Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 01:31

Montée du camp laïc en Tunisie : après une absence de consensus, le parti dominant Nidaa Tounès inclut Ennahda à son nouveau gouvernement

tunisieun

Par : A. Mahjar-Barducci*

Le 31 décembre 2014, Béji Caïd Essebsi, alias BCE, a prêté serment en tant que président de la Tunisie, après avoir remporté 55,68 % des voix face au président intérimaire Moncef Marzouki, 44,32 % de voix.

Essebsi, président du parti progressiste et laïc Nidaa Tounès (« Appel de la Tunisie »), a été élu directement par un système pluraliste et, conformément à la Constitution, servira pour un mandat de cinq ans.

Nidaa Tounès, formé en 2012 par Essebsi, a également remporté une majorité relative aux élections législatives du 26 octobre, les premières dans le pays depuis la ratification de sa nouvelle Constitution en janvier 2014.

Si de nombreux partis et candidats se sont présentés aux élections législatives, les médias tunisiens ont principalement couvert la concurrence entre deux partis, Nidaa Tounès et le parti islamiste Ennahda. Les voix progressistes considéraient les élections comme une lutte entre le modernisme et la laïcité d’une part (représentés par Nidaa Tounes), l’obscurantisme et l’islamisme de l’autre (représentés par Ennahda).

La victoire d’Essebsi a été saluée par les voix progressistes comme révélant la volonté du pays de faire emprunter à la révolution du 14 janvier 2011 une voie laïque.

Le 5 janvier 2015, le président de la République tunisienne nouvellement élu Béji Caïd Essebsi a remis une lettre de nomination à Habib Essid, conformément aux dispositions de la Constitution tunisienne. Essid a été chargé officiellement de former le prochain gouvernement, à la demande du parti majoritaire, Nidaa Tounès, qui a remporté une majorité relative aux élections législatives du 26 octobre 2014. Cependant, sa nomination a été qualifiée de «consensuelle», Essid ayant été choisi suite à une entente préalable des partis politiques.

Le 23 janvier 2015, Essid, nouveau Premier ministre, a annoncé la composition de son cabinet. Le gouvernement proposé est composé de personnalités politiques, militants civils et experts, avec une présence importante de femmes et de jeunes. Les deux partis représentés sont Nidaa Tounès et l’Union patriotique libre, troisième force de l’Assemblée.

Le gouvernement ne propose aucun poste ministériel aux membres du parti islamiste Ennahda, qui détient 69 sièges à l’Assemblée des représentants du peuple, sur 217 sièges.

Dans une déclaration officielle, Ennahda a annoncé qu’il s’opposerait au nouveau gouvernement. D’autres partis l’ont imité, comme le Front populaire, de gauche, et le Parti libéral Afek Tounès, qui en ont également été exclus.

Le 26 janvier, le Premier ministre par intérim Mehdi Jomaa a présenté la démission de son gouvernement au président tunisien Béji Caïd Essebsi. Ce dernier a accepté sa démission mais a prié Jomaa de continuer à s’occuper de la gestion des affaires courantes jusqu’à l’intronisation du nouveau gouvernement, conformément à la nouvelle Constitution du pays.

Le gouvernement proposé et présenté par le Premier ministre Essid, le 23 janvier, a été si mal accueilli que le vote de confiance au sein de l’Assemblée des représentants du peuple a été reporté sine die. Ce gouvernement n’a pas réussi à s’allier les partis politiques ni même la société civile. Par conséquent, de nombreux groupes parlementaires et formations politiques ont annoncé qu’ils ne le soutiendraient pas.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 01:30

Nouvelle vidéo de membres de l’EI réitérant les menaces et proposant à la France de se placer sous protection islamique (dhimma)

Lions solitaires

Le 5 février 2015, Daech dans la province Al-Khayr de l’EI a diffusé une vidéo présentant plusieurs combattants francophones qui, à visage découvert, évoquent les attentats du 7 janvier contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Les quatre hommes, dont trois francophones et un arabophone, se félicitent des attentats en France, qui auraient réussi à terroriser les Français. Ils appellent les musulmans de France à mener de nouvelles attaques et à continuer de semer la terreur.

Le premier intervenant francophone appelle « tous les frères, dans chaque quartier, chaque village et chaque ville [de France] à répéter ces opérations et à propager la terreur parmi les ennemis ».

L’intervenant arabophone déclare : « Votre sang, ô chrétiens, ô juifs, est permis… à moins que vous ne le préserviez par un accord de sécurité ou par la dhimma [protection des non-musulmans sous gouvernance islamique]. Votre sang est permis, et il est répandu par des hommes de foi… qui vous terrorisent dans vos propres cours arrières… » Il précise que les attentats de France sont une réponse à l’appel de Mahomet de combattre les non-musulmans jusqu’à ce qu’ils se convertissent à l’islam.

C’est la première fois, depuis le début de la vague d’attentats de janvier 2015 en France, qu’un membre de l’EI propose un accord dedhimma à la France, c’est-à-dire de se placer sous protection islamique [un dhimmi est un citoyen non-musulman d’un Etat musulman, lié à celui-ci par un pacte de protection].

NOTE IMPORTANTE : Pour des raisons de sécurité, MEMRI ne diffuse plus les détails relatifs aux menaces djihadistes. Ce contenu est toutefois disponible aux intéressés, médias, membres du gouvernement, politiques et universitaires, organisations de défense des droits de l’homme et autres acteurs de la société civile. Pour obtenir le rapport intégral, veuillez nous contacter à l’adresse mail ci-dessous en précisant votre nom et votre titre, et de préférence à partir de votre adresse e-mail professionnel.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 01:26

L’Etat islamique émet une fatwa justifiant l’exécution du pilote jordanien, brûlé vif

Ruling on Burning Infidels

 

 

Suite à l’exécution du pilote jordanien Muadh Al-Kasasbeh, brûlé vif, l’ « Autorité des recherches et de la fatwa » de l’État islamique a émis un décret énonçant que l’acte de brûler vifs des non-musulmans « est totalement permis ».

La fatwa, en date du 2 janvier 2015, a apparemment été distribuée dans les rues de Racca ; elle a été postée le 3 février 2015 sur le compte Twitter du groupe des militants de l’Etat islamique « Racca est massacrée en silence ». Extraits :

Question : Qu’est-ce qui a été décrété sur le fait de brûler vif un infidèle jusqu’à ce qu’il meure ?

Réponse : Les écoles [de pensée islamiques suivant] Hanafi et Shafi’i soutiennent que ce procédé est totalement permis. Elles ont interprété la parole du Prophète « Seul Allah torturera par le feu » comme [un appel à] l’humilité. [Le savant de l'islam] Al-Muhallab déclare : « Cette injonction n’est pas [une réelle] interdiction, mais plutôt un moyen de [prôner] l’humilité. »

[Le savant Shafi'i] Ibn Hajar, puisse Allah avoir pitié de lui, dit : « [Cette injonction] indique qu’il est permis de brûler vif, comme l’ont fait les Compagnons. Le Prophète a rendu aveugles deux hommes d’Arina [qu'il considérait comme des apostats et des criminels] au moyen d’un fer rouge. Khalid bin Al-Walid [l'un des Compagnons du Prophète] a également brûlé vifs des apostats. »

Certains savants soutiennent que brûler vif est interdit en principe, mais admis quand il s’agit de représailles, comme le Prophète l’a fait avec les deux hommes d’Arina. Il les a rendus aveugles avec un fer rouge en représailles ["mumathala", Loi du Talion, principe jurisprudentiel de la Charia], comme mentionné dans un authentique [hadith]. Et c’est là la principale preuve.

Suite à l’exécution du pilote jordanien Muadh Al-Kasasbeh, brûlé vif, l’ « Autorité des recherches et de la fatwa » de l’État islamique a émis un décret énonçant que l’acte de brûler vifs des non-musulmans « est totalement permis ».

La fatwa, en date du 2 janvier 2015, a apparemment été distribuée dans les rues de Racca ; elle a été postée le 3 février 2015 sur le compte Twitter du groupe des militants de l’Etat islamique « Racca est massacrée en silence ». Extraits :

Question : Qu’est-ce qui a été décrété sur le fait de brûler vif un infidèle jusqu’à ce qu’il meure ?

Réponse : Les écoles [de pensée islamiques suivant] Hanafi et Shafi’i soutiennent que ce procédé est totalement permis. Elles ont interprété la parole du Prophète « Seul Allah torturera par le feu » comme [un appel à] l’humilité. [Le savant de l'islam] Al-Muhallab déclare : « Cette injonction n’est pas [une réelle] interdiction, mais plutôt un moyen de [prôner] l’humilité. »

[Le savant Shafi'i] Ibn Hajar, puisse Allah avoir pitié de lui, dit : « [Cette injonction] indique qu’il est permis de brûler vif, comme l’ont fait les Compagnons. Le Prophète a rendu aveugles deux hommes d’Arina [qu'il considérait comme des apostats et des criminels] au moyen d’un fer rouge. Khalid bin Al-Walid [l'un des Compagnons du Prophète] a également brûlé vifs des apostats. »

Certains savants soutiennent que brûler vif est interdit en principe, mais admis quand il s’agit de représailles, comme le Prophète l’a fait avec les deux hommes d’Arina. Il les a rendus aveugles avec un fer rouge en représailles ["mumathala", Loi du Talion, principe jurisprudentiel de la Charia], comme mentionné dans un authentique [hadith]. Et c’est là la principale preuve.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 05:17

Une nouvelle vidéo en français de l’Etat islamique menace Hollande, Chalghoumi et Boubakeur

Explose

Le 3 février 2015, la province Barakah de l’Etat islamique (province de l’EI pour le gouvernorat d’Hassaké au nord-est de la Syrie) a publié une vidéo intitulée « Un message aux enfants de mon peuple – Faites exploser la France 2 » [« Make France Explode 2 »]. La vidéo a été mise en ligne sur Youtube et distribuée via Twitter par le compte Nineveh Media. Il s’agit de la 2ème vidéo ainsi intitulée. La première a été postée le 20 décembre 2014.

Un djihadiste français de l'Etat islamique brandit une épée et menace la France
Un djihadiste français de l’Etat islamique brandit une épée et menace la France

Cette seconde vidéo montre un combattant francophone de l’EI qui délivre des menaces en français à l’encontre de la France et des pays occidentaux. Il prononce son message debout avec six autres combattants, en extérieur, devant un drapeau de l’EI. Le combattant salue les récentes attaques de Paris commises par des combattants djihadistes liés à Al-Qaïda et l’EI.

Il exhorte les musulmans vivant en France à émigrer vers « le califat » qui, dit-il, est leur terre. Si ce n’est pas possible, il les appelle à mener des attaques en France par tous les moyens possibles. Il suggère de poignarder un agent de police, de lui voler son arme, et avec celle-ci de tuer un soldat et de prendre aussi son arme.

À la fin de son message, le combattant émet des menaces spécifiques contre la France, notamment contre l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi et le président du CFCM Dalil Boubakeur, précisant que les soldats de l’EI sont prêts à affronter les « infidèles » dans leurs propres pays. Brandissant son épée, il jure que les soldats de l’EI couperont les têtes de ceux qui insultent l’islam.

Le message est introduit par la présentation d’images de journaux évoquant la première vidéo au même titre, et par des séquences de reportages télé consécutifs aux attentats de Paris, afin de montrer que l’effet voulu – la peur – a été atteint.

Les supporters de l’EI font actuellement circuler la vidéo par Twitter en détournant des hashtags populaires en France tels que #JeSuisCharlie, #StopDjihadisme et d’autres. Les vidéos YouTube de ce message ont été presque immédiatement supprimées. Toutefois les partisans de l’EI continuent d’en propager des copies préalablement téléchargées sur Archive.org et Mediafire. Extraits :

« A l’instar de votre défense de votre religion, la démocratie, nous défendrons notre religion qui est l’islam (…) N’espérez aucune tranquillité. (…)

Venez rejoindre l’Etat islamique, venez rejoindre le Califat (…) Sachez que cette dawla [l'Etat] est votre pays (…) Rejoignez-nous, mes frères. (…)

Un message spécial à nos soldats qui sont encore sur le terrain [en Europe] (…) : Aujourd’hui vous devez passer a l’action, c’est un devoir sur vous, c’est un ordre du Prophète (…). Ils ont encore caricaturé notre Prophète (…) Est-ce que vous allez laisser faire ? Ne baissez pas les bras, et surtout ne baissez pas vos armes. Ne vous rendez pas. Tuez. Aujourd’hui c’est notre appel : tuez, tuez-les. Vous avez plus de 4 millions de cibles maintenant [en références aux participants à la Marche républicaine du 11 janvier à Paris]. Tuez donc à l’aide d’un couteau un policier, prenez son pistolet, avec ce pistolet tuez un militaire, prenez son fusil et lancez-vous dans le chemin de votre Seigneur.

Message à Hollande, paillasson des juifs, ainsi que Chalghoumi et Boubakeur, les leaders de l’hypocrisie (…) Ces opérations ne cesseront pas, par Allah je jure qu’elles ne cesseront pas, et nos soldats se comptent par milliers sur les terres que tu [Hollande] gouvernes (…). Ces opérations vont continuer jusqu’au jour où abattu, humilié, tu vas sortir nos frères et sœurs de prison, tu vas leur remettre en main un passeport tout neuf et tu vas les conduire sur les terres du la hijra et du djihad. Vous, peuple français, combien de temps encore vous allez risquer votre peau pour défendre des valeurs qui ne le sont pas ? (…) Où sont donc ces pseudo-valeurs tels que les droits de l’homme, lorsque les droits du musulman sont bafoués en Centre-Afrique, en Somalie et en Tchétchénie ? (…)

Soyez prêts, car nos soldats à nous sont prêts, vous allez vous retrouver face a eux (…) Votre sang ne cessera de couler. (…)

Vous osez nous défier ? Sachez que ce n’est pas la fin, et cette oumma  ne connaîtra pas de fin tant que vos têtes seront encore accrochées à vos corps. »

 

[1]Voir rapport JTTM L’Etat islamique en français dans une nouvelle vidéo : « Faites exploser la France, réduisez la France en miettes, explosez leurs têtes » 21 Décembre 2014

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 05:14

L’homme politique tunisien Neji Djelloul défie un animateur télé : « Les Protocoles des Sages de Sion » sont un faux

Tunisian Politician Challenges TV Host_ _The Protocols of the Elders of Zion_ Is

 

https://www.youtube.com/watch?v=-XuhTSFzG2o

Dans une émission télévisée tunisienne sur les attentats de Paris, l’homme politique Neji Djelloul, du parti Nidaa Tounes, réagit aux propos de l’animateur Miqdad Al-Majeri sur les Protocoles des Sages de Sion, les qualifiant d’ « amas de mythes antijuifs ». Extraits de l’émission, diffusée sur la chaîne télévisée Zitouna, le 12 janvier 2015.

Animateur télé Miqdad Al-Majeri : Je ne parlerai pas d’Israël ou des Protocoles des Sages de Sion, et de tout ce qu’ils disent sur le fait que nous ne sommes pas des êtres humains, et que tuer un bousier est pire que de nous tuer.

Neji Djelloul Nidaa du parti Tounes : C’est un mensonge. Les Protocoles des Sages de Sion ont été rédigés dans la cour du Tsar. Ils n’ont rien à voir avec les juifs. C’est un amas de mythes antijuifs…

Al-Miqdad Majeri : Les actions israéliennes prouvent…

Neji Djelloul : Les Protocoles des Sages de Sion n’ont pas été écrits par une institution juive. Ils ont été écrits pendant les pogroms et les persécutions des juifs, à l’époque du Tsar. Notre problème culturel, c’est que nous blâmons les juifs de tout. Lorsqu’une chèvre tunisienne se perd dans les montagnes, nous blâmons les juifs. Nous souffrons d’un complexe concernant les juifs !

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 05:11

Un imam de Berlin : Les femmes doivent rester à la maison et ne jamais se refuser à leurs maris

Berlin Imam_ Women Should Be Confined to the Home and Never Say No to Sex with H

 

https://www.youtube.com/watch?v=ZQvtJihSVwk

Au cours d’un sermon du vendredi à Berlin, le cheikh Abdel Moez Al-Eila affirme que les femmes doivent être confinées à la maison et ne pas aller travailler sans la permission du mari. Pendant le sermon, prononcé à la mosquée Al-Nur le 23 janvier 2015, Al-Eila précise qu’une femme n’est pas autorisée à se refuser à son mari, même si elle est indisposée. Extraits :

Abdel Moez Al-Eila : La plupart des problèmes [conjugaux] ressemblent à ceci : « Quand je l’ai épousée, elle était jolie et mince. Elle me disait des choses agréables. Maintenant, c’est devenue un tas de graisse et d’os, et elle a un visage maussade. Quand je la regarde, elle me rappelle – Dieu me pardonne – Satan lui-même ! J’aimerais n’avoir jamais à rentrer à la maison. Je souhaite ne jamais avoir à la revoir ». Pourquoi donc ? Parce que vous laissez vos yeux errer librement. Certains hommes disent : « Ma femme n’a pas été dotée de la beauté des femmes que je vois à la télévision. » Les femmes à la télévision se tordent comme des serpents.

[...]

À la télévision, vous voyez une femme sortir nue – sa poitrine, son cou, ses bras, et même ses cuisses, tenez. Elle est nue, exposée au regard de tous. Elle se tord et ondule, et utilise un langage vulgaire. Un homme pense automatiquement : c’est mon genre de femme ! A Dieu ne plaise ! Qu’attendez-vous d’une telle femme ? Aimez-vous la façon dont elle bouge ?! Qu’aimez-vous chez elle ? Allez donc vous trouver un une telle femme. On connaît plein d’histoires.

Une telle femme – retenez mes paroles – ne se contente jamais d’un seul mari. Elle en épouse un, deux, trois, ou même quatre. Chaque fois qu’elle en pince pour un homme, elle l’épouse. Je parle d’elle, la femme. Voulez-vous vraiment que votre femme se comporte comme cela ? Bien sûr que non. Tout le problème a commencé quand vous avez laissé vos yeux errer librement, plutôt que de vous contenter de ce qu’Allah vous a donné. D’autre part, une femme doit s’embellir. Elle doit transformer la maison en jardin florissant pour son mari, pour qu’il [son mari] ne la fuie pas comme on fuit un lépreux ou un lion. Avec ce que nous voyons à la télévision et dans la rue, les hommes sous soumis à la tentation. Mais le prophète Mahomet a abordé cette question quand il a dit : « Si l’un de vous a envie d’une femme qu’il voit… »

Cela arrive. Un homme marche dans la rue et voit une femme qui l’excite. Le prophète Mahomet a dit : Il doit avoir des relations sexuelles avec sa femme. Il doit rapidement rentrer chez lui et avoir des relations sexuelles avec sa femme, et Allah retire immédiatement la tentation de son cœur. Hélas, quand il rentre chez lui, il se retrouve face à sa femme morbide. Que doit faire un homme ?! S’il lui dit de venir [au lit], elle répond qu’elle est occupée.

[...]

Une femme ne doit permettre à personne d’entrer dans la maison de son mari sans la permission de celui-ci. Elle ne doit pas sortir de la maison sans sa permission, et en aucun cas n’est-elle autorisée à dormir en dehors du domicile de son mari – même pas dans la maison de son père – sans la permission de son mari.

En outre, elle ne doit pas travailler sans la permission de son mari. C’est un gros problème dans la société [allemande] dans laquelle nous vivons. Une femme ne doit pas travailler sans la permission de son mari. S’il lui permet de travailler, c’est parce qu’il est indulgent avec elle car, en principe, une femme devrait être confinée à la maison de son mari. Une femme doit rester à la maison et consacrer son temps et ses efforts à prendre soin de ses enfants et de son mari. Elle devrait cuisiner, balayer le plancher, ranger, prendre soin de son mari, de ses fils et filles.

[...]

En outre, une femme n’est pas autorisée à refuser de coucher avec son mari. Elle n’est pas autorisée à trouver des excuses ou avancer des prétextes. Comme Abu Hureira et d’autres l’ont raconté, le prophète Mahomet a dit que si un homme appelle sa femme à venir au lit et qu’elle refuse – « Viens ici ! Je te veux ! » – mais elle refuse et s’endort, les anges la maudiront jusqu’à son réveil. Si une femme s’endort loin du lit de son mari, les anges la maudiront jusqu’à ce qu’elle se réveille.

Une femme n’est autorisée à dire « non » sous aucun prétexte – pas même si elle est indisposée. Même quand une femme a ses règles, rien ne peut empêcher son mari de jouir de son corps, tant qu’il évite le vagin… Elle met un tissu sur son vagin, et il peut continuer à profiter de son corps.

Aisha disait que le prophète Mahomet jetait un tissu sur son vagin, puis jouissait du reste de son corps. Comment un homme jouit-il de sa femme en période de menstruation ? Eh bien, vous avez tout son corps sauf le vagin et l’anus. C’est permis. Mais la femme dit : « Non, j’ai mes règles… » Hors de question ! Où l’homme est-il censé aller alors ?

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 05:10

Le Front islamique mondial de l’information loue les attentats terroristes en France, en qualifie les auteurs de « moudjahidines héroïques » qui ont « transformé les rues de Paris en rivières de sang »

GIMF

Le 1er février 2015, le Front islamique mondial de l’information (FIMI), affilié à Al-Qaïda, a publié une déclaration faisant l’éloge de l’attentat de Charlie Hebdo, perpétré le 7 janvier par Cherif et Saïd Kouachi. Le FIMI (ou Global Islamic Media Front - GIMF) a également salué Amedy Coulibaly, auteur de l’attaque du supermarché casher à Paris. Qualifiant les hommes de « moudjahidines héroïques », il les félicite pour leur « mission réussie ».

Concernant l’attaque à Charlie Hebdo, le FIMI estime qu’elle prouve que les infidèles ne sont plus en sécurité dans leur propre pays et qu’ils ne peuvent plus injurier l’islam sans « payer le prix fort ».

La déclaration du FIMI, en date du 1er février 2015, a été diffusée en arabe et en anglais. Extraits :

… Ô oumma de l’islam ! Ô cœurs chauds et bustes fiers, nous, vos frères du Front islamique mondial de l’information, vous félicitons pour l’opération bénie de vengeance de l’honneur de notre Prophète… qui a frappé le cœur de la capitale de la France croisée, et arraché la tête de ceux qui ont offensé notre bien-aimé.

Pendant trop longtemps, les kuffar [infidèles] ont pensé qu’ils étaient en sécurité et pouvaient se moquer des éléments sacrés de l’islam sans représailles et sans en payer le prix fort, mais Allah le Tout-Puissant leur a envoyé des hommes honorables, héroïques, les fils de la oumma, qui les ont attaqués chez eux, et ont versé leur sang…

La place de notre maître, Mahomet… dans nos cœurs, est plus importante que tout ce que l’infidèle peut imaginer. Elle est plus précieuse que l’argent qu’ils gardent si précieusement, et que la prétendue « liberté d’expression » qu’ils défendent. Comment parler de liberté d’expression quand on se moque seulement de l’islam et que l’on attaque uniquement les musulmans ? S’ils choisissent de continuer à défendre leur « liberté d’expression », qu’ils se rappellent les paroles de notre imam martyr Ossama ben Laden, puisse Allah avoir pitié de lui : « S’il n’y a aucun contrôle sur la liberté de vos paroles, alors ouvrez vos cœurs à la liberté de nos actions. »

Les moudjahidines héroïques, les lions de l’islam, Cherif Kouachi et Said Kouachi, et Amedy Coulibaly – qu’Allah les accepte – ont transformé les rues de Paris en rivières de sang et éliminé les dessinateurs de Charlie Hebdo qui se moquaient de notre Prophète… Nous les félicitons pour leur mission réussie et leur ténacité, et demandons à Allah de les accueillir au plus haut niveau du Paradis, avec les prophètes, les martyrs et les justes… »

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 01:42

L’Etat islamique : « l’EI a pris d’assaut un champ de pétrole de Total en Libye et capturé un otage français »

Libya

Le 4 février 2015, des hommes de l’État islamique en Libye ont déclaré que les forces de l’EI, dans la région sud de Fezzan en Libye, ont mené une attaque de grande envergure contre le champ pétrolier de Mabrouk, géré par la société française Total. Si Total a confirmé l’assaut, le ministère français des affaires étrangères a qualifié l’enlèvement d’un français en Libye de « rumeur sans aucun fondement ».

Un homme de l’EI qui se fait appeler Abou Oussama Al-Barqawi rapporte : « Les soldats de l’Etat islamique dans la province de Fezzan ont pris d’assaut le siège de l’entreprise française Total dans le champ de pétrole de Mabrouk. Ils ont fait prisonniers les directeurs du champ de pétrole, dont deux croisés français. Les soldats de l’Etat islamique ont également tué tous les membres de la force militaire chargée de surveiller le champ de pétrole de Mabrouk. Les soldats de l’Etat islamique ont libéré tous les travailleurs du champ de pétrole après qu’ils se furent repentis. Ils ont pris comme butin tous l’équipement et les véhicules avant de détruire tout le champ et de se retirer du lieu. » [1]

Un membre de la Plateforme des médias du Jihad rapporte pour sa part que 25 véhicules ont participé à l’opération, et que trois étrangers ont été pris en otage, dont un ressortissant français. [2]

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 05:10

L’imam de Brooklyn Tareq Youssef Al-Masri sur les attaques terroristes à Paris : Nous, musulmans, devons admettre que nous sommes des bombes à retardement et que nous haïssons les chrétiens

Brook

 

Dans un sermon du vendredi dans la mosquée de Brooklyn Oulel-Albab, l’imam Tareq Youssef Al-Masri évoque les attentats terroristes de Paris, et affirme que les musulmans sont des bombes à retardement.

Pour lui, les musulmans devraient admettre qu’ils haïssent les chrétiens. Il explique que l’idéologie wahhabite, qui instille la haine dans les cœurs des musulmans, conduit au terrorisme partout dans le monde. Le sermon a été mis en ligne le 9 janvier 2015. Extraits :

Tareq Youssef Al-Masri : La crise en France projette son ombre sur nous. Les deux frères qui ont pris d’assaut les bureaux du magazine [Charlie Hebdo sic], qui a publié des caricatures offensantes du Prophète Mahomet et choqué les musulmans, tout comme il choque d’autres gens… C’est un magazine satirique connu pour cela. Ce magazine ne connaît pas de limites en matière de liberté d’expression.

Il est curieux de constater qu’il y a deux ans, lors du [marathon] de Boston, ce sont deux frères, d’origine tchétchène, qui ont été impliqué, et maintenant, ce sont deux frères d’origine algérienne je crois. Que se passe-t-il avec les frères ? Que se passe-t-il avec cette idéologie totalement destructive ?

Admettons, sans nous mentir à nous-mêmes, que nous, musulmans, sommes des bombes à retardement. Quand je dis « nous, musulmans », je ne parle pas de chaque musulman, mais des musulmans du milieu religieux, qui sont des bombes à retardement. Quand un pécheur se repent, la première chose qu’il fait est de fabriquer une bombe. Il la fait exploser et tue des gens.

Admettons-le. Nous ne pourrons nous immuniser si nous ne l’admettons pas. Si vous avez le cancer, cela ne vous aidera que je vous dise que vous avez la grippe. Je dois vous dire clairement que vous avez le cancer. Quand quelqu’un a le cancer, il fait une série d’examens, afin d’identifier la cause de ce cancer. Il ne dit pas que ce cancer est un acte de Dieu. Tout vient de Dieu, mais cela ne doit pas nous empêcher de chercher les raisons sous-jacentes de ce cancer.

Admettons autre chose. La majorité d’entre nous, musulmans, haïssons les chrétiens – vrai ou faux ? Oui, c’est la vérité.

[...]

Quand vous voyez combien de personnes refusent [de saluer les chrétiens pour leurs fêtes], vous devez admettre qu’une haine profonde habite le cœur des musulmans. Quelqu’un pourra me dire : « Et pensez-vous qu’ils nous aiment ? Ils nous détestent aussi ». Qu’est-ce que les autres peuvent bien vous faire ? Parce qu’il y a des voleurs, vous devenez un voleur ?

[...]

Qui a insufflé toute cette de haine à ces générations ? C’est l’idéologie contenue dans les livres – l’idéologie d’Ibn Taymiyya, d’Ibn Al-Qayyam, d’Al-Nawawi. Ce sont les piliers de cette idéologie. Pour l’époque moderne, nous avons Ibn Baz, Ibn Al-Outhaymine, Al-Huweini, Muhammad Hassan… Ces gens sont responsables d’avoir insufflé la haine.

[...]

Les chrétiens citent parfois les versets coraniques utilisés par ces voyous, ces érudits [salafistes] qui ont corrompu la nation de Mahomet, et enterré notre bonne réputation. Je viens de mentionner leurs noms – ceux du passé et ceux du présent.

[...]

Lorsque nous disons qu’il est interdit de souhaiter à un chrétien « Joyeux Noël », cela ne jette-t-il pas les bases du terrorisme ? C’est ainsi que vous conditionnez à éprouver de la haine.

[...]

La vérité du Coran a été déformée par ces érudits qui corrompent la jeunesse. Ces tueurs [en France] sont les victimes d’Ibn Taymiyya, d’Ahmad Ibn Hanbal, d’Ibn Al-Qayyim, d’Al-Nawawi, d’Al-Huweini, d’Ibn Baz, d’Ibn Al-Outhaymine, de Muhammad Hassan. Par Allah, ce sont de malheureuses victimes, qui croient qu’elles adorent Allah en tuant des gens.

[...]

Ces érudits considèrent que tout verset appelant à traiter les gens avec gentillesse a été abrogé. Tout ce qui reste en vigueur serait : « Tuez ! Massacrez ! » Est-ce la seule chose que nous demande Dieu ?
[...]

Ils ont fait en sorte que les musulmans haïssent tout le monde – les chrétiens, les juifs, les athées et tous les êtres humains. Pourquoi Dieu a-t-il dit : « Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous connaissiez les uns les autres » ? Comment pouvez-vous apprendre à connaître d’autres personnes si vous les détestez ?! Comment pouvez-vous entretenir une relation avec elles ? Ô vous qui croyez que la vérité est de votre côté, montrez-moi quelle « marchandise » vous vendez. Elle ne se résume à rien d’autre qu’à tuer et à accuser autrui d’hérésie et de polythéisme. Que du mal. Qu’avez-vous apporté à la civilisation ? Rien ! Puis vous prétendez être les meilleurs de tous, et que vous irez au Paradis, alors tout le monde ira en Enfer.

J’ai honte de la conduite dégradée et méprisable des musulmans. Aujourd’hui, les musulmans dans les mosquées se lavent les mains de ces deux frères – comme des deux frères des attentats de Boston – mais est-ce suffisant ? Non. Ô serviteurs d’Allah, ne détestez pas les gens ! Aimez-les. Rapprochez-vous d’eux. Comment voulez-vous que d’autres rejoignent l’islam si vous les détestez et les maudissez jour et nuit ? »

[...]

Dans mes fatwas, j’ai dit que nous devrions souhaiter aux chrétiens de joyeuses fêtes. J’ai écrit qu’Allah a dit : « Et parlez bien au peuple. » Croiriez-vous que certains wahhabites sur Facebook ont dit que ce verset s’adressait aux juifs et aux Israélites ?! En d’autres termes, eux  sont censés « bien parler aux autres », alors que nous sommes censés traiter les gens comme des poubelles…

[...]

Quiconque prétend que nous ne sommes pas autorisés à souhaiter de joyeuses fêtes aux chrétiens a préparé les tueurs en France, à Boston, en Irak, en Syrie, en Egypte… Ces gens offrent un terrain fertile au terrorisme, qu’ils présentent comme la religion d’Allah, transmise au prophète Mahomet, alors que l’islam n’a rien à voir avec à eux.

-text-stroke-width: 0px; word-spacing:0px'>Magdi Khalil : Ce sont des mots vides, rien que des mots vides. Tous les jours, les mosquées dans le monde arabe… Si vous enregistrez même un seul sermon du vendredi dans n’importe quel pays islamique, vous entendrez des malédictions contre les juifs et les chrétiens.

 

[...]

La propagande nazie a conduit à l’assassinat de six millions de juifs, le plus grand massacre de toute l’histoire de l’humanité. Des gens ont été envoyés dans des chambres à gaz au XXème siècle. C’est pourquoi le monde a criminalisé cette haine raciale contre les juifs.

[...]

Vous exigez un traitement de faveur pour l’islam et les musulmans dans une société laïque, alors que toutes les religions sont confrontées à des attaques virulentes.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 05:09

Suite à l’élimination de l’agent du Hezbollah Jihad Mughnieh, de nouvelles informations sur le Hezbollah et les ingérences iraniennes dans Golan syrien, à la frontière israélienne

hezbollah

Par : E. B. Picali -

 

La mort de six agents du Hezbollah, le 18 janvier 2015, dans un raid aérien sur le Golan syrien – dont deux hauts responsables de l’organisation, Muhammad Ahmad Issa, « Abu Issa », et Jihad Mughnieh, fils d’Imad Moughnieh, chef des opérations du Hezbollah éliminé en 2008 – a replacé sous les projecteurs la question de la présence militaire du Hezbollah dans le Golan syrien, sa nature et ses objectifs. Ont également été tués dans le raid aérien des agents de la Force Qods du Corps des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran (CGRI), dont le général Mohammed Ali Allahdadi.

Les forces du Hezbollah et du CGRI aident le régime syrien dans sa lutte contre les rebelles depuis les débuts de l’insurrection syrienne. D’abord secrète, cette aide s’est peu à peu faite au grand jour, malgré les critiques et objections de divers acteurs au Liban.

Le Hezbollah et son parrain iranien considèrent que leur présence en Syrie est cruciale, non seulement pour aider le régime syrien, mais aussi pour défendre l’ »axe de la résistance » dans son ensemble. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a souligné à plusieurs reprises que la guerre contre Bachar Al-Assad n’était aucunement le fait d’un soulèvement populaire, mais une guerre déclarée par les islamistes, l’Occident et Israël contre l’axe de résistance.

Dans un discours du 25 mai 2013, il a déclaré : «… La Syrie n’est plus le lieu d’une rébellion populaire contre un régime politique, mais le lieu où l’on cherche à imposer un plan politique dirigé par les États-Unis, l’Occident et leurs laquais régionaux… La Syrie est l’épine dorsale et la base de la résistance, et la résistance ne peut rester mains liées quand son squelette est exposé et sa basée brisée ».

Il ajoute : « Toute frappe sur le sol syrien est une frappe contre l’axe de la résistance dans son ensemble… et l’axe de la résistance dans son ensemble est en droit de riposter, pas uniquement la Syrie. »

Des rapports dans les médias arabes – en particulier les médias affiliés aux adversaires du Hezbollah et à l’axe de la résistance – fournissent de nombreux détails sur la présence du Hezbollah en Syrie, notamment sur ses actions militaires dans le Golan syrien.

Pour exemple, selon certains rapports, le Hezbollah aurait envoyé son agent druze libanais Samir Al-Quntar dans des villages druzes de la région du mont Hermon en Syrie pour former une milice pro-Assad.

Un ancien ministre libanais pro-syrien, le druze Wiam Wahhab, a déclaré que les six agents du Hezbollah tués à Quneitra avaient « aidé les Druzes en Syrie, formé des gens à l’autodéfense et les avaient armés. Ils ont fait beaucoup pour défendre les Druzes, avec les frères du CGRI. »

Certains rapports révèlent que l’activité du Hezbollah dans le Golan n’était pas seulement destinée à aider Assad contre les rebelles, mais également à consolider la présence de l’organisation, qui préparait l’ouverture d’un nouveau front contre Israël. Ainsi, des membres de l’opposition syrienne ont déclaré en octobre 2014 que Jihad Mughnieh avait été nommé commandant des opérations du Hezbollah contre Israël dans le Golan.

Cependant, malgré les menaces de la Syrie, de l’Iran et du Hezbollah au sujet de l’ouverture d’un front dans le Golan, Nasrallah a récemment tenté de minimiser l’importance de la présence du Hezbollah.

Dans une interview pour la chaîne Al-Mayadeen, le 15 janvier 2015, il a affirmé que le Hezbollah n’avait aucune présence militaire dans le Golan, et se contentait d’assister la résistance syrienne : « Les événements dans le Golan sont le fait de la résistance syrienne. Aucune force militaire du Hezbollah ne mène d’opérations de résistance là-bas… Certes, nous aidons, assistons ou formons certains groupes de résistance [syriens], ou répondons à certains de leurs besoins ».

Pourtant, des médias libanais proches du Hezbollah, ainsi que des éléments de l’opposition syrienne, ont révélé un certain nombre d’informations indiquant le contraire. Ces rapports détaillent les activités et préparatifs du Hezbollah dans le Golan et la mise en place d’une force qui opérerait contre Israël depuis cette région et celle du mont Hermon syrien. La présence d’officiers du CGRI a été signalée dans des bases à la frontière israélienne. Ces rapports mettent en lumière la portée de l’implication de l’Iran, du CGRI et des organisations qu’ils parrainent – comme le Hezbollah – en Syrie, et en particulier dans le Golan.

vile toute entière (scénario catastrophe du contre-feu qui embrase tout) ? Comment éviter que par un mimétisme abusif et ravageur, une victoire régulière du parti frontiste aux élections nationales n’incite un certain nombre de Français, de souche ou d’ailleurs, à « entrer en résistance » ? Peut-être, précisément, en commençant par sortir des visions fantasmatiques et en évoquant la Résistance dans sa réalité.

 

Car en juin 1940, les premiers résistants formaient en vérité un rassemblement très disparate. C’est la fameuse phrase du Général de Gaulle : « A Londres, je n’ai trouvé que la cagoule et la synagogue », comprendre des nationalistes et des Juifs. Pendant ce temps, l’assemblée du Front Populaire (les « progressistes » d’alors) votait à Paris les pleins pouvoirs à Pétain. Parmi les résistants de l’intérieur, communistes et royalistes menaient la même guerre, même s’ils faisaient parfois maquis à part. Pour le dire en une phrase, des opposants politiques et des adversaires présumés surent surmonter leurs différences et leurs différends pour combattre ensemble au service de leur liberté, de leurs valeurs, de leur identité communes.

Le cas échéant, saurons-nous aussi faire le choix du rassemblement et de la clairvoyance ? Saurons-nous dire qui, d’un parti élu affirmant vouloir sauver la France, n’eut-il pas notre confiance, ou d’un mouvement terroriste, obscurantiste ayant juré sa perte, est l’ennemi vrai ? Ou bien suivrons-nous le chemin hasardeux et sanglant de l’Espagne des années 30, qui vit les luttes fratricides entre anarchistes, communistes et républicains favoriser grandement l’avènement de leur ennemi vrai ? Espagne qui paya en outre cette division du prix exorbitant de la guerre civile. Poser la question ainsi, c’est sans doute y répondre. C’est aussi concevoir, à regret sans doute, que la Résistance de demain sera, dans cette configuration, sans doute moins héroïque et romantique que celle des années 40. Mais l’histoire ne repasse pas les plats. A l’avenir, le maquis sera peut-être au djihad.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée