Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 03:38
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Enquêtes et analyses - No. 746
Février 23, 2012 No. 746
La conférence iranienne sur l'hollywoodisme fait honneur aux révisionnistes français
By: N. Maruani et A. Savyon*

Introduction

Le 2 février 2012, Téhéran accueillait la deuxième "Conférence sur l'hollywoodisme et le cinéma", dans le cade du Festival du film international de Fajr, en présence de 48 universitaires des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de France, du Canada, de Belgique, de Grèce, d'Espagne, de Tunisie, d'Italie, d'Egypte, de Russie, du Liban, d'Azerbaïdjan et de Palestine. Dans l'allocution de fermeture du festival, Hollywood a été accusé d'être "le plus puissant instrument du sionisme", influençant le monde conformément aux intérêts du complexe militaro-industriel américano-sioniste, et le président iranien a vanté "la capacité de l'Iran à être le centre de l'élégante production de films anti-sionistes". (1)

La Conférence portait sur cinq thèmes: "La narration à Hollywood", "le rôle du cinéma dans le réveil mondial", "le rôle du hollywoodisme dans la décadence humaine", "l'avenir à Hollywood" et "Hollywood et le sionisme". Les sujets débattus incluaient "Hollywood et l'Holocauste", "la Palestine au front", "Hollywood et l'apocalypse", "Hollywood, le darwinisme et le libéralisme" (2) et "l'exploitation par Hollywood des événements internationaux, tels que l'Holocauste et le 11 Septembre, au profit de la politique sioniste". (3)

Le président Mahmoud Ahmadinejad, qui a également prononcé le discours d'ouverture de l'événement, a profité de l'occasion pour appeler de ses vœux un nouvel ordre mondial. Il a affirmé que l'Occident et le sionisme se servaient de l'industrie du film pour maintenir leur domination sur le monde. Mahmoud Ahmadinejad a en outre décerné au révisionniste français Robert Faurisson, venu participer à la Conférence dans le cadre d'une délégation de révisionnistes français, le prix du "courage, de la combativité et de la force".

Le réalisateur Oliver Stone était aussi présent ; il s'est converti à l'islam chiite lors de sa visite à Téhéran. (4)


Robert Faurisson recevant le Prix du courage des mains d'Ahmadinejad

Présence du comique français Dieudonné M'bala M'bala, réalisateur du film de production franco-iranienne L'Antisémite

La délégation française de révisionnistes incluait l'universitaire Marie Bruchet, venue représenter Vincent Reynouard, l'universitaire Maria Poumier, l'écrivain Paul-Eric Blanrue, la réalisatrice Béatrice Pignède, venue présenter son film Main basse sur la Mémoire, sur la loi Gayssot de 1990.

Le comique français Dieudonné M'bala M'bala, dont le thème de prédilection est depuis quelques années le sionisme et les Juifs, et qui a été poursuivi en justice en France pour antisémitisme, était également présent. (5) Dans son film co-produit par l'Iran, intitulé L'Antisémite, il tourne en dérision le camp d'extermination d'Auschwitz et les "preuves irréfutables" de l'Holocauste. La bande-annonce du film été mise en ligne sur MEMRI TV le 16 février 2012: http://www.memritv.org/clip/en/3319.htm

Dans une autre bande-annonce de L'Antisémite mise en ligne le 12 décembre 2011, l'épouse du protagoniste supplie son mari de ne pas être antisémite, "pour les enfants", car "c'est une maladie". Sur un ton exagérément dramatique, qui tourne en dérision la gravité accordée à l'antisémitisme, le protagoniste admet qu'il est antisémite et précise que puisque les Juifs contrôlent les médias, la finance et la politique, il ne reste qu'une solution: "les exterminer". (6) Voir la vidéo sur YouTube: https://www.youtube.com/watch?v=rScuwTmKTOY&feature=player_embedded.



Dieudonné et Faursisson assis côte à côte lors de la conférence


Dieudonné lors de la conférence sur l'hollywoodisme

Faurisson reçoit le Prix du courage des mains d'Ahmadinejad

Lors de la Conférence, Mahmoud Ahmadinejad a attribué à Robert Faurisson le Prix du courage, de la combativité et de la force.

Dans un article en anglais intitulé "Contre l'hollywoodisme, le révisionnisme", ayant apparemment servi de base à son intervention lors de la Conférence, Faurisson évoque le "rôle joué par l'hollywoodisme dans la création du mythe de l'Holocauste": "L'Holocauste des Juifs est devenu une sorte de religion dont les trois principales composantes sont l'extermination, les chambres à gaz et six millions de martyrs… Après la guerre, toute une propagande s'est développée autour de la sainte trinité de l'Holocauste, toute une industrie de l'Holocauste, tout un business: le busines de la Shoah (…)" Pour l'article intégral, voir le "blog inofficiel" de Faurisson. (7) Ci-dessous quelques commentaires mis en ligne sur son blog, au sujet de la Conférence sur le hollywoodisme:

"Le 2 février 2012, en marge du trentième festival international du film en Iran, le Président Ahmadinejad inaugurait à Téhéran une conférence internationale, encore une fois ouverte autant aux révisionnistes qu’aux antirévisionnistes, sur l’hollywoodisme (…) Ont notamment participé à cette conférence aussi bien trois rabbins antisionistes et antirévisionnistes, venus respectivement de Grande-Bretagne, des États-Unis et du Canada, que des Américains, dont un intellectuel juif, et une importante délégation française.

Ma propre communication a explicitement porté pour titre: « Contre l’hollywoodisme, le révisionnisme ». Pour sa part, le révisionniste Vincent Reynouard, victime d’une interdiction judiciaire de sortir du territoire français, n’avait pu se rendre à Téhéran mais sa collaboratrice, Marie Bruchet, a projeté et commenté un remarquable documentaire sur l’hollywoodisme. L’universitaire Maria Poumier, de son côté, a lu un texte d’une haute inspiration et comparable en un sens à l’adresse prononcée auparavant par M. Ahmadinejad à l’ouverture de la conférence. Un discours de l’historien Paul-Éric Blanrue a été distribué en français et en anglais ; il portait sur une description de l’Entité sioniste avec son « cœur », ses « poumons » et son « cerveau », un « cerveau » atteint d’obsession shoatique. Béatrice Pignède a présenté son documentaire consacré à la loi Fabius-Gayssot de 1990, Main basse sur la Mémoire. Pour des raisons techniques, deux autres films n’ont pu être projetés sur le moment mais le seront plus tard: de Paul-Éric Blanrue, Un homme - Robert Faurisson, et, de Dieudonné, L’Antisémite. (…)

M. Ahmadinejad occupe une position éminente et son courage est indéniable mais, en ce qui nous concerne, il est un révisionniste parmi d’autres révisionnistes, et c’est à ce titre que les révisionnistes du monde entier ne peuvent que lui rendre hommage. Par ailleurs, plus que courageux, son comportement est héroïque. (…)

S’il est toutefois une bombe que M. Ahmadinejad n’hésitera pas à utiliser, c’est celle que j’ai appelée « la bombe atomique du pauvre », la bombe du révisionnisme qui, ne tuant ni ne mutilant personne, viendra à bout d’une immense imposture, - celle de « l’Holocauste » ou de « la Shoah » - qui, elle, justifie à l’infini de nouvelles guerres et de nouvelles croisades. Dans le monde occidental, trop d’esprits restent encore marqués par « l’Industrie de l’Holocauste » et le « Shoa-Business » mais, grâce au révisionnisme, la guérison est possible et, du même coup, la paix serait capable de retrouver ses chances." (8)


Le président Ahmadinejad accueille un Juif ultra-orthodoxe et anti-sioniste

Le révisionniste Paul-Eric Blanrue honoré pour son film biographique sur la vie de Robert Faurisson

L'une des raisons de l'invitation de Robert Faurisson à la Conférence est le documentaire sur son parcours intitulé Un Homme (10), filmé par Paul-Eric Blanrue, également invité et honoré lors de la cérémonie. Dans ce film d'une heure trente, Robert Faurisson revient sur les différentes étapes de son parcours. Un site consacré au film permet de télécharger gratuitement le documentaire, également disponible en anglais, allemand, arabe, italien et croate.

Le film est construit en huit chapitres: La guerre, une jeunesse, mon révisionnisme littéraire, le révisionnisme historique, les procès de Zündel, le témoin de Claude Lanzmann, les confessions de Rufolf Höss, la répression (11)


Le film en option arabe (12)

Le blog de Paul-Eric Blanrue, intitulé "Le clan des Vénitiens" (13), met en ligne des informations relatives à ses activités antisémites. Blanrue a notamment écrit un livre intitulé Sarkozy, Israël et les Juifs, qui a été traduit en arabe et en persan. Il tente de démontrer que Sarkozy, dépeint comme farouchement sioniste, place les intérêts d'Israël avant ceux de la France.


En français (14)


En farsi (15)


En arabe (16)

De nombreuses photos prises lors de la "Conférence sur l'hollywoodisme et le sionisme" ont été mises en ligne sur le blog de Blanrue. Celui-ci souligne qu'à cette conférence "se sont retrouvés des chercheurs antisionistes de plusieurs pays. Tous ont apporté des arguments à l'idée centrale que la 'maladie mentale made in USA' que véhicule la production hollywoodienne destinée à l'exportation est une arme essentielle du Pentagone ".

*N. Maruani est chargée de recherche au MEMRI. A. Savyon est directrice du Projet de veille des médias iraniens

Notes

[1] http://fajrfestival.ir, 4 février 2012

[2] ABNA (Iran), 2 février 2012

[3] http://fajrfestival.ir, 4 février 2012

[4] Lenziran.com, 18 février 2012

[5] Pour plus d'informations sur les activités antisémites de Dieudonné, voir:

Une coproduction franco-iranienne d'un film de Dieudonné tourne en dérision Auschwitz: http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=fd&ID=FD31512 - 20 février 2012 ;

Déclarations et publications antisémites du régime iranien ; sponsors iraniens du film de Dieudonné: L'Antisémite
http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP444512 - 10 février 2012 ;

Dieudonné prépare son prochain film: L'Antisémite: http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP431311 - 25 novembre 2011 ;

Dieudonné, sur une chaîne télévisée iranienne, évoque sa nouvelle chanson pour enfants "Shoananas" et vante la liberté d'expression en Iran, plus grande qu'en France: http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP292010 - 21 avril 2010

[6] Voir http://www.memritv.org/clip/en/3319.htm.

[7] http://robertfaurisson.blogspot.com/2012/02/against-hollywoodism-revisionism.html.

[8] http://robertfaurisson.blogspot.com.

[9] http://blanrue.blogspot.com.

[10] Un Homme, de Paul-Eric Blanrue: http://holocauste.com or http://www.unhommefaurisson.com.

[11] http://www.unhommefaurisson.com.

[12] http://www.unhommefaurisson.com.

[13] http://blanrue.blogspot.com.

[14] http://blanrue.blogspot.com.

[15] http://blanrue.blogspot.com.

[16] http://blanrue.blogspot.com.

Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 04:41
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 316
Février 22, 2012 No. 316
Un cheikh soudanais : "Les Juifs vont-ils demander à être indemnisés parce qu'ils étaient singes avant de redevenir humains ?"

Ci-dessous des extraits d'un sermon du vendredi prononcé par le cheikh soudanais Abdel Jalil Al-Karouri, diffusé sur la télévision soudanaise le 6 janvier 2012.


Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/6038.htm

 

 

"[Les Juifs] convoitent les biens des tribus de Qurayza et Nadhir, de Khaybar et de Taymaan, depuis quatorze siècles"

 

Abdel Jalil Al-Karouri: Depuis le printemps arabe, Israël se trouve dans une impasse. C'est un fait. Comme dit le dicton: "Un marchand qui a fait faillite ouvre ses vieux registres." [Les Juifs] convoitent les biens des tribus de Qurayza et Nadhir, de Khaybar et de Taymaan, depuis quatorze siècles. Ils veulent en savoir plus sur les Juifs qui sont venus… On entend souvent parler de la présence de familles juives dans… Que faisaient-elles ? Elles servaient de l'alcool. On l'a vu quand ont était de jeunes étudiants. Ce sont elles qui servaient l'alcool. (…)

 

L'expulsion [des tribus juives de Médine] fut une campagne militaire, vu que les Juifs de la tribu de Qaynuqa incitaient les habitants de la Mecque à venger les victimes de la Bataille de Badr. Quant aux Juifs de la tribu de Qurayza, ils ont soutenu la coalition [ennemie] lors de la bataille du Fossé, attaquant le prophète Mahomet et ses Compagnons par derrière. (…)

 

La seule expulsion [jamais intervenue] eut lieu à l'époque d'Omar [Iban Al-Khattab]. Quand il confirma le hadith selon lequel "deux religions ne peuvent coexister sur la péninsule Arabique", il expulsa les Juifs de Khaybar. Comment s'y prit-il ? Ce pourrait être le premier contre-argument aux revendications juives. Il les expulsa en achetant leur propriété. Donc tout ce qu'il nous faut, c'est le papier de l'achat. Il acheta leurs propriétés puis les réinstalla ailleurs dans le monde islamique. C'est la seule expulsion qui eut lieu. Dans tous les autres cas, on eut affaire à des campagnes militaires. Si tout le monde menait des poursuites après des attaques militaires, tout le monde serait endetté. (…)

 

"Il est écrit dans le Coran qu'autrefois les Juifs ont été transformés en singes dans la ville d'Eilat, aujourd'hui occupée par les Juifs"

 

Je me suis une fois demandé si les Juifs allaient intenter des poursuites aux singes, juste parce qu'ils étaient eux-mêmes des singes autrefois. Il est écrit dans le Coran qu'autrefois les Juifs ont été transformés en singes dans la ville d'Eilat, aujourd'hui occupée par les Juifs. Ils sont devenus des singes. Vont-ils demander à être indemnisés parce qu'ils étaient singes avant de redevenir humains ? (…)

Les [Juifs] sont arrivés dans leur pays en 1948. Ont-ils l'intention de poursuivre le monde arabe, l'Egypte, la Mauritanie et le Soudan ? Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit de juif là-bas, hormis le cimetière qui provoque des encombrements au nord de Khartoum. S'ils le veulent, ils peuvent venir le chercher, et enterrer leurs morts où bon leur semble. A part cela, il n'y a rien qui soit à eux dans le monde islamique." (…)


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 17:47
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 315
Février 20, 2012 No. 315
Une coproduction franco-iranienne d'un film de Dieudonné tourne en dérision Auschwitz

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3319.htm

 

Ci-dessous la bande-annonce du film de Dieudonné "L'Antisémite", mise en ligne sur Internet le 16 février 2012:

 

 

Introduction de la bande-annonce:

 

L'EVENEMENT DE L'ANNEE

INTERDIT EN FRANCE

LE FILM QUI A FAIT SCANDALE AVANT MEME SA SORTIE

LE PREMIER FILM DE DIEUDONNE M BALA M BALA

 

L'antisÉmite

 

Les productions Haft Aseman Cinema Co

présentent

Auschwitz 1945

 

Le narrateur: "Alors, arrivés à Auschwitz, les Alliés découvrent un spectacle d'horreur et de désolation."

 

Encart [un prisonnier à un autre gros prisonnier fumant la pipe]: "Dégage ! On filme l'histoire !"

 

Encart [le prisonnier]: "S'il vous plaît ! A manger !"

 

Le narrateur: "L'officier américain William Murdock dira…"

 

Encart: "Tiens ! Bouffe !"

 

Le narrateur: "L'humanité tout entière s'est vue à jamais marquée du fer rouge de la barbarie ! Grâce à un système de tuyauterie particulièrement ingénieux et complexe, le gaz était acheminé jusqu'à l'intérieur de la pièce."

 

Encart: "Oh ma God!* *Oh mon Dieu !"

 

Le narrateur: "Sur la porte de cette chambre à gaz est inscrit SALICH DOUCHEN: salle de douches."

 

Encart: "Les preuves irréfutables…"

 

Le narrateur: "C'est dans une chambre à homicide comme celle-ci que le régime nazi a gazé deux millions de Juifs et quelques autres manants, sans conséquence."

 

Encart [au sujet du gaz]: "Mais comment ça marche ?"

 

Encart [sous la douche qui coule]: "C'est incroyable !"

 

Le narrateur: "Plus de 80 déportés étaient entassés dans cet endroit réduit pour y être asphyxiés."

 

Encart: "Les fameuses douches…"

 

Encart: "Mais d'où venait le gaz ?"

 

Le narrateur: "Le gaz utilisé pour tuer était le Zyklon B. Les corps étaient transportés au crématorium central jusqu'à des crématoriums de fortune comme celui-ci [mini-barbecue], qui servaient à incinérer des nourrissons."

 

Encart: "Je peux l'emporter ? [au sujet du Zyklon B]. Ca peut toujours servir !"

 

Encart: "- Une fourchette ? [trouvée dans le barbecue] - Euh… On coupera au montage."

 

Encart: "- Des os de poulet ? [trouvés dans le barbecue] - Euh… Non ! Des os d'enfants."

 

Le narrateur: "D'autres corps étaient dépecés, et les peaux utilisées pour faire de confortables fauteuils en cuir…"

 

Encart [un prisonnier désignant un fauteuil]: "Attention ! Vous vous asseyez sur ma grand-mère !"

 

Le narrateur: "… ou bien encore de luxueux abat-jour particulièrement prisés par la bourgeoisie nazie."

 

Encart: "- Ca aussi, c'est en peau de juif ? - Bien sûr !"

Le narrateur: "Malgré cet amoncellement de preuves irréfutables, il s'en trouvera encore pour nier la Shoah !"


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 06:46
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 314
Février 15, 2012 No. 314
AL-NAS : "Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. L'une d'entre elle est leur incapacité à supporter la confrontation" ; ils déféquaient dans leurs tanks par peur de se faire tuer

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3317.htm

 

Ci-dessous des extraits d'une allocution du cheikh Muhammad Al-Arifi, diffusée sur la télévision satellitaire égyptienne Al-Nas le 6 février 2012.

 

"N'ont-ils même pas le courage de tuer ? Eh bien non."

 

Muhammad Al-Arifi: Les Juifs ont plusieurs caractéristiques. L'une d'entre elle est leur incapacité à supporter la confrontation. J'ai étudié l'histoire des Juifs quand je donnais un cours de religion, autrefois. De toute leur histoire, il n'y a pas une seule bataille qu'ils ont menée de front. Est-ce croyable ? L'histoire des Juifs remonte à avant l'islam. Et pourtant, il n'y a pas une seule bataille où ils ont fait face aux croyants. Ils se battent toujours de derrière des fortifications ou des murailles, qu'il s'agisse de murs mentaux ou physiques. Ils vous combattent de derrière des murailles. Ainsi, quand un Juif armé jusqu'aux dents se retrouve devant trois ou quatre Palestiniens, on le voit souvent prendre la fuite, son arme à la main. N'ont-ils même pas le courage de tuer ? Eh bien non.

 

Dans les anciens tanks, il n'y avait pas d'ouverture pour déféquer ou uriner. Les soldats qui passaient huit heures dans un tank avaient des besoins naturels, mais ils avaient trop peur de quitter leurs tanks pour se soulager, et revenir. Bien qu'ils fussent armés, et que leurs camarades pussent les couvrir, leurs cœurs étaient remplis de terreur et ils n'osaient pas. Ils emportaient donc des sacs dans les tanks pour déféquer et uriner. Puis ils ouvraient une trappe pour jeter le sac. Tout cela par peur d'être tués.

 

"[les juifs] commençaient à évacuer des fèces dans leurs tanks et sur leurs vêtements"

 

J'ai aussi lu qu'à un moment donné, lors de l'Intifada palestinienne, qu'il convient d'appeler "djihad palestinien", la demande en comprimés anti-diarrhée s'est accrue. Comme vous savez, quand une personne a peur, son organisme évacue des fèces. Donc la demande en comprimés de ce type s'est accrue - vu qu'ils commençaient à évacuer des fèces dans leurs tanks et sur leurs vêtements.

La même chose est arrivée aux Américains en Irak - des faits authentifiés par les rapports des services de renseignement. Les laboratoires pharmaceutiques font un rapport quand l'armée des Etats-Unis fait une commande importante d'un médicament donné. Pourquoi une telle commande ? Pour en faire des bonbons ? Ils ont commandé ces comprimés pour leurs soldats, afin qu'ils ne se promènent pas dégoulinants de merde.


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 03:22
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches spéciales - No. 4417
Février 14, 2012 No. 4417
Une historienne palestino-libanaise : Le Protocole des Sages de Sion est le fidèle reflet du judaïsme et de l'idée sioniste

Le 27 décembre 2011, l'historienne libano-palestinienne Bayan Nuwayhed Al-Hout signait un article du quotidien libanais Al-Akhbar, abordant notamment le sujet du Protocole des Sages de Sion et de son lien au judaïsme, au mouvement sioniste et à l'Etat d'Israël. [1]

Dans son article, Al-Hout affirme que le Protocole est le fidèle reflet de l'idéologie sioniste et de la pensée juive, son essence véritable étant l'aspiration juive à diriger le monde de diverses manières. Ainsi selon elle, "la question de l'authenticité des Protocoles n'est plus pertinente".

Al-Hout écrit: "Ceux qui jugent les Protocoles par le texte même pourraient y voir un conte imaginaire impraticable plus qu'un programme politique. Toutefois, ceux qui jugent le Protocole par leur esprit, et leur essence générale, s'apercevront qu'ils sont la reproduction exacte des déclarations et des écrits de dirigeants sionistes passés et présents, et des principes du mouvement sioniste."

Selon Al-Hout, "l'idée sioniste et les plans sionistes avant l'époque d'Herzl, pour ne rien dire de ce qu'il y eut après, comme [les plans de] Ben Gourion et de Begin, sont imprégnés de l'esprit des Protocoles et de leur essence générale. L'atteinte à la démocratie et l'éloge de la dictature sont les pierres angulaires de l'Etat selon Herzl. L'utilisation de l'argent à des fins politiques est sa méthode. Les médias, ou "la presse", selon le langage des Protocoles, ont été utilisés par Herzl et le sionisme, comme ont le voit dans (…) les médias occidentaux, notamment américains, actuellement sous contrôle sioniste."

Concernant le lien entre judaïsme et Protocoles, Al-Hout écrit: "[Les Protocoles] collent parfaitement [à la ligne] des grands rabbins à travers les âges, et au Talmud lui-même. Le Peuple élu est un concept talmudique fondamental ; celui-ci serait élu pour diriger et dicter." Al-Hout tenait des propos similaires dans son ouvrage Palestine: cause, peuple et culture, publié en 1991.

Son présent article entend réagir au propos d'Assad Abu Khalil, professeur de sciences politiques de l'Université de l'Etat de Californie, qui a dernièrement publié un article critiquant l'ouvrage de Gilbert Achcar Les Arabes et l'Holocauste. Il évoque aussi le livre d'Al-Hout. [2]

Abu Khalil accuse Al-Hout de fonder sa thèse sur les Protocoles, dont l'authenticité est mise en cause, ajoutant qu'elle suit la voie tracée par son père, Ajjaj Nuwayhed, également grand admirateur des Protocoles. Il convient de noter qu'Ajjaj Nuwayhed fut le premier à traduire les Protocoles en arabe dans son livre Le Protocole des Sages de Sion: textes, leaders et fondements talmudiques. Sa fille, Al-Hout, note dans son article qu' "il fut l'un des premiers à révéler la nature raciste du sionisme".

Ajjaj Nuwayhed était connu pour ses liens avec le mufti Hajj Amin Al-Husseini, qui en avait fait son secrétaire général du Conseil islamique supérieur, ainsi que l'inspecteur général des tribunaux de la charia en Palestine. Nuwayhed fut également membre de la délégation palestinienne, dirigée par Al-Husseini, au sommet arabe de la Mecque de 1924. Il fut arrêté à plusieurs reprises par les autorités du mandat britannique en raison de ses opinions nationalistes et du contenu de ses ouvrages.

 

 


[1] Al-Akhbar (Liban), le 27 décembre 2011.

[2] Al-Akhbar (Liban), le 17 décembre 2011.


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 00:28
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 312
Février 13, 2012 No. 312
AL-AQSA : Le directeur de l'Association palestinienne des savants de l'islam explique en quoi le Juif est un "satan à forme humaine"

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3303.htm

 

Ci-dessous des extraits d'une interview du cheikh Bassam Al-Kayed, directeur de l'Association palestinienne des savants de l'islam, diffusée sur Al-Aqsa TV le 1er février 2012.

 

Bassam Al-Kayed: Le Juif est un satan à forme humaine. Allah a infligé les Juifs à toute l'humanité, et notamment à la nation de l'islam, aux premiers prophètes et au prophète Mahomet. Le Juif est un satan à forme humaine. Nous pourrions presque dire que les djinns sataniques apprennent de lui.

 

Ce qu'ils font est très particulier. Cela dépasse toutes les limites. Ils n'accordent aucune sainteté au sacré, à aucun traité ni accord. Ils enfreignent toutes les lois internationales, toutes les normes humaines, toutes les lois islamiques ou d'origine humaine. Ils violent toutes les valeurs. Rien, hormis la force, n'a de pouvoir dissuasif sur eux.


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 16:46
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches spéciales - No. 4445
Février 10, 2012 No. 4445
Déclarations et publications antisémites du régime iranien ; sponsors iraniens du film de Dieudonné : L'Antisémite

Venant s'ajouter à la politique négationniste du régime iranien, des déclarations orales et écrites de hauts responsables iraniens porteuses d'un message d'hostilité à l'encontre des Juifs, ou niant la légitimité de l'Etat d'Israël, ont été lues et entendues. Le Guide suprême Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad ont notamment déclaré que les Juifs propagent la corruption dans le monde, qu'ils sont "mauvais, avides, des voleurs et des assassins" en plus d'être "de répugnants criminels qui n'ont d'humain que l'apparence".

 

Le qualificatif "juif" est employé comme une insulte sur la scène politique iranienne. Ainsi, Mansour Arzi, critique d'Ahmadinejad, a "traité" Rahim Mashaei, à la direction du bureau du président, de juif, pour l'offenser. (1) Les adversaires d'Ahmadinejad ont agi de façon équivalente en octobre 2009, en assurant que le président était d'origine juive et que son père avait changé de nom de famille pour occulter les faits. (2)

 

Officiellement, le régime iranien fait la distinction entre le judaïsme comme religion légitime (les Juifs, étant monothéistes, ont le droit de pratiquer leur religion sous pouvoir musulman) et le judaïsme comme "nationalité" - couverte de l'opprobre du régime et dont la légitimité est niée. Le président Ahmadinejad a ainsi déclaré que les sionistes n'étaient pas des Juifs, mais des infidèles (3) ou des athées: "Ils [les sionistes] mentent en se prétendant juifs. Le judaïsme n'a pas connu de plus grande injustice que celle des sionistes qui se prétendent juifs." (4)

 

Dans les faits toutefois, les responsables du régime ont tendance à confondre judaïsme en tant que religion et nationalité. Ils parlent des "Juifs" tantôt en référence à leur appartenance religieuse, tantôt en référence à une appartenance nationale, s'appuyant sur le Coran pour justifier leurs affirmations. Par exemple, en août 2011 à Tabas (dans l'est de l'Iran), le prédicateur Ebrahim Mohajerian a déclaré que, "selon le Coran, les fils d'Israël, les Juifs, et les sionistes, sont les pire ennemis de l'humanité, notamment des musulmans, Satan mis à part". (5)

 

Ci-dessous des extraits de déclarations et publications antisémites de responsables du régime, auxquels s'ajoutent quelques films antisémites produits avec leur approbation.

 

Khamenei: "Partout où il y avait de mauvais juifs, ils ont été rassemblés [pour être envoyés en Palestine]"

 

Dans un discours prononcé à l'attention d'intellectuels de la ville de Kermanshah, à l'ouest de l'Iran, le 18 octobre 2011, le Guide suprême Khamenei a repris à son compte les vieux préjugés antisémites en affirmant que les médias occidentaux subissaient clairement l'influence des Protocoles des Sages de Sion. Il a estimé que les "tentatives des organes de médias du monde de l'oppression [en référence à l'Occident] visant à promouvoir des modèles dévoyés et erronés s'inspirent des objectifs dangereux des Protocoles sionistes [en référence aux Protocoles des Sages de Sion]. Ces modèles, dévoyés par les médias, se basent sur une politique clairement définie". (6)

 

Le 1er octobre 2011, qui marquait le début de la Conférence de soutien aux Palestiniens (à Téhéran), le site de l'Institut pour la compilation et la publication des travaux du Guide suprême Khamenei a annoncé la parution d'un nouveau livre de 416 pages, intitulé La Palestine selon le Guide Khamenei, qui présente les déclarations du Guide relatives au sujet, sa vision de la résolution du problème, son appréciation des héros de la Palestine, de ses défaites, de ses victoires et de son avenir. (7) Dans l'un des sermons de Khamenei publiés dans l'ouvrage, il déclare qu'Israël est "un pays sans origine ni gouvernance, un faux pays, une fausse nation. Des hommes mauvais des quatre coins du monde ont été rassemblés afin d'établir un mélange appelé Israël. Est-ce cela, une nation ? Partout où il y avait de mauvais Juifs, ils ont été rassemblés [et envoyés] là-bas [en Palestine].

 

On trouve des Juifs dans la plupart des pays. Même en Iran, il y a des Juifs qui vivent leur vie: ils ne s'ingèrent pas dans celle des autres, et personne ne s'ingère dans la leur. C'est leur pays et ils y vivent. [Mais] ceux qui se sont rendus dans les territoires occupés [Israël] étaient mauvais, avides, des voleurs, des assassins venus des quatre coins du monde."

 

 

 

 

 


Press TV (Iran), le 9 janvier 2012

 

 

"Est-ce ainsi que l'on crée une nation ? La nation, le pays qui a été créé de cette façon, appelé Israël, ne connaît que la terreur. Il n'est porteur d'aucun message essentiel. Parallèlement, cette entité, malgré sa bassesse et son impureté, entend souiller, aux yeux de l'opinion publique mondiale, une nation noble, fière et précieuse comme l'Iran. Ce sont toutefois eux les plus coupables, les plus grands criminels de tous, et leur honte dépasse celle des autres." (8)

 

Dans un discours prononcé dans la ville de Qom le 9 janvier 2012, Khamenei évoquait la situation géopolitique de l'Iran et les sanctions économiques infligées par les Etats-Unis, estimant que, face aux Etats-Unis infidèles et à leurs alliés sionistes, l'Iran chiite se retrouvait dans une situation identique à celle de l'époque de Badr et Khaybar. Ces déclarations font allusion au massacre des Juifs de Khaybar (en 628 de l'ère chrétienne) par Mahomet, et au triomphe d'un petit groupe de musulmans (les chiites modernes), sous la direction du prophète Mahomet, contre la tribu des Quraychites, riche et hérétique (en 623 de l'ère chrétienne).

 

Selon Khamenei, "le front qui se tient devant nous est un front américain et sioniste ; ils ont essayé tous les complots pour mener la guerre à la nation iranienne… afin d'affaiblir le régime et d'avoir raison de la détermination du peuple… Aux premiers temps de l'islam, les ennemis envisagèrent d'assiéger économiquement les musulmans et les Bani Talib [la tribu Talib, riche et hérétique, mis en place un blocus contre le prophète Mahomet à Médine], sans succès. Ces misérables gens [les Occidentaux] firent un mauvais calcul. Ils pensent que nous sommes [aujourd'hui] comme les Bani Talib… Ce n'est pas le cas. Aujourd'hui, nous sommes dans la même situation [que les musulmans] de Badr et Khaybar… Notre nation [entrevoit déjà] la victoire. La nation est proche de la victoire…" (9)

 

Ahmadinejad: Les Juifs qui se sont installés en Israël "n'ont d'humain que l'apparence"

 

Dans un discours prononcé dans la ville de Shahrekord (Iran de l'ouest) le 16 juin 2010, Ahmadinejad a qualifié les Juifs partis s'installer en Israël de "pires criminels, qui n'ont d'humain que l'apparence"… "Il y a soixante ans, ils [l'Occident] ont rassemblé les plus grands et les plus répugnants criminels, qui n'ont d'humain que l'apparence, de tous les coins du monde, les ont organisés et armés sur la base de prétextes, forgeant de fausses informations et inventant des histoires [allusion à l'Holocauste]. Ils leur ont accordé propagande et appui militaire pour leur permettre d'occuper la Palestine et de déraciner la nation palestinienne…" (10)

 

Le 13 décembre 2010, Ahmadinejad a déclaré: "Il est clair aujourd'hui pour tous que les sionistes ne sont pas des Juifs, des chrétiens ou des musulmans. Ils ne croient en aucune religion divine. Ce sont des athées qui n'ont pas droit aux droits humains minimaux." (11)

 

Dans un discours adressé à la presse étrangère le 29 octobre 2011 à Téhéran, Ahmadinejad a qualifié le régime israélien de parti poly-armé contrôlant les monopoles du pourvoir, de l'argent et des médias, ajoutant: "Voilà 60 ans que les Européens paient des impôts aux sionistes. Les sionistes financent la propagande électorale en Occident et [de cette façon] contrôlent les affaires des Occidentaux. Le peuple et les penseurs occidentaux n'ont aucun rôle à jouer". (12) Selon Ahmadinejad, Israël est l'incarnation de l'idéologie sioniste anti-humaniste ; le régime sioniste n'obéit à aucune religion ou moralité, se contentant de se qualifier de 'juif'". (13)

 

Dans une interview diffusée sur la télévision mexicaine le 21 janvier 2012, Ahmadinejad a de nouveau tenu des propos négationnistes, affirmant que la vérité sur l'Holocauste serait révélée au grand jour: "Si l'Holocauste est une réalité historique, pourquoi serait-il interdit d'enquêter à son sujet par des recherches, et pourquoi les historiens qui enquêtent sont-ils emprisonnés ? J'ai posé deux questions au sujet de l'Holocauste: s'il a vraiment eu lieu, pourquoi les Palestiniens devraient-ils en payer le prix ? Deuxièmement, pourquoi est-il interdit d'enquêter à son sujet ? Malheureusement, au lieu de répondre à ces questions, [les sionistes] se servent de leurs médias pour attaquer. Quoi qu'il en soit, leurs actions n'occulteront pas la vérité, car la vérité sera révélée au grand jour." (14)

 

L'ayatollah Mesbah Yazdi: Les Juifs, "ennemis de l'islam"

 

L'ayatollah Taqi Mesbah-e Yazdi, de l'Assemblée des experts, qui était jusqu'à peu la mentor spirituel du président Ahmadinejad, recourt lui aussi à une imagerie antisémite dans ses discours. Par exemple, lors d'une conférence du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, donnée en janvier 2010, il a qualifié les Juifs d' "ennemis de l'islam" et de "politiciens les plus dévoyés du monde". Selon Yazdi, "la plupart des centres de corruption mondiale appartiennent aux Juifs et aux sionistes, qui essaient d'infecter les autres peuples de leur corruption, et de prendre le contrôle du monde." (15)

 

Une publication iranienne intitulée "Comment éliminer Israël ?"

 

Le 23 novembre 2011, le site Rasa News, proche des séminaires religieux de Qom, commentait un livre écrit par des étudiants de ces séminaires, intitulé "Comment éliminer Israël ?" Le livre s'intéresse aux façons de mettre en œuvre l'injonction du fondateur de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, de détruire l'Etat d'Israël.

 

Plusieurs exemples dans l'ouvrage révèlent la confusion faite par les auteurs entre identité juive d'une part, israélienne ou sioniste de l'autre. Ainsi, l'un des commentateurs, Mohammed Ebrahim-Nia, affirme que l'ouvrage cite des versets coraniques anti-juifs dans le but d'expliquer comment éliminer Israël. On peur lire que "le Coran a défini ce régime comme le pire ennemi des musulmans, et pourtant les musulmans n'accordent pas l'importance méritée au combat contre eux… En plus des actuelles traductions de versets coraniques, le livre présente… des représentations de sionistes en rapport avec le contenu du verset, et des déclarations d'universitaires juifs relatives au verset."

 


La couverture de
Comment éliminer Israël ? représentant l'ayatollah Khomeiny

 

Ebrahim-Nia précise que le livre repose en outre sur une fatwa du fondateur de la Révolution, l'ayatollah Ruhollah Khomeiny, relative à l'élimination d'Israël, qualifiée d' "obligation religieuse". Il ajoute que le livre s'intéresse aussi à "l'étude des caractéristiques idéologiques d'Israël, aux crimes de cette nation, aux avertissements coraniques adressés aux musulmans, aux points faibles des Israéliens et aux façons de combattre cette nation."

 

Selon Ebrahim-Nia, "le Coran met en garde les musulmans contre les Israélites plus que contre n'importe quelle autre nation, cette nation qui a reçu des bénédictions particulières de Dieu, mais qui a perpétré des crimes uniques et à qui Dieu a infligé [les pires] tourments. Contrairement à ce que croit l'opinion, cette nation ne s'est pas éteinte pendant ces siècles, et ceux qui restent se trouvent aujourd'hui parmi les sionistes, qui continuent de perpétrer des crimes contre la nation musulmane et de lui administrer des coups." (16)

 

Nouveau film antisémite iranien: Le chasseur du samedi

 

Venant s'ajouter à ces discours antisémites, des films antisémites sont distribués en Iran, et hors de ses frontières, avec la bénédiction du régime, tels les films "Le chasseur du samedi" ou "l'Antisémite".

 

Ces derniers mois, le film anti-sioniste "Chasseur du samedi", réalisé par l'Iranien Parviz Sheikh Tadi et contenant une imagerie antisémite, a été projeté en Iran. La version en hébreu du site du Conseil de l'audiovisuel iranien http://www.hebrew.irib.ir/ explique que l'histoire se déroule en Israël. Le personnage principal, un enfant répondant au nom de Benjamin, a été endoctriné par son grand-père, un rabbin sioniste, dans le but d'en faire un personnage assoiffé de sang, un assassin sans pitié cherchant à répandre le sang de Palestiniens innocents pour réaliser les objectifs du sionisme…


Jahan News, Iran, le 6 novembre 2011

 


http://www.abna.ir/, le 17 septembre 2011

 

"Benjamin a été séparé de sa mère pour le préparer sur le plan émotif à recevoir l'idéologie sioniste. Au début, il offre une certaine résistance, mais il cède peu à peu et finit par adopter les perceptions sionistes radicales. Le rabbin sioniste… est un sadique, un tricheur et un raciste religieux, qui transforme le garçon en robot assoiffé de sang au service du sionisme". Le site précise que le film a été tourné essentiellement au Liban et montre comment "les rabbins sionistes, qui sont moralement et financièrement corrompus, font pour contrôler les institutions israéliennes". (17)

 

Pour voir la bande annonce du film: http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/108/0/3186.htm ; pour lire la description du film diffusé par la chaîne iranienne en arabe Al-Alam, ainsi que le commentaire du producteur Mohammad Qahremani, voir http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/108/0/3254.htm.

 

Le film présente le judaïsme comme une religion méprisante du christianisme et de l'islam, et le personnage du grand-père, "Rabbi Hanan", comme un Juif sioniste qui recourt à toutes les manipulations possibles pour obtenir ce qu'il souhaite - ce que les Juifs sionistes souhaiteraient obtenir. La chaîne Al-Alam explique que le judaïsme est une forme de "racisme religieux" et que le personnage du rabbin juif est "l'essence du mal sur Terre et l'incarnation de la tromperie". Dans le film, le personnage du garçon subit un entraînement militaire et religieux imposé par le rabbin, en plus d'un puissant endoctrinement typiquement sioniste, selon le présentateur d'Al-Alam. L'enfant, revêtu d'un uniforme militaire, tire aveuglément dans toutes les directions au son de la Tikva (l'hymne israélien), jusqu'à devenir une machine de guerre qui obéit aux ordres sans rien ressentir.

 

Dans la bande annonce du film, le judaïsme est représenté comme une religion qui rabaisse et humilie les femmes, se sert des personnes d'autres confessions pour satisfaire les besoins des Juifs, recourt à la sorcellerie et aux rituels de pureté pour convertir les personnes au judaïsme. En outre, le film assure que le judaïsme entend protéger les Juifs tout en permettant de tuer les autres. Le rabbin dit aux musulmans palestiniens que lui-même et les Juifs sionistes sont "les fils d'Abraham", ce qui leur procure la souveraineté sur le territoire. Le Juif sioniste se demande même qui sont ces Palestiniens musulmans, les décrit comme démunis de toute identité. En outre, le film met en scène des Palestiniens musulmans pacifiques dans leur village, victimes de Juifs sionistes violents et agressifs qui cherchent à les détruire, ce qui correspondrait à "la vie de tous les jours" des Palestiniens, selon les réalisateurs et la télévision Al-Alam.

 

Sur Al-Alam, le producteur du film, Mohammad Qahremani, affirme que le film sera prochainement traduit en arabe et diffusé dans les pays arabes et musulmans, après avoir été rejeté de tous les festivals de films internationaux en raison des prétendues "positions pro-sionistes des organisateurs". Selon lui, le film est important en ce qu'il permet de mieux comprendre l'importance de la présence palestinienne en Palestine, laquelle sauverait le monde du contrôle sioniste. (18)

 

Sponsors iraniens du film de Dieudonné: L'Antisémite

 

Le ministre iranien de la Culture et de l'Orientation islamique, et le Centre iranien du film documentaire et expérimental, ont subventionné la production du film L'Antisémite, adaptation d'une pièce du même nom de Dieudonné M'bala M'bala. (19), accusé en France d'incitation à la haine raciale et religieuse. Selon un rapport mis en ligne sur le site Medialibre, apparemment par l'équipe de Dieudonné, le film relate l'histoire d'un homme qui nourrit une haine absolue à l'encontre de tout ce qui est juif. La femme du héros, victime d'un cancer, demande à son époux de se faire aider par un spécialiste pour soigner son antisémitisme, ce qui conduit le personnage à consulter un psychanalyste, qui s'avère être juif. Le film est décrit comme débutant par "un de ces habituels documentaires de propagande, relatif à la Shoah". Devant les images du documentaire, le protagoniste se tourne vers sa femme pour lui dire, en larmes: "Un jour, ce sera vrai, tout ça".

 

Dieudonné s'est tourné vers l'Iran après avoir échoué à trouver une subvention pour son film en France. Il convient de noter que les autorités iraniennes ont aussi consenti à subventionner son film "Le code noir", qui entend montrer l'implication sioniste dans l'esclavagisme européen du 18ème siècle. (21)

 

L'Antisémite devra être projeté lors d'une conférence sur le "hollywoodisme et le cinéma", en marge du 30ème festival international du film de Fajr (entre le 1er et le 11 février 2012). (22) En France, il a été projeté dans le théâtre de Dieudonné entre le 16 et le 22 janvier 2012, Dieudonné n'ayant pas trouvé d'autre distributeur intéressé par son projet. (23)

 

 

[1] www.inn.ir, 23 août 2011.

[2] Des historiens iraniens spécialisés ont souligné qu'Ahmadinejad n'avait pas de descendants juifs et que cette rumeur avait pour seul objectif de salir son nom.

[3] www.president.ir, 18 septembre 2008.

[4] IRNA (Iran), 2 août 2010.

[5] Fars (Iran), 26 août 2011.

[6] www.leader.ir, 18 octobre 2011.

[7] book@khamenei.ir, 1er octobre 2011.

[8] www.farsi.khamenei.ir, 1er octobre 2011.

[9] www.farsi.khamenei.ir, 9 janvier 2012.

[10] Fars (Iran), 16 juin 2010.

[11] www.irib.ir, 13 décembre 2010.

[12] ISNA (Iran), 29 octobre 2011.

[13] IRNA (Iran), 30 octobre 2011. Voir aussi www.jamejameonline.ir, 13 novembre 2011.

[14] www.president.ir, 21 janvier 2012.

[15] ILNA (Iran), 5 janvier 2010.

[16] Rasa News (Iran), 23 novembre 2011.

[17] www.irib.ir, 6 novembre 2011.

[18] http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/108/0/3254.htm

[19] Tehran Times (Iran), 23 mai 2011.

[20] Medialibre.eu, 5 septembre 2011.

[21] Tehran Times (Iran), May 23, 2011.

[22] Tehran Times (Iran), May 23, 2011. [23] http://www.dieudonne-officiel.com/. Pour plus d'infos sur Dieudonné, voir 1. Dépêches spéciales - No. 4313 Dieudonné prépare son prochain film: L'Antisémite ; URL:http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP431311 - 25 novembre 2011 2. Dépêches spéciales - No. 2920 Dieudonné, sur une chaîne télévisée iranienne, évoque sa nouvelle chanson pour enfants "Shoananas" et vante la liberté d'expression en Iran, plus grande qu'en France ; URL:http://www2.memri.org/bin/french/articles.cgi?Page=archives&Area=sd&ID=SP292010 - 21 avril 2010


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 10:18
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 311
Février 6, 2012 No. 311
AL-NAS : Incitation anti-chrétienne et espagnole

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3263.htm

 

Ci-dessous des extraits d'un sermon du vendredi prononcé par le prédicateur égyptien Salem Abu Al-Futuh, diffusé sur la télévision satellitaire égyptienne Al-Nas le 6 janvier 2012.

 

 

Salem Abu Al-Futuh: Ils font toutes sortes de choses pour que les gens continuent de souffrir. Ils envoient des missionnaires chrétiens sous forme de docteurs et d'infirmières, qui caressent et embrassent l'enfant, comme ils font en Occident.

 

Ils lui donnent un très beau jouet, et tout d'un coup, ils le lui arrachent. Et quand l'enfant crie: "Où est mon jouet ?!", ils lui répondent: "Mahomet te l'a volé." C'est ainsi que, depuis l'enfance, ils poussent l'enfant à haïr Mahomet. Voilà ce qu'ils font en Espagne.


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 11:22
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 309
Janvier 24, 2012 No. 309
Le Mufti de Jérusalem : Les musulmans tueront les Juifs avant le Jour du Jugement

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3275.htm

 

 

Ci-dessous des extraits d'une allocution du Mufti de Jérusalem Muhammad Hussein, diffusée sur la télévision de l'Autorité palestinienne le 9 janvier 2012.

 

Présentateur: [J'invite] l'honorable cheikh, le cheikh Muhammad Hussein, Mufti de Jérusalem et des territoires islamiques. Ses paroles sont nécessaires parce que notre guerre contre les descendants des singes et des porcs [en référence aux Juifs] est une guerre religieuse entre confessions.

 

Longue vie au Fatah.

 

A vous, cheikh.

 

[…]

 

Muhammad Hussein: Dans les deux recueils de hadiths, Al-Boukhari et Muslim nous disent: "Le Jour du Jugement n'arrivera pas tant que vous n'aurez pas combattu les Juifs, que les Juifs ne se seront pas cachés derrière un arbre ou une pierre, que la pierre et l'arbre n'auront pas dit: 'Ô musulman, ô serviteur d'Allah, il y a un Juif derrière moi, viens le tuer' - à l'exception de l'arbre du Gharqad." C'est la raison pour laquelle il est rare de voir des arbres du Gharqad autour des colonies…


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 11:19
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 308
Janvier 24, 2012 No. 308
Le prédicateur égyptien Hazem Shuman : "Ces Juifs sont un cancer ; se débarrasser d'eux est une nécessité"

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3274.htm

Ci-dessous des extraits d'une allocution du prédicateur égyptien Hazem Shuman, diffusée sur Al-Rahma le 9 septembre 2011.

"Je parle aux Juifs au nom de 85 millions d'Egyptiens qui les haïssent du fond du cœur"

 

Hazem Shuman:Comment avons-nous réagi lorsque six Egyptiens ont été tués par les Juifs à la frontière ? L'ambassadeur juif a-t-il été convoqué ? Non. A-t-il été expulsé d'Egypte ? Non. L'ambassadeur égyptien a-t-il été rappelé d'Israël ? Non. Alors quelle a été la réaction ? [Mes] frères, c'est l'honneur du peuple qui est en jeu. Je parle aux Juifs au nom de 85 millions d'Egyptiens qui les haïssent du fond du cœur.

[...]

J'ai vu une scène ou un jeune Egyptien se bat contre un lion. Il est entré dans la cage du lion, une lance à la main, et ils l'ont filmé se battant contre le lion. Il est sorti de la cage après avoir vaincu le lion. J'ai dit: Par Dieu, les jeunes Egyptiens qui se battent contre des lions ne peuvent se battre contre les Juifs ? Ne peuvent-ils dévorer les Juifs ? Combien de millions de nos jeunes hommes sont prêts à se battre contre des lions... Je veux dire, [contre] des Juifs ?

[...]

Je m'adresse à eux au nom de 85 millions d'Egyptiens dont le cœur bat de haine envers les Juifs, sachant ce que les Juifs nous ont fait et comment Allah nous a mis en garde contre eux...

Je leur dis que la bataille est inévitable, Allah soit loué. Le prophète Mahomet, dont les mots sont d'inspiration divine, a dit: "Le Jour du Jugement viendra, et en ce jour les musulmans combattront les Juifs." Cela signifie que ce sont les musulmans qui initieront [le combat]. Ce ne sera pas une bataille comme une autre. Il a dit: "Les musulmans se battront contre les Juifs, et les pierres et les arbres diront: Ô musulman, ô serviteur d'Allah, il y aun Juif derrière moi, viens le tuer". Même les pierres et les arbres les détestent. Cette bataille est inévitable.

[...]

"Les Juifs sont les Juifs, les gars. Les Juifs d'aujourd'hui sont les Juifs de Khaybar, qui ont tenté d'empoisonner le prophète Mahomet"

 

Les Juifs sont les Juifs, les gars. Les Juifs d'aujourd'hui sont les Juifs de Khaybar, qui ont tenté d'empoisonner le prophète Mahomet. Ils sont les Juifs de Banu Nadhir, qui ont essayé de tuer le prophète Mahomet. Ce sont les Juifs de Banu Qaynuqa, qui ont tenté de soulever la robe d'une femme musulmane. Les Juifs sont les Juifs. Nous savons qui vous êtes, vous les Juifs, et nous connaissons votre haine à l'encontre de la religion d'Allah, des serviteurs d'Allah, et des musulmans du monde entier.

Vous serez vaincus, si Allah le veut, mais pas par nous. Par Allah. De même qu'Il s'est servi du vent pour vous vaincre lors de la guerre de l'Ahzab, et de même qu'Il s'est servi de la peur pour vous vaincre lors de la bataille de Khaybar, Allah vous vaincra à nouveau.

Aujourd'hui, 92% de l'industrie cinématographique du monde est entre vos mains, 90% des acteurs célèbres dans le monde sont juifs, et 90% des réseaux d'information géants, comme la CNN, sont aux mains des Juifs.

[...]

Ô nation de Mahomet, Allah vous dit: Si vous redoutez la guerre contre les Juifs, renforcez-vous pour la guerre contre Allah. C'est soit la guerre contre les juifs, soit la guerre contre Allah. Allah dit que la nation entière pourrait être remplacée si elle n'est pas prête à sacrifier son sang pour la Palestine.

[...]

Mon message à tous les Juifs, c'est que cette bataille est inévitable et que vous serez vaincus. Allah a promis que vous serez vaincus et que nous dominerons. Je vous dis que notre prophète Mahomet, dont nous croyons chaque parole et dont nous suivons la lumière - au moment où il a signé le Traité de Hudaybiyya avec La Mecque, la première chose qu'il fit après la bataille contre la tribu des Quraysh, seulement 20 jours après la signature du Traité de Hudaybiyya, fut de prendre son armée et d'attaquer Khaybar.

"…ces Juifs sont un cancer…Se débarrasser des Juifs est une nécessité."

 

Pourquoi, ô Messager d'Allah ? Parce que ces Juifs sont un cancer. Ces Juifs sont une catastrophe. Il n'y a pas une catastrophe au monde qui ne soit l'œuvre des Juifs. Ces Juifs sont un cancer dans le corps de la planète Terre, et si on les laisse faire, il se propagera et infectera le corps en entier. Se débarrasser de ces Juifs est une nécessité.

[...]


Repost 0
Published by La Libellule - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée