Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Thérèse Zrihen-Dvir

Regard d'un écrivain sur le Monde

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:49

Des rédacteurs en chef de journaux arabes basés à Londres réagissent à l'intervention française au Mali

 

Les rédacteurs en chef des principaux quotidiens arabes basés à Londres Al-Sharq Al-Awsat et Al-Quds Al-Arabi ont réagi à l'intervention militaire de la France au Mali, qui vise à libérer le nord du pays du contrôle des organisations djihadistes. Le rédacteur en chef d'Al-Sharq Al-Awsat, Tariq Alhomayed, a critiqué la France et la communauté internationale pour intervenir au Mali et non en Syrie. En revanche, selon son homologue d'Al-Quds Al-Arabi, 'Abd Al-Bari' Atwan, les interventions occidentales dans les pays musulmans sont une nouvelle forme de colonialisme destinée à piller les richesses des musulmans. Il ajoute que ces actions ont généralement l'effet inverse que celui escompté: elles favorisent le chaos et la corruption et renforcent les terroristes. L'intervention au Mali, a averti 'Atwan, est susceptible de renforcer les djihadistes là-bas, et peut réveiller des cellules dormantes d'Al-Qaïda en France, qui fomenteront des opérations terroristes sur le sol français.

Ci-dessous la traduction en français de l'article d'Alhomayed, tel qu'il apparaît dans l'édition anglaise d' Al-Sharq Al-Awsat, [1] et d'extraits de l'article d'Atwan, publié dans Al-Quds Al-Arab. [2]

Le rédacteur en chef d'Al-Sharq Al-Awsat: Pourquoi l'Occident se précipite-t-il à l'aide du Mali, alors qu'il ignore la Syrie ?


Tariq Alhomayed

Nous ne pouvons blâmer ceux qui sont surpris par la décision de la France d'intervenir militairement au Mali, après neuf mois durant lesquels les militants islamistes contrôlent certaines parties du pays, tandis que ces deux dernières années, le monde entier est resté aveugle devant le terrorisme de [Bachar] El-Assad, qui a tué jusque-là environ 50 000 Syriens, sans parler de la situation humanitaire catastrophique à laquelle sont confrontés le reste des citoyens du pays.

Selon son président, François Hollande, la France, à la demande du président du Mali, et en respect de la charte des Nations unies, s'est engagée hier à soutenir l'armée malienne contre l'agression terroriste qui menace toute l'Afrique occidentale. Pourtant, la question ici est: quel est ce règlement qui s'applique au Mali, mais ne s'applique pas aux crimes d'El-Assad contre les Syriens ? Si le président du Mali a demandé à la France seule de se mobiliser, avec la bénédiction de l'Occident, comment empêcher quelqu'un de dire que l'Iran, par exemple, pourrait intervenir pour protéger El-Assad, à la demande du "président syrien", qui a toujours affirmé que les rebelles sont des terroristes ?

C'est réellement une question inquiétante. Mon intention ici n'est pas de dévaluer la détresse du Mali et de ses citoyens, ou de minimiser leurs souffrances, mais l'histoire ignore la souffrance des Syriens, une situation qui ne peut être sanctionnée par aucune logique, loi ou religion. Il est étrange que François Hollande affirme que l'opération d'intervention au Mali durera "aussi longtemps que nécessaire", et que "la France sera toujours présente lorsque les droits d'un peuple, ceux du Mali, qui veut vivre libre et dans une démocratie, sont en cause." La question ici est la suivante: n'est-ce pas aussi ce que veulent les Syriens, qui ont été confrontés aux pires formes de terrorisme perpétré par le régime d'El-Assad, au milieu d'un silence international, durant ces deux dernières années. Quand je parle d'un silence international, je ne veux pas dire [que] les Syriens ont besoin de paroles, mais plutôt d'actions. Il est inconcevable que les rebelles syriens ne reçoivent aucun soutien face à un régime criminel qui n'hésite pas à utiliser des avions et des missiles, grâce à une aide iranienne manifeste, tandis que l'Occident se précipite à la rescousse du Mali.

Pour le plaisir d'argumenter, certains peuvent mentionner la scène politique internationale difficile concernant la Syrie, et soutenir qu'une intervention extérieure ne ferait que compliquer les choses. Cependant, la réalité montre que les efforts diplomatiques, que ce soit au niveau des négociations avec les Russes ou par l'intermédiaire du Conseil de sécurité, ne sont pas sérieux. Nous ne pouvons dire que tout le monde a fait tout son possible. Le monde, y compris notre région, est resté assis là, dans le vide créé par le président américain et ses priorités électorales ces deux dernières années, et tous attendent toujours une position américaine décisive. Pendant ce temps, El-Assad n'attend rien ; ses crimes contre les Syriens se poursuivent et il a même fait une apparition [et] proposé des initiatives à ses conditions.

Pour conclure, la justification fournie par les Français pour leur intervention militaire au Mali n'est rien moins qu'une [marque noire contre] France elle-même, et la communauté internationale, pour ne pas intervenir et soutenir les rebelles en Syrie, qui souffrent de crimes plus odieux que ceux au Mali. El-Assad ne représente pas seulement une menace pour les Syriens, mais aussi pour la région dans son ensemble et le [bassin] méditerranéen, qui a bien évidemment des répercussions sur la sécurité de la France et de l'Occident.

 

Le rédacteur en chef d'Al-Quds Al-Arabi: "N'est-il pas étrange que toutes les interventions de l'OTAN... visent des pays musulmans et dévastent des peuples musulmans...?"


'Abd Al-Bari' Atwan

 

 

Hier, l'ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi a révélé que la France [avait] envoyé des avions pour bombarder des sites en Libye, avant même que la Résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU ne soit approuvée. Il a également affirmé que la France [avait] provoqué un différend local pour justifier son intervention. Aujourd'hui, les agences de presse internationales nous disent que des avions français ont bombardé des positions rebelles islamistes au Mali pendant [trois jours], et [ont] envoyé un renfort de troupes dans la capitale, Bamako, en attendant l'arrivée des États d'Afrique occidentale (CEDEAO) pour expulser les rebelles Al-Qaïda du nord du pays.

D'abord, l'Occident est intervenu en Afghanistan, le déchirant géographiquement et démographiquement et tuant des milliers de ses habitants. Ensuite, il a envahi l'Irak, le [plongeant] dans un conflit sectaire, dispersant des millions de ses résidents, et le transformant en l'un pays les plus corrompus du monde. Puis il a poursuivi dans cette voie avec des bombardements en Libye et au Yémen, et à présent, il soutient fermement le soulèvement en Syrie.

Ils nous ont dit que l'intervention militaire de l'OTAN en Libye [voulait] éviter un massacre, renverser un tyran, établir la stabilité, construire un Etat moderne et lutter contre la corruption. Nous leur disons que tous ces prétextes sont nuls et non avenus. La tyrannie était votre amie, et la corruption fut et sera toujours votre moyen de piller nos ressources naturelles et financières. Ce n'est pas un hasard si tous les pays dans lesquels vous êtes intervenus, à savoir l'Irak, l'Afghanistan, la Somalie, et la Libye, occupent les premières places dans la liste de Transparency International des pays les plus corrompus au monde. Votre intervention en Afghanistan [visait] à lutter contre Al-Qaïda et détruire ses racines, mais elle n'a fait [que] gagner en puissance avec votre invasion de l'Irak. Bombarder la Libye et renverser son régime a ouvert les portes de son arsenal aux mouvements djihadistes qui contrôlent désormais l'Afrique subsaharienne et du nord du Mali avec la participation active d'AQPA [Al-Qaïda dans la péninsule arabique].

N'est-il pas étrange que toutes les interventions de l'OTAN et ses invasions militaires visent les pays musulmans et dévastent des populations musulmanes, qui sont assassinées, déplacées et touchées par la famine - de la Somalie, en passant par l'Afghanistan, puis l'Irak et, enfin, le Mali. Ils justifient cette intervention armée sanglante au Mali en disant qu'elle [vise] à lutter contre Al-Qaïda, mais Al-Qaïda ne se trouvait pas en Libye ou en Irak avant l'invasion. Elle n'y est entrée qu'après l'intervention. Ce qui se passe actuellement est un retour au vieux colonialisme, mais avec des causes et des noms différents, parfois [sous la bannière du] changement des régimes dictatoriaux, et d'autres fois sous la bannière de la justice, de la liberté et des droits de l'Homme...

"La France va subir le même sort [que] l'Amérique en Irak et en Afghanistan"

Le pétrole est la principale raison qui se cache derrière toutes les interventions militaires occidentales dans les pays musulmans, et le Mali ne fera pas exception. Certes, le Mali n'est pas un Etat riche en pétrole, mais il est adjacent aux plus grands champs de pétrole et de gaz en Afrique, [ceux d']Algérie et du Nigeria, et son territoire renferme un grand stock d'uranium et d'autres métaux précieux...

L'Amérique, en concurrence féroce avec la Chine pour contrôler l'Afrique, a créé un commandement militaire spécial du nom d'"Africom" et s'est empressée de soutenir l'intervention militaire française au Mali. Bientôt, nous verrons des dizaines de drones américains chasser des combattants et non-combattants islamistes, tout comme en Afghanistan et au Yémen.

La France va subir le même sort [que] l'Amérique en Irak et en Afghanistan, peut-être même pire, parce les interventions militaires occidentales au 21e siècle ne sont plus guère faciles et sont lourdes de risques. La région africaine du Sahel va sombrer dans le chaos, étant donné que les groupes djihadistes qui évoluent dans les recoins de ses déserts sont armés jusqu'aux dents, grâce à l'intervention militaire occidentale en Libye, qui a permis à ces groupes de se procurer des armes dont ils n'auraient jamais rêvé. La France s'est rendue au Mali sous prétexte d'éliminer Al-Qaïda et de l'empêcher d'implanter une base à proximité de ses côtes. L'intervention peut conduire ces organisations djihadistes à accomplir ce que la France cherche à éviter. Plus dangereusement, elle pourrait réveiller certaines de ses cellules inactives au sein de la France qui perpétraient des opérations terroristes comme celle de Mohamed Merah dans l'École juive française de Toulouse.

La question est: combien de temps encore les riches territoires arabes et musulmans affronteront-ils des interventions militaires et dominations occidentales sous un prétexte quelconque ? Aujourd'hui, l'Occident mène une guerre contre les organisations djihadistes au Mali et dans la région du Sahara. Ce même scénario se répétera-t-il bientôt en Syrie, sous l'enseigne d'une lutte contre le front Al-Nusra djihadiste et autres ? Rappelez-vous ces mots.

 

 


[1] Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 15 janvier 2013. Les deux articles ont été légèrement modifiés par souci de clarté.

[2] Bariatwan.com/anglais, le 14 janvier 2013. Pour lire l'article en arabe, voir Al-Qods Al-Arabi (Londres), le 14 janvier 2013.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:48

Umm Osama, épouse du député Hamas Khalil Al-Hayya : le rôle de la femme est d'inculquer l'amour du djihad et du martyre à ses enfants

Pour voir la vidéo sous-titrée en anglais, cliquez ici.

Ci-dessous des extraits d'une interview d’Umm Osama, l'épouse du député du Hamas Khalil Al-Hayya, diffusée sur Al-Aqsa TV le 2 décembre 2012.

Umm Osama: Les femmes de Palestine jouent un grand rôle dans l'éducation de leurs enfants en les encourageant à mener le djihad au nom d'Allah. C'est incontestablement ce qu'une femme peut faire de plus glorieux. Les femmes jouent leur rôle et ne sont pas inférieures aux hommes. Quand un homme part mener le djihad, sa femme ne dit pas « N'y vas pas » ni ne tente de l'arrêter. Elle l’encourage et le soutient. C’est elle qui prépare son équipement, lui dit adieu, et salue [son djihad].

Elle inculque à ses enfants l'amour du djihad et du martyre au nom d'Allah. Si toutes les mères empêchaient leur fils de mener le djihad au nom d'Allah, qui ferait le djihad ? Qui soutiendrait la Palestine ? La Palestine nous est chère, et son prix se paie avec les restes de nos corps et avec notre âme.

La récompense d'Allah n’est-elle pas précieuse ? La récompense d'Allah est le Paradis. Le Paradis nous réclame notre sang, les restes de nos corps, et nos efforts.

[...]

Ma sœur, le djihad nous est ordonné. Il est de notre devoir de mener le djihad: soit nous menons le djihad, soit...

Journaliste: Nous voulons mourir en martyrs.

Umm Osama: En effet. Je prie sans arrêt: « Allah, fasse que nous finissions nos jours en martyrs. » Je prie pour cela, pour mon mari et mes enfants aussi. Aucun de nous ne veut mourir dans son lit. Nous prions pour qu’Allah nous accorde le Paradis.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:47

Le Mufti d'Australie Cheikh Ibrahim Salem : "L'Occident produit autant de mensonges que de technologie"

 

Ci-dessous des extraits d'une interview avec le Mufti d'Australie Cheikh Ibrahim Salem, diffusée sur Al-Nas TV le 8 janvier 2013:

Cheikh Ibrahim Salem : Les études coraniques [en Australie] sont en plein essor. La culture islamique se répand de façon extraordinaire, parce que, comme vous le savez, l'islam ne s'épanouit que là où il y a de la liberté. Il y a une grande liberté là-bas.

Journaliste: Mais les médias n'exercent-ils pas une pression sur vous, vous qualifiant de terroristes ?

Cheikh Ibrahim Salem: Cela arrive parfois. Cela arrive souvent. Mais, comme le dit l'adage, "Si Allah veut répandre une vertu secrète, il le fera, même à travers les langues des envieux." Après le 9/11, cette "langue des envieux" s'est acérée. L'Occident produit autant de mensonges que de technologie. Tout comme Sanyo et Panasonic, ils ont des usines de mensonges - ce sont les élèves des écoles d'Hollywood et de Chicago. Ils se trouvent partout dans le monde. Après le 9/11, ils exercent une énorme pression jusqu'à l'intimidation.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:46

Le porte-parole du groupe djihadiste Al-Muwaqi'un Bi-dimaa' : Nous avons enlevé 41 étrangers en Algérie, y compris des Américains, des Français, des Britanniques et des Japonais

 

Le 16 janvier 2013, Sahara Media, un site de nouvelles mauritanien spécialisé dans la région du Sahara, a indiqué qu’Al-Muwaqi'un Bi-dimaa’, un groupe de « préposés au martyr », créé par l'ancien commandant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Mukhtar Belmukhtar, avait pris le contrôle d'une installation pétrolière à Ain Amenas, en Algérie orientale, qui appartient à British Petroleum (BP), et retenait en otage 41 étrangers, dont sept Américains, deux Français, deux Britanniques et deux Japonais.

Selon le site web, le porte-parole du groupe, dont le nom ne figure pas, a déclaré que l'opération a été déclenchée en représailles à l'ouverture par l’Algérie de son espace aérien à l'armée de l'air française.

Il convient d'ajouter que l'objectif principal du nouveau groupe, annoncé par son chef dans une récente déclaration sur vidéo en décembre dernier, est de dissuader toute éventuelle intervention militaire occidentale ou africaine à Azawad. [1]

 


[1] Voir le rapport de MEMRI JTTM Amid Reports Of Having Left AQIM, Mokhtar Belmokhtar Announces New Group, Threatens Against Military Intervention In Azawad, le 6 décembre 2012.

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:44

Menaces contre la France suite à l'intervention au Mali

 

Après le déploiement des troupes françaises au Mali et le début des frappes aériennes françaises pour endiguer la propagation des forces djihadistes dans le pays, le porte-parole des groupes djihadistes postés dans l’Azawad (nord du Mali) et en Afrique du Nord a menacé d'attaquer la France et ses citoyens.

 

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a dénoncé l'intervention de la France dans une vidéo mise en ligne par l'agence de nouvelles Sahara Media (saharamedias.net). Dans la vidéo, le porte-parole de l'"Émirat du Sahara" d'AQMI, 'Abdallah Al-Shinqiti, appelle l'initiative française "une intervention de Croisés visant à étouffer le projet islamique malien dans l'œuf", et met en garde les Français: "Tout dépend encore de vous. Vous devez cesser vos actions diaboliques contre nous et maîtriser vos sots, sinon vous creuserez les tombes de vos fils de vos propres mains et les enverrez en enfer."

 

Al-Shinqiti exhorte les musulmans en Mauritanie, au Mali, au Niger, en Libye, en Tunisie, en Algérie et ailleurs à venir en aide aux Maliens.

Dans un entretien pour le quotidien algérien Al-Shurouq, le porte-parole du groupe djihadiste Azawadi Ansar Al-Din a promis de "transformer le nord du Mali en cimetière pour les envahisseurs" et a averti: "L'Algérie a sacrifié 1,5 million de martyrs [dans sa guerre d'indépendance contre la France], et nous sommes prêts à sacrifier trois millions de martyrs. Notre volonté de mourir, voilà ce qui manque [aux Français]. Ils ne veulent que vivre et tuer des innocents. Nos capacités militaires sont considérables. Nous avons réussi à amasser une grande quantité d'armes et d'explosifs. Dans la ville de Kidal seule, il y a plusieurs tonnes de munitions, ainsi qu'à Tombouctou..."

Le porte-parole a exhorté les "frères dans le monde islamique, et en particulier les Algériens, à venir en aide à leurs frères  du Mali et à défendre leur religion, puisque cette guerre vise [l’Azawad, qui est] le portail de l'Algérie"


 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 09:39

La lettre de Robert Abdallah au sujet du terroriste incarcéré George Abdallah, chef présumé du FARL, qui attend sa libération


By: Robert Abdallah

« Le jour de l’annonce de la libération de mon frère, le héros Georges Abdallah, mes deux fils ne sont pas allés à l’école, en attendant d’entendre la décision. Ils étaient tellement heureux qu’ils n’ont pu dormir de la nuit. Les deux se sont absentés le lendemain afin de préparer son accueil. Dans la journée de lundi, où la décision de l’expulsion était attendue, [mon fils] Rawad est allé à l’école après que je lui ai promis d’aller le chercher dès parution de la décision, afin qu’il vienne avec moi l’accueillir à l’aéroport. [A l’école, mon fils] comptait les minutes et les secondes, attendant mon arrivée, pour découvrir directement l’image de l’oncle héros, cette légende qui avait été profondément gravée dans son esprit et dans son cœur dès son plus jeune âge. L’image de Georges s’est progressivement dessinée dans l’esprit de Rawad, à l’âge de quinze ans. A cinq ans, il a reçu sa première lettre. (…)

 

« Rawad m’attendait [à l’école] avec impatience pour que je l’amène accueillir son oncle à l’aéroport. Ce n’était pas tellement parce qu’il lui manquait, mais surtout parce qu’il voulait découvrir la vie des autres enfants et adolescents n’ayant pas de captifs dans leur famille. (…)

 

« De mon côté, apprendre que le gouvernement français avait refusé d’exécuter la décision de la justice relative à la libération de Georges était moins difficile que la réaction [de Rawad] quand je devais lui dire que nous ne partions plus finalement à l’aéroport. Lui qui devançait les hommes dans la préparation des festivités de l’accueil à Qobayat. C’est alors qu’il s’est précipité dans la voiture, maudissant tout ce qui était écrit en langue française. Il voulait arriver à l’ambassade de France [à Beyrouth] le plus rapidement possible ‘pour se venger…’ Pour la première fois, j’ai vu des éclats [de colère] sortir de ses yeux, ce jour devant l’ambassade française. Et pour la première fois, j’ai compris de l’intérieur la notion d’ « enfants des pierres ». A un moment où j’étais distrait, il a pénétré au milieu de la foule et je ne l’ai revu que debout devant les matraques des gardiens de l’ambassade.

 

« Le temps passait et les questions se multipliaient dans ma tête. L’image de Mohamed Al-Durra se dessinait devant moi. Dois-je empêcher [Rawad] d’agir ainsi ? Dois-je le laisser cueillir un destin sombre ? Ai-je mal assuré son éducation ? Aurais-je dû ternir l’image de son oncle pour éteindre le feu de sa haine contre le Français ? (…)

 

« L’état de mon fils est le même que celui de ses cousins. Le plus âgé est Wael, que tout le Liban connaît aujourd’hui et surnomme ‘le géant’. C’est celui dont la gorge n’a pas besoin de microphones dans les manifestations et rassemblements. Et le plus jeune est un enfant dont l’innocence ne permet pas de dire plus que cette phrase: ‘Cette France est la plus grande menteuse’.

 

« Je me demande ce que gagnent les Français à continuer de séquestrer mon frère Georges. Et que signifie leur mensonge, et le mensonge de leur maître américain [selon lequel] ‘Georges constituerait une menace pour la paix mondiale’ ? Pensent-ils qu’un seul enfant pourrait naître dans la famille Abdallah et ne pas [grandir] dans la haine de la France et de tous ceux qui la soutiennent ? Les Américains savent-ils ce que signifie la déclaration de leurs dirigeants selon laquelle Georges devrait rester en prison jusqu’à sa mort ? Mesurent-ils réellement les réactions [à une telle déclaration] ?

 

« Sur le plan des sentiments, il n’y a pas de doute que l’administration française a réussi et réussit toujours à épuiser nos nerfs, notamment ceux de nos femmes et enfants. Mais la question qui reste en suspens est: pourquoi la France offre-t-elle à notre famille toutes les conditions et les prétextes pour qu’elle continue à mettre au monde des héros et des révolutionnaires ? Et quelle idiotie commet son ambassadeur lorsqu’il dit: ‘attendons la décision de la justice le 28 de ce mois’ ! Et la décision de la Cour d’appel relative à la libération [de Georges] émane-t-elle des tribunaux des îles Comores ? Nos enfants et nous-mêmes, Monsieur l’Ambassadeur, avons été scolarisés dans vos écoles [au Liban] et certains parmi nous avons étudié dans vos universités. Les héros de la révolution française - que vous vendez aujourd’hui [en vous subordonnant] à vos seigneurs américains et israéliens - ont eux aussi été diplômés des écoles et des universités d’un pouvoir royal despotique, et pourtant, ils se sont révoltés contre leurs rois et les ont pendus.

 

« Vous enfermez Georges derrière une porte en fer, et nous, nous fermerons la porte de votre ambassade avec notre chair. Et nous continuerons à mettre à nue votre hypocrisie à chaque fois que vous fêterez votre résistance [pendant la Deuxième Guerre mondiale] que vous avez trahie, ou à chaque fois que vous recevrez un invité de haut rang pour lui parler de votre fausse civilisation. Il en est de même pour vos ‘centres culturels’ prostitués. Votre culture ‘de la compassion’, nous la connaissons grâce à l’histoire et la géographie. Nous savons comment vous avez répandu la culture de la haine parmi les Libanais et avez été à l’origine d’un interminable conflit interconfessionnel. Nous connaissons et suivons vos atrocités de part et d’autre du continent noir. Et la coïncidence entre le refus de votre ministre de l’Intérieur d’exécuter les décisions de votre justice et les campagnes militaires que vous menez actuellement dans certains pays africains fait mériter à Georges Abdallah, plus que jamais, le surnom que lui ont attribué nombre de ses partisans: ‘le Mandela des Arabes’.

« Quant aux [dirigeants] de notre chère patrie (les actuels et les anciens), ils nous ont montré l’inimaginable ! Combien nous aurions parfois préféré (dans des moments de faiblesse, bien entendu) que Georges soit un espion, un voleur ou un trafiquant. De grâce, répondez à quelques questions: si Georges avait été [arrêté] pour l’une de ces accusations, ou même pour toutes réunies, aurait-il été en prison jusqu’à ce jour ? Est-il raisonnable que des communes françaises décorent Georges Abdallah pour ses sacrifices en faveur de sa patrie dont vous êtes les dirigeants, et que vous, vous le reniiez ? Est-il raisonnable que des activistes français se précipitent pour défendre Georges Abdallah et que vous, vous restiez bras croisés ? Avez-vous entendu son avocat français, Jacques Vergès, vous demander si vous étiez responsables dans un Etat sous mandat ou dans un Etat indépendant ? »

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 07:02

Morsi en 2010: Non aux négociations avec les sangsues, les "descendants des singes et des porcs" : "ils ne doivent poser le pied sur aucune terre arabe ou islamique. Ils doivent être chassés de nos pays"

 

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais:
http://www.memri.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/3702.htm

 

Ci-dessous des extraits d'interviews du président égyptien Mohamed Morsi mises en ligne sur Internet en 2010:

23 septembre 2010:

Mohamed Morsi: "Ces futiles négociations [israélo-palestiniennes] sont une perte de temps et d'opportunités. Les sionistes gagnent du temps et de nouvelles occasions, alors que les Palestiniens, les Arabes et les musulmans perdent du temps et des occasions, et n'en retirent rien. Nous pouvons voir comment ce rêve s'est égréné. Ce rêve a toujours été une illusion. Pourtant, certains Palestiniens qui croient à tort que leurs ennemis pourraient leur donner quelque chose... Cette Autorité [palestinienne] a été créée par les ennemis sionistes et les Américains dans le seul but de s'opposer à la volonté du peuple palestinien et de ses intérêts.

[...]

Aucune personne raisonnable ne peut s'attendre au moindre progrès sur cette voie. Soit [vous acceptez] les sionistes et tout ce qu'ils veulent, soit c'est la guerre. C'est ce que ces occupants de la terre de Palestine connaissent - ces sangsues qui attaquent les Palestiniens, ces fauteurs de trouble, les descendants des singes et des porcs.

[...]

Nous devons employer toutes les formes de résistance contre eux. Il devrait y avoir une résistance militaire sur la terre de Palestine contre ces criminels sionistes, qui attaquent la Palestine et les Palestiniens. Il devrait également y avoir une résistance politique et économique au moyen d'un boycott, ainsi que par le soutien aux combattants de la résistance. Telle devrait être l'action des musulmans et des Arabes hors de Palestine. Ils devraient soutenir les combattants de la résistance et assiéger les sionistes où qu'ils se trouvent. Aucun des peuples et régimes arabes ou musulmans ne devrait avoir affaire à eux. Des pressions devraient être exercées sur eux. On ne doit pas leur offrir la moindre opportunité, et ils ne doivent poser le pied sur aucune terre arabe ou islamique. Ils doivent être chassés de nos pays.

[...]

Par conséquent, ces négociations doivent cesser une bonne fois pour toutes. Tout le monde doit entreprendre de soutenir la résistance, l'option choisie par les Palestiniens et par nous tous - Arabes et musulmans, Palestiniens et autres. Nous devons tous comprendre que la résistance est le seul moyen de libérer la terre de Palestine.

[...]"

Al-Quds TV (Liban), 20 mars 2010 - vu sur Internet:

Mohamed Morsi: "Les sionistes n'ont pas droit à la terre de Palestine. Il n'y a pas de place pour eux sur la terre de Palestine. Ce qu'ils ont pris avant 1947-48 constitue un pillage, et ce qu'ils font maintenant est la continuation de ce pillage. En aucun cas ne reconnaissons-nous leur Ligne verte. La terre de Palestine appartient aux Palestiniens, et non aux sionistes.

[...]

Nous devons affronter cette entité sioniste. Tous les liens, de toutes sortes, doivent être coupés avec cette entité criminelle d'usurpation, qui est soutenue par l'Amérique et ses armes, ainsi que par ses propres armes nucléaires, dont l'existence est bien connue. Elle mènera à leur propre destruction. Les peuples doivent boycotter cette entité et éviter la normalisation des relations avec elle. Tous les produits en provenance de pays qui soutiennent cette entité - des États-Unis et d'autres - doivent être boycotté.

[...]

Nous voulons un pays pour les Palestiniens sur toute la terre de Palestine, sur la base de la citoyenneté [palestinienne]. Tous les discours sur une solution à deux Etats et sur la paix ne sont qu'illusion, [une illusion] que les Arabes ont nourrie pendant longtemps maintenant. Ils n'obtiendront rien d'autre des sionistes que cette illusion.

[...]

Ils [les sionistes] ont toujours attisé les flammes de la guerre civile, où qu'ils se trouvaient, tout au long de l'histoire. Ils sont hostiles par nature.

[...]

Les sionistes n'ont compris que le langage de la force."

 

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 16:53

Articles iraniens antisémites sur la fusillade du Connecticut: Les victimes, le tireur, étaient tous juifs ; la « maladie mentale » du tireur juif lui a fait haïr autrui - à l'instar des dirigeants israéliens

By: E. Zigron et A.Savyon *

Introduction


Le 19 décembre 2012, le site iranien Qodsna.com, affilié à la Société de défense de la nation palestinienne, subventionnée par le régime, publiait deux articles antisémites sur la fusillade de l’école primaire Sandy Hook de Newtown, dans le Connecticut aux Etats-Unis, affirmant que les victimes aussi bien que le tireur, Adam Lanza, étaient juifs, et que les médias du monde entier s'étaient abstenus de communiquer cette information.

Selon le premier article, intitulé « Les origines communes des crimes de Palestine et de Sandy Hook », d’Ali Haj Mohammadi, les médias occidentaux ont délibérément dissimulé le fait que Lanza était juif, puisqu’il était difficile pour les médias américains fondamentalement anti-islam - contrôlés par le « sionisme d’Amérique », de le signaler.

L'article ajoute que Lanza, comme d'autres Juifs ashkénazes, y compris les dirigeants israéliens, était atteint d'une forme de « maladie mentale » qui lui faisait haïr autrui et le transformait en assassin. Il établit également un lien direct entre Lanza et les dirigeants israéliens, alléguant que les crimes de ces derniers contre les Palestiniens sont un autre symptôme de cette maladie.

Le deuxième article, intitulé « Le plan de contrôle des armes à feu du lobby sioniste pour l’Amérique », affirme que suite à la fusillade, « les rabbins juifs » des États-Unis ont réagi par des appels à l'action, redoutant une vague d'attentats antisémites suscitée par les actions du gouvernement israélien, en particulier à Gaza. Il ajoute que la fusillade était le résultat de la haine croissante à l’encontre des Juifs aux Etats-Unis.

En outre, l'agence de presse iranienne Fars a publié un certain nombre de caricatures tournant les États-Unis en dérision, pour leur politique relative aux armes à feu (voir l’Annexe).

Ci-dessous les traductions des deux articles:

« Les racines communes des crimes de Palestine et de Sandy Hook »
« Le point... non signalé par les réseaux médiatiques, contrôlés par le sionisme en Amérique... est qu’Adam Lanza était juif »


« Vendredi dernier, le 14 décembre, Adam Lanza, le célèbre assassin américain, a tué 27 personnes [sic, en fait 26] dans une école de Newtown, Connecticut, aux États-Unis, avec une mitrailleuse militaire. Ce jour-là, et le lendemain, cette information a fait les gros titres à l'intérieur et à l'extérieur des Etats-Unis. En effet, le choc émotionnel provoqué par l'assassinat d’enfants dans un cadre culturel était immense et tout le monde était scandalisé.

Mais le fait qui n'a pas été signalé par les réseaux médiatiques, contrôlés par le sionisme d’Amérique, ou par les médias de notre pays [l'Iran], souvent grand consommateur [de ces réseaux] - est qu’Adam Lanza était juif, et qu’il a grandi dans une famille juive et un milieu juif.

L'effroyable massacre de 27 personnes, dont 20 enfants de moins de 10 ans, a représenté, pour les médias américains et occidentaux, dont le refrain [les chaînes satellites] a toujours contenu des thèmes anti-islam, une riposte, avec tambours et trompettes, qui aurait pu affaiblir le processus d'islamophobie [mené par les médias occidentaux]. Pour cette raison, les directeurs des médias occidentaux ont décidé d’occulter cette question, afin que personne ne puisse dire que dans le plus effroyable assassinat intervenu aux Etats-Unis, le meurtrier, tout comme les victimes, étaient juifs. »

En plus d'être juif, « Lanza était un malade mental, qui souffrait du syndrome d’Asperger... Les personnes atteintes de cette maladie haïssent la société qui les entoure »

« Mais que s'est-il réellement passé [?] Selon la plupart des sites populaires américains qui ne jouissent pas des faveurs du lobby juif, comme Firstpost ou certains sites du mouvement [Occupy] Wall Street, Adam Lanza était juif.

Autre point: les médias sionistes n'ont pas révélé [les autres] dimensions de l'incident. Ils ont publié une photo de Lanza enfant, pour montrer sa naïveté - alors qu'à 20 ans, Lanza avait une expression agressive.

[Mais] un autre point important que certains sites américains ont mentionné est que Lanza était un malade mental, qui souffrait d'Asperger, un [handicap] de la communication ; les personnes atteintes de cette maladie haïssent la société qui les entoure [accentué dans l'original].

Celui qui est atteint de cette maladie ne souhaite pas établir de relation avec la société, est indifférent à la souffrance [des autres], et parfois même [la] recherche.

Selon Wikipedia, cette maladie diffère de l'autisme en ce que l'individu atteint est capable de parler avec les autres et n’a aucun problème cognitif. En fait, cette maladie se caractérise par une aversion pour la société.

Il est intéressant de noter que selon certains sites médicaux, cette maladie est courante chez les Juifs occidentaux, c'est-à-dire ashkénazes, qui poursuivent sans crainte leur oppression historique des Palestiniens [accentué dans l'original]. »

Un meurtrier juif a attaqué ses coreligionnaires et les a massacrés... Aucun réseau médiatique américain n’a ​​eu le courage de le signaler.

Adam Lanza était lui aussi un Juif ashkénaze qui détestait autrui, mais nul ne pouvait avoir détecté cette maladie, puisqu'il parlait comme les autres et était conscient du monde qui l’entourait, comme les autres. Mais dans son cœur, il nourrissait de la haine, [qui a explosé] vendredi aux Etats-Unis, aux yeux de tous.

Et bien sûr, les victimes de cet incident étaient également majoritairement juives. Selon un rapport d’une agence de presse française, les enfants assassinés ont été enterrés mardi lors d'une cérémonie juive. Ainsi, dans cet effroyable incident, un meurtrier juif a attaqué ses coreligionnaires, les massacrant de la pire façon qui soit.

Aucun réseau médiatique américain n’a eu le courage de signaler ce point. »

« Le plan de contrôle des armes à feu du lobby sioniste en Amérique »

« Le lobby sioniste américain a commencé à faire pression... pour une législation sur le contrôle des armes à feu en Amérique, suite à l’assassinat de plusieurs Juifs »


« Le lobby sioniste américain a commencé à faire pression sur de hauts responsables américains pour une législation du contrôle des armes à feu en Amérique, en raison de l'assassinat de plusieurs juifs dans l’effroyable incident de l'école primaire Sandy Hook, dans le Connecticut, aux États-Unis. Selon un rapport publié dans le Jewish Telegraph [sic] [1] un groupe de Juifs a annoncé son intention de légiférer le contrôle des armes à feu aux États-Unis.

Le rabbin David Saperstein, directeur du ‘Centre des affaires religieuses juives’ [sic] [2] aux États-Unis, a déclaré: ‘Nous créons une coalition [pour nous assurer que] des lois seront votées [permettant] le contrôle des armes à feu.’ Ces dernières semaines, suite au massacre à l'école du Connecticut dans lequel 20 personnes [sic] ont trouvé la mort, dont sept enfants [sic], [3] des rabbins juifs ont rejoint cette coalition afin de contraindre les législateurs américains à promulguer une loi à ce sujet. »

« Les rabbins juifs, qui se sont tus dans le passé concernant ces tueries, contraignent aujourd’hui l'administration américaine à durcir les lois sur le Contrôle des armes à feu »

« Le taux [aux Etats-Unis] de meurtres par armes à feu est 19,5 [%] plus élevé que dans les [autres] pays développés - et chaque année, 30 000 attaques armées tuent des milliers d'Américains. Les Américains se demandent pourquoi les rabbins juifs, qui se sont toujours tus sur ces tueries, forcent à présent l'administration américaine à durcir les lois sur le contrôle des armes à feu - des lois inchangées depuis le 18e siècle et qu'aucun président n'a encore réussi à amender.

La seule raison à cela - qui est malheureusement dissimulée par les médias, volontairement ou involontairement - est que le tireur et 20 des victimes étaient juifs. Ce point essentiel n'est pas mentionné par les médias du monde. »

« Les dirigeants [juifs] voient les mesures prises par le gouvernement israélien dans le monde comme la seule raison de cette [haine] »

« La haine des sionistes grandit de jour en jour en Amérique. Les attaques contre les Juifs et les expressions de haine à leur égard dans les réseaux sociaux se multiplient également chaque jour. Cela effraie la communauté juive et ses dirigeants. Des messages tels que ‘L'an dernier, seulement 58 Juifs ont été tués, par rapport à 10 728 Américains’, ‘Honte à toi, Juif’ et ‘Les Juifs sont des nazis’ se trouvent partout dans les réseaux sociaux.

La grande vague d'opposition en Amérique au massacre par Israël [de Palestiniens pendant] les huit jours de [la guerre] à Gaza est un [autre] indicateur de cette haine. C’est cette haine qui a déclenché un événement comme celui de l'école de Newtown, où 20 [sic] Juifs ont été assassinés.

Les rabbins juifs pensent que c'est le début d'un processus antisémite en Amérique, et ils ont fondé cette coalition afin de ralentir [ce] processus. Ces leaders voient les mesures prises par le gouvernement israélien à travers le monde comme la seule raison de cette [haine]. »

Annexe: Caricature de Fars se moquant des Etats-Unis et de sa politique relative aux armes à feu.



« Le cadeau su Père Noël »
[4]


Sur la tablette, « Loi sur les armes en Amérique » [5]


« Les citoyens américains possèdent 270 millions d’armes » [6]


« Les citoyens américains possèdent 270 millions d’armes » [7]


« 30 enfants et un enseignant [sic] assassinés aux Etats-Unis » [8]


« L’assassinat de 30 enfants et d’un enseignant [sic] - Une autre marque de honte sur le front de l'Amérique » [9]



* E. Zigron est chargé de recherche au MEMRI ; A. Savyon est directrice du projet de MEMRI sur les médias iraniens.




Notes:

[1] Le Jewish Telegraph est un journal britannique, tandis que Jewish Telegraphic Agency est une agence de presse américaine.
[2] Selon le site web du RAC, le rabbin David Saperstein représente le Mouvement réformateur juif face au Congrès et à l'administration américaine, en tant que directeur du Centre d'action religieuse du judaïsme réformé (RAC). http://rac.org/aboutrac/leadershipandstaff/rds/
[3] Une vingtaine d'enfants et six adultes ont été tués dans l'école.
[4] Fars (Iran), 19 décembre 2012.
[5] Fars (Iran), 18 décembre 2012.
[6] Fars (Iran), 17 décembre 2012.
[7] Fars (Iran), 17 décembre 2012.
[8] Fars (Iran), 15 décembre 2012.
[9] Fars (Iran), 15 décembre 2012.

Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 16:50
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 382
Janvier 2, 2013 No. 382
Souha Arafat, veuve de Yasser Arafat : l'Intifada de 2000 avait été préméditée et planifiée par Arafat

Voir les extraits sous-titrés en anglais sur MEMRI-TV:
http://www.memritv.org/clip/en/3689.htm

Ci-dessous un extrait d’une interview de Souha Arafat, veuve de Yasser Arafat, diffusée sur Dubaï TV le 16 décembre 2012:

Souha Arafat: Yasser Arafat a pris la décision de lancer l'Intifada. Immédiatement après l'échec [des négociations] de Camp David, je l'ai rencontré à Paris à son retour, en juillet 2001 [sic]. Camp David a échoué, m’a-t-il dit: « Tu dois rester à Paris ». Je lui ai demandé pourquoi, et il m'a dit: « Parce que je vais déclencher une Intifada. Ils veulent que je trahisse la cause palestinienne. Ils veulent me faire renoncer à nos principes, et je ne le ferai pas. Je ne veux pas que les amis de Zahwa disent à l’avenir que Yasser Arafat a abandonné la cause et les principes palestiniens. Peut-être serai-je un martyr, mais je dois léguer notre patrimoine historique à Zahwa et aux enfants de Palestine. »

[...]


Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 16:50
THE MIDDLE EAST MEDIA RESEARCH INSTITUTE
Dépêches Françaises - No. 387
Janvier 2, 2013 No. 387
MON-ISLAM.COM, le grand site djihadiste français II
By: M. Feki

Le 13 décembre 2012, le MEMRI publiait un rapport sur le site islamiste français Mon-Islam[1], administré par M. Fouad Zaouche[2]. Dans ce rapport, des extraits d’articles et de vidéos figurant sur ce site ont été rapportés. Des propos prononcés en arabe ont été traduits en français. Il était question notamment de textes ou de séquences vidéo contenant des incitations à la haine ou à la violence contre des personnalités musulmanes libérales et ouvertes au dialogue interculturel et au rapprochement avec l’Occident, tel l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi, l’islamologue Tariq Ramadan, le recteur de la Mosquée de Paris Dalil Boubakeur ou encore le philosophe Malek Chebel. Le rapport a également rapporté des appels à la solidarité à l’égard de suspects de terrorisme. Dans une rubrique appelée « événements Islam », certains membres du site ont par exemple tenté de lever des fonds pour venir en aide au groupe islamiste Forsane Alizza[3] et se sont occupés de leur trouver un avocat.

 

Le rapport a suscité la colère et l’appel à la riposte sur plusieurs sites Internet francophones de tendance islamiste et sur les réseaux sociaux (I). Il n’a toutefois pas eu d’effet dissuasif, puisque Mon-Islam continue à diffuser des messages intégristes (II).

 

I. Réactions au 1er rapport du MEMRI sur le site Mon Islam

 

Le rapport a suscité la colère sur plusieurs sites Internet francophones de tendance islamiste et sur les réseaux sociaux, ainsi qu'une vague de solidarité islamiste envers le site Mon-Islam et son responsable. Des personnes utilisant les pseudos « Islamistan », « Salafawi », « Monislam » ou encore « SmartMoslem » ont critiqué le rapport du MEMRI et appelé le site Mon-Islam à « riposter », comme le suggère « SmartMoslem » dans un twit datant du 16 décembre. La réponse, promise par Mon-Islam sur Twitter le 17 décembre, n’a pas tardé.

 

Le « Droit de réponse au MEMRI et à ses suiveurs » de Fouad Zaouche

 

Dans un « Droit de réponse au MEMRI et à ses suiveurs », Fouad Zaouche (alias Fouad ibn Slimane) accuse le MEMRI, qu’il qualifie d’ « organisme associatif d’origine sioniste », de mener une enquête malhonnête cherchant à « faire passer Mon-Islam pour un site djihadiste, tenu par un islamiste et dont les membres seraient de dangereux terroristes ». Zaouche minimise le trafic que génère le site, affirmant que ce dernier n’attire que 2 000 visiteurs par jour et le compare aux réseaux sociaux, où chaque inscrit est libre d’exprimer ses opinions et d’afficher ses convictions personnelles.

 

Zaouche admet le soutien du site Mon Islam à Forsane Alizza

 

Concernant les appels à la solidarité avec le groupe salafiste « Forsane Alizza », Zaouche n’y voit pas de mal car, écrit-il, « à ce jour, il n’y a pas eu de procès ». Il précise que les appels au soutien n’émanent « pas d’administrateurs du site Mon-Islam, mais de simples utilisateurs ».

 

L’appel au soutien financier de suspects de terrorisme n’est pas nié, et est même justifié par le fait que tout accusé a droit à une défense équitable: « Nous avions donc trouvé normal à l’époque de ne pas supprimer cet appel au soutien financier de nos frères [suspects de terrorisme] afin qu’ils puissent bénéficier des services d’un avocat dans le but de se défendre à leur audience. » Enfin, Zaouche nie toute liaison entre le leader de Forsane Alizza, M. Mohamed Achamlane, tout en lui souhaitant la liberté. « Puisse Allah le libérer ! », écrit l’auteur. Arrêté le 30 mars 2012 par la police française, le leader du groupe salafiste est l’un des principaux suspects de terrorisme en France à l’heure actuelle. Si la justice ne s’est pas encore définitivement prononcée à son sujet, il a fait l’objet de plusieurs condamnations dans le passé. C’est ainsi que fin 2012, il a été condamné à quatre mois de prison avec sursis et 2 000 € d’amende pour provocation à la discrimination raciale (contre les Français, traités d’infidèles lors d’une manifestation, et les Juifs).

 

L'incitation à la violence contre les musulmans modérés n'est pas démentie

 

L’auteur ne nie ni n’explique la présence sur son site d’appels à la violence à l’encontre des figures musulmanes libérales citées précédemment. Il nie néanmoins toute attaque à l’encontre de l’imam de Drancy Hassen Chalghoumi, tout en le qualifiant d’ « imam du CRIF ». De même, il ne se justifie pas d’avoir diffusé sur son site une vidéo intitulée « Hitler n’a pas voulu la guerre - les vrais responsables » expliquant qu’Hitler n’était en rien responsable de l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale. Il répond: « le titre [de la vidéo] y est certainement pour quelque chose, le simple nom d’Hitler a dû en faire bondir plus d’un de son siège. Quand on sait que le MEMRI est une association sioniste, cela peut se comprendre. »

L’auteur justifie la présence sur son site de la vidéo intitulée « La vraie place du djihad », qui fait l’apologie du djihad, en expliquant qu’il s’agirait là d’une interprétation du djihad autre que celle de la guerre sainte: « Cette vidéo aborde un sujet qui est source de désaccord au sein même de la communauté musulmane, d’une part ceux qui revendiquent que le djihad le plus important est celui de l’âme face à ceux qui pensent que le djihad le plus important est celui des armes. Dans cette vidéo, la thèse dont les preuves sont mises en avant est celle provenant du groupe de ceux qui pensent que le djihad des armes est plus important que le djihad de l’âme. Cette vidéo ne tourne donc qu’autour de cet argumentaire et il n’est donc pas question, comme le titre racoleur ne pourrait le faire penser, à une invitation à l’attaque des mécréants sur leurs terres ! »

 

Les appels à détruire le Sphinx sont justifiés

 

La diffusion d’une vidéo appelant à la destruction du Sphinx, louant les Talibans d’Afghanistan et approuvant la destruction des Bouddhas de Bamiyan est également défendue et justifiée: « La vidéo en question est ‘Inoubliable destruction d’idole’ ; le narrateur explique les origines de ces idoles, le devoir des musulmans de détruire ces idoles, en se basant sur des preuves ne pouvant être mises de côté car elles impliquent la référence du monothéisme, à savoir: Abraham/Ibrahim, qui lui même selon les textes bibliques et différents écrits des enfants d’Israël a détruit des idoles de son temps. Cela implique bien évidemment que pour toute personne se revendiquant du monothéisme, comme les juifs, les chrétiens et les musulmans, il s’agit d’un ordre divin. Ceci, vous l’aurez compris, a bien été mis de côté car cela ferait mauvais genre pour cet article d’origine sioniste d’expliquer que cela est aussi une obligation pour les juifs, si vous allez voir sur les différents sites juifs vous n’aurez aucune mal à trouver ces références. »

 

Les Bouddhas de Bamiyan ayant fait partie du patrimoine de l’humanité protégé par l’UNESCO, leur destruction avait été dénoncée par l’Occident, mais aussi par le monde musulman avec à sa tête la grande mosquée d’Al-Azhar, principale instance représentative de l’islam sunnite dans le monde. L’auteur y voit une ingérence injustifiée dans les affaires d’un Etat souverain - l’Afghanistan des Talibans: « N’oublions pas que cet acte a eu lieu en Afghanistan, pays musulman, régi par ses propres lois et que par conséquent, les commentaires et appréciations de personnes extérieures ne font pas office de jurisprudence en ces lieux. Ils l’ont fait et la personne ayant fait cette vidéo est libre de le narrer, d’autant que les preuves pour les croyants y sont citées, je peux comprendre que cela choque les mécréants mais je n’y peux rien ! Nous sommes également choqués par la notion de liberté qu’ont les mécréants lorsqu’il s’agit d’attaquer des pays musulmans de manière préventive. »

 

Justification de la présence d'une vidéo louant le martyre

 

Le rapport du MEMRI relayait une vidéo faisant l’apologie du djihad et louant la « foi » d’une mère ayant perdu son fils au combat pour son attitude exemplaire: la mère recevait la nouvelle de la mort de son fils avec joie, se félicitant d’être la mère d’un « chahid (martyr) qui ira au Paradis ». Zaouche s’explique dans ses termes: « [la présentation de] cette vidéo a pour but de faire peur aux lecteurs en s’appuyant sur le fait que les musulmans aiment la mort au combat car celle-ci est source de récompense divine, et que par conséquent il faudrait s’en méfier. Vous pourrez noter en commentaire, qu’un frère apporte des précisions sur le fait de dire d’un mort qu’il est martyr. Cela n’est que mauvaise croyance, car seul Allah sait ce qu’il y a dans les cœurs et Lui seul décidera si le mort est martyr ou pas. Bien évidemment, nous le souhaitons à tous ceux tombés légalement dans le cadre du combat ou en victime innocente tel que préconisé par Allah. Trouveriez-vous choquant de souhaiter le Paradis à l’un de vos morts tombé sur le champ de bataille ? Moi non ! »

 

Justification de la présence d'une vidéo défendant le djihad

 

Enfin, la diffusion d’une vidéo datant de fin novembre 2012, faisant l’apologie du djihad et appelant au financement du terrorisme, est défendue. « Ils (MEMRI) ont choisi de mettre le doigt sur une vidéo pouvant porter à confusion ; cette vidéo porte le titre ‘Le combat dans le sentier d’Allah’ ou on voit effectivement le quotidien de combattants [en Afghanistan], qui je vous le rappelle se défendent contre l’attaque de pays étranger sur leurs terres. J’imagine que si la France était envahie par des Américains, il vous semblerait normal que les Français se défendent de cette invasion, d’autant plus si celle-ci est faite sous couvert de la propagation de la liberté et de la démocratie. Les gens normaux le comprendront aisément, quant aux autres, ils font preuve de malhonnêteté et cela se soigne par un travail sur soi ! On y fait mention d’appel à l’aide financière de ces combattants [d’Al-Qaïda]. En effet, je pense que vous le savez, la guerre engendre des frais de fonctionnement, les militaires occidentaux ne dérogent pas à la règle et je dirai même que cela a coûté un maximum de fric aux contribuables occidentaux. Je vous le rappelle encore une fois pour que cela soit bien clair dans l’esprit des lecteurs: l’Afghanistan n’est pas venue en France ou aux Etats-Unis, ni ailleurs d’ailleurs, mais ce sont bien les Occidentaux qui ont envahi l’Afghanistan ! Libre à eux donc de se défendre et libre à ceux qui pensent que cela est injuste de soutenir le camp qui leur plaît ! Les terroristes ne sont pas ceux que vous pointez du doigt à longueur de journée, pour trouver un bouc-émissaire à tous les problèmes que vous avez, mais ils sont bien ces gens, qui sous couvert de mensonges sont partis piller les ressources de ces pays avec l’aide des partis d’opposition qu’ils ont allègrement aidé. »

 

Appel à soutenir les moudjahidine en Afghanistan

 

Pour finir, l’auteur insiste sur l’importance d’aider les combattants d’Afghanistan et trouve tout à fait normal de faire appel au financement de leurs opérations. « Il faudrait aider ces combattants [d’Al-Qaïda] car leur combat est juste d’un point de vue idéologique, et il s’agit simplement de légitime défense, il n’est nulle part fait mention d’un quelconque compte sur lequel faire un virement, et aucune adresse PayPal n’est fournie non plus, comme cela est fait normalement pour faire des appels aux dons, d’ailleurs vous noterez qu’en bas de l’article de ce média malhonnête qu’est le MEMRI, il y a un appel aux dons qui est fait afin d’inviter les gens à soutenir leurs méthodes malhonnêtes ! »

 

Zaouche au sujet de l'Affaire Merah: "les avis sont partagés"

 

Dans la rubrique Questions/réponses du site Mon-Islam, des membres se demandaient si la conduite de Mohamed Merah, qui a abattu trois militaires français à Montauban et à Toulouse, puis trois enfants juifs et un enseignant à la sortie d’un collège toulousain en mars 2012, était bonne ou pas. La conversation était intitulée « Quel point de vue il faut avoir sur ce frère Mohamed Merah ». Les avis étaient partagés et certains considéraient l’assassin de Toulouse et de Montauban comme un héro, ce qui ne choque pas le responsable du site. Fouad Zaouche commente: « Il est également fait mention [dans le rapport du MEMRI] d’une question sur l’affaire Merah, ou comme sur n’importe quel autre forum ou réseaux les avis sont partagés… [Il y a] du pour du contre, rien de bien nouveau sous Jupiter. »

 

II. De nouvelles vidéos

 

Suite à la publication du premier rapport de MEMRI sur le site Mon Islam, de nouvelles vidéo ont été mises en ligne. En voici un échantillon:

 

Objet: Remise en cause du scénario officiel du 11 septembre

Lien: http://www.mon-islam.com/reseau-social/videos/8366-yucuf/video/21939-september-clues-partie-a-version-fran%C3%A7aise.html

Titre: September Clues

Auteur: Yucuf abd ALLAH

Date: 25 décembre 2012

 

La vidéo porte le logo du site Mon-Islam. Les attentats du 11 septembre 2001 sont remis en cause. Une voix masculine explique que l’effondrement des Tours jumelles n’est pas dû au choc d’avions. Les avions n’auraient pas frappé les deux tours, mais il s’agirait « d’images graphiques d’avions ». L’histoire de cet attentat serait donc montée de toutes pièces. Il s’agirait d’un complot des « médias dominants », ou encore d’ « arme de distraction massive », visant à couvrir « la tromperie du 11 septembre », comme le suggère le synopsis.

 

Objet: Un jeune immigré tient tête à deux policiers allemands

Lien: http://www.mon-islam.com/reseau-social/videos/deshkar/video/22019-abu-malik-ha-reste-ferme-face-aux-policiers-qui-le-provoquent.html

Titre: Abu-Malik reste ferme face aux policiers qui le provoquent

Auteur: deshkar seven zoo

Date: 27 décembre 2012

 

La vidéo porte le logo du site Mon-Islam. On y voit deux policiers allemands interpeller un jeune et lui demander de s’identifier. Le jeune, s’exprimant en allemand avec un accent étranger, refuse d'obtempérer et polémique. La vidéo loue l’attitude du jeune, qu’elle présente comme un musulman résistant face à des mécréants. Tout au long de la vidéo, le visage de l’un des policiers allemands est caché par la mention « Mushrik » (en arabe: mécréant). Le visage de l’autre policier, de type oriental, est caché par la mention « Murtad » (en arabe: apostat). Le simple fait qu’un policier allemand soit typé signifie pour le réalisateur de la vidéo et pour Mon-Islam qui la diffuse, qu’il serait musulman. Et le fait qu’il serve dans la police d’un pays occidental signifie qu’il aurait trahi l’islam, qu’il serait devenu un apostat, toujours selon le site Mon-Islam.

 

Objet: Une figure emblématique du salafisme explique que le terrorismen’est pas une méthode productive

Lien: http://www.mon-islam.com/reseau-social/videos/8366-yucuf/video/22167-les-attentats-et-actes-terroristes-%DB%A9-shaykh-al-uthaymin.html

Titre: Les attentats et actes terroristes

Auteur: Yucuf abd ALLAH

Date: 29 décembre 2012

 

La vidéo porte le logo du site Mon-Islam. Il s’agit d’un prêche du cheikh saoudien Ibn Uthaymin, figure emblématique du salafisme. Le cheikh s’exprime en arabe, mais la vidéo est sous-titrée en français. Il conseille aux jeunes musulmans de ne pas se tourner vers le terrorisme, car cela fait du tort au prosélytisme islamique et nuit à l’image de l’islam en Occident et dans le monde: « Quand est apparu le problème des frères qui se comportent sans sagesse (les terroristes suicidaires), alors la mauvaise image de l’islam s’est accentuée aux yeux des Occidentaux et des non-Occidentaux. » Le cheikh explique qu’un musulman ne devrait pas tuer les mécréants, dans la mesure où ces derniers « ne connaissent pas le Coran », ou « leur connaissance de l’islam est déformée ». Par conséquent, il convient de leur donner une belle image de l’islam, et ne pas les agresser, jusqu’à ce qu’ils aient une bonne connaissance du Coran.

 

 

En outre, le site Mon-Islam s’affiche clairement comme un site salafiste et considère le salafisme comme le vrai islam, celui de Mahomet. C’est ce qui suggère la vidéo qui suit:

 

Objet: Un appel lancé aux jeunes musulmans, les invitant à devenir salafistes

Lien: http://www.mon-islam.com/reseau-social/videos/8366-yucuf/video/22163-la-da-wa-salafiya-cheikh-abou-omar-al-outaybi.html

Titre: La Da’wa Salafiya (en arabe: le prosélytisme salafiste)

Auteur: Yucuf abd ALLAH

Date: 29 décembre 2012

 

La vidéo porte le logo du site Mon-Islam. Il s’agit d’un prêche du cheikh salafiste Abou-Omar Al-Outaybi, Saoudien d’origine jordanienne qui combattit les communistes en Afghanistan aux côtés des Talibans…: « La Da’wah salafiste, c’est l’appel à cheminer sur la voie sur laquelle cheminaient les pieux prédécesseurs parmi les compagnons du Messager d’Allah (Mahomet) ; (…) c’est l’appel à suivre le Coran et la sunna (Tradition héritée de Mahomet) ». Puis Mahomet est cité, lorsqu’il disait, selon un hadith bien connu: « Ma communauté [islamique] se divisera en 73 groupes, tous iront en enfer, sauf UN. » Ce groupe qui ira, seul, au Paradis, ce sont donc les salafistes, suggère la vidéo. « Le salafisme, c’est l’islam. Et l’islam, c’est le salafisme. Ce sont deux mots synonymes. »


[1] Consulter le rapport sur le site du MEMRI en français: http://www2.memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=FD37012

[2] Les recherches du MEMRI ont indiqué que le détenteur du nom de domaine était M. Fouad Zaouche et que le site était hébergé en France par OVH system.

[3] Forsane Alizza (En arabe: les Cavaliers de la fierté), est un groupuscule salafiste djihadiste, créé en août 2010 à Nantes, en France, par Mohamed Achamlane, et dissous en mars 2012 à la demande du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, qui considérait cette organisation comme incitant à la « lutte armée », et en vertu de la loi du 10 janvier 1936 sur les groupes de combat et milices privées, selon Le Monde du 29 février 2012.


Repost 0
Published by PIMPRENELLE POURPRÉE - dans MEMRI
commenter cet article

Pimprenelle Pourprée

  • : Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • Regard d'un Ecrivain sur le Monde
  • : Cherchant les points communs entre les peuples, les nations et les religions pour creer un monde meilleur...et une paix durable.
  • Contact

Profil

  • PIMPRENELLE POURPRÉE
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.
  • écrivain, née à Marrakech, Maroc, qui cherche une voie pour rapprocher les coeurs et les ames.

PIMPRENELLE POURPRÉE

Recherche

Pimprenelle Pourprée