irak, il était mécanicien, et sa femme enseignante. Un jour, des groupes armés ont kidnappé leurs enfants pour obtenir une rançon, puis ont menacé de tuer les membres de la famille s'il ne payait pas encore une fois. Il a fallu tout quitter.

«Ici en Allemagne, je me sens en sécurité. Les gens me traitent très bien», affirme-t-il, même s'il confie que son plus jeune enfant n'arrive toujours pas à dormir la nuit, traumatisé par la guerre et la traversée en mer. La famille est actuellement logée dans une baraque de l'armée, aménagée pour l'accueil des réfugiés. Leur demande d'asile est en cours de traitement.

https://www.youtube.com/watch?v=3jpU87joU_Y

Le coach de foot attend toujours le reste de sa famille

Autre cas de figure pour le coach de football Ossama Abdul Mohsen et son fils Zaid, qui étaient devenus tristement célèbres en septembre 2015, victimes du croche-pied d'une journaliste alors qu'ils tentaient de fuir les forces de l'ordre à la frontière hongroise.

Les images de leur chute, filmées par un caméraman allemand et qui ont provoqué l'indignation à travers le monde, sont loin aujourd'hui, assure le coach. «J'oublie cet accident et je me concentre sur le futur de ma famille et de mes fils, surtout parce qu'au départ, j'étais extrêmement en colère.»

https://www.youtube.com/watch?v=xSYEEs02l2k

La journaliste a perdu son emploi et a présenté des excuses, tandis que Ossama Abdul Mohsen a trouvé un poste de coach de football à Madrid suite à la médiatisation de l'affaire du croche-pied. Si des rumeurs diffusées par des défenseurs du régime d'Assad l'ont un temps accusé d'être un ancien combattant du front al-Nosra, elles ont depuis été démenties. Son épouse et ses deux autres enfants sont encore bloqués en Turquie. Il espère que les autorités espagnoles leur accorderont l'asile également. Le Syrien évoque lui aussi l'accueil chaleureux des Espagnols, ce qui a «fait toute la différence», et s'émerveille de la liberté dont jouit le peuple espagnol. «Être un homme libre est une sensation magnifique.»

Mohammad Zatareyh rêve de visiter une usine Mercedes

Le jeune Syrien de 26 ans était devenu une petite célébrité lorsqu'il avait été filmé en septembre 2015, appelant les réfugiés bloqués en Hongrie à marcher avec lui jusqu'en Autriche (180 km), mobilisant ainsi près de 1000 personnes et des équipes de télévision du monde entier. Face à la colonne qui prenait forme, les autorités hongroises avaient fini par mettre en place des bus pour leur permettre d'avancer.

Mohammad vit actuellement en Allemagne, où il attend son permis de travail. «Depuis tout petit, je rêvais d'aller en Allemagne. Je suis un peu accro aux voitures, j'aime beaucoup BMW et j'aime Mercedes. J'aimerais juste un jour visiter leurs usines.» Au sujet de son rôle dans la marche des réfugiés, il ne cache par sa fierté. «Cette photo - peut être qu'un jour je la montrerai à mes enfants. Je leur montrerai ce que leur père a fait et je pense qu'ils seront fiers de moi.»

 
 
Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 05:23

«Preuve accablante» de crimes contre l'humanité

Syrie

Des photos exfiltrées de Syrie montrent le corps de milliers de prisonniers torturés dans des geôles du régime de Bachar el-Assad.

Mis à jour le 16.12.2015

 

Les clichés montrent des yeux arrachés, des gens avec des lésions sur le dos ou le ventre, des corps décharnés et des centaine de cadavres gisant dans un hangar, au milieu de sacs de plastique devant servir à les enterrer.

Pendant neuf mois, l'ONG Human Rights Watch (HRW) a étudié 28'707 photographies de «César», un ex-photographe de la police militaire syrienne qui s'était enfui de Syrie en juillet 2013, en emportant plus de 53'000 photographies effroyables de corps torturés.

«Nous avons méticuleusement vérifié des dizaines de récits et nous sommes certains que les photographies de César sont des preuves authentiques et accablantes de crimes contre l'humanité en Syrie», affirme Nadim Houry, vice-président de HRW pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

Chanson anti-Assad

HRW a interviewé 33 proches de 27 victimes identifiées, 37 anciens prisonniers qui ont vu des personnes mourir en détention et quatre anciens gardiens de centres de détention ou hôpitaux militaires qui ont fait défection.

Ahmad al-Musalmani avait 14 ans quand il a été arrêté en août 2012 parce qu'il avait sur son téléphone portable une chanson anti-Assad. Il essayait de passer la frontière libanaise pour assister à l'enterrement de sa mère. Son oncle, un ancien avocat, a payé plus de 14'000 dollars pour sa libération, en vain.

Infime partie

Quand les photos de César ont été publiées, Dahi al-Musalmani a reconnu son neveu. «Ce fut le choc de ma vie. Je l'ai cherché pendant 950 jours. Avant de mourir sa mère m'avait dit: 'je le laisse sous ta protection. Quelle protection aurais-je pu lui donner?»

«Ces photographies représentent une infime partie des personnes qui sont mortes alors qu'elles étaient détenues dans les geôles syriennes. Des milliers d'autres subissent le même destin», a souligné M. Houry.

«Ceux qui oeuvrent pour la paix en Syrie doivent s'assurer que les personnes qui ont supervisé ce système répondent pour leurs crimes», a-t-il ajouté, en référence aux pays qui prennent part aux pourparlers sur l'avenir du pays.

Ce rapport intervient à un moment où les pays occidentaux, notamment la France, ne font plus du départ du président Bachar el-Assad une priorité, concentrant leurs efforts dans la lutte contre le groupe djihadiste, Etat islamique (EI) qui sévit en Syrie et qui a revendiqué une série d'attentats spectaculaires à Paris ayant fait 130 morts.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 05:19

Couronnement : Rohani annonce la fin des sanctions d'ici mi-janvier

Nucléaire iranien

Le président iranien tire les conséquences de la décision de l'Agence internationale de l'énergie atomique de fermer le dossier nucléaire de Téhéran.

Mis à jour le 16.12.2015 

 

Le président iranien Hassan Rohani a affirmé mercredi que la fin des sanctions contre son pays interviendrait d'ici mi-janvier.

Il tire ainsi les conséquences de la décision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de fermer le dossier nucléaire de Téhéran.

«Les chaînes des sanctions seront enlevées des pieds de l'économie iranienne et la voie sera ouverte pour une plus grande coopération avec le monde», a affirmé Hassan Rohani. Le gouvernement espère que la fin des sanctions et la venue des investisseurs étrangers permettra de relancer l'économie durement frappée par les sanctions internationales.

«Nous invitons tous les acteurs économiques dans le pays, tous les Iraniens vivant à l'étranger, toutes les sociétés étrangères qui veulent coopérer avec l'Iran de profiter de cette opportunité pour venir dans notre pays qui est le plus sûr de la région», a ajouté Hassan Rohani.

Feuille de route

L'AIEA a formellement refermé mardi le dossier concernant la dimension militaire passée (PMD) du programme nucléaire iranien. Cette étape était prévue par la feuille de route adoptée en juillet dans le cadre des négociations entre Téhéran et les grandes puissances qui ont débouché à Vienne sur un accord mettant fin à plus de treize ans de tensions sur le dossier nucléaire iranien.

L'accord de Vienne est destiné à garantir la nature strictement pacifique des activités nucléaires iraniennes contre une levée des sanctions internationales.

Démantèlement de centrifugeuses

Avant cette levée des sanctions, l'Iran doit encore exporter son stock d'uranium faiblement enrichi vers la Russie. Cela devrait intervenir d'ici quelques jours, selon les responsables iraniens.

Il doit aussi démanteler une grande partie de ses centrifugeuses pour n'en garder que 5060 dans le site d'enrichissement de Natanz et 1044 dans le site de Fordo, qui ne seront toutefois pas actives. Il doit aussi modifier son réacteur à eau lourde d'Arak.

M. Rohani a également affirmé que la décision de l'AIEA de fermer le dossier du PMD était une «victoire politique, morale et légale» de l'Iran. Elle a prouvé qu'il n'avait pas «menti» sur le caractère pacifique de son programme nucléaire les 14 dernières années. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 05:17

Un réseau «transformait» des Syriens en Brésiliens

Brésil

De faux papiers ont été fournis à 72 personnes, grâce à la complicité de fonctionnaires. Inquiétudes pour la sécurité nationale.

Mis à jour le 16.12.2015

 

Après huit mois d'enquête, la police de Rio a démantelé cette semaine un réseau qui a permis à 72 Syriens d'obtenir des documents officiels brésiliens en falsifiant les registres de l'administration.

Certificats de naissance, cartes d'identité, cartes d'électeur et passeports ont ainsi été délivrés à ces Syriens, rapporte l'agence d'informations Brasil.

Le réseau était dirigé par un Syrien de 71 ans qui a un visa permanent au Brésil, Ali Kamel Issmael. Avec la complicité de deux fonctionnaires de l'état civil de Rio de Janeiro, il arrachait les pages des registres des naissances des années 1960 et 1970 et les remplaçaient avec les nouvelles identités, précise l'agence.

Le Brésil, où vit une grande communauté syrienne catholique, a accueilli 2097 réfugiés syriens depuis le début de la guerre civile en 2011, mais la plupart n'y trouvent pas de travail et préfèrent aller en Europe.

La plupart de ces 72 «Syriens-Brésiliens» ont été enregistrés entre 2012 et 2014, dont la propre femme d'Ali Kamel Issmael, Basema Alasmar, qui a été arrêtée. En tant que résident légal au Brésil, Ali Kamel Issmael a été relâché et comparaîtra libre devant le tribunal.

Partis aux Etats-Unis?

La police de Rio soupçonne les «Syriens-Brésiliens» d'avoir quitté le pays car seuls 39 d'entre eux disposent du CPF, un document officiel obligatoire au Brésil pour la moindre transaction, comme l'achat d'un téléphone portable.

Selon la chaîne de télévision Globo, 17 de ces faux Brésiliens ont demandé un visa pour les Etats-Unis avec leurs documents falsifiés.

«Nous travaillons pour connaître leur destination et nous pourrions avoir recours à l'aide d'Interpol pour les localiser», a expliqué à l'agence Brasil, le commissaire Aloysio Falcao, en charge de l'enquête.

Sécurité nationale en jeu

Cette affaire est une nouvelle source de préoccupation, alors que le pays s'apprête à accueillir les jeux Olympiques à Rio cet été.

«La sécurité nationale est en jeu», a souligné Aloysio Falcao, ajoutant que la police a demandé l'annulation des passeports concernés.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 05:13

Un T.Rex de 66 millions d'années débarque à Berlin

Allemagne

Douze mètres de long, quatre de haut et une terrifiante mâchoire: un dinosaure baptisé Tristan a été présenté mercredi.

Tristan volera pendant trois ans la vedette aux autres dinosaures.
Vidéo: AFP

 

«Nous avons ici une chance unique de montrer un vrai Tyrannosaure en Europe», explique Oliver Hampe, conservateur du musée, soulignant que l'institution était seule sur le vieux continent actuellement à abriter un tel dinosaure fossilisé.

L'exposition temporaire, qui ouvre ses portes jeudi , donne à voir le squelette du prédateur - et son crâne, conservé à 98% - noircis par des millions d'années de cohabitation avec des sédiments.

Découvert en 2010 dans le Montana, aux Etats-Unis, le squelette de Tristan a été racheté par l'homme d'affaires danois Niels Nielsen qui l'a prêté pour trois ans à l'institution berlinoise à condition qu'il soit présenté au public et étudié par ses chercheurs.

Secrets à percer

«Les dinosaures attirent les gens dans les musées» et une telle exposition «encourage les enfants à s'intéresser à la recherche», a déclaré Niels Nielsen lors de la présentation de Tristan, à qui il a donné le nom de son fils.

Les 170 os fossilisés retrouvés (sur un total de 300 que compte un T.rex) constituent une matière précieuse pour l'équipe de 70 scientifiques du musée qui s'emploiera dans les trois prochaines années à percer les secrets du plus connu des dinosaures.

«Le T.Rex était-il un prédateur de premier plan ou bien plutôt un mangeur de charogne? L'image se déplace et c'est passionnant», commente Uwe Moldrzyk, en charge du développement de l'exposition, qui informera au fur et à mesure les visiteurs du musée des découvertes de ses équipes.

Hormis son anatomie ou la reconstitution de son eco-système, les chercheurs s'intéressent à ses blessures et maladies, et notamment à une grosseur à la mâchoire détectée chez Tristan, attribuée potentiellement à une tumeur osseuse.

Le musée d'histoire naturelle de Berlin, qui compte une grande collection de fossiles de dinosaures principalement découverts en Tanzanie au début du XXe siècle, accueille déjà dans sa grande halle un célèbre brachiosaure au cou de 13 mètres de long.

De la cinquantaine de spécimens de Tyranosaures découverts dans le monde, la plupart été mis à jour en Amérique du Nord. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 09:27

Téhéran déconseille de sortir à cause de la pollution

Iran

Les autorités de la capitale iranienne ont conseillé aux quelque 14 millions d'habitants de rester chez eux.

Mis à jour le 14.12.2015 Ville de Téhéran.

Ville de Téhéran.
Image: ARCHIVES/AFP

 

La pollution de l'air a atteint des niveaux record lundi à Téhéran et son immense agglomération.

La capitale iranienne était recouverte d'un épais brouillard gris de pollution rendant la visibilité faible. Les montagnes enneigées de la chaîne de l'Alborz qui dominent Téhéran, n'étaient ainsi pas visibles du centre-ville.

«La qualité de l'air est néfaste à la santé de tous» sans exception, a indiqué le ministère des Transports et de la circulation dans un communiqué. Les habitants, surtout les plus fragiles, sont encouragés «à ne pas sortir de chez eux sauf en cas d'urgence», a-t-il ajouté.

La journée de lundi est la pire en terme de pollution de l'air depuis le mois de mars. L'index de la qualité de l'air atteignait le niveau rouge, soit 162, voire 180 dans certaines parties de la mégalopole, alors que le niveau normal est de 0 à 50 selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Sept fois supérieur à la moyenne

Les écoles pourraient être fermées si cet index devait atteindre 200, a indiqué Mohammad Rastegari, un responsable de la surveillance de la pollution. Les particules en suspension les plus polluantes sont «sept fois supérieures à la normale», a précisé le chef de l'Organisation de contrôle de la qualité de l'air, Vahid Hosseini.

La pollution est en règle générale élevée à Téhéran, ville partiellement entourée de montagnes située entre 1100 mètres d'altitude au sud et 1700 mètres au nord. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 08:24

Libéré (A quel prix!) des talibans et jugé pour désertion

Etats-Unis

Un Américain, fait prisonnier en Afghanistan, va passer en cour martiale. Il avait déserté et était tombé aux mains des talibans.

Mis à jour le 14.12.2015Bowe Bergdahl.

Bowe Bergdahl.
Image: AFP

 

Le soldat américain Bowe Bergdahl, prisonnier pendant cinq ans des talibans en Afghanistan avant d'être échangé contre cinq détenus de Guantanamo, sera jugé pour désertion par une cour martiale aux Etats-Unis, ont indiqué lundi l'armée américaine et son avocat.

Bowe Bergdahl, 29 ans, qui risque la prison à vie, sera jugé «lors d'un procès devant une cour martiale», a déclaré son avocat, Eugene Fidell, dans un communiqué.

Il fait face à deux chefs d'inculpation: «désertion» et «mauvaise conduite face à l'ennemi mettant en danger la chaîne de commandement, un bataillon ou un lieu», précise l'armée américaine dans un communiqué.

La date de l'audition, qui sera conduite sur la base de Fort Bragg, en Caroline du Nord , sera annoncée plus tard, ajoute le communiqué. «J'espérais que le dossier ne prendrait pas cette voie», a réagi l'avocat Eugene Fidell.

Trop de concessions aux talibans

Le sujet de la libération de Bowe Bergdahl est extrêmement sensible pour l'administration de Barack Obama, accusée par les conservateurs d'avoir fait une concession trop grande aux talibans pour l'obtenir.

Le candidat à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche, Donald Trump, a qualifié le soldat de «sale traître pourri» et assuré qu'il méritait d'être exécuté.

Porté disparu après avoir quitté sa base en Afghanistan en 2009, Bowe Bergdahl avait été libéré en mai 2014 en échange de cinq talibans détenus dans la prison militaire américaine de Guantanamo, sur l'île de Cuba.

Le militaire a récemment confié avoir quitté sa base parce qu'il voulait suivre les pas de Jason Bourne, célèbre agent secret fictif de la CIA joué par Matt Damon au cinéma.

«J'avais cette idée, fantastique, que j'allais prouver au monde que j'assurais, que je pouvais être ce que tous les mecs qui vont au cinéma et voient ces films veulent être», a-t-il dit dans une émission de radio en podcast, «Serial», dont le premier épisode était diffusé jeudi 10 décembre.

Bowe Bergdahl continuait jusqu'à cette date à travailler pour l'armée, occupant un poste administratif au Texas en attendant une décision de justice.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 08:22

Riyad forme une «coalition islamique antiterroriste»

Irak/Syrie

Trente-quatre pays d'Afrique, du Proche et du Moyen-Orient ont formé une alliance militaire antiterroriste conduite par l'Arabie saoudite.

Mis à jour à 03h37 

 

 

L'Arabie saoudite a annoncé lundi la formation d'une coalition islamique antiterroriste réunissant 34 pays du Proche et du Moyen-Orient mais aussi d'Afrique, selon un communiqué commun publié par l'agence de presse saoudienne SPA. L'Iran, grand rival régional, n'en fait pas partie.

«Les pays mentionnés ici ont convenus de la formation d'une alliance militaire conduite par l'Arabie saoudite pour combattre le terrorisme avec un centre commun d'opérations installé à Riyad afin de coordonner et soutenir les opérations militaires», poursuit le communiqué.

Est ensuite mentionnée une liste de pays dont l’Égypte, les Émirats arabes unis mais également la Turquie, la Malaisie, le Pakistan et des États arabes du golfe Persique et des pays africains.

Plus grande implication des pays arabes

Cette initiative va dans le sens des demandes américaines en faveur d'une plus grande implication des pays arabes dans la campagne militaire menée contre le groupe Etat islamique en Irak et en Syrie.

Le ministre saoudien de la défense a précisé que la coalition coordonnera son action avec les principales puissances et avec les organisations internationales. Son ambition n'est pas seulement de lutter contre le groupe EI, mais contre «tout groupe terroriste», a ajouté le ministre. 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans Le Matin
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée